EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS

publié le Vendredi 24 juin 2022

EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS

EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS

© EMA

Du 26 mai au 3 juin 2022 s’est déroulée la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS V, organisée par les Éléments français au Gabon (EFG) en partenariat avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Quatre pays d’Afrique centrale (Sao Tomé et Principe, Gabon, Congo et RDC) ainsi que les organismes de la chaîne de sécurité maritime de la zone étaient impliqués dans l’exercice qui a été coordonné avec la patrouille commune African NEMO 22.3 menée dans le cadre de l’opération CORYMBE. 

L’exercice était placé sous la responsabilité du Centre régional de sécurité maritime d’Afrique centrale (CRESMAC), appuyé par un détachement des EFG et des coopérants français des pays participants. Il avait pour objectif l’entraînement de l’ensemble des acteurs de l’architecture de Yaoundé dans le cadre de la lutte contre la piraterie et la pollution maritime, et tout type de trafics illicites (en particulier la pêche illégale, non déclarée, non réglementée). 

À terme, il s’agit de permettre à nos partenaires d’acquérir une autonomie opérationnelle à la mer dans leurs missions de sécurité maritime et de rendre opérationnelle la structure terrestre de sécurité maritime du golfe de Guinée.  

Au bilan, MEGALOPS V a permis de renforcer la coopération et la coordination entre les différents participants en mêlant exercices en mer et missions de surveillance maritime. L’action des EFG a été complétée par la participation de la Frégate de surveillance (FS) Ventôse déployée en opération CORYMBE sous les ordres de CECLANT. 

 

Pôle opérationnel de coopération, les EFG complètent la formation des militaires des pays partenaires de la communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC) durant leur mise en condition avant engagement dans des opérations intérieures ou extérieures. Près de 10 000 stagiaires sont répartis chaque année au sein de plus de 450 stages hautement spécialisés. Les EFG sont également un point d’appui opérationnel et logistique (Base de soutien interarmées de théâtre – BSIAT) en Afrique centrale pour la conduite éventuelle d’une opération par l’armée française ou pour le transit des forces. 

 

EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS
EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS
EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS

Source : Etat-major des armées


EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS

publié le Vendredi 24 juin 2022

EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS

EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS

© EMA

Du 26 mai au 3 juin 2022 s’est déroulée la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS V, organisée par les Éléments français au Gabon (EFG) en partenariat avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Quatre pays d’Afrique centrale (Sao Tomé et Principe, Gabon, Congo et RDC) ainsi que les organismes de la chaîne de sécurité maritime de la zone étaient impliqués dans l’exercice qui a été coordonné avec la patrouille commune African NEMO 22.3 menée dans le cadre de l’opération CORYMBE. 

L’exercice était placé sous la responsabilité du Centre régional de sécurité maritime d’Afrique centrale (CRESMAC), appuyé par un détachement des EFG et des coopérants français des pays participants. Il avait pour objectif l’entraînement de l’ensemble des acteurs de l’architecture de Yaoundé dans le cadre de la lutte contre la piraterie et la pollution maritime, et tout type de trafics illicites (en particulier la pêche illégale, non déclarée, non réglementée). 

À terme, il s’agit de permettre à nos partenaires d’acquérir une autonomie opérationnelle à la mer dans leurs missions de sécurité maritime et de rendre opérationnelle la structure terrestre de sécurité maritime du golfe de Guinée.  

Au bilan, MEGALOPS V a permis de renforcer la coopération et la coordination entre les différents participants en mêlant exercices en mer et missions de surveillance maritime. L’action des EFG a été complétée par la participation de la Frégate de surveillance (FS) Ventôse déployée en opération CORYMBE sous les ordres de CECLANT. 

 

Pôle opérationnel de coopération, les EFG complètent la formation des militaires des pays partenaires de la communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC) durant leur mise en condition avant engagement dans des opérations intérieures ou extérieures. Près de 10 000 stagiaires sont répartis chaque année au sein de plus de 450 stages hautement spécialisés. Les EFG sont également un point d’appui opérationnel et logistique (Base de soutien interarmées de théâtre – BSIAT) en Afrique centrale pour la conduite éventuelle d’une opération par l’armée française ou pour le transit des forces. 

 

EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS
EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS
EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS

Source : Etat-major des armées


EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS

publié le Vendredi 24 juin 2022

EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS

EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS

© EMA

Du 26 mai au 3 juin 2022 s’est déroulée la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS V, organisée par les Éléments français au Gabon (EFG) en partenariat avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Quatre pays d’Afrique centrale (Sao Tomé et Principe, Gabon, Congo et RDC) ainsi que les organismes de la chaîne de sécurité maritime de la zone étaient impliqués dans l’exercice qui a été coordonné avec la patrouille commune African NEMO 22.3 menée dans le cadre de l’opération CORYMBE. 

L’exercice était placé sous la responsabilité du Centre régional de sécurité maritime d’Afrique centrale (CRESMAC), appuyé par un détachement des EFG et des coopérants français des pays participants. Il avait pour objectif l’entraînement de l’ensemble des acteurs de l’architecture de Yaoundé dans le cadre de la lutte contre la piraterie et la pollution maritime, et tout type de trafics illicites (en particulier la pêche illégale, non déclarée, non réglementée). 

À terme, il s’agit de permettre à nos partenaires d’acquérir une autonomie opérationnelle à la mer dans leurs missions de sécurité maritime et de rendre opérationnelle la structure terrestre de sécurité maritime du golfe de Guinée.  

Au bilan, MEGALOPS V a permis de renforcer la coopération et la coordination entre les différents participants en mêlant exercices en mer et missions de surveillance maritime. L’action des EFG a été complétée par la participation de la Frégate de surveillance (FS) Ventôse déployée en opération CORYMBE sous les ordres de CECLANT. 

 

Pôle opérationnel de coopération, les EFG complètent la formation des militaires des pays partenaires de la communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC) durant leur mise en condition avant engagement dans des opérations intérieures ou extérieures. Près de 10 000 stagiaires sont répartis chaque année au sein de plus de 450 stages hautement spécialisés. Les EFG sont également un point d’appui opérationnel et logistique (Base de soutien interarmées de théâtre – BSIAT) en Afrique centrale pour la conduite éventuelle d’une opération par l’armée française ou pour le transit des forces. 

 

EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS
EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS
EFG – Organisation de la cinquième édition de l’exercice de sécurité maritime MEGALOPS

Source : Etat-major des armées


Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

publié le Vendredi 24 juin 2022

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

© Marine nationale

Le capitaine de corvette Serge Groutsch a pris le commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville le jeudi 23 juin 2022. Il succède au capitaine de frégate Frédéric Méar.

 

La cérémonie s’est déroulée à la préfecture maritime de Brest, en présence du drapeau de la demi-brigade de fusiliers marins (DBFM) et de sa garde. Elle a été présidée par le contre-amiral de Briançon, commandant la force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO).

 

L’ensemble du personnel militaire et civil du bataillon était présent sur les rangs ainsi que les compagnies de fusiliers marins (CFM) qui lui sont rattachées (les CFM Morel, Bernier et Brière), situées respectivement à Sainte-Assise, Lanvéoc et Lann-Bihoué. De nombreuses délégations d’invités constituées de la FORFUSCO, des amicales de fusiliers marins de Brest et de Lorient et de la famille Amyot d’Inville ont assisté à cette cérémonie.

 

Les fusiliers marins sont les forces spécialisées de la Marine nationale pour les missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Source : Marine nationale


Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

publié le Vendredi 24 juin 2022

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

© Marine nationale

Le capitaine de corvette Serge Groutsch a pris le commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville le jeudi 23 juin 2022. Il succède au capitaine de frégate Frédéric Méar.

 

La cérémonie s’est déroulée à la préfecture maritime de Brest, en présence du drapeau de la demi-brigade de fusiliers marins (DBFM) et de sa garde. Elle a été présidée par le contre-amiral de Briançon, commandant la force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO).

 

L’ensemble du personnel militaire et civil du bataillon était présent sur les rangs ainsi que les compagnies de fusiliers marins (CFM) qui lui sont rattachées (les CFM Morel, Bernier et Brière), situées respectivement à Sainte-Assise, Lanvéoc et Lann-Bihoué. De nombreuses délégations d’invités constituées de la FORFUSCO, des amicales de fusiliers marins de Brest et de Lorient et de la famille Amyot d’Inville ont assisté à cette cérémonie.

 

Les fusiliers marins sont les forces spécialisées de la Marine nationale pour les missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Source : Marine nationale


Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

publié le Vendredi 24 juin 2022

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

© Marine nationale

Le capitaine de corvette Serge Groutsch a pris le commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville le jeudi 23 juin 2022. Il succède au capitaine de frégate Frédéric Méar.

 

La cérémonie s’est déroulée à la préfecture maritime de Brest, en présence du drapeau de la demi-brigade de fusiliers marins (DBFM) et de sa garde. Elle a été présidée par le contre-amiral de Briançon, commandant la force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO).

 

L’ensemble du personnel militaire et civil du bataillon était présent sur les rangs ainsi que les compagnies de fusiliers marins (CFM) qui lui sont rattachées (les CFM Morel, Bernier et Brière), situées respectivement à Sainte-Assise, Lanvéoc et Lann-Bihoué. De nombreuses délégations d’invités constituées de la FORFUSCO, des amicales de fusiliers marins de Brest et de Lorient et de la famille Amyot d’Inville ont assisté à cette cérémonie.

 

Les fusiliers marins sont les forces spécialisées de la Marine nationale pour les missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Source : Marine nationale


Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

publié le Vendredi 24 juin 2022

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

© Marine nationale

Le capitaine de corvette Serge Groutsch a pris le commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville le jeudi 23 juin 2022. Il succède au capitaine de frégate Frédéric Méar.

 

La cérémonie s’est déroulée à la préfecture maritime de Brest, en présence du drapeau de la demi-brigade de fusiliers marins (DBFM) et de sa garde. Elle a été présidée par le contre-amiral de Briançon, commandant la force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO).

 

L’ensemble du personnel militaire et civil du bataillon était présent sur les rangs ainsi que les compagnies de fusiliers marins (CFM) qui lui sont rattachées (les CFM Morel, Bernier et Brière), situées respectivement à Sainte-Assise, Lanvéoc et Lann-Bihoué. De nombreuses délégations d’invités constituées de la FORFUSCO, des amicales de fusiliers marins de Brest et de Lorient et de la famille Amyot d’Inville ont assisté à cette cérémonie.

 

Les fusiliers marins sont les forces spécialisées de la Marine nationale pour les missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

Prise de commandement du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville

Source : Marine nationale


PMM Richelieu : Cérémonie de remise de brevet

publié le Mardi 14 juin 2022

PMM Richelieu : Cérémonie de remise de brevet

PMM Richelieu : Cérémonie de remise de brevet

© Marine nationale

Le 11 juin 2022, le capitaine de corvette de réserve Laurent Betti, assistant départemental pour la Marine dans le département du Val d’Oise, a présidé la cérémonie de fin du cycle 2021/2022 de la préparation militaire marine Richelieu de Paris. Les stagiaires ont reçu leur insigne et leur diplôme sur la base marine capitaine de corvette Millé à Houilles en présence de leurs familles.

 

Depuis le mois d’octobre, les stagiaires, filles et garçons, se sont retrouvés au rythme de deux samedis par mois pour suivre une formation répondant au double objectif de leur faire découvrir la Marine nationale mais aussi leur donner une base solide pour leur futurs engagements ou affectations. Ils ont été sensibilisés aux enjeux de Défense, maritimes et navals. Ils ont également suivi une formation militaire et nautique et ont effectué une période bloquée d’une semaine à Brest au cours de laquelle ils ont appris à vivre en équipage. 

 

Si certains d’entre eux rejoindront rapidement les rangs de la Marine dans l’année à venir, d'autres le feront à l’issue de leurs études. Dans tous les cas, quels que soient leurs choix d’orientation, les valeurs auxquelles ils ont adhéré cette année sont désormais gravées en eux et les guideront tout au long de leur vie.

 

Le recrutement est ouvert pour le cycle 2022/2023 : pmmrichelieu@gmail.com

Pour en savoir plus sur la PMM : lien vers la marinerecrute.fr

 

 

PMM Richelieu : Cérémonie de remise de brevet

Source : Marine nationale


PMM Richelieu : Cérémonie de remise de brevet

publié le Mardi 14 juin 2022

PMM Richelieu : Cérémonie de remise de brevet

PMM Richelieu : Cérémonie de remise de brevet

© Marine nationale

Le 11 juin 2022, le capitaine de corvette de réserve Laurent Betti, assistant départemental pour la Marine dans le département du Val d’Oise, a présidé la cérémonie de fin du cycle 2021/2022 de la préparation militaire marine Richelieu de Paris. Les stagiaires ont reçu leur insigne et leur diplôme sur la base marine capitaine de corvette Millé à Houilles en présence de leurs familles.

 

Depuis le mois d’octobre, les stagiaires, filles et garçons, se sont retrouvés au rythme de deux samedis par mois pour suivre une formation répondant au double objectif de leur faire découvrir la Marine nationale mais aussi leur donner une base solide pour leur futurs engagements ou affectations. Ils ont été sensibilisés aux enjeux de Défense, maritimes et navals. Ils ont également suivi une formation militaire et nautique et ont effectué une période bloquée d’une semaine à Brest au cours de laquelle ils ont appris à vivre en équipage. 

 

Si certains d’entre eux rejoindront rapidement les rangs de la Marine dans l’année à venir, d'autres le feront à l’issue de leurs études. Dans tous les cas, quels que soient leurs choix d’orientation, les valeurs auxquelles ils ont adhéré cette année sont désormais gravées en eux et les guideront tout au long de leur vie.

 

Le recrutement est ouvert pour le cycle 2022/2023 : pmmrichelieu@gmail.com

Pour en savoir plus sur la PMM : lien vers la marinerecrute.fr

 

 

PMM Richelieu : Cérémonie de remise de brevet

Source : Marine nationale


PMM Richelieu : Cérémonie de remise de brevet

publié le Mardi 14 juin 2022

PMM Richelieu : Cérémonie de remise de brevet

PMM Richelieu : Cérémonie de remise de brevet

© Marine nationale

Le 11 juin 2022, le capitaine de corvette de réserve Laurent Betti, assistant départemental pour la Marine dans le département du Val d’Oise, a présidé la cérémonie de fin du cycle 2021/2022 de la préparation militaire marine Richelieu de Paris. Les stagiaires ont reçu leur insigne et leur diplôme sur la base marine capitaine de corvette Millé à Houilles en présence de leurs familles.

 

Depuis le mois d’octobre, les stagiaires, filles et garçons, se sont retrouvés au rythme de deux samedis par mois pour suivre une formation répondant au double objectif de leur faire découvrir la Marine nationale mais aussi leur donner une base solide pour leur futurs engagements ou affectations. Ils ont été sensibilisés aux enjeux de Défense, maritimes et navals. Ils ont également suivi une formation militaire et nautique et ont effectué une période bloquée d’une semaine à Brest au cours de laquelle ils ont appris à vivre en équipage. 

 

Si certains d’entre eux rejoindront rapidement les rangs de la Marine dans l’année à venir, d'autres le feront à l’issue de leurs études. Dans tous les cas, quels que soient leurs choix d’orientation, les valeurs auxquelles ils ont adhéré cette année sont désormais gravées en eux et les guideront tout au long de leur vie.

 

Le recrutement est ouvert pour le cycle 2022/2023 : pmmrichelieu@gmail.com

Pour en savoir plus sur la PMM : lien vers la marinerecrute.fr

 

 

PMM Richelieu : Cérémonie de remise de brevet

Source : Marine nationale

S'abonner à Unités à terre