FAA - La Combattante stoppe des trafiquants de stupéfiants entre Sainte-Lucie et la Martinique

publié le Vendredi 08 avril 2022

 FAA - La Combattante stoppe des trafiquants de stupéfiants entre Sainte-Lucie et la Martinique

FAA - La Combattante stoppe des trafiquants de stupéfiants entre Sainte-Lucie et la Martinique

© EMA

Dans la nuit du 25 au 26 mars 2022, le Patrouilleur Antilles-Guyane (PAG) La Combattante des Forces armées aux Antilles (FAA) a intercepté un navire de pêche dans les eaux territoriales françaises impliqué dans un trafic de stupéfiants.

Au cours d’une patrouille de surveillance maritime au sud de la Martinique, La Combattante a détecté une yole suspectée d’être impliquée dans un trafic de stupéfiants. Un contrôle de police en mer a permis de découvrir des ballots de cannabis flottant à proximité de l’embarcation, ainsi que des munitions.

Les 8 kg de cannabis, les munitions ainsi que l’embarcation ont été remis à l’antenne Caraïbes de l’office antistupéfiants (OFAST) à Fort-de-France.

 

Les 1 000 militaires des FAA garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Ils constituent un dispositif interarmées de premier plan sur le théâtre Caraïbe, en coordination avec les forces armées en Guyane. Aux Antilles, les forces armées assurent des missions de souveraineté et de coopération régionale, et conduisent trois missions spécifiques : l’action de l’Etat en mer, sous l’autorité du délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer afin de combattre efficacement le narcotrafic en mer et de coordonner la mise en œuvre des plans d’urgence en mer ; le secours aux populations en cas de catastrophes naturelles ou de situations humanitaires graves dans la zone ; la participation à une opération militaire dans un environnement national ou multinational comme à une évacuation de ressortissant.

Source : Etat-major des armées


FAA - La Combattante stoppe des trafiquants de stupéfiants entre Sainte-Lucie et la Martinique

publié le Vendredi 08 avril 2022

 FAA - La Combattante stoppe des trafiquants de stupéfiants entre Sainte-Lucie et la Martinique

FAA - La Combattante stoppe des trafiquants de stupéfiants entre Sainte-Lucie et la Martinique

© EMA

Dans la nuit du 25 au 26 mars 2022, le Patrouilleur Antilles-Guyane (PAG) La Combattante des Forces armées aux Antilles (FAA) a intercepté un navire de pêche dans les eaux territoriales françaises impliqué dans un trafic de stupéfiants.

Au cours d’une patrouille de surveillance maritime au sud de la Martinique, La Combattante a détecté une yole suspectée d’être impliquée dans un trafic de stupéfiants. Un contrôle de police en mer a permis de découvrir des ballots de cannabis flottant à proximité de l’embarcation, ainsi que des munitions.

Les 8 kg de cannabis, les munitions ainsi que l’embarcation ont été remis à l’antenne Caraïbes de l’office antistupéfiants (OFAST) à Fort-de-France.

 

Les 1 000 militaires des FAA garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Ils constituent un dispositif interarmées de premier plan sur le théâtre Caraïbe, en coordination avec les forces armées en Guyane. Aux Antilles, les forces armées assurent des missions de souveraineté et de coopération régionale, et conduisent trois missions spécifiques : l’action de l’Etat en mer, sous l’autorité du délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer afin de combattre efficacement le narcotrafic en mer et de coordonner la mise en œuvre des plans d’urgence en mer ; le secours aux populations en cas de catastrophes naturelles ou de situations humanitaires graves dans la zone ; la participation à une opération militaire dans un environnement national ou multinational comme à une évacuation de ressortissant.

Source : Etat-major des armées


FAA - La Combattante stoppe des trafiquants de stupéfiants entre Sainte-Lucie et la Martinique

publié le Vendredi 08 avril 2022

 FAA - La Combattante stoppe des trafiquants de stupéfiants entre Sainte-Lucie et la Martinique

FAA - La Combattante stoppe des trafiquants de stupéfiants entre Sainte-Lucie et la Martinique

© EMA

Dans la nuit du 25 au 26 mars 2022, le Patrouilleur Antilles-Guyane (PAG) La Combattante des Forces armées aux Antilles (FAA) a intercepté un navire de pêche dans les eaux territoriales françaises impliqué dans un trafic de stupéfiants.

Au cours d’une patrouille de surveillance maritime au sud de la Martinique, La Combattante a détecté une yole suspectée d’être impliquée dans un trafic de stupéfiants. Un contrôle de police en mer a permis de découvrir des ballots de cannabis flottant à proximité de l’embarcation, ainsi que des munitions.

Les 8 kg de cannabis, les munitions ainsi que l’embarcation ont été remis à l’antenne Caraïbes de l’office antistupéfiants (OFAST) à Fort-de-France.

 

Les 1 000 militaires des FAA garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Ils constituent un dispositif interarmées de premier plan sur le théâtre Caraïbe, en coordination avec les forces armées en Guyane. Aux Antilles, les forces armées assurent des missions de souveraineté et de coopération régionale, et conduisent trois missions spécifiques : l’action de l’Etat en mer, sous l’autorité du délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer afin de combattre efficacement le narcotrafic en mer et de coordonner la mise en œuvre des plans d’urgence en mer ; le secours aux populations en cas de catastrophes naturelles ou de situations humanitaires graves dans la zone ; la participation à une opération militaire dans un environnement national ou multinational comme à une évacuation de ressortissant.

Source : Etat-major des armées


FAA - La Combattante stoppe des trafiquants de stupéfiants entre Sainte-Lucie et la Martinique

publié le Vendredi 08 avril 2022

 FAA - La Combattante stoppe des trafiquants de stupéfiants entre Sainte-Lucie et la Martinique

FAA - La Combattante stoppe des trafiquants de stupéfiants entre Sainte-Lucie et la Martinique

© EMA

Dans la nuit du 25 au 26 mars 2022, le Patrouilleur Antilles-Guyane (PAG) La Combattante des Forces armées aux Antilles (FAA) a intercepté un navire de pêche dans les eaux territoriales françaises impliqué dans un trafic de stupéfiants.

Au cours d’une patrouille de surveillance maritime au sud de la Martinique, La Combattante a détecté une yole suspectée d’être impliquée dans un trafic de stupéfiants. Un contrôle de police en mer a permis de découvrir des ballots de cannabis flottant à proximité de l’embarcation, ainsi que des munitions.

Les 8 kg de cannabis, les munitions ainsi que l’embarcation ont été remis à l’antenne Caraïbes de l’office antistupéfiants (OFAST) à Fort-de-France.

 

Les 1 000 militaires des FAA garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Ils constituent un dispositif interarmées de premier plan sur le théâtre Caraïbe, en coordination avec les forces armées en Guyane. Aux Antilles, les forces armées assurent des missions de souveraineté et de coopération régionale, et conduisent trois missions spécifiques : l’action de l’Etat en mer, sous l’autorité du délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer afin de combattre efficacement le narcotrafic en mer et de coordonner la mise en œuvre des plans d’urgence en mer ; le secours aux populations en cas de catastrophes naturelles ou de situations humanitaires graves dans la zone ; la participation à une opération militaire dans un environnement national ou multinational comme à une évacuation de ressortissant.

Source : Etat-major des armées


PLAN MERCATOR - PROJECTION VERS 2030

marine 2030

marine 2030

© Marine nationale

La loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, qui s’appuie sur l’évolution du contexte géopolitique décrit dans la revue stratégique, vient d’être votée

test cente
test legende

par la représentation nationale. Elle définit les moyens nécessaires pour répondre aux enjeux actuels et futurs. Le renouvellement de la flotte est assuré et les lacunes capacitaires seront progressivement comblées. 

test image

Afin de fixer le cap à tous les marins, le chef d’état-major de la Marine, l’amiral Christophe Prazuck, a dévoilé son plan stratégique pour 2030 : le plan Mercator, du nom du célèbre cartographe flamand du XVIe siècle. Ce plan se décline en quatre « amers » : une marine d’emploi qui navigue sur toutes les mers du monde, une marine de combat qui s’appuie sur un test gauche

entraînement poussé, une marine en pointe qui innove pour conserver l’ascendant sur l’adversaire et, enfin, une marine qui compte sur chacun. Pour cela, il faut des marins épanouis tant dans leur métier qu’auprès de leurs familles. 

 

test

test encar blablablabla

blablablbalabla

Source : Marine nationale


PLAN MERCATOR - PROJECTION VERS 2030

marine 2030

marine 2030

© Marine nationale

La loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, qui s’appuie sur l’évolution du contexte géopolitique décrit dans la revue stratégique, vient d’être votée

test cente
test legende

par la représentation nationale. Elle définit les moyens nécessaires pour répondre aux enjeux actuels et futurs. Le renouvellement de la flotte est assuré et les lacunes capacitaires seront progressivement comblées. 

test image

Afin de fixer le cap à tous les marins, le chef d’état-major de la Marine, l’amiral Christophe Prazuck, a dévoilé son plan stratégique pour 2030 : le plan Mercator, du nom du célèbre cartographe flamand du XVIe siècle. Ce plan se décline en quatre « amers » : une marine d’emploi qui navigue sur toutes les mers du monde, une marine de combat qui s’appuie sur un test gauche

entraînement poussé, une marine en pointe qui innove pour conserver l’ascendant sur l’adversaire et, enfin, une marine qui compte sur chacun. Pour cela, il faut des marins épanouis tant dans leur métier qu’auprès de leurs familles. 

 

test

test encar blablablabla

blablablbalabla

Source : Marine nationale


PLAN MERCATOR - PROJECTION VERS 2030

marine 2030

marine 2030

© Marine nationale

La loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, qui s’appuie sur l’évolution du contexte géopolitique décrit dans la revue stratégique, vient d’être votée

test cente
test legende

par la représentation nationale. Elle définit les moyens nécessaires pour répondre aux enjeux actuels et futurs. Le renouvellement de la flotte est assuré et les lacunes capacitaires seront progressivement comblées. 

test image

Afin de fixer le cap à tous les marins, le chef d’état-major de la Marine, l’amiral Christophe Prazuck, a dévoilé son plan stratégique pour 2030 : le plan Mercator, du nom du célèbre cartographe flamand du XVIe siècle. Ce plan se décline en quatre « amers » : une marine d’emploi qui navigue sur toutes les mers du monde, une marine de combat qui s’appuie sur un test gauche

entraînement poussé, une marine en pointe qui innove pour conserver l’ascendant sur l’adversaire et, enfin, une marine qui compte sur chacun. Pour cela, il faut des marins épanouis tant dans leur métier qu’auprès de leurs familles. 

 

test

test encar blablablabla

blablablbalabla

Source : Marine nationale


PLAN MERCATOR - PROJECTION VERS 2030

marine 2030

marine 2030

© Marine nationale

La loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, qui s’appuie sur l’évolution du contexte géopolitique décrit dans la revue stratégique, vient d’être votée

test cente
test legende

par la représentation nationale. Elle définit les moyens nécessaires pour répondre aux enjeux actuels et futurs. Le renouvellement de la flotte est assuré et les lacunes capacitaires seront progressivement comblées. 

test image

Afin de fixer le cap à tous les marins, le chef d’état-major de la Marine, l’amiral Christophe Prazuck, a dévoilé son plan stratégique pour 2030 : le plan Mercator, du nom du célèbre cartographe flamand du XVIe siècle. Ce plan se décline en quatre « amers » : une marine d’emploi qui navigue sur toutes les mers du monde, une marine de combat qui s’appuie sur un test gauche

entraînement poussé, une marine en pointe qui innove pour conserver l’ascendant sur l’adversaire et, enfin, une marine qui compte sur chacun. Pour cela, il faut des marins épanouis tant dans leur métier qu’auprès de leurs familles. 

 

test

test encar blablablabla

blablablbalabla

Source : Marine nationale


PLAN MERCATOR - PROJECTION VERS 2030

marine 2030

marine 2030

© Marine nationale

La loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, qui s’appuie sur l’évolution du contexte géopolitique décrit dans la revue stratégique, vient d’être votée

test cente
test legende

par la représentation nationale. Elle définit les moyens nécessaires pour répondre aux enjeux actuels et futurs. Le renouvellement de la flotte est assuré et les lacunes capacitaires seront progressivement comblées. 

test image

Afin de fixer le cap à tous les marins, le chef d’état-major de la Marine, l’amiral Christophe Prazuck, a dévoilé son plan stratégique pour 2030 : le plan Mercator, du nom du célèbre cartographe flamand du XVIe siècle. Ce plan se décline en quatre « amers » : une marine d’emploi qui navigue sur toutes les mers du monde, une marine de combat qui s’appuie sur un test gauche

entraînement poussé, une marine en pointe qui innove pour conserver l’ascendant sur l’adversaire et, enfin, une marine qui compte sur chacun. Pour cela, il faut des marins épanouis tant dans leur métier qu’auprès de leurs familles. 

 

test

test encar blablablabla

blablablbalabla

Source : Marine nationale


PLAN MERCATOR - PROJECTION VERS 2030

marine 2030

marine 2030

© Marine nationale

La loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, qui s’appuie sur l’évolution du contexte géopolitique décrit dans la revue stratégique, vient d’être votée

test cente
test legende

par la représentation nationale. Elle définit les moyens nécessaires pour répondre aux enjeux actuels et futurs. Le renouvellement de la flotte est assuré et les lacunes capacitaires seront progressivement comblées. 

test image

Afin de fixer le cap à tous les marins, le chef d’état-major de la Marine, l’amiral Christophe Prazuck, a dévoilé son plan stratégique pour 2030 : le plan Mercator, du nom du célèbre cartographe flamand du XVIe siècle. Ce plan se décline en quatre « amers » : une marine d’emploi qui navigue sur toutes les mers du monde, une marine de combat qui s’appuie sur un test gauche

entraînement poussé, une marine en pointe qui innove pour conserver l’ascendant sur l’adversaire et, enfin, une marine qui compte sur chacun. Pour cela, il faut des marins épanouis tant dans leur métier qu’auprès de leurs familles. 

 

test

test encar blablablabla

blablablbalabla

Source : Marine nationale

S'abonner à Dégrad-des-Cannes