Le BSAOM D’Entrecasteaux embarque deux observateurs du Vanuatu lors d’une patrouille de police des pêches

publié le Jeudi 22 février 2024

Le BSAOM D’Entrecasteaux embarque deux observateurs du Vanuatu lors d’une patrouille de police des pêches

Le BSAOM D’Entrecasteaux embarque deux observateurs du Vanuatu lors d’une patrouille de police des pêches

© Marine nationale

Du 7 au 9 février, en soutien associé à l’opération régionale 365 (OP 365) de police des pêches, le Bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) D’Entrecasteaux a embarqué deux observateurs du Vanuatu Fisheries Department lors de sa patrouille dans la zone économique exclusive (ZEE) du Vanuatu. Le D’Entrecasteaux a assuré le repositionnement et l’interrogation de navires de pêche, contribuant à la sûreté maritime dans la ZEE vanuataise.

L’embarquement d’observateurs d’Etats insulaires du Pacifique à bord des bâtiments de la Marine nationale a régulièrement lieu dans le cadre de l’action de l’Etat en mer en Nouvelle-Calédonie. En mission OP365, organisée par la Forum Fisheries Agency (FFA) du Forum des îles du Pacifique, le D’Entrecasteaux a poursuivi sa patrouille vers le Vanuatu. Dans ses eaux, il y a conduit 3 interrogations de navires de pêche. Cette mission a permis aux observateurs du ministère des pêches vanuatais présents à bord de collecter des informations sur l’activité de pêche dans les eaux vanuataises, utiles à l’ensemble du monde marin.

L’opération 365 organisée par l’agence des pêches du Forum des îles du Pacifique (FFA),vise à détecter, dissuader, signaler voire appréhender les activités de pêche illégale, non déclarée, non réglementée (INN) dans le Pacifique Sud, en haute mer et dans les ZEE des Etats insulaires du Pacifique. La France, seule nation européenne riveraine et souveraine du Pacifique Sud agit en permanence et de manière concrète, avec ses partenaires, tout au long de l’année, au profit des populations de la région et de la lutte contre les trafics illicites.

Les Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) permettent à la France de disposer d’une présence militaire permanente dans l’océan Pacifique Sud afin de protéger les intérêts français dans la région et d’entretenir les partenariats militaires de la France dans cette zone d’intérêt stratégique. Fortes de plus de 1 650 militaires, les FANC apportent un soutien régulier aux missions relevant de l’action de l’Etat en mer. Elles disposent de capacité d’intervention pour faire face à une crise sécuritaire ou climatique affectant la zone. Les FANC partagent régulièrement leur expertise dans le domaine de l’HADR ou de la sécurité maritime auprès de forces de sécurité et de défense des pays partenaires du Pacifique Sud.

Source : Marine nationale


Le BSAOM D’Entrecasteaux embarque deux observateurs du Vanuatu lors d’une patrouille de police des pêches

publié le Jeudi 22 février 2024

Le BSAOM D’Entrecasteaux embarque deux observateurs du Vanuatu lors d’une patrouille de police des pêches

Le BSAOM D’Entrecasteaux embarque deux observateurs du Vanuatu lors d’une patrouille de police des pêches

© Marine nationale

Du 7 au 9 février, en soutien associé à l’opération régionale 365 (OP 365) de police des pêches, le Bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) D’Entrecasteaux a embarqué deux observateurs du Vanuatu Fisheries Department lors de sa patrouille dans la zone économique exclusive (ZEE) du Vanuatu. Le D’Entrecasteaux a assuré le repositionnement et l’interrogation de navires de pêche, contribuant à la sûreté maritime dans la ZEE vanuataise.

L’embarquement d’observateurs d’Etats insulaires du Pacifique à bord des bâtiments de la Marine nationale a régulièrement lieu dans le cadre de l’action de l’Etat en mer en Nouvelle-Calédonie. En mission OP365, organisée par la Forum Fisheries Agency (FFA) du Forum des îles du Pacifique, le D’Entrecasteaux a poursuivi sa patrouille vers le Vanuatu. Dans ses eaux, il y a conduit 3 interrogations de navires de pêche. Cette mission a permis aux observateurs du ministère des pêches vanuatais présents à bord de collecter des informations sur l’activité de pêche dans les eaux vanuataises, utiles à l’ensemble du monde marin.

L’opération 365 organisée par l’agence des pêches du Forum des îles du Pacifique (FFA),vise à détecter, dissuader, signaler voire appréhender les activités de pêche illégale, non déclarée, non réglementée (INN) dans le Pacifique Sud, en haute mer et dans les ZEE des Etats insulaires du Pacifique. La France, seule nation européenne riveraine et souveraine du Pacifique Sud agit en permanence et de manière concrète, avec ses partenaires, tout au long de l’année, au profit des populations de la région et de la lutte contre les trafics illicites.

Les Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) permettent à la France de disposer d’une présence militaire permanente dans l’océan Pacifique Sud afin de protéger les intérêts français dans la région et d’entretenir les partenariats militaires de la France dans cette zone d’intérêt stratégique. Fortes de plus de 1 650 militaires, les FANC apportent un soutien régulier aux missions relevant de l’action de l’Etat en mer. Elles disposent de capacité d’intervention pour faire face à une crise sécuritaire ou climatique affectant la zone. Les FANC partagent régulièrement leur expertise dans le domaine de l’HADR ou de la sécurité maritime auprès de forces de sécurité et de défense des pays partenaires du Pacifique Sud.

Source : Marine nationale


Le BSAOM D’Entrecasteaux en mission de secours en Nouvelle-Calédonie

publié le Lundi 19 février 2024

Le BSAOM D’Entrecasteaux en mission de secours en Nouvelle-Calédonie

Le BSAOM D’Entrecasteaux en mission de secours en Nouvelle-Calédonie

© Marine nationale

Le 5 février 2024, le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer à Nouméa (COSS-NC), a sollicité l’aide du bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) D’Entrecasteaux et du Falcon 200 Gardian du détachement de la Flottille 25F basée Nouvelle-Calédonie pour relocaliser un couple, naufragé au large de Poum.

Le COSS-NC a été alerté en début de soirée qu’une femme et un homme n’étaient pas revenus de leur sortie de pêche. Le COSS-NC a immédiatement contacté le BSAOM D’Entrecasteaux, qui se situait à proximité. Le BSAOM D’Entrecasteaux a ainsi débuté ses recherches en soirée, appuyé par le Falcon 200 Gardian de la Marine nationale.

L’obscurité a complexifié les recherches en mer qui se sont poursuivies durant la nuit. A 6h00 du matin, après douze heures de recherche, les naufragés ont été repérés sur l’île Pionne. Sains et saufs, les naufragés ont été secourus et embarqués à bord du D’Entrecasteaux.

Ils ont expliqué avoir rencontré une avarie électrique sur leur navire de 6 mètres, puis avoir décidé de ramer pour se mettre en sécurité avec leur embarcation.

Ce sauvetage conduit par les marins du D’Entrecasteaux illustre l’engagement des armées françaises pour la sûreté maritime et la sécurité des populations dans le Pacifique Sud.

Les Forces armées de Nouvelle-Calédonie (FANC) permettent à la France de disposer d’une présence militaire permanente dans l’océan Pacifique Sud afin de protéger les intérêts français dans la région. A ce titre, ils entretiennent les partenariats militaires de la France dans cette zone d’intérêt stratégique. Fortes de plus de 1 450 militaires, les FANC apportent un soutien régulier aux missions relevant de l’action de l’État en mer. Elles disposent de capacité d’intervention pour faire face à une crise sécuritaire ou climatique affectant la zone. Les FANC partagent régulièrement leur expertise dans le domaine de l’assistance aux populations victimes de catastrophes naturelles, ou de la sécurité maritime auprès de forces de sécurité et de défense des pays partenaires du Pacifique Sud.

Le BSAOM D’Entrecasteaux en mission de secours en Nouvelle-Calédonie

Source : Marine nationale


Le BSAOM D’Entrecasteaux en mission de secours en Nouvelle-Calédonie

publié le Lundi 19 février 2024

Le BSAOM D’Entrecasteaux en mission de secours en Nouvelle-Calédonie

Le BSAOM D’Entrecasteaux en mission de secours en Nouvelle-Calédonie

© Marine nationale

Le 5 février 2024, le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer à Nouméa (COSS-NC), a sollicité l’aide du bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) D’Entrecasteaux et du Falcon 200 Gardian du détachement de la Flottille 25F basée Nouvelle-Calédonie pour relocaliser un couple, naufragé au large de Poum.

Le COSS-NC a été alerté en début de soirée qu’une femme et un homme n’étaient pas revenus de leur sortie de pêche. Le COSS-NC a immédiatement contacté le BSAOM D’Entrecasteaux, qui se situait à proximité. Le BSAOM D’Entrecasteaux a ainsi débuté ses recherches en soirée, appuyé par le Falcon 200 Gardian de la Marine nationale.

L’obscurité a complexifié les recherches en mer qui se sont poursuivies durant la nuit. A 6h00 du matin, après douze heures de recherche, les naufragés ont été repérés sur l’île Pionne. Sains et saufs, les naufragés ont été secourus et embarqués à bord du D’Entrecasteaux.

Ils ont expliqué avoir rencontré une avarie électrique sur leur navire de 6 mètres, puis avoir décidé de ramer pour se mettre en sécurité avec leur embarcation.

Ce sauvetage conduit par les marins du D’Entrecasteaux illustre l’engagement des armées françaises pour la sûreté maritime et la sécurité des populations dans le Pacifique Sud.

Les Forces armées de Nouvelle-Calédonie (FANC) permettent à la France de disposer d’une présence militaire permanente dans l’océan Pacifique Sud afin de protéger les intérêts français dans la région. A ce titre, ils entretiennent les partenariats militaires de la France dans cette zone d’intérêt stratégique. Fortes de plus de 1 450 militaires, les FANC apportent un soutien régulier aux missions relevant de l’action de l’État en mer. Elles disposent de capacité d’intervention pour faire face à une crise sécuritaire ou climatique affectant la zone. Les FANC partagent régulièrement leur expertise dans le domaine de l’assistance aux populations victimes de catastrophes naturelles, ou de la sécurité maritime auprès de forces de sécurité et de défense des pays partenaires du Pacifique Sud.

Le BSAOM D’Entrecasteaux en mission de secours en Nouvelle-Calédonie

Source : Marine nationale


Inauguration du quai des POM à la base navale de Nouméa

publié le Jeudi 07 décembre 2023

Inauguration du quai des POM à la base navale de Nouméa

Inauguration du quai des POM à la base navale de Nouméa

© Marine nationale

Achevé en septembre dernier, ce quai long de 130 m et large de 8 m est destiné à accueillir les deux nouveaux patrouilleurs outre-mer affectés en Nouvelle-Calédonie, l'Auguste Bénébig et le Jean Tranape. Tandis que le premier a déjà accosté sur le quai le 2 octobre 2023, l'arrivée du second est prévue pour 2025.

Les POM, par leurs capacités d'endurance à la mer et leurs capacités de surveillance, réaffirment l'ambition d'une marine de combat et d'une marine de pointe, auquel le quai des POM participe. Ce nouveau quai accroît la capacité de la base navale de Nouméa à recevoir des bâtiments en escale. C’est une plateforme de coopération et relation internationale qui renforce la place de la France dans le Pacifique.

La construction du quai des POM s'inscrit dans le cadre de la loi de programmation militaire 2019-2025. Les investissements alloués aux territoires outre-mer du Pacifique augmentent avec la loi de programmation 2024-2030. Ils soulignent l'intérêt stratégique croissant de nos points d’appui ultra-marins dans la zone Indo Pacifique. En effet, les pays de la zone subissent les effets du changement climatique, qui induit une diminution de la biodiversité et une hausse des catastrophes naturelles, et des menaces sécuritaires comme le trafic illégal et les convoitises de leurs ressources. Face à ces enjeux, il est plus que nécessaire d'assurer la souveraineté des zones économiques exclusives françaises et de travailler en coopération avec nos partenaires.

L'arrivée du ministre des Armées marque le début de la South Pacific defence ministers' meeting, la réunion des ministres de la défense du Pacifique Sud, dont les dix ans de création se fêtent cette année, et pour la première fois en France, à Nouméa.

Inauguration du quai des POM à la base navale de Nouméa
Inauguration du quai des POM à la base navale de Nouméa

Source : Marine nationale


Inauguration du quai des POM à la base navale de Nouméa

publié le Jeudi 07 décembre 2023

Inauguration du quai des POM à la base navale de Nouméa

Inauguration du quai des POM à la base navale de Nouméa

© Marine nationale

Achevé en septembre dernier, ce quai long de 130 m et large de 8 m est destiné à accueillir les deux nouveaux patrouilleurs outre-mer affectés en Nouvelle-Calédonie, l'Auguste Bénébig et le Jean Tranape. Tandis que le premier a déjà accosté sur le quai le 2 octobre 2023, l'arrivée du second est prévue pour 2025.

Les POM, par leurs capacités d'endurance à la mer et leurs capacités de surveillance, réaffirment l'ambition d'une marine de combat et d'une marine de pointe, auquel le quai des POM participe. Ce nouveau quai accroît la capacité de la base navale de Nouméa à recevoir des bâtiments en escale. C’est une plateforme de coopération et relation internationale qui renforce la place de la France dans le Pacifique.

La construction du quai des POM s'inscrit dans le cadre de la loi de programmation militaire 2019-2025. Les investissements alloués aux territoires outre-mer du Pacifique augmentent avec la loi de programmation 2024-2030. Ils soulignent l'intérêt stratégique croissant de nos points d’appui ultra-marins dans la zone Indo Pacifique. En effet, les pays de la zone subissent les effets du changement climatique, qui induit une diminution de la biodiversité et une hausse des catastrophes naturelles, et des menaces sécuritaires comme le trafic illégal et les convoitises de leurs ressources. Face à ces enjeux, il est plus que nécessaire d'assurer la souveraineté des zones économiques exclusives françaises et de travailler en coopération avec nos partenaires.

L'arrivée du ministre des Armées marque le début de la South Pacific defence ministers' meeting, la réunion des ministres de la défense du Pacifique Sud, dont les dix ans de création se fêtent cette année, et pour la première fois en France, à Nouméa.

Inauguration du quai des POM à la base navale de Nouméa
Inauguration du quai des POM à la base navale de Nouméa

Source : Marine nationale


Premier départ en mission pour les VOA Bougainville du D’Entrecasteaux

publié le Jeudi 12 octobre 2023

Premier départ en mission pour les VOA Bougainville du D’Entrecasteaux

Premier départ en mission pour les VOA Bougainville du D’Entrecasteaux

© Marine nationale

Après deux semaines d’entretien à quai, le D’Entrecasteaux a appareillé le 7 octobre 2023 pour la première mission de l’équipage A.

Moins d’une semaine après leur arrivée sur le territoire, les VOA biodiversité prennent la mer pour débuter pleinement la mission Bougainville. Après quelques jours d’installation de matériel à bord, de rencontres avec les scientifiques des antennes de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER) en Nouvelle-Calédonie et de premiers essais à quai, ils vont enfin pouvoir déployer leur dispositif, et débuter les prélèvements d’échantillons.

Le déploiement de ce projet scientifique à bord apporte une dimension nouvelle aux missions du D’Entrecasteaux. L’équipage a déjà été mis à contribution pour la phase de préparation et est paré à épauler les deux aspirants dans leur démarche scientifique. Ce déploiement sera l’occasion pour chacun de se familiariser davantage et de manière originale avec l’environnement marin.

Source : Marine nationale


Le BSAOM d’Entrecasteaux au cœur de la mission ISLAND CHIEF 2023

publié le Vendredi 25 août 2023

Le BSAOM d’Entrecasteaux au cœur de la mission ISLAND CHIEF 2023

Le BSAOM d’Entrecasteaux au cœur de la mission ISLAND CHIEF 2023

© Marine nationale

Du 12 au 18 août, dans le cadre de l’opération ISLAND CHIEF 23 coordonnée par l'Agence des pêches du Forum des îles du Pacifique, Forum Fisheries Agency (FFA), le Bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) D’Entrecasteaux a conduit une mission de police des pêches dans les eaux du pacifique Sud. 

L’équipage a procédé à 3 contrôles de pêche en haute mer, ainsi qu’à des contrôles par radio dans les Zones économiques exclusives (ZEE) du Vanuatu et des îles Salomon. Durant plusieurs jours, le BSAOM a eu l'opportunité de coopérer avec un aéronef de type C27 de la Royal Australian Air Force (RAAF) lors du partage de leurs situations tactiques respectives.

Cette opération a pour but d’empêcher les activités de pêche illégale, non déclarées et non réglementées et de mener des actions conjointes avec les partenaires du Pacifique. Ces actions permettent de s’assurer du bon respect des réglementations de la Western and Central Pacific Fisheries Commission (WCPFC ) dans le Pacifique Sud et visent à garantir la durabilité des pêches qui constituent une ressource essentielle de l’économie des îles du Pacifique.

Une nouvelle fois, les FANC ont montré leur rôle d’acteur majeur dans la coopération internationale avec le concours du BSAOM D’Entrecasteaux.

Les Forces armées de Nouvelle-Calédonie (FANC) permettent à la France de disposer d’une présence militaire permanente dans l’océan Pacifique Sud afin de protéger les intérêts français dans la région. A ce titre, ils entretiennent les partenariats militaires de la France dans cette zone d’intérêt stratégique. Fortes de plus de 1 450 militaires, les FANC apportent un soutien régulier aux missions relevant de l’action de l’État en mer. Elles disposent de capacité d’intervention pour faire face à une crise sécuritaire ou climatique affectant la zone. Les FANC partagent régulièrement leur expertise dans le domaine de l’assistance aux populations victimes de catastrophes naturelles, ou de la sécurité maritime auprès de forces de sécurité et de défense des pays partenaires du Pacifique Sud.

Source : EMA

Le BSAOM d’Entrecasteaux au cœur de la mission ISLAND CHIEF 2023

Source : Marine nationale


Le BSAOM d’Entrecasteaux au cœur de la mission ISLAND CHIEF 2023

publié le Vendredi 25 août 2023

Le BSAOM d’Entrecasteaux au cœur de la mission ISLAND CHIEF 2023

Le BSAOM d’Entrecasteaux au cœur de la mission ISLAND CHIEF 2023

© Marine nationale

Du 12 au 18 août, dans le cadre de l’opération ISLAND CHIEF 23 coordonnée par l'Agence des pêches du Forum des îles du Pacifique, Forum Fisheries Agency (FFA), le Bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) D’Entrecasteaux a conduit une mission de police des pêches dans les eaux du pacifique Sud. 

L’équipage a procédé à 3 contrôles de pêche en haute mer, ainsi qu’à des contrôles par radio dans les Zones économiques exclusives (ZEE) du Vanuatu et des îles Salomon. Durant plusieurs jours, le BSAOM a eu l'opportunité de coopérer avec un aéronef de type C27 de la Royal Australian Air Force (RAAF) lors du partage de leurs situations tactiques respectives.

Cette opération a pour but d’empêcher les activités de pêche illégale, non déclarées et non réglementées et de mener des actions conjointes avec les partenaires du Pacifique. Ces actions permettent de s’assurer du bon respect des réglementations de la Western and Central Pacific Fisheries Commission (WCPFC ) dans le Pacifique Sud et visent à garantir la durabilité des pêches qui constituent une ressource essentielle de l’économie des îles du Pacifique.

Une nouvelle fois, les FANC ont montré leur rôle d’acteur majeur dans la coopération internationale avec le concours du BSAOM D’Entrecasteaux.

Les Forces armées de Nouvelle-Calédonie (FANC) permettent à la France de disposer d’une présence militaire permanente dans l’océan Pacifique Sud afin de protéger les intérêts français dans la région. A ce titre, ils entretiennent les partenariats militaires de la France dans cette zone d’intérêt stratégique. Fortes de plus de 1 450 militaires, les FANC apportent un soutien régulier aux missions relevant de l’action de l’État en mer. Elles disposent de capacité d’intervention pour faire face à une crise sécuritaire ou climatique affectant la zone. Les FANC partagent régulièrement leur expertise dans le domaine de l’assistance aux populations victimes de catastrophes naturelles, ou de la sécurité maritime auprès de forces de sécurité et de défense des pays partenaires du Pacifique Sud.

Source : EMA

Le BSAOM d’Entrecasteaux au cœur de la mission ISLAND CHIEF 2023

Source : Marine nationale


Exercice franco-japonais entre le POM Auguste Bénébig et la frégate japonaise Shimokita

publié le Mercredi 23 août 2023

 Exercice franco-japonais entre le POM Auguste Bénébig et la frégate japonaise Shimokita

Exercice franco-japonais entre le POM Auguste Bénébig et la frégate japonaise Shimokita

© Marine nationale

Le 10 août, au large des côtes de Nouvelle-Calédonie, le Patrouilleur Outre-Mer (POM) Auguste Bénébig a participé à l’exercice franco-japonais OGURI-VERNY* avec la frégate JDS Shimokita, bâtiment amphibie de la marine japonaise.

Durant cet exercice, les deux bâtiments ont conduit un entraînement à la mer (PASSEX), mêlant différentes manœuvres tactiques permettant d’éprouver la coopération entre les deux bâtiments, avec la participation de l’aéronef de reconnaissance de la Flottille 25F.

À l’issue de la séquence d’entraînement, le bâtiment japonais JDS Shimokita a procédé à une escale dans le port de Nouméa. À cette occasion, le Commandant Supérieur des Forces armées en Nouvelle-Calédonie a accueilli le contre-amiral Kanezashi et le Général de division Nashinoki au sein de son Etat-major Interarmées.

Les deux marines avaient notamment conduit en août 2022 une précédente édition de l’exercice OGURI-VERNY réunissant le Bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) D’Entrecasteaux et la frégate japonaise Kirisame.

Cette séquence d’entraînements a permis l’entretien de l’interopérabilité entre les deux marines par la mise en œuvre de procédures standardisées. Les entrainements réguliers des armées française et japonaise contribuent à la stabilité et la liberté de circulation dans cette région d’intérêt stratégique.

Au sein de leur zone de responsabilité permanente, les 1 450 militaires des forces armées en Nouvelle-Calédonie ont pour principales missions d’assurer la souveraineté de la France, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains. Les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’État.

*OGURI-VERNY : François Léonce VERNY (1837-1908) était un polytechnicien et ingénieur maritime français qui a supervisé, avec OGURI Tadamasa Kosukenosuke, le haut responsable de la marine de guerre impériale, la construction de ce qui allait devenir l’arsenal naval de Yokosuka. Yokosuka et Brest sont des villes jumelées depuis novembre 1970 en hommage à ce partenariat naval historique entre la France et le Japon.

Source : EMA

 Exercice franco-japonais entre le POM Auguste Bénébig et la frégate japonaise Shimokita

Source : Marine nationale

S'abonner à Nouméa