AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

publié le Jeudi 06 octobre 2022

 AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

© Marine nationale

Après deux mois de déploiement opérationnel en océan Indien, la frégate de type La Fayette Guépratte est de retour à Toulon, son port base.

Placé en soutien aux opérations ATALANTE et AGENOR, l’équipage du Guépratte a atteint ses objectifs opérationnels en contribuant à l’appréciation autonome au profit du commandant de la zone maritime océan Indien en mer Rouge, dans le détroit de Bab El Mandeb, le golfe d’Aden et le golfe d’Oman. Lors de son passage devant Djibouti, le Guépratte a mené de nombreuses interactions opérationnelles avec les forces françaises stationnées à Djibouti permettant ainsi de développer notre interopérabilité et les savoir-faire conjugués avec le détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre, les commandos et l’escadron de chasse Corse. Symbole de cette interaction réussie, un exercice grandeur nature au large de Djibouti a été mené avec succès.

En outre, le Guépratte a renforcé les liens diplomatiques et militaires avec les partenaires de la région en recevant de nombreuses autorités civiles et militaires des pays hôtes lors de ses relâches opérationnelles en Jordanie, en Arabie Saoudite, à Djibouti, en Oman et en Egypte.

Durant le déploiement et par son soutien à l’opération AGENOR, le Guépratte a œuvré pour stabiliser et garantir la liberté de navigation dans la région et notamment dans les approches du détroit d’Ormuz.

AGÉNOR : Volet militaire de l’initiative « European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz ». EMASoH est soutenue politiquement par 9 pays européens, dont la France, principal contributeur.

ATALANTE : Mission militaire et diplomatique initiée par la France et mise en œuvre par l’Union européenne, l’opération ATALANTE agit dans le golfe d’Aden et l’océan Indien afin de lutter contre l’insécurité et la criminalité en mer dans une zone maritime menacée par des pirates qui partent des côtes somaliennes.

 AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien
AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

Source : Marine nationale


AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

publié le Jeudi 06 octobre 2022

 AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

© Marine nationale

Après deux mois de déploiement opérationnel en océan Indien, la frégate de type La Fayette Guépratte est de retour à Toulon, son port base.

Placé en soutien aux opérations ATALANTE et AGENOR, l’équipage du Guépratte a atteint ses objectifs opérationnels en contribuant à l’appréciation autonome au profit du commandant de la zone maritime océan Indien en mer Rouge, dans le détroit de Bab El Mandeb, le golfe d’Aden et le golfe d’Oman. Lors de son passage devant Djibouti, le Guépratte a mené de nombreuses interactions opérationnelles avec les forces françaises stationnées à Djibouti permettant ainsi de développer notre interopérabilité et les savoir-faire conjugués avec le détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre, les commandos et l’escadron de chasse Corse. Symbole de cette interaction réussie, un exercice grandeur nature au large de Djibouti a été mené avec succès.

En outre, le Guépratte a renforcé les liens diplomatiques et militaires avec les partenaires de la région en recevant de nombreuses autorités civiles et militaires des pays hôtes lors de ses relâches opérationnelles en Jordanie, en Arabie Saoudite, à Djibouti, en Oman et en Egypte.

Durant le déploiement et par son soutien à l’opération AGENOR, le Guépratte a œuvré pour stabiliser et garantir la liberté de navigation dans la région et notamment dans les approches du détroit d’Ormuz.

AGÉNOR : Volet militaire de l’initiative « European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz ». EMASoH est soutenue politiquement par 9 pays européens, dont la France, principal contributeur.

ATALANTE : Mission militaire et diplomatique initiée par la France et mise en œuvre par l’Union européenne, l’opération ATALANTE agit dans le golfe d’Aden et l’océan Indien afin de lutter contre l’insécurité et la criminalité en mer dans une zone maritime menacée par des pirates qui partent des côtes somaliennes.

 AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien
AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

Source : Marine nationale


AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

publié le Jeudi 06 octobre 2022

 AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

© Marine nationale

Après deux mois de déploiement opérationnel en océan Indien, la frégate de type La Fayette Guépratte est de retour à Toulon, son port base.

Placé en soutien aux opérations ATALANTE et AGENOR, l’équipage du Guépratte a atteint ses objectifs opérationnels en contribuant à l’appréciation autonome au profit du commandant de la zone maritime océan Indien en mer Rouge, dans le détroit de Bab El Mandeb, le golfe d’Aden et le golfe d’Oman. Lors de son passage devant Djibouti, le Guépratte a mené de nombreuses interactions opérationnelles avec les forces françaises stationnées à Djibouti permettant ainsi de développer notre interopérabilité et les savoir-faire conjugués avec le détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre, les commandos et l’escadron de chasse Corse. Symbole de cette interaction réussie, un exercice grandeur nature au large de Djibouti a été mené avec succès.

En outre, le Guépratte a renforcé les liens diplomatiques et militaires avec les partenaires de la région en recevant de nombreuses autorités civiles et militaires des pays hôtes lors de ses relâches opérationnelles en Jordanie, en Arabie Saoudite, à Djibouti, en Oman et en Egypte.

Durant le déploiement et par son soutien à l’opération AGENOR, le Guépratte a œuvré pour stabiliser et garantir la liberté de navigation dans la région et notamment dans les approches du détroit d’Ormuz.

AGÉNOR : Volet militaire de l’initiative « European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz ». EMASoH est soutenue politiquement par 9 pays européens, dont la France, principal contributeur.

ATALANTE : Mission militaire et diplomatique initiée par la France et mise en œuvre par l’Union européenne, l’opération ATALANTE agit dans le golfe d’Aden et l’océan Indien afin de lutter contre l’insécurité et la criminalité en mer dans une zone maritime menacée par des pirates qui partent des côtes somaliennes.

 AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien
AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

Source : Marine nationale


AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

publié le Jeudi 06 octobre 2022

 AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

© Marine nationale

Après deux mois de déploiement opérationnel en océan Indien, la frégate de type La Fayette Guépratte est de retour à Toulon, son port base.

Placé en soutien aux opérations ATALANTE et AGENOR, l’équipage du Guépratte a atteint ses objectifs opérationnels en contribuant à l’appréciation autonome au profit du commandant de la zone maritime océan Indien en mer Rouge, dans le détroit de Bab El Mandeb, le golfe d’Aden et le golfe d’Oman. Lors de son passage devant Djibouti, le Guépratte a mené de nombreuses interactions opérationnelles avec les forces françaises stationnées à Djibouti permettant ainsi de développer notre interopérabilité et les savoir-faire conjugués avec le détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre, les commandos et l’escadron de chasse Corse. Symbole de cette interaction réussie, un exercice grandeur nature au large de Djibouti a été mené avec succès.

En outre, le Guépratte a renforcé les liens diplomatiques et militaires avec les partenaires de la région en recevant de nombreuses autorités civiles et militaires des pays hôtes lors de ses relâches opérationnelles en Jordanie, en Arabie Saoudite, à Djibouti, en Oman et en Egypte.

Durant le déploiement et par son soutien à l’opération AGENOR, le Guépratte a œuvré pour stabiliser et garantir la liberté de navigation dans la région et notamment dans les approches du détroit d’Ormuz.

AGÉNOR : Volet militaire de l’initiative « European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz ». EMASoH est soutenue politiquement par 9 pays européens, dont la France, principal contributeur.

ATALANTE : Mission militaire et diplomatique initiée par la France et mise en œuvre par l’Union européenne, l’opération ATALANTE agit dans le golfe d’Aden et l’océan Indien afin de lutter contre l’insécurité et la criminalité en mer dans une zone maritime menacée par des pirates qui partent des côtes somaliennes.

 AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien
AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

Source : Marine nationale


AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

publié le Jeudi 06 octobre 2022

 AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

© Marine nationale

Après deux mois de déploiement opérationnel en océan Indien, la frégate de type La Fayette Guépratte est de retour à Toulon, son port base.

Placé en soutien aux opérations ATALANTE et AGENOR, l’équipage du Guépratte a atteint ses objectifs opérationnels en contribuant à l’appréciation autonome au profit du commandant de la zone maritime océan Indien en mer Rouge, dans le détroit de Bab El Mandeb, le golfe d’Aden et le golfe d’Oman. Lors de son passage devant Djibouti, le Guépratte a mené de nombreuses interactions opérationnelles avec les forces françaises stationnées à Djibouti permettant ainsi de développer notre interopérabilité et les savoir-faire conjugués avec le détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre, les commandos et l’escadron de chasse Corse. Symbole de cette interaction réussie, un exercice grandeur nature au large de Djibouti a été mené avec succès.

En outre, le Guépratte a renforcé les liens diplomatiques et militaires avec les partenaires de la région en recevant de nombreuses autorités civiles et militaires des pays hôtes lors de ses relâches opérationnelles en Jordanie, en Arabie Saoudite, à Djibouti, en Oman et en Egypte.

Durant le déploiement et par son soutien à l’opération AGENOR, le Guépratte a œuvré pour stabiliser et garantir la liberté de navigation dans la région et notamment dans les approches du détroit d’Ormuz.

AGÉNOR : Volet militaire de l’initiative « European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz ». EMASoH est soutenue politiquement par 9 pays européens, dont la France, principal contributeur.

ATALANTE : Mission militaire et diplomatique initiée par la France et mise en œuvre par l’Union européenne, l’opération ATALANTE agit dans le golfe d’Aden et l’océan Indien afin de lutter contre l’insécurité et la criminalité en mer dans une zone maritime menacée par des pirates qui partent des côtes somaliennes.

 AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien
AGENOR : Retour du Guépratte après sa mission en océan Indien

Source : Marine nationale


Méditerranée – Exercice conjoint en mer entre les FLF Guépratte et Surcouf

publié le Mardi 16 août 2022

Méditerranée – Exercice conjoint en mer entre les FLF Guépratte et Surcouf

Méditerranée – Exercice conjoint en mer entre les FLF Guépratte et Surcouf

© Marine nationale

Le 9 août 2022, après un exercice de lutte antinavire au nord du détroit de Messine (entre la Sicile et l’Italie), les frégates de type La Fayette Surcouf et Guépratte se sont saluées en mer et se sont passées symboliquement le témoin de la mission AGENOR dont le Surcouf revient après presque quatre mois de déploiement et que le Guépratte s’apprête à intégrer.

Au cours de sa participation à la mission AGENOR, le Surcouf, et son détachement hélicoptère de la Flottille 36F, ont accompagné plus de 26 navires dans le détroit d’Ormuz – un record – et opéré avec de nombreuses marines européennes (notamment italienne et espagnole) et internationales (omanaise, koweïti ou encore émirienne). La présence régulière de la Marine nationale dans cette zone permet à la France de disposer d’une capacité d’appréciation autonome des enjeux du golfe arabo-persique. Le Surcouf a également intégré la Task Force 150, réunissant 34 pays pour lutter contre le terrorisme et les trafics en mer.

Le Surcouf a ensuite retrouvé son port-base de Toulon le 11 août alors que le Guépratte s’apprête à franchir le canal de Suez.

L’opération AGÉNOR est le volet militaire de l’initiative « European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz ». EMASoH est soutenue politiquement par 9 pays européens, dont la France, principal contributeur, qui commande l’opération depuis le 15 juillet 2021. AGÉNOR a pour mission d’apaiser les tensions et de protéger les intérêts économiques européens en garantissant la liberté de circulation dans le golfe Arabo-Persique et le détroit d’Ormuz. À plus de 2000 miles nautiques des côtes du vieux Continent, EMASOH renforce l’interopérabilité des marines européennes et rappelle l’attachement de l’Europe au droit de la mer et à la liberté de circulation.

Source : Marine nationale


FFEAU - La frégate Surcouf rejoint l’opération AGENOR

publié le Jeudi 12 mai 2022

FFEAU - La frégate Surcouf rejoint l’opération AGENOR

FFEAU - La frégate Surcouf rejoint l’opération AGENOR

© EMA

Le 3 mai 2022, la Frégate La Fayette (FLF) Surcouf a rejoint l’opération AGENOR, volet militaire de l’initiative politique European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz (EMASOH).

La FLF Surcouf est placée sous le commandement tactique de l’état-major européen actuellement dirigé par la Belgique depuis la base navale des Forces françaises aux Émirats arabes unis (FFEAU).

Dans le cadre de sa mission, la FLF Surcouf participera à la surveillance maritime autour du détroit d’Ormuz, et du golfe d’Oman afin de contribuer à la préservation de la liberté et sécurité de navigation dans la zone d’intérêt stratégique pour l’Union européenne.

La frégate, placée sous contrôle opérationnel d’ALINDIEN - amiral commandant la zone maritime de l’océan Indien - depuis son franchissement du canal de Suez le 24 avril 2022, a également opéré en soutien associé de l’opération européenne ATALANTE de lutte contre la piraterie et les trafics illicites du 26 avril au 9 mai.

L’opération AGÉNOR est le volet militaire de l’initiative « European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz ». EMASoH est soutenue politiquement par 9 pays européens, dont la France, principal contributeur. La Belgique commande l’opération depuis le 1er mars 2022. AGÉNOR a pour mission d’apaiser les tensions et de protéger les intérêts économiques européens en garantissant la liberté de circulation dans le golfe Arabo-Persique et le détroit d’Ormuz. À plus de 2000 miles nautiques des côtes du vieux Continent, EMASOH renforce l’interopérabilité des marines européennes et rappelle l’attachement de l’Europe au droit de la mer et à la liberté de circulation.

FFEAU - La frégate Surcouf rejoint l’opération AGENOR

Source : Etat-major des armées


FFEAU - La frégate Surcouf rejoint l’opération AGENOR

publié le Jeudi 12 mai 2022

FFEAU - La frégate Surcouf rejoint l’opération AGENOR

FFEAU - La frégate Surcouf rejoint l’opération AGENOR

© EMA

Le 3 mai 2022, la Frégate La Fayette (FLF) Surcouf a rejoint l’opération AGENOR, volet militaire de l’initiative politique European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz (EMASOH).

La FLF Surcouf est placée sous le commandement tactique de l’état-major européen actuellement dirigé par la Belgique depuis la base navale des Forces françaises aux Émirats arabes unis (FFEAU).

Dans le cadre de sa mission, la FLF Surcouf participera à la surveillance maritime autour du détroit d’Ormuz, et du golfe d’Oman afin de contribuer à la préservation de la liberté et sécurité de navigation dans la zone d’intérêt stratégique pour l’Union européenne.

La frégate, placée sous contrôle opérationnel d’ALINDIEN - amiral commandant la zone maritime de l’océan Indien - depuis son franchissement du canal de Suez le 24 avril 2022, a également opéré en soutien associé de l’opération européenne ATALANTE de lutte contre la piraterie et les trafics illicites du 26 avril au 9 mai.

L’opération AGÉNOR est le volet militaire de l’initiative « European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz ». EMASoH est soutenue politiquement par 9 pays européens, dont la France, principal contributeur. La Belgique commande l’opération depuis le 1er mars 2022. AGÉNOR a pour mission d’apaiser les tensions et de protéger les intérêts économiques européens en garantissant la liberté de circulation dans le golfe Arabo-Persique et le détroit d’Ormuz. À plus de 2000 miles nautiques des côtes du vieux Continent, EMASOH renforce l’interopérabilité des marines européennes et rappelle l’attachement de l’Europe au droit de la mer et à la liberté de circulation.

FFEAU - La frégate Surcouf rejoint l’opération AGENOR

Source : Etat-major des armées


FFEAU - La frégate Surcouf rejoint l’opération AGENOR

publié le Jeudi 12 mai 2022

FFEAU - La frégate Surcouf rejoint l’opération AGENOR

FFEAU - La frégate Surcouf rejoint l’opération AGENOR

© EMA

Le 3 mai 2022, la Frégate La Fayette (FLF) Surcouf a rejoint l’opération AGENOR, volet militaire de l’initiative politique European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz (EMASOH).

La FLF Surcouf est placée sous le commandement tactique de l’état-major européen actuellement dirigé par la Belgique depuis la base navale des Forces françaises aux Émirats arabes unis (FFEAU).

Dans le cadre de sa mission, la FLF Surcouf participera à la surveillance maritime autour du détroit d’Ormuz, et du golfe d’Oman afin de contribuer à la préservation de la liberté et sécurité de navigation dans la zone d’intérêt stratégique pour l’Union européenne.

La frégate, placée sous contrôle opérationnel d’ALINDIEN - amiral commandant la zone maritime de l’océan Indien - depuis son franchissement du canal de Suez le 24 avril 2022, a également opéré en soutien associé de l’opération européenne ATALANTE de lutte contre la piraterie et les trafics illicites du 26 avril au 9 mai.

L’opération AGÉNOR est le volet militaire de l’initiative « European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz ». EMASoH est soutenue politiquement par 9 pays européens, dont la France, principal contributeur. La Belgique commande l’opération depuis le 1er mars 2022. AGÉNOR a pour mission d’apaiser les tensions et de protéger les intérêts économiques européens en garantissant la liberté de circulation dans le golfe Arabo-Persique et le détroit d’Ormuz. À plus de 2000 miles nautiques des côtes du vieux Continent, EMASOH renforce l’interopérabilité des marines européennes et rappelle l’attachement de l’Europe au droit de la mer et à la liberté de circulation.

FFEAU - La frégate Surcouf rejoint l’opération AGENOR

Source : Etat-major des armées


Le Guépratte de retour à Toulon après deux mois et demi de déploiement en océan Indien

publié le Lundi 04 avril 2022

Le Guépratte de retour à Toulon après deux mois et demi de déploiement en océan Indien

Le Guépratte de retour à Toulon après deux mois et demi de déploiement en océan Indien

© Marine nationale

Le 31 mars 2022, la frégate type La Fayette (FLF) Guépratte est rentrée à Toulon, son port-base, après deux mois et demi de mission dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien. Au cours de son déploiement, le Guépratte a participé à l’opération AGENOR (du 23 janvier au 13 mars 2022) afin de contribuer à la surveillance et à l’appréciation de la situation aérienne et maritime du golfe.

La frégate française a patrouillé à huit reprises au côté de navires de commerce et tankers transitant dans le détroit d’Ormuz contribuant à la liberté de navigation dans cet endroit stratégique du globe. En outre, le Guépratte a pu conduire cinq exercices de coopération avec les forces armées de la région, pour renforcer l’interopérabilité et les liens entre les différentes nations.

Le point d’orgue de ces coopérations a été l’exercice majeur interallié KHUNDJAR HADD, organisé par la marine omanaise qui s’est déroulé dans le golfe d’Oman du 6 au 10 mars, réunissant plus d’une vingtaine de bâtiments et aéronefs américains, britanniques, omanais et français.

Enfin, le Guépratte a également été engagé en soutien associé aux Task forces 465 et 150, qui luttent respectivement contre la piraterie et les trafics illicites qui viennent en soutien du terrorisme dans la région. Au cours de ce déploiement, la frégate a saisi plus de 270 kg d’héroïne lors d‘une intervention sur un boutre suspect.

AGENOR : L’opération AGENOR est le volet militaire de l’initiative « European-led Maritime Awareness in the Straight of Hormuz » (EMASoH) lancée en février 2020 et soutenue politiquement par 9 pays européens, dont la France, principal contributeur. Sous commandement tactique belge depuis le 1er mars 2022, AGENOR a pour mission d’apaiser les tensions et de protéger les intérêts économiques européens en garantissant la liberté de circulation dans le Golfe Arabo-Persique et le détroit d’Ormuz. Deux ans après sa création, à plus de 2000 miles nautiques des côtes du vieux Continent, EMASOH renforce l’interopérabilité des marines européennes et rappelle l’attachement de l’Europe au droit de la mer et à la liberté de la navigation.

CTF 465 - ATALANTE : ATALANTE est une opération navale de lutte contre les activités de piraterie dans l’océan Indien et le golfe d’Aden, participant ainsi à la sécurité du trafic maritime. Lancée en 2008 et relevant de l’Union Européenne, il s’agit de la première opération multinationale de lutte contre la piraterie.

CTF 150 : Force opérationnelle depuis novembre 2002, la Combined Task Force 150 est l’une des forces de la coalition multinationale des Combined Maritime Forces, dirigée depuis Bahreïn et réunissant 34 pays. Des frégates françaises sous le contrôle opérationnel d’ALINDIEN sont régulièrement déployées dans le cadre de ces missions de lutte contre le terrorisme et ses réseaux de soutien, notamment le trafic de stupéfiants. 

 

Le Guépratte de retour à Toulon après deux mois et demi de déploiement en océan Indien
Le Guépratte de retour à Toulon après deux mois et demi de déploiement en océan Indien

Source : Marine nationale

S'abonner à Agenor