La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

publié le Vendredi 30 Septembre 2022

 La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

© Marine nationale

Du 18 au 23 septembre 2022, s’est tenu dans la région toulonnaise le premier stage de reconstruction par le sport organisé par la cellule d’aide aux blessés et aux familles de la Marine (CABAM).

Baptisé « Esprit de la mer », ce stage a permis à dix blessés physiques ou psychiques de la Marine nationale de se retrouver pendant une semaine en camping où, sous le soleil méditerranéen, diverses activités leur ont été proposées afin de leur permettre de renouer avec les valeurs d’entraide et de cohésion de groupe. Au programme : voile, randonnée, paddle, accrobranche, vélo sur l’ile de Porquerolles ou encore randonnée en trottinette électrique avec à l’issue un temps d’échange informel en présence du contre-amiral Charpy, commandant de la base de défense (COMBdD) de Toulon.  

Labellisé par le comité ministériel des stages de reconstruction par le sport, les dix marins ont également pu bénéficier durant leur séjour de la présence et du soutien d’une psychologue du service local de psychologie appliquée (SLPA), d’une kinésithérapeute du service de santé des armées (SSA) ainsi que du concours de deux moniteurs d’entraînement physique militaire et sportif (EPMS) du pôle écoles Méditerranée de Saint-Mandrier.

Outre la resocialisation avec le renforcement des valeurs d’entraide et de cohésion, ce stage aura également permis de redonner aux participants le gout de l’effort collectif et individuel à travers des activités ludiques, de faire découvrir voire de redécouvrir et encourager la pratique d’une activité sportive mais également de renforcer le lien avec l’institution dans un esprit d’équipage. Enfin, cette initiative a pu voir le jour grâce au financement de l’Entraide Marine.

Cette association soutient notamment les marins blessés et leurs familles, en partenariat avec la CABAM. Ce stage a ainsi permis de contribuer au maintien et au renforcement du lien Armée/Nation et du réseau institutionnel et associatif existant au profit des blessés et malades de la Marine nationale.

 La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport
 La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

Source : Marine nationale


La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

publié le Vendredi 30 Septembre 2022

 La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

© Marine nationale

Du 18 au 23 septembre 2022, s’est tenu dans la région toulonnaise le premier stage de reconstruction par le sport organisé par la cellule d’aide aux blessés et aux familles de la Marine (CABAM).

Baptisé « Esprit de la mer », ce stage a permis à dix blessés physiques ou psychiques de la Marine nationale de se retrouver pendant une semaine en camping où, sous le soleil méditerranéen, diverses activités leur ont été proposées afin de leur permettre de renouer avec les valeurs d’entraide et de cohésion de groupe. Au programme : voile, randonnée, paddle, accrobranche, vélo sur l’ile de Porquerolles ou encore randonnée en trottinette électrique avec à l’issue un temps d’échange informel en présence du contre-amiral Charpy, commandant de la base de défense (COMBdD) de Toulon.  

Labellisé par le comité ministériel des stages de reconstruction par le sport, les dix marins ont également pu bénéficier durant leur séjour de la présence et du soutien d’une psychologue du service local de psychologie appliquée (SLPA), d’une kinésithérapeute du service de santé des armées (SSA) ainsi que du concours de deux moniteurs d’entraînement physique militaire et sportif (EPMS) du pôle écoles Méditerranée de Saint-Mandrier.

Outre la resocialisation avec le renforcement des valeurs d’entraide et de cohésion, ce stage aura également permis de redonner aux participants le gout de l’effort collectif et individuel à travers des activités ludiques, de faire découvrir voire de redécouvrir et encourager la pratique d’une activité sportive mais également de renforcer le lien avec l’institution dans un esprit d’équipage. Enfin, cette initiative a pu voir le jour grâce au financement de l’Entraide Marine.

Cette association soutient notamment les marins blessés et leurs familles, en partenariat avec la CABAM. Ce stage a ainsi permis de contribuer au maintien et au renforcement du lien Armée/Nation et du réseau institutionnel et associatif existant au profit des blessés et malades de la Marine nationale.

 La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport
 La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

Source : Marine nationale


La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

publié le Vendredi 30 Septembre 2022

 La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

© Marine nationale

Du 18 au 23 septembre 2022, s’est tenu dans la région toulonnaise le premier stage de reconstruction par le sport organisé par la cellule d’aide aux blessés et aux familles de la Marine (CABAM).

Baptisé « Esprit de la mer », ce stage a permis à dix blessés physiques ou psychiques de la Marine nationale de se retrouver pendant une semaine en camping où, sous le soleil méditerranéen, diverses activités leur ont été proposées afin de leur permettre de renouer avec les valeurs d’entraide et de cohésion de groupe. Au programme : voile, randonnée, paddle, accrobranche, vélo sur l’ile de Porquerolles ou encore randonnée en trottinette électrique avec à l’issue un temps d’échange informel en présence du contre-amiral Charpy, commandant de la base de défense (COMBdD) de Toulon.  

Labellisé par le comité ministériel des stages de reconstruction par le sport, les dix marins ont également pu bénéficier durant leur séjour de la présence et du soutien d’une psychologue du service local de psychologie appliquée (SLPA), d’une kinésithérapeute du service de santé des armées (SSA) ainsi que du concours de deux moniteurs d’entraînement physique militaire et sportif (EPMS) du pôle écoles Méditerranée de Saint-Mandrier.

Outre la resocialisation avec le renforcement des valeurs d’entraide et de cohésion, ce stage aura également permis de redonner aux participants le gout de l’effort collectif et individuel à travers des activités ludiques, de faire découvrir voire de redécouvrir et encourager la pratique d’une activité sportive mais également de renforcer le lien avec l’institution dans un esprit d’équipage. Enfin, cette initiative a pu voir le jour grâce au financement de l’Entraide Marine.

Cette association soutient notamment les marins blessés et leurs familles, en partenariat avec la CABAM. Ce stage a ainsi permis de contribuer au maintien et au renforcement du lien Armée/Nation et du réseau institutionnel et associatif existant au profit des blessés et malades de la Marine nationale.

 La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport
 La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

Source : Marine nationale


La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

publié le Vendredi 30 Septembre 2022

 La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

© Marine nationale

Du 18 au 23 septembre 2022, s’est tenu dans la région toulonnaise le premier stage de reconstruction par le sport organisé par la cellule d’aide aux blessés et aux familles de la Marine (CABAM).

Baptisé « Esprit de la mer », ce stage a permis à dix blessés physiques ou psychiques de la Marine nationale de se retrouver pendant une semaine en camping où, sous le soleil méditerranéen, diverses activités leur ont été proposées afin de leur permettre de renouer avec les valeurs d’entraide et de cohésion de groupe. Au programme : voile, randonnée, paddle, accrobranche, vélo sur l’ile de Porquerolles ou encore randonnée en trottinette électrique avec à l’issue un temps d’échange informel en présence du contre-amiral Charpy, commandant de la base de défense (COMBdD) de Toulon.  

Labellisé par le comité ministériel des stages de reconstruction par le sport, les dix marins ont également pu bénéficier durant leur séjour de la présence et du soutien d’une psychologue du service local de psychologie appliquée (SLPA), d’une kinésithérapeute du service de santé des armées (SSA) ainsi que du concours de deux moniteurs d’entraînement physique militaire et sportif (EPMS) du pôle écoles Méditerranée de Saint-Mandrier.

Outre la resocialisation avec le renforcement des valeurs d’entraide et de cohésion, ce stage aura également permis de redonner aux participants le gout de l’effort collectif et individuel à travers des activités ludiques, de faire découvrir voire de redécouvrir et encourager la pratique d’une activité sportive mais également de renforcer le lien avec l’institution dans un esprit d’équipage. Enfin, cette initiative a pu voir le jour grâce au financement de l’Entraide Marine.

Cette association soutient notamment les marins blessés et leurs familles, en partenariat avec la CABAM. Ce stage a ainsi permis de contribuer au maintien et au renforcement du lien Armée/Nation et du réseau institutionnel et associatif existant au profit des blessés et malades de la Marine nationale.

 La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport
 La CABAM organise son premier stage de reconstruction par le sport

Source : Marine nationale


Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

publié le Jeudi 29 Septembre 2022

 Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

© Marine nationale

Le 29 septembre 2022, la base opérationnelle de l’Ile Longue a célébré son 52ème anniversaire à Camaret-sur-Mer (29), lors d’une cérémonie co-présidée par le contre-amiral Bertrand Dumoulin, adjoint au commandant des forces sous-marines et de la force océanique stratégique (ALFOST) et madame Claire Maynadier, sous-préfète de l’arrondissement de Chateaulin.

Une commémoration historique

En présence de Monsieur Le Merour Joseph, maire de Camaret-sur-mer, le personnel militaire et civil de la base opérationnelle de l’Ile Longue a célébré le 52ème anniversaire de la base. Cette commémoration honore la première rentrée au bassin du premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) français, Le Redoutable sur la base. Ce fut également un moment fort lors duquel un hommage a été rendu à tous ceux qui ont participé à la construction de cette base ainsi qu’à tous les acteurs qui ont œuvré et œuvrent encore sans relâche pour garantir la permanence à la mer de la dissuasion. Ce fut également l’occasion de renforcer les liens qu’entretient la base militaire avec les communes de la Presqu’Ile de Crozon. Lors de la cérémonie, des décorations et des témoignages de satisfaction ont été remis.

 

Ile Longue, port base des SNLE depuis plus de 50 ans

L'Ile Longue (Enez Hir), située sur la presqu'île de Crozon, fut réellement une île seulement reliée au continent par un chemin submersible.

En février 1945, l’idée d’une base militaire pour accueillir les futurs sous-marins de la dissuasion est évoquée par le général De Gaulle. Il retient en 1965 le site de l'Ile Longue ainsi qu'une zone de 250 hectares, dédiée à la pyrotechnie, près de Guenvenez. Les travaux débutent le 1er août 1967.

C'est, à l’époque, le chantier le plus important d'Europe. Plus de 1 500 ouvriers sont impliqués quotidiennement, 300 000 m3 de béton sont coulés et 6 000 tonnes d'acier sont utilisés pour la construction des charpentes des bassins, soit à peu près le poids de la Tour Eiffel.

Le premier commandant prend ses fonctions le 5 janvier 1970. L’engagement est tenu, le 25 septembre de la même année, le SNLE Le Redoutable rentre pour la première fois dans un bassin à l’Ile Longue.

Une mission : garantir « la permanence à la mer »

Pilier de la permanence à la mer, la base opérationnelle de l’Ile Longue accueille et assure le maintien en condition opérationnelle des SNLE pour garantir leur départ en patrouille, à l’heure prévue, pleinement disponible pour remplir leur mission. En 2018, le cap des 500 patrouilles a été franchi par le SNLE Le Terrible. La base opérationnelle de l’Ile Longue doit également apporter aux sous-marins un espace protégé et adapté à leur stationnement et à leur maintenance. Ce sont près de 2 500 personnes qui travaillent quotidiennement sur le site afin de garantir le déploiement à la mer d’au moins un SNLE, permanence à la mer ininterrompue depuis novembre 1972.

 Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue
 Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

Source : Marine nationale


Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

publié le Jeudi 29 Septembre 2022

 Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

© Marine nationale

Le 29 septembre 2022, la base opérationnelle de l’Ile Longue a célébré son 52ème anniversaire à Camaret-sur-Mer (29), lors d’une cérémonie co-présidée par le contre-amiral Bertrand Dumoulin, adjoint au commandant des forces sous-marines et de la force océanique stratégique (ALFOST) et madame Claire Maynadier, sous-préfète de l’arrondissement de Chateaulin.

Une commémoration historique

En présence de Monsieur Le Merour Joseph, maire de Camaret-sur-mer, le personnel militaire et civil de la base opérationnelle de l’Ile Longue a célébré le 52ème anniversaire de la base. Cette commémoration honore la première rentrée au bassin du premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) français, Le Redoutable sur la base. Ce fut également un moment fort lors duquel un hommage a été rendu à tous ceux qui ont participé à la construction de cette base ainsi qu’à tous les acteurs qui ont œuvré et œuvrent encore sans relâche pour garantir la permanence à la mer de la dissuasion. Ce fut également l’occasion de renforcer les liens qu’entretient la base militaire avec les communes de la Presqu’Ile de Crozon. Lors de la cérémonie, des décorations et des témoignages de satisfaction ont été remis.

 

Ile Longue, port base des SNLE depuis plus de 50 ans

L'Ile Longue (Enez Hir), située sur la presqu'île de Crozon, fut réellement une île seulement reliée au continent par un chemin submersible.

En février 1945, l’idée d’une base militaire pour accueillir les futurs sous-marins de la dissuasion est évoquée par le général De Gaulle. Il retient en 1965 le site de l'Ile Longue ainsi qu'une zone de 250 hectares, dédiée à la pyrotechnie, près de Guenvenez. Les travaux débutent le 1er août 1967.

C'est, à l’époque, le chantier le plus important d'Europe. Plus de 1 500 ouvriers sont impliqués quotidiennement, 300 000 m3 de béton sont coulés et 6 000 tonnes d'acier sont utilisés pour la construction des charpentes des bassins, soit à peu près le poids de la Tour Eiffel.

Le premier commandant prend ses fonctions le 5 janvier 1970. L’engagement est tenu, le 25 septembre de la même année, le SNLE Le Redoutable rentre pour la première fois dans un bassin à l’Ile Longue.

Une mission : garantir « la permanence à la mer »

Pilier de la permanence à la mer, la base opérationnelle de l’Ile Longue accueille et assure le maintien en condition opérationnelle des SNLE pour garantir leur départ en patrouille, à l’heure prévue, pleinement disponible pour remplir leur mission. En 2018, le cap des 500 patrouilles a été franchi par le SNLE Le Terrible. La base opérationnelle de l’Ile Longue doit également apporter aux sous-marins un espace protégé et adapté à leur stationnement et à leur maintenance. Ce sont près de 2 500 personnes qui travaillent quotidiennement sur le site afin de garantir le déploiement à la mer d’au moins un SNLE, permanence à la mer ininterrompue depuis novembre 1972.

 Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue
 Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

Source : Marine nationale


Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

publié le Jeudi 29 Septembre 2022

 Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

© Marine nationale

Le 29 septembre 2022, la base opérationnelle de l’Ile Longue a célébré son 52ème anniversaire à Camaret-sur-Mer (29), lors d’une cérémonie co-présidée par le contre-amiral Bertrand Dumoulin, adjoint au commandant des forces sous-marines et de la force océanique stratégique (ALFOST) et madame Claire Maynadier, sous-préfète de l’arrondissement de Chateaulin.

Une commémoration historique

En présence de Monsieur Le Merour Joseph, maire de Camaret-sur-mer, le personnel militaire et civil de la base opérationnelle de l’Ile Longue a célébré le 52ème anniversaire de la base. Cette commémoration honore la première rentrée au bassin du premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) français, Le Redoutable sur la base. Ce fut également un moment fort lors duquel un hommage a été rendu à tous ceux qui ont participé à la construction de cette base ainsi qu’à tous les acteurs qui ont œuvré et œuvrent encore sans relâche pour garantir la permanence à la mer de la dissuasion. Ce fut également l’occasion de renforcer les liens qu’entretient la base militaire avec les communes de la Presqu’Ile de Crozon. Lors de la cérémonie, des décorations et des témoignages de satisfaction ont été remis.

 

Ile Longue, port base des SNLE depuis plus de 50 ans

L'Ile Longue (Enez Hir), située sur la presqu'île de Crozon, fut réellement une île seulement reliée au continent par un chemin submersible.

En février 1945, l’idée d’une base militaire pour accueillir les futurs sous-marins de la dissuasion est évoquée par le général De Gaulle. Il retient en 1965 le site de l'Ile Longue ainsi qu'une zone de 250 hectares, dédiée à la pyrotechnie, près de Guenvenez. Les travaux débutent le 1er août 1967.

C'est, à l’époque, le chantier le plus important d'Europe. Plus de 1 500 ouvriers sont impliqués quotidiennement, 300 000 m3 de béton sont coulés et 6 000 tonnes d'acier sont utilisés pour la construction des charpentes des bassins, soit à peu près le poids de la Tour Eiffel.

Le premier commandant prend ses fonctions le 5 janvier 1970. L’engagement est tenu, le 25 septembre de la même année, le SNLE Le Redoutable rentre pour la première fois dans un bassin à l’Ile Longue.

Une mission : garantir « la permanence à la mer »

Pilier de la permanence à la mer, la base opérationnelle de l’Ile Longue accueille et assure le maintien en condition opérationnelle des SNLE pour garantir leur départ en patrouille, à l’heure prévue, pleinement disponible pour remplir leur mission. En 2018, le cap des 500 patrouilles a été franchi par le SNLE Le Terrible. La base opérationnelle de l’Ile Longue doit également apporter aux sous-marins un espace protégé et adapté à leur stationnement et à leur maintenance. Ce sont près de 2 500 personnes qui travaillent quotidiennement sur le site afin de garantir le déploiement à la mer d’au moins un SNLE, permanence à la mer ininterrompue depuis novembre 1972.

 Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue
 Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

Source : Marine nationale


Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

publié le Jeudi 29 Septembre 2022

 Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

© Marine nationale

Le 29 septembre 2022, la base opérationnelle de l’Ile Longue a célébré son 52ème anniversaire à Camaret-sur-Mer (29), lors d’une cérémonie co-présidée par le contre-amiral Bertrand Dumoulin, adjoint au commandant des forces sous-marines et de la force océanique stratégique (ALFOST) et madame Claire Maynadier, sous-préfète de l’arrondissement de Chateaulin.

Une commémoration historique

En présence de Monsieur Le Merour Joseph, maire de Camaret-sur-mer, le personnel militaire et civil de la base opérationnelle de l’Ile Longue a célébré le 52ème anniversaire de la base. Cette commémoration honore la première rentrée au bassin du premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) français, Le Redoutable sur la base. Ce fut également un moment fort lors duquel un hommage a été rendu à tous ceux qui ont participé à la construction de cette base ainsi qu’à tous les acteurs qui ont œuvré et œuvrent encore sans relâche pour garantir la permanence à la mer de la dissuasion. Ce fut également l’occasion de renforcer les liens qu’entretient la base militaire avec les communes de la Presqu’Ile de Crozon. Lors de la cérémonie, des décorations et des témoignages de satisfaction ont été remis.

 

Ile Longue, port base des SNLE depuis plus de 50 ans

L'Ile Longue (Enez Hir), située sur la presqu'île de Crozon, fut réellement une île seulement reliée au continent par un chemin submersible.

En février 1945, l’idée d’une base militaire pour accueillir les futurs sous-marins de la dissuasion est évoquée par le général De Gaulle. Il retient en 1965 le site de l'Ile Longue ainsi qu'une zone de 250 hectares, dédiée à la pyrotechnie, près de Guenvenez. Les travaux débutent le 1er août 1967.

C'est, à l’époque, le chantier le plus important d'Europe. Plus de 1 500 ouvriers sont impliqués quotidiennement, 300 000 m3 de béton sont coulés et 6 000 tonnes d'acier sont utilisés pour la construction des charpentes des bassins, soit à peu près le poids de la Tour Eiffel.

Le premier commandant prend ses fonctions le 5 janvier 1970. L’engagement est tenu, le 25 septembre de la même année, le SNLE Le Redoutable rentre pour la première fois dans un bassin à l’Ile Longue.

Une mission : garantir « la permanence à la mer »

Pilier de la permanence à la mer, la base opérationnelle de l’Ile Longue accueille et assure le maintien en condition opérationnelle des SNLE pour garantir leur départ en patrouille, à l’heure prévue, pleinement disponible pour remplir leur mission. En 2018, le cap des 500 patrouilles a été franchi par le SNLE Le Terrible. La base opérationnelle de l’Ile Longue doit également apporter aux sous-marins un espace protégé et adapté à leur stationnement et à leur maintenance. Ce sont près de 2 500 personnes qui travaillent quotidiennement sur le site afin de garantir le déploiement à la mer d’au moins un SNLE, permanence à la mer ininterrompue depuis novembre 1972.

 Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue
 Cérémonie du 52ème anniversaire de la base opérationnelle de l’Ile Longue

Source : Marine nationale


La Flottille 12F renforce ses relations avec la FREMM Alsace et avec sa ville marraine

publié le Mercredi 28 Septembre 2022

 La Flottille 12F renforce ses relations avec la FREMM Alsace et avec sa ville marraine

La Flottille 12F renforce ses relations avec la FREMM Alsace et avec sa ville marraine

© Marine nationale

La Flottille 12F met à cœur de créer du lien que soit au sein du milieu militaire soit au sein du milieu civil. Les relations fortes qui naissent des différents échanges sont l’occasion pour la flottille, de mettre en avant les valeurs qui animent les marins du ciel. Deux échanges récents témoignent de cet engagement.

Le premier est le jumelage entre les marins de l’Alsace et la flottille. Alors que deux officiers de la frégate multimissions à capacité de défense aérienne (FREMM DA) Alsace participent au stage OLAA-FN délivré à Landivisiau par le Centre de Défense Aérienne Marine (CeDAM), les « marins du ciel » de la 12F ont saisi l’occasion pour renouer les premiers liens établis début 2021 avec les « Alsaciens ». En complément de la formation dédiée aux chefs de la défense aérienne du groupe aéronaval (GAN), les pilotes ont présenté les différentes missions assurées par les Rafale Marine. Les stagiaires ont également pu suivre une préparation de mission et participer au débriefing après une heure de combats air-air intenses au-dessus des eaux bretonnes.

Première unité dotée de Rafale Marine, lors de sa réactivation en 2000, la Flottille 12F s’est depuis attachée à développer son savoir-faire dans le domaine de la défense aérienne. Première FREMM dotée d’une capacité de défense aérienne renforcée, la FREMM DA Alsace a intégré le GAN lors de l’opération CLEMENCEAU 22, son tout premier déploiement opérationnel.

Le jumelage entre ces deux unités a vocation à favoriser une connaissance mutuelle des missions, des savoir-faire et des traditions, développant ainsi la culture fraternelle des marins de la force d’action navale et de l’aéronautique navale.

Le second s’est déroulé le 14 septembre 2022 dans la ville de Suresnes. Cette dernière est devenue la ville marraine de la Flottille 12F au cours d’une cérémonie sur le parvis de l’Hôtel de Ville. La charte de parrainage a été ratifiée par le commandant de l’unité, le capitaine de frégate Le Rasle et par le maire, Monsieur Guillaume Boudy, en présence de Monsieur Louis Giscard d’Estaing président de l’association des villes marraines et du lieutenant-colonel Meunier, délégué militaire départemental adjoint des Hauts-de-Seine.

Cette cérémonie a été également l’occasion pour les marins du ciel d’échanger avec des élèves du collège Jean Macé, du lycée Paul Langevin et du conseil communal de la jeunesse de Suresnes, touchant ainsi une tranche d’âge de 11 à 19 ans. Les liens nouvellement tissés avec la ville de Suresnes et es 155 marins dont 17 pilotes de la 12F se poursuivront pour faire vivre l’engagement de l’unité auprès des jeunes de la ville, renforçant ainsi le lien armée-nation.

 La Flottille 12F renforce ses relations avec la FREMM Alsace et avec sa ville marraine
 La Flottille 12F renforce ses relations avec la FREMM Alsace et avec sa ville marraine

Source : Marine nationale


La Flottille 12F renforce ses relations avec la FREMM Alsace et avec sa ville marraine

publié le Mercredi 28 Septembre 2022

 La Flottille 12F renforce ses relations avec la FREMM Alsace et avec sa ville marraine

La Flottille 12F renforce ses relations avec la FREMM Alsace et avec sa ville marraine

© Marine nationale

La Flottille 12F met à cœur de créer du lien que soit au sein du milieu militaire soit au sein du milieu civil. Les relations fortes qui naissent des différents échanges sont l’occasion pour la flottille, de mettre en avant les valeurs qui animent les marins du ciel. Deux échanges récents témoignent de cet engagement.

Le premier est le jumelage entre les marins de l’Alsace et la flottille. Alors que deux officiers de la frégate multimissions à capacité de défense aérienne (FREMM DA) Alsace participent au stage OLAA-FN délivré à Landivisiau par le Centre de Défense Aérienne Marine (CeDAM), les « marins du ciel » de la 12F ont saisi l’occasion pour renouer les premiers liens établis début 2021 avec les « Alsaciens ». En complément de la formation dédiée aux chefs de la défense aérienne du groupe aéronaval (GAN), les pilotes ont présenté les différentes missions assurées par les Rafale Marine. Les stagiaires ont également pu suivre une préparation de mission et participer au débriefing après une heure de combats air-air intenses au-dessus des eaux bretonnes.

Première unité dotée de Rafale Marine, lors de sa réactivation en 2000, la Flottille 12F s’est depuis attachée à développer son savoir-faire dans le domaine de la défense aérienne. Première FREMM dotée d’une capacité de défense aérienne renforcée, la FREMM DA Alsace a intégré le GAN lors de l’opération CLEMENCEAU 22, son tout premier déploiement opérationnel.

Le jumelage entre ces deux unités a vocation à favoriser une connaissance mutuelle des missions, des savoir-faire et des traditions, développant ainsi la culture fraternelle des marins de la force d’action navale et de l’aéronautique navale.

Le second s’est déroulé le 14 septembre 2022 dans la ville de Suresnes. Cette dernière est devenue la ville marraine de la Flottille 12F au cours d’une cérémonie sur le parvis de l’Hôtel de Ville. La charte de parrainage a été ratifiée par le commandant de l’unité, le capitaine de frégate Le Rasle et par le maire, Monsieur Guillaume Boudy, en présence de Monsieur Louis Giscard d’Estaing président de l’association des villes marraines et du lieutenant-colonel Meunier, délégué militaire départemental adjoint des Hauts-de-Seine.

Cette cérémonie a été également l’occasion pour les marins du ciel d’échanger avec des élèves du collège Jean Macé, du lycée Paul Langevin et du conseil communal de la jeunesse de Suresnes, touchant ainsi une tranche d’âge de 11 à 19 ans. Les liens nouvellement tissés avec la ville de Suresnes et es 155 marins dont 17 pilotes de la 12F se poursuivront pour faire vivre l’engagement de l’unité auprès des jeunes de la ville, renforçant ainsi le lien armée-nation.

 La Flottille 12F renforce ses relations avec la FREMM Alsace et avec sa ville marraine
 La Flottille 12F renforce ses relations avec la FREMM Alsace et avec sa ville marraine

Source : Marine nationale

S'abonner à Lien armées-nation