Aéronautique navale : un nouveau commandant pour le CENTEX PATSIMAR

publié le Vendredi 24 juin 2022

Aéronautique navale : un nouveau commadant pour le CENTEX PATSIMAR

Aéronautique navale : un nouveau commadant pour le CENTEX PATSIMAR

© Marine nationale

Le 23 juin 2022, sur la base d’aéronautique navale (BAN) de Lann-Bihoué, le vice-amiral Eric Janicot, commandant la Force de l’aéronautique navale, a fait reconnaître le capitaine de frégate (CF) Johann Eidesheim comme nouveau commandant du Centre d’expertise de patrouille de surveillance et d’intervention maritime (CENTEX PATSIMAR).

 

Il succède au CF Olivier Delode qui, pendant ces deux dernières années, a mis son unité au service des flottilles, en les accompagnant, en particulier, sur les chemins de la montée en puissance de l’Atlantique 2 (ATL2) standard 6 et du biseau AVSIMAR.

 

Dans un contexte RH contraint, le CF Delode a su adapter les normes d’entraînement et d’évaluation des équipages tout en restant le garant du niveau opérationnel de la composante. Les experts du CENTEX ont par ailleurs été pleinement engagés en opérations au côté des équipages d’ATL2.

 

Le CF Johann Eidesheim intègre l’école de Maistrance en 1993 puis est breveté navigateur radariste aérien en 1995. Après cinq années au sein de la Flottille 21F, il rejoint l’Ecole navale pour y suivre le cours des officiers de réserve servant en situation d’activité et devient tacticien d’aéronautique. Il retrouve la 21F avant de rallier l’Ecole navale en 2002 afin de devenir officier spécialisé. Successivement affecté à la Flottille 21F puis à la 23F, il obtient la qualification de coordonnateur tactique opérationnel sur Atlantique 2. Il prend alors part à de nombreuses missions, telles que Licorne, Epervier/Dorca, Harmattan ou encore Serval, mais occupe également des fonctions d’instructeur et d’évaluateur.

 

De 2014 à 2018, il est affecté à Londres, au commandement maritime de l’OTAN, avant de rejoindre les bancs de l'Ecole de guerre. Breveté à l’été 2019, il est affecté au bureau emploi/doctrine de l’état-major des opérations de la Marine. Après trois années à Balard, le CF Eidesheim est désormais le nouveau commandant du CENTEX PATSIMAR.

Source : Marine nationale


Aéronautique navale : un nouveau commandant pour le CENTEX PATSIMAR

publié le Vendredi 24 juin 2022

Aéronautique navale : un nouveau commadant pour le CENTEX PATSIMAR

Aéronautique navale : un nouveau commadant pour le CENTEX PATSIMAR

© Marine nationale

Le 23 juin 2022, sur la base d’aéronautique navale (BAN) de Lann-Bihoué, le vice-amiral Eric Janicot, commandant la Force de l’aéronautique navale, a fait reconnaître le capitaine de frégate (CF) Johann Eidesheim comme nouveau commandant du Centre d’expertise de patrouille de surveillance et d’intervention maritime (CENTEX PATSIMAR).

 

Il succède au CF Olivier Delode qui, pendant ces deux dernières années, a mis son unité au service des flottilles, en les accompagnant, en particulier, sur les chemins de la montée en puissance de l’Atlantique 2 (ATL2) standard 6 et du biseau AVSIMAR.

 

Dans un contexte RH contraint, le CF Delode a su adapter les normes d’entraînement et d’évaluation des équipages tout en restant le garant du niveau opérationnel de la composante. Les experts du CENTEX ont par ailleurs été pleinement engagés en opérations au côté des équipages d’ATL2.

 

Le CF Johann Eidesheim intègre l’école de Maistrance en 1993 puis est breveté navigateur radariste aérien en 1995. Après cinq années au sein de la Flottille 21F, il rejoint l’Ecole navale pour y suivre le cours des officiers de réserve servant en situation d’activité et devient tacticien d’aéronautique. Il retrouve la 21F avant de rallier l’Ecole navale en 2002 afin de devenir officier spécialisé. Successivement affecté à la Flottille 21F puis à la 23F, il obtient la qualification de coordonnateur tactique opérationnel sur Atlantique 2. Il prend alors part à de nombreuses missions, telles que Licorne, Epervier/Dorca, Harmattan ou encore Serval, mais occupe également des fonctions d’instructeur et d’évaluateur.

 

De 2014 à 2018, il est affecté à Londres, au commandement maritime de l’OTAN, avant de rejoindre les bancs de l'Ecole de guerre. Breveté à l’été 2019, il est affecté au bureau emploi/doctrine de l’état-major des opérations de la Marine. Après trois années à Balard, le CF Eidesheim est désormais le nouveau commandant du CENTEX PATSIMAR.

Source : Marine nationale


Aéronautique navale : un nouveau commandant pour le CENTEX PATSIMAR

publié le Vendredi 24 juin 2022

Aéronautique navale : un nouveau commadant pour le CENTEX PATSIMAR

Aéronautique navale : un nouveau commadant pour le CENTEX PATSIMAR

© Marine nationale

Le 23 juin 2022, sur la base d’aéronautique navale (BAN) de Lann-Bihoué, le vice-amiral Eric Janicot, commandant la Force de l’aéronautique navale, a fait reconnaître le capitaine de frégate (CF) Johann Eidesheim comme nouveau commandant du Centre d’expertise de patrouille de surveillance et d’intervention maritime (CENTEX PATSIMAR).

 

Il succède au CF Olivier Delode qui, pendant ces deux dernières années, a mis son unité au service des flottilles, en les accompagnant, en particulier, sur les chemins de la montée en puissance de l’Atlantique 2 (ATL2) standard 6 et du biseau AVSIMAR.

 

Dans un contexte RH contraint, le CF Delode a su adapter les normes d’entraînement et d’évaluation des équipages tout en restant le garant du niveau opérationnel de la composante. Les experts du CENTEX ont par ailleurs été pleinement engagés en opérations au côté des équipages d’ATL2.

 

Le CF Johann Eidesheim intègre l’école de Maistrance en 1993 puis est breveté navigateur radariste aérien en 1995. Après cinq années au sein de la Flottille 21F, il rejoint l’Ecole navale pour y suivre le cours des officiers de réserve servant en situation d’activité et devient tacticien d’aéronautique. Il retrouve la 21F avant de rallier l’Ecole navale en 2002 afin de devenir officier spécialisé. Successivement affecté à la Flottille 21F puis à la 23F, il obtient la qualification de coordonnateur tactique opérationnel sur Atlantique 2. Il prend alors part à de nombreuses missions, telles que Licorne, Epervier/Dorca, Harmattan ou encore Serval, mais occupe également des fonctions d’instructeur et d’évaluateur.

 

De 2014 à 2018, il est affecté à Londres, au commandement maritime de l’OTAN, avant de rejoindre les bancs de l'Ecole de guerre. Breveté à l’été 2019, il est affecté au bureau emploi/doctrine de l’état-major des opérations de la Marine. Après trois années à Balard, le CF Eidesheim est désormais le nouveau commandant du CENTEX PATSIMAR.

Source : Marine nationale


Mer Baltique – Mission de surveillance maritime au-dessus de la mer Baltique pour l’Atlantique 2

publié le Vendredi 24 juin 2022

Mer Baltique – Mission de surveillance maritime au-dessus de la mer Baltique pour l’Atlantique 2

Mer Baltique – Mission de surveillance maritime au-dessus de la mer Baltique pour l’Atlantique 2

© Marine nationale

Le 16 juin 2022, un équipage d’Atlantique 2 a effectué une mission de surveillance maritime au-dessus de la mer Baltique en parallèle de l’exercice interalliés BALTOPS 22. L’objectif était double : entretenir l’appréciation autonome de situation pour la France dans cet espace maritime contesté et assurer les pays riverains et les pays membres de l’Alliance de la solidarité stratégique de la France.

 

Le 16 juin, l’équipage de l’avion de patrouille maritime Atlantique 2 de la Flottille 21F a décollé de la base d’aéronautique navale de Lann-Bihoué afin de rejoindre la base aérienne de Nordholz en Allemagne pour réaliser la préparation de sa mission. Les 14 marins du ciel se sont ensuite envolés vers la mer Baltique afin de cartographier les forces présentes dans la zone dans le cadre de l’exercice BALTOPS 22.

L’équipage, notamment grâce à la performance des différents senseurs de l’Atlantique 2 a localisé et identifié plus d’une dizaine de navires d’intérêt en seulement quelques heures.

La simple présence de l’Atlantique 2 participe du renforcement de la posture dissuasive et défensive de l’Alliance sur le flanc est de l’Europe et spécifiquement dans l'espace stratégique qu'est la mer Baltique.

 

Focus sur l’avion de patrouille maritime Atlantique 2

L’Atlantique 2, conçu spécifiquement pour la lutte anti-sous-marine armée, participe à la maîtrise du milieu aéromaritime sous et sur la surface, de la zone littorale jusqu’au grand large. Ses capacités de détection diversifiées, tant actives que passives, ses capacités d’engagement et de contrôle le prédisposent à jouer un rôle essentiel dans tout le dispositif de combat aéronaval. Sa capacité de projection et son long rayon d’action lui permettent d’opérer en tout point d’intérêt stratégique pour la France.

Source : Marine nationale


Mer Baltique – Mission de surveillance maritime au-dessus de la mer Baltique pour l’Atlantique 2

publié le Vendredi 24 juin 2022

Mer Baltique – Mission de surveillance maritime au-dessus de la mer Baltique pour l’Atlantique 2

Mer Baltique – Mission de surveillance maritime au-dessus de la mer Baltique pour l’Atlantique 2

© Marine nationale

Le 16 juin 2022, un équipage d’Atlantique 2 a effectué une mission de surveillance maritime au-dessus de la mer Baltique en parallèle de l’exercice interalliés BALTOPS 22. L’objectif était double : entretenir l’appréciation autonome de situation pour la France dans cet espace maritime contesté et assurer les pays riverains et les pays membres de l’Alliance de la solidarité stratégique de la France.

 

Le 16 juin, l’équipage de l’avion de patrouille maritime Atlantique 2 de la Flottille 21F a décollé de la base d’aéronautique navale de Lann-Bihoué afin de rejoindre la base aérienne de Nordholz en Allemagne pour réaliser la préparation de sa mission. Les 14 marins du ciel se sont ensuite envolés vers la mer Baltique afin de cartographier les forces présentes dans la zone dans le cadre de l’exercice BALTOPS 22.

L’équipage, notamment grâce à la performance des différents senseurs de l’Atlantique 2 a localisé et identifié plus d’une dizaine de navires d’intérêt en seulement quelques heures.

La simple présence de l’Atlantique 2 participe du renforcement de la posture dissuasive et défensive de l’Alliance sur le flanc est de l’Europe et spécifiquement dans l'espace stratégique qu'est la mer Baltique.

 

Focus sur l’avion de patrouille maritime Atlantique 2

L’Atlantique 2, conçu spécifiquement pour la lutte anti-sous-marine armée, participe à la maîtrise du milieu aéromaritime sous et sur la surface, de la zone littorale jusqu’au grand large. Ses capacités de détection diversifiées, tant actives que passives, ses capacités d’engagement et de contrôle le prédisposent à jouer un rôle essentiel dans tout le dispositif de combat aéronaval. Sa capacité de projection et son long rayon d’action lui permettent d’opérer en tout point d’intérêt stratégique pour la France.

Source : Marine nationale


Mer Baltique – Mission de surveillance maritime au-dessus de la mer Baltique pour l’Atlantique 2

publié le Vendredi 24 juin 2022

Mer Baltique – Mission de surveillance maritime au-dessus de la mer Baltique pour l’Atlantique 2

Mer Baltique – Mission de surveillance maritime au-dessus de la mer Baltique pour l’Atlantique 2

© Marine nationale

Le 16 juin 2022, un équipage d’Atlantique 2 a effectué une mission de surveillance maritime au-dessus de la mer Baltique en parallèle de l’exercice interalliés BALTOPS 22. L’objectif était double : entretenir l’appréciation autonome de situation pour la France dans cet espace maritime contesté et assurer les pays riverains et les pays membres de l’Alliance de la solidarité stratégique de la France.

 

Le 16 juin, l’équipage de l’avion de patrouille maritime Atlantique 2 de la Flottille 21F a décollé de la base d’aéronautique navale de Lann-Bihoué afin de rejoindre la base aérienne de Nordholz en Allemagne pour réaliser la préparation de sa mission. Les 14 marins du ciel se sont ensuite envolés vers la mer Baltique afin de cartographier les forces présentes dans la zone dans le cadre de l’exercice BALTOPS 22.

L’équipage, notamment grâce à la performance des différents senseurs de l’Atlantique 2 a localisé et identifié plus d’une dizaine de navires d’intérêt en seulement quelques heures.

La simple présence de l’Atlantique 2 participe du renforcement de la posture dissuasive et défensive de l’Alliance sur le flanc est de l’Europe et spécifiquement dans l'espace stratégique qu'est la mer Baltique.

 

Focus sur l’avion de patrouille maritime Atlantique 2

L’Atlantique 2, conçu spécifiquement pour la lutte anti-sous-marine armée, participe à la maîtrise du milieu aéromaritime sous et sur la surface, de la zone littorale jusqu’au grand large. Ses capacités de détection diversifiées, tant actives que passives, ses capacités d’engagement et de contrôle le prédisposent à jouer un rôle essentiel dans tout le dispositif de combat aéronaval. Sa capacité de projection et son long rayon d’action lui permettent d’opérer en tout point d’intérêt stratégique pour la France.

Source : Marine nationale


Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

publié le Vendredi 24 juin 2022

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

© Marine nationale

Le capitaine de corvette Serge Groutsch a pris le commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville le jeudi 23 juin 2022. Il succède au capitaine de frégate Frédéric Méar.

 

La cérémonie s’est déroulée à la préfecture maritime de Brest, en présence du drapeau de la demi-brigade de fusiliers marins (DBFM) et de sa garde. Elle a été présidée par le contre-amiral de Briançon, commandant la force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO).

 

L’ensemble du personnel militaire et civil du bataillon était présent sur les rangs ainsi que les compagnies de fusiliers marins (CFM) qui lui sont rattachées (les CFM Morel, Bernier et Brière), situées respectivement à Sainte-Assise, Lanvéoc et Lann-Bihoué. De nombreuses délégations d’invités constituées de la FORFUSCO, des amicales de fusiliers marins de Brest et de Lorient et de la famille Amyot d’Inville ont assisté à cette cérémonie.

 

Les fusiliers marins sont les forces spécialisées de la Marine nationale pour les missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Source : Marine nationale


Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

publié le Vendredi 24 juin 2022

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

© Marine nationale

Le capitaine de corvette Serge Groutsch a pris le commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville le jeudi 23 juin 2022. Il succède au capitaine de frégate Frédéric Méar.

 

La cérémonie s’est déroulée à la préfecture maritime de Brest, en présence du drapeau de la demi-brigade de fusiliers marins (DBFM) et de sa garde. Elle a été présidée par le contre-amiral de Briançon, commandant la force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO).

 

L’ensemble du personnel militaire et civil du bataillon était présent sur les rangs ainsi que les compagnies de fusiliers marins (CFM) qui lui sont rattachées (les CFM Morel, Bernier et Brière), situées respectivement à Sainte-Assise, Lanvéoc et Lann-Bihoué. De nombreuses délégations d’invités constituées de la FORFUSCO, des amicales de fusiliers marins de Brest et de Lorient et de la famille Amyot d’Inville ont assisté à cette cérémonie.

 

Les fusiliers marins sont les forces spécialisées de la Marine nationale pour les missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Source : Marine nationale


Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

publié le Vendredi 24 juin 2022

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

© Marine nationale

Le capitaine de corvette Serge Groutsch a pris le commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville le jeudi 23 juin 2022. Il succède au capitaine de frégate Frédéric Méar.

 

La cérémonie s’est déroulée à la préfecture maritime de Brest, en présence du drapeau de la demi-brigade de fusiliers marins (DBFM) et de sa garde. Elle a été présidée par le contre-amiral de Briançon, commandant la force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO).

 

L’ensemble du personnel militaire et civil du bataillon était présent sur les rangs ainsi que les compagnies de fusiliers marins (CFM) qui lui sont rattachées (les CFM Morel, Bernier et Brière), situées respectivement à Sainte-Assise, Lanvéoc et Lann-Bihoué. De nombreuses délégations d’invités constituées de la FORFUSCO, des amicales de fusiliers marins de Brest et de Lorient et de la famille Amyot d’Inville ont assisté à cette cérémonie.

 

Les fusiliers marins sont les forces spécialisées de la Marine nationale pour les missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Source : Marine nationale


Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

publié le Vendredi 24 juin 2022

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

© Marine nationale

Le capitaine de corvette Serge Groutsch a pris le commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville le jeudi 23 juin 2022. Il succède au capitaine de frégate Frédéric Méar.

 

La cérémonie s’est déroulée à la préfecture maritime de Brest, en présence du drapeau de la demi-brigade de fusiliers marins (DBFM) et de sa garde. Elle a été présidée par le contre-amiral de Briançon, commandant la force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO).

 

L’ensemble du personnel militaire et civil du bataillon était présent sur les rangs ainsi que les compagnies de fusiliers marins (CFM) qui lui sont rattachées (les CFM Morel, Bernier et Brière), situées respectivement à Sainte-Assise, Lanvéoc et Lann-Bihoué. De nombreuses délégations d’invités constituées de la FORFUSCO, des amicales de fusiliers marins de Brest et de Lorient et de la famille Amyot d’Inville ont assisté à cette cérémonie.

 

Les fusiliers marins sont les forces spécialisées de la Marine nationale pour les missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Source : Marine nationale

S'abonner à BAN Lann-Bihoué