Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien

publié le Lundi 09 janvier 2023

 Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien

Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien

© Marine nationale

Dans le cadre du partenariat stratégique qui lie la France et les Emirats arabes unis, la base navale d’Abu Dhabi est l’un des 3 sites des forces françaises stationnées aux Emirats arabes unis (FFEAU).

Située en plein cœur du golfe Arabo-Persique, l’emplacement stratégique de la base navale permet d’assurer aux bâtiments de la Marine nationale – mais également à ceux de nos partenaires notamment dans le cadre de la mission EMASoH – un soutien logistique permettant la régénération des équipages et des bâtiments afin de garantir le maintien des opérations et la capacité à durer à la mer : ravitaillement en vivres, carburant, pièces détachées, maintenance …

Du 30 décembre 2022 au 05 janvier 2023, la base navale des FFEAU a accueilli la frégate type La Fayette (FLF) Guépratte dans le cadre de son déploiement au profit de l’opération AGENOR, pilier militaire de l’initiative multinationale European-Led Maritime Awareness in the strait of Hormuz (EMASoH).

Depuis son ouverture en 2009, la base navale des FFEAU comptabilise 519 escales, ce qui témoigne de l’importance de son implantation pour les forces navales françaises déployées dans la zone.

Avec près de 700 militaires déployés, les Forces françaises stationnées aux Émirats arabes unis (FFEAU) constituent l’une des bases opérationnelles avancées françaises à l’étranger. À ce titre, elle appuie les moyens militaires français déployés dans le golfe Arabo-Persique et le nord de l’océan Indien. Grâce à ses conditions d’aguerrissement, elle permet également d’entraîner les militaires français aux actions de combat en zone désertique et en zone urbaine. En tant que commandant de la zone maritime océan indien (ALINDIEN), le COMFOR FFEAU exerce son autorité sur une zone maritime s’étendant du sud du canal de Suez à l’ouest, et à l’est jusqu’aux limites ouest des eaux de la Birmanie, de l’Indonésie et de l’Australie. Il y promeut la politique de défense de la France et anime les relations militaires bilatérales.

 Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien
 Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien

Source : Marine nationale


Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien

publié le Lundi 09 janvier 2023

 Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien

Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien

© Marine nationale

Dans le cadre du partenariat stratégique qui lie la France et les Emirats arabes unis, la base navale d’Abu Dhabi est l’un des 3 sites des forces françaises stationnées aux Emirats arabes unis (FFEAU).

Située en plein cœur du golfe Arabo-Persique, l’emplacement stratégique de la base navale permet d’assurer aux bâtiments de la Marine nationale – mais également à ceux de nos partenaires notamment dans le cadre de la mission EMASoH – un soutien logistique permettant la régénération des équipages et des bâtiments afin de garantir le maintien des opérations et la capacité à durer à la mer : ravitaillement en vivres, carburant, pièces détachées, maintenance …

Du 30 décembre 2022 au 05 janvier 2023, la base navale des FFEAU a accueilli la frégate type La Fayette (FLF) Guépratte dans le cadre de son déploiement au profit de l’opération AGENOR, pilier militaire de l’initiative multinationale European-Led Maritime Awareness in the strait of Hormuz (EMASoH).

Depuis son ouverture en 2009, la base navale des FFEAU comptabilise 519 escales, ce qui témoigne de l’importance de son implantation pour les forces navales françaises déployées dans la zone.

Avec près de 700 militaires déployés, les Forces françaises stationnées aux Émirats arabes unis (FFEAU) constituent l’une des bases opérationnelles avancées françaises à l’étranger. À ce titre, elle appuie les moyens militaires français déployés dans le golfe Arabo-Persique et le nord de l’océan Indien. Grâce à ses conditions d’aguerrissement, elle permet également d’entraîner les militaires français aux actions de combat en zone désertique et en zone urbaine. En tant que commandant de la zone maritime océan indien (ALINDIEN), le COMFOR FFEAU exerce son autorité sur une zone maritime s’étendant du sud du canal de Suez à l’ouest, et à l’est jusqu’aux limites ouest des eaux de la Birmanie, de l’Indonésie et de l’Australie. Il y promeut la politique de défense de la France et anime les relations militaires bilatérales.

 Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien
 Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien

Source : Marine nationale


Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien

publié le Lundi 09 janvier 2023

 Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien

Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien

© Marine nationale

Dans le cadre du partenariat stratégique qui lie la France et les Emirats arabes unis, la base navale d’Abu Dhabi est l’un des 3 sites des forces françaises stationnées aux Emirats arabes unis (FFEAU).

Située en plein cœur du golfe Arabo-Persique, l’emplacement stratégique de la base navale permet d’assurer aux bâtiments de la Marine nationale – mais également à ceux de nos partenaires notamment dans le cadre de la mission EMASoH – un soutien logistique permettant la régénération des équipages et des bâtiments afin de garantir le maintien des opérations et la capacité à durer à la mer : ravitaillement en vivres, carburant, pièces détachées, maintenance …

Du 30 décembre 2022 au 05 janvier 2023, la base navale des FFEAU a accueilli la frégate type La Fayette (FLF) Guépratte dans le cadre de son déploiement au profit de l’opération AGENOR, pilier militaire de l’initiative multinationale European-Led Maritime Awareness in the strait of Hormuz (EMASoH).

Depuis son ouverture en 2009, la base navale des FFEAU comptabilise 519 escales, ce qui témoigne de l’importance de son implantation pour les forces navales françaises déployées dans la zone.

Avec près de 700 militaires déployés, les Forces françaises stationnées aux Émirats arabes unis (FFEAU) constituent l’une des bases opérationnelles avancées françaises à l’étranger. À ce titre, elle appuie les moyens militaires français déployés dans le golfe Arabo-Persique et le nord de l’océan Indien. Grâce à ses conditions d’aguerrissement, elle permet également d’entraîner les militaires français aux actions de combat en zone désertique et en zone urbaine. En tant que commandant de la zone maritime océan indien (ALINDIEN), le COMFOR FFEAU exerce son autorité sur une zone maritime s’étendant du sud du canal de Suez à l’ouest, et à l’est jusqu’aux limites ouest des eaux de la Birmanie, de l’Indonésie et de l’Australie. Il y promeut la politique de défense de la France et anime les relations militaires bilatérales.

 Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien
 Base navale des FFEAU : soutien essentiel pour les bâtiments déployés dans le golfe Arabo-Persique et l’océan Indien

Source : Marine nationale


FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22

publié le Mercredi 07 décembre 2022

 FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22

FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22

© Marine nationale

Du 25 novembre au 8 décembre 2022, les forces armées koweïtiennes et les Forces françaises stationnées aux Émirats arabes unis (FFEAU), renforcées par des militaires déployés depuis la France, participent à l’exercice quadriennal interarmées Pearl of the West 2022.

Le 27 novembre, la frégate type La Fayette Aconit a rejoint les eaux territoriales du Koweït pour prendre part à l’exercice Pearl of the West 2022 qui s’inscrit dans le cadre de l’accord de coopération en matière de défense entre la France et le Koweït signé en 1991 puis renouvelé en 2009. Au cours d’une relâche opérationnelle à Koweït City, plusieurs interactions riches ont eu lieu entre les deux nations. Les marins français et koweïtiens ont partagé leurs savoir-faire dans les domaines de la sécurité et de la plongée.

Le 30 novembre, l’Aconit a appareillé avec la frégate koweïtienne TNC57 Istiglal pour conduire sur série d’entraînements conjoints à la mer. Dans un premier temps, les bâtiments ont mené des exercices de manœuvre tactique et de présentation au ravitaillement à la mer. Puis, ils ont opéré dans le domaine de la lutte anti-aérienne avec une patrouille mixte de chasseurs F18 des forces armées koweïtiennes et de Rafale de l’escadron 1/7 Provence, basé aux Emirats Arabes Unis (FFEAU) simulant des attaques sur la force à la mer.

Les deux bâtiments ont ensuite conduit un entraînement dans le domaine de la lutte contre les trafics illicites avec envoi de l’équipe de visite. La journée s’est enfin achevée par un entraînement de nuit à la lutte contre les menaces asymétriques.

Le lendemain, une équipe d’intervention de l’Aconit a été transférée par embarcation sur la frégate koweïtienne Istiglal pour échanger son savoir-faire dans le cadre d’un exercice incendie à son bord, permettant également la mise en œuvre d’un échelon médical. Tout au long de la journée, divers exercices ont été conduits avec notamment un nouvel entraînement à la lutte anti-aérienne impliquant cette fois 4 chasseurs : 2 F18 du Koweït et 2 Rafale des FFEAU.

La troisième journée en mer a été consacrée à un exercice de sauvetage en mer (search and rescue) au cours duquel les bâtiments se sont coordonnés pour la recherche d’un naufragé. La phase maritime de l’exercice Pearl of the West s’est enfin conclue par un volet lutte au-dessus de la surface avec le concours d’un hélicoptère Caracal de la Marine koweïtienne et des engagements anti-navires. Tout au long de ces entraînements mutuels, des officiers de liaison ont embarqué sur chacun des bâtiments afin de partager les expériences de chacun et de mieux appréhender le fonctionnement et les spécificités des deux marines.

Fortes de 30 ans de coopération militaire, les relations avec le Koweït sont encore renforcées à travers cette édition 2022 de Pearl of the West, qui a permis d’améliorer l’interopérabilité entre les deux Marines dans des domaines multiples. Elle démontre l’attachement de la France, partenaire fiable et crédible, aux engagements pris avec le Koweït et illustre la capacité d’action et de coordination des deux pays pour agir ensemble en faveur de la sécurité et de la stabilité régionale.

 FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22
 FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22

Source : Marine nationale


FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22

publié le Mercredi 07 décembre 2022

 FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22

FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22

© Marine nationale

Du 25 novembre au 8 décembre 2022, les forces armées koweïtiennes et les Forces françaises stationnées aux Émirats arabes unis (FFEAU), renforcées par des militaires déployés depuis la France, participent à l’exercice quadriennal interarmées Pearl of the West 2022.

Le 27 novembre, la frégate type La Fayette Aconit a rejoint les eaux territoriales du Koweït pour prendre part à l’exercice Pearl of the West 2022 qui s’inscrit dans le cadre de l’accord de coopération en matière de défense entre la France et le Koweït signé en 1991 puis renouvelé en 2009. Au cours d’une relâche opérationnelle à Koweït City, plusieurs interactions riches ont eu lieu entre les deux nations. Les marins français et koweïtiens ont partagé leurs savoir-faire dans les domaines de la sécurité et de la plongée.

Le 30 novembre, l’Aconit a appareillé avec la frégate koweïtienne TNC57 Istiglal pour conduire sur série d’entraînements conjoints à la mer. Dans un premier temps, les bâtiments ont mené des exercices de manœuvre tactique et de présentation au ravitaillement à la mer. Puis, ils ont opéré dans le domaine de la lutte anti-aérienne avec une patrouille mixte de chasseurs F18 des forces armées koweïtiennes et de Rafale de l’escadron 1/7 Provence, basé aux Emirats Arabes Unis (FFEAU) simulant des attaques sur la force à la mer.

Les deux bâtiments ont ensuite conduit un entraînement dans le domaine de la lutte contre les trafics illicites avec envoi de l’équipe de visite. La journée s’est enfin achevée par un entraînement de nuit à la lutte contre les menaces asymétriques.

Le lendemain, une équipe d’intervention de l’Aconit a été transférée par embarcation sur la frégate koweïtienne Istiglal pour échanger son savoir-faire dans le cadre d’un exercice incendie à son bord, permettant également la mise en œuvre d’un échelon médical. Tout au long de la journée, divers exercices ont été conduits avec notamment un nouvel entraînement à la lutte anti-aérienne impliquant cette fois 4 chasseurs : 2 F18 du Koweït et 2 Rafale des FFEAU.

La troisième journée en mer a été consacrée à un exercice de sauvetage en mer (search and rescue) au cours duquel les bâtiments se sont coordonnés pour la recherche d’un naufragé. La phase maritime de l’exercice Pearl of the West s’est enfin conclue par un volet lutte au-dessus de la surface avec le concours d’un hélicoptère Caracal de la Marine koweïtienne et des engagements anti-navires. Tout au long de ces entraînements mutuels, des officiers de liaison ont embarqué sur chacun des bâtiments afin de partager les expériences de chacun et de mieux appréhender le fonctionnement et les spécificités des deux marines.

Fortes de 30 ans de coopération militaire, les relations avec le Koweït sont encore renforcées à travers cette édition 2022 de Pearl of the West, qui a permis d’améliorer l’interopérabilité entre les deux Marines dans des domaines multiples. Elle démontre l’attachement de la France, partenaire fiable et crédible, aux engagements pris avec le Koweït et illustre la capacité d’action et de coordination des deux pays pour agir ensemble en faveur de la sécurité et de la stabilité régionale.

 FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22
 FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22

Source : Marine nationale


FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22

publié le Mercredi 07 décembre 2022

 FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22

FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22

© Marine nationale

Du 25 novembre au 8 décembre 2022, les forces armées koweïtiennes et les Forces françaises stationnées aux Émirats arabes unis (FFEAU), renforcées par des militaires déployés depuis la France, participent à l’exercice quadriennal interarmées Pearl of the West 2022.

Le 27 novembre, la frégate type La Fayette Aconit a rejoint les eaux territoriales du Koweït pour prendre part à l’exercice Pearl of the West 2022 qui s’inscrit dans le cadre de l’accord de coopération en matière de défense entre la France et le Koweït signé en 1991 puis renouvelé en 2009. Au cours d’une relâche opérationnelle à Koweït City, plusieurs interactions riches ont eu lieu entre les deux nations. Les marins français et koweïtiens ont partagé leurs savoir-faire dans les domaines de la sécurité et de la plongée.

Le 30 novembre, l’Aconit a appareillé avec la frégate koweïtienne TNC57 Istiglal pour conduire sur série d’entraînements conjoints à la mer. Dans un premier temps, les bâtiments ont mené des exercices de manœuvre tactique et de présentation au ravitaillement à la mer. Puis, ils ont opéré dans le domaine de la lutte anti-aérienne avec une patrouille mixte de chasseurs F18 des forces armées koweïtiennes et de Rafale de l’escadron 1/7 Provence, basé aux Emirats Arabes Unis (FFEAU) simulant des attaques sur la force à la mer.

Les deux bâtiments ont ensuite conduit un entraînement dans le domaine de la lutte contre les trafics illicites avec envoi de l’équipe de visite. La journée s’est enfin achevée par un entraînement de nuit à la lutte contre les menaces asymétriques.

Le lendemain, une équipe d’intervention de l’Aconit a été transférée par embarcation sur la frégate koweïtienne Istiglal pour échanger son savoir-faire dans le cadre d’un exercice incendie à son bord, permettant également la mise en œuvre d’un échelon médical. Tout au long de la journée, divers exercices ont été conduits avec notamment un nouvel entraînement à la lutte anti-aérienne impliquant cette fois 4 chasseurs : 2 F18 du Koweït et 2 Rafale des FFEAU.

La troisième journée en mer a été consacrée à un exercice de sauvetage en mer (search and rescue) au cours duquel les bâtiments se sont coordonnés pour la recherche d’un naufragé. La phase maritime de l’exercice Pearl of the West s’est enfin conclue par un volet lutte au-dessus de la surface avec le concours d’un hélicoptère Caracal de la Marine koweïtienne et des engagements anti-navires. Tout au long de ces entraînements mutuels, des officiers de liaison ont embarqué sur chacun des bâtiments afin de partager les expériences de chacun et de mieux appréhender le fonctionnement et les spécificités des deux marines.

Fortes de 30 ans de coopération militaire, les relations avec le Koweït sont encore renforcées à travers cette édition 2022 de Pearl of the West, qui a permis d’améliorer l’interopérabilité entre les deux Marines dans des domaines multiples. Elle démontre l’attachement de la France, partenaire fiable et crédible, aux engagements pris avec le Koweït et illustre la capacité d’action et de coordination des deux pays pour agir ensemble en faveur de la sécurité et de la stabilité régionale.

 FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22
 FFEAU – La frégate de type La Fayette Aconit participe à l’exercice de coopération bilatéral franco-koweïtien Pearl of the West 22

Source : Marine nationale


FFEAU – Exercice franco-émirien de lutte incendie sur la base navale d’Abu Dhabi

publié le Jeudi 24 novembre 2022

 FFEAU – Exercice franco-émirien de lutte incendie sur la base navale d’Abu Dhabi

FFEAU – Exercice franco-émirien de lutte incendie sur la base navale d’Abu Dhabi

© Marine nationale

Début novembre, les forces armées émiriennes ont participé à un exercice majeur dans le domaine de la sécurité incendie en coopération étroite avec les marins pompiers de la base navale aux Émirats arabes unis.

Après avoir détecté un incendie fictif dans le bâtiment principal de l’état-major de la base navale, une première équipe d’intervention française constituée de marins pompiers est arrivée sur les lieux et a tenté de circonscrire le sinistre.

L’incendie prenant de l’ampleur, les marins pompiers français ont fait appel aux pompiers militaires émiriens afin de maitriser l’incident. Cette action a été rendue possible grâce aux accords de défense qui lient la France et les Émirats arabes unis. Les détachements français et émirien ont fait preuve de persévérance et de ténacité pour éteindre les flammes. Ils ont démontré un fort degré de connaissance mutuelle et d’interopérabilité.

Ces exercices sont organisés régulièrement sur la base navale. Ils visent à consolider la coopération entre les militaires émiriens et français dans le champ de la sécurité des biens et des personnes sur la base. Ils donnent l’occasion aux pompiers émiriens et français de partager leurs retour d’expérience, leurs techniques et connaissances respectives pour faire face à un incendie au sein d’une enceinte militaire.

Avec plus de 700 militaires déployés, les FFEAU constituent l’une des bases opérationnelles avancées françaises à l’étranger. À ce titre, elle appuie et conduit les opérations militaires françaises déployées dans le Golfe arabo-persique et le Nord de l’Océan Indien. Grâce à ses capacités d’aguerrissement, elle permet également d’entraîner les militaires français aux actions de combat en zone désertique et en zone urbaine. En tant que commandant de la zone maritime Océan Indien (ALINDIEN), le COMFOR FFEAU exerce son autorité sur une zone maritime s’étendant du Sud du canal de Suez à l’Ouest, et à l’Est jusqu’aux limites Ouest des eaux de la Birmanie, de l’Indonésie et de l’Australie. Il y promeut la politique de défense de la France et anime les relations militaires bilatérales.

 FFEAU – Exercice franco-émirien de lutte incendie sur la base navale d’Abu Dhabi

Source : Marine nationale


FFEAU – Exercice franco-émirien de lutte incendie sur la base navale d’Abu Dhabi

publié le Jeudi 24 novembre 2022

 FFEAU – Exercice franco-émirien de lutte incendie sur la base navale d’Abu Dhabi

FFEAU – Exercice franco-émirien de lutte incendie sur la base navale d’Abu Dhabi

© Marine nationale

Début novembre, les forces armées émiriennes ont participé à un exercice majeur dans le domaine de la sécurité incendie en coopération étroite avec les marins pompiers de la base navale aux Émirats arabes unis.

Après avoir détecté un incendie fictif dans le bâtiment principal de l’état-major de la base navale, une première équipe d’intervention française constituée de marins pompiers est arrivée sur les lieux et a tenté de circonscrire le sinistre.

L’incendie prenant de l’ampleur, les marins pompiers français ont fait appel aux pompiers militaires émiriens afin de maitriser l’incident. Cette action a été rendue possible grâce aux accords de défense qui lient la France et les Émirats arabes unis. Les détachements français et émirien ont fait preuve de persévérance et de ténacité pour éteindre les flammes. Ils ont démontré un fort degré de connaissance mutuelle et d’interopérabilité.

Ces exercices sont organisés régulièrement sur la base navale. Ils visent à consolider la coopération entre les militaires émiriens et français dans le champ de la sécurité des biens et des personnes sur la base. Ils donnent l’occasion aux pompiers émiriens et français de partager leurs retour d’expérience, leurs techniques et connaissances respectives pour faire face à un incendie au sein d’une enceinte militaire.

Avec plus de 700 militaires déployés, les FFEAU constituent l’une des bases opérationnelles avancées françaises à l’étranger. À ce titre, elle appuie et conduit les opérations militaires françaises déployées dans le Golfe arabo-persique et le Nord de l’Océan Indien. Grâce à ses capacités d’aguerrissement, elle permet également d’entraîner les militaires français aux actions de combat en zone désertique et en zone urbaine. En tant que commandant de la zone maritime Océan Indien (ALINDIEN), le COMFOR FFEAU exerce son autorité sur une zone maritime s’étendant du Sud du canal de Suez à l’Ouest, et à l’Est jusqu’aux limites Ouest des eaux de la Birmanie, de l’Indonésie et de l’Australie. Il y promeut la politique de défense de la France et anime les relations militaires bilatérales.

 FFEAU – Exercice franco-émirien de lutte incendie sur la base navale d’Abu Dhabi

Source : Marine nationale


FFEAU – Exercice franco-émirien de lutte incendie sur la base navale d’Abu Dhabi

publié le Jeudi 24 novembre 2022

 FFEAU – Exercice franco-émirien de lutte incendie sur la base navale d’Abu Dhabi

FFEAU – Exercice franco-émirien de lutte incendie sur la base navale d’Abu Dhabi

© Marine nationale

Début novembre, les forces armées émiriennes ont participé à un exercice majeur dans le domaine de la sécurité incendie en coopération étroite avec les marins pompiers de la base navale aux Émirats arabes unis.

Après avoir détecté un incendie fictif dans le bâtiment principal de l’état-major de la base navale, une première équipe d’intervention française constituée de marins pompiers est arrivée sur les lieux et a tenté de circonscrire le sinistre.

L’incendie prenant de l’ampleur, les marins pompiers français ont fait appel aux pompiers militaires émiriens afin de maitriser l’incident. Cette action a été rendue possible grâce aux accords de défense qui lient la France et les Émirats arabes unis. Les détachements français et émirien ont fait preuve de persévérance et de ténacité pour éteindre les flammes. Ils ont démontré un fort degré de connaissance mutuelle et d’interopérabilité.

Ces exercices sont organisés régulièrement sur la base navale. Ils visent à consolider la coopération entre les militaires émiriens et français dans le champ de la sécurité des biens et des personnes sur la base. Ils donnent l’occasion aux pompiers émiriens et français de partager leurs retour d’expérience, leurs techniques et connaissances respectives pour faire face à un incendie au sein d’une enceinte militaire.

Avec plus de 700 militaires déployés, les FFEAU constituent l’une des bases opérationnelles avancées françaises à l’étranger. À ce titre, elle appuie et conduit les opérations militaires françaises déployées dans le Golfe arabo-persique et le Nord de l’Océan Indien. Grâce à ses capacités d’aguerrissement, elle permet également d’entraîner les militaires français aux actions de combat en zone désertique et en zone urbaine. En tant que commandant de la zone maritime Océan Indien (ALINDIEN), le COMFOR FFEAU exerce son autorité sur une zone maritime s’étendant du Sud du canal de Suez à l’Ouest, et à l’Est jusqu’aux limites Ouest des eaux de la Birmanie, de l’Indonésie et de l’Australie. Il y promeut la politique de défense de la France et anime les relations militaires bilatérales.

 FFEAU – Exercice franco-émirien de lutte incendie sur la base navale d’Abu Dhabi

Source : Marine nationale


FFEAU – Exercice NEDEX sur la Base navale d’Abu Dabi

publié le Mercredi 20 avril 2022

FFEAU – Exercice NEDEX sur la Base navale d’Abu Dabi

FFEAU – Exercice NEDEX sur la Base navale d’Abu Dabi

© EMA

Le mardi 5 avril 2022, un exercice « alerte NEDEX » (Neutralisation et enlèvement d’engins explosifs) a été réalisé par le Détachement du groupe régional d’intervention plongeurs-démineurs (DETGRIP) sur la base navale des Forces françaises aux Émirats arabes unis (FFEAU) à Abu Dabi.

 

Cet exercice est venu clore la période de sensibilisation à la neutralisation d’engins explosifs réalisée par le DETGRIP au profit du Détachement de fusiliers marins (DETFUS) déployé en renfort de la base navale.

Il visait à préparer le personnel de la base navale et le DETFUS à faire face à une intrusion sur site avec dépose d’un colis suspect. Après avoir appréhendé le suspect, le DETFUS a conduit une phase de recherche permettant de localiser un colis suspect à proximité de la soute à munitions. Les fusiliers marins ont alors réalisé les premières actions de reconnaissance et de sécurisation. La suite de l’intervention a été menée par le DETGRIP qui a procédé à la neutralisation du colis.

Cette période de sensibilisation s’inscrit dans le cadre de la préparation opérationnelle du DETFUS, chargé de la défense militaire de la base navale. Sous le commandement opérationnel du commandant de la zone maritime océan Indien – « ALINDIEN » - le DETGRIP est pour la première fois déployé hors du cadre du Groupe de guerre des mines (GGDM) ou d’une mission de coopération avec les forces émiriennes.

Avec près de 650 militaires déployés, les FFEAU constituent l’une des bases opérationnelles avancées françaises à l’étranger. À ce titre, elle appuie les moyens militaires français déployés dans le golfe Arabo-Persique et le nord de l’océan Indien. Grâce à ses conditions d’aguerrissement, elle permet également d’entraîner les militaires français aux actions de combat en zone désertique et en zone urbaine. En tant que commandant de la zone maritime océan indien (ALINDIEN), le COMFOR FFEAU exerce son autorité sur une zone maritime s’étendant du Sud du canal de Suez à l’Ouest, et à l’Est jusqu’aux limites ouest des eaux de la Birmanie, de l’Indonésie et de l’Australie. Il y promeut la politique de défense de la France et anime les relations militaires bilatérales.

 

Source : Etat-major des armées

S'abonner à Abou Dhabi