Plongeurs d’armes – Nageur de combat

publié le Jeudi 20 juillet 2023

 Plongeurs d’armes – Nageur de combat

Plongeurs d’armes – Nageur de combat

© Marine nationale

Le mercredi 12 juillet 2023 a eu lieu à l’école de plongée du Pôle Ecoles Méditerranée la cérémonie de remise des certificats au 99ème cours nageur de combat, sous la présidence du contre-amiral Pierre de Briançon, commandant de la Force maritime des fusiliers marins et commandos.

Devant leurs familles et une délégation d’autorités militaires, les 11 élèves ont reçu leur certificat de nageur de combat des mains de leur parrain, qui appartient lui-même à « la famille » des nageurs. Cette cérémonie marque la fin de leur formation théorique et pratique ; un cours de 7 mois extrêmement exigeant, dur, sélectif, au cours duquel s'enchaînent à un rythme intensif sport, plongées, raids, navigations en kayak et sous-marines.

Ce certificat marque le début de leur carrière de nageur de combat au sein des armées.

Dans leur futures unités, les élèves certifiés continueront à être formés aux domaines opérationnels spécifiques liés à l’action offensive.
"Bravo Zulu" (félicitations) pour la détermination et la force de caractère dont ils ont fait preuve pour atteindre leur objectif.

 Plongeurs d’armes – Nageur de combat

Source : Marine nationale


Prises de commandement semaine 27

publié le Vendredi 07 juillet 2023

 Prises de commandement semaine 27

Prises de commandement semaine 27

© Marine nationale

Cette semaine 4 bâtiments, 4 flottilles de l’aéronautique navale et 7 unités ont changé de commandant

Centre d’instruction naval de Brest

Le 30 juin, le capitaine de vaisseau Pierre Favé a pris le commandement du centre d’instruction naval (CIN) de Brest. Il succède ainsi au capitaine de vaisseau Sébastien Houël.

La cérémonie s’est déroulée sur la place d’armes cours Jean Bart en présence de l’ensemble du personnel civil et militaire ainsi que des 3 écoles : le Lycée naval, l’École de maistrance et l’École des mousses. Des autorités militaires, des délégations d’invités ainsi que des élus étaient présents sur les rangs. Les honneurs ont été rendus par le drapeau de l’École des mousses et sa garde, une section de l’École des mousses, une section de l’École de Maistrance et une section du personnel permanent du CIN Brest.

Le centre d’instruction naval est le centre de formation initiale de référence de la Marine nationale depuis 1966. Véritable lieu de réussite tourné vers la mer, le CIN rassemble l’École de maistrance, l’École des mousses et le Lycée naval. Il a pour principale vocation d’accueillir des jeunes s’engageant dans la Marine et ou s’y préparant, de leur donner une première formation de marins professionnels et opérationnels et de leur transmettre les valeurs de la Marine nationale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate multi-missions Provence

Le 3 juillet, le capitaine de vaisseau (CV) Pascal Forissier a pris le commandement de l'équipage A de la frégate multi-missions (FREMM) Provence. Il succède au capitaine de vaisseau Nicolas Vandebrouck.

Au cours des deux années de commandement du CV Vandebrouck, l’équipage A de la Provence a réalisé de nombreux déploiements en Méditerranée orientale et centrale, successivement engagé dans l’opération CHAMMAL de lutte contre Daech ou au sein du groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG2). La FREMM a contribué à renforcer l’interopérabilité entre les marines française et alliées, en s’entraînant aux côtés des forces armées grecques et égyptiennes, avec l’exercice CLEOPATRA 22. La Provence A a également participé à divers exercices dans le haut du spectre, à l’instar de POLARIS 21 ou de MARE APERTO 23 avec la marine italienne.

Admise au service actif en 2016, la FREMM Provence est un bâtiment polyvalent offrant des capacités opérationnelles majeures. Elle bénéficie des dernières innovations technologiques et peut mettre en œuvre le missile de croisière naval (MdCN), outil stratégique décisif permettant un tir longue portée de précision de la mer vers la terre. Optimisées pour la lutte anti-sous-marine, les FREMM peuvent agir dans tous les domaines de lutte contre des objectifs à terre ou contre des menaces asymétriques, mais aussi mener un combat de haute intensité en haute mer ou dans la zone littorale.

Basée à Toulon, elle est armée par un équipage de 114 marins, sa ville marraine Aix-en-Provence (13).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecole du personnel de pont d’envol

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Cyril Chabrier a pris le commandement de l’école du personnel de pont d’envol (EPPE).

L’EPPE est l’une des écoles de la Marine nationale située au sein de la base aéronautique navale d’Hyères. Elle a pour mission principale de former l’ensemble du personnel qui intervient dans la mise en œuvre de l’aviation à la mer. Après 10 semaines de cours intensifs, les matelots de pont d’envol (MOPONVOL) sont aptes à exercer leur fonction. Ils rejoignent alors le porte-avions Charles de Gaulle ou les autres bâtiments porte-hélicoptères de la Marine afin d’assurer les manœuvres des avions et hélicoptères avant et après chaque vol. Ces-derniers sont sous la responsabilité des directeurs de pont d’envol, communément appelés les « chiens jaunes ».

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expertise hélicoptères

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Pol-Aurélien Sandrin a pris le commandement du centre d’expertise hélicoptères (CENTEX hélicoptères).

Le CENTEX hélicoptères est un centre d’expertise en charge de la rédaction des doctrines du domaine « hélicoptères » de la Marine nationale. Auteur de nombreux retours d’expérience, cette unité contribue à l’amélioration constante des moyens et des tactiques d’emploi. Créée le 1er juillet 2010, elle implantée sur la base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères, et relève organiquement de l’amiral commandant la force de l’aéronautique navale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate de défense aérienne Forbin

Le 4 juillet, le capitaine de vaisseau Aurélie Léouffre a pris le commandement de la frégate de défense aérienne (FDA) Forbin. Elle succède au capitaine de vaisseau Nicolas Molitor.

Au cours des deux années de commandement du capitaine de vaisseau Molitor, l’équipage du Forbin a participé à tous les déploiements du porte-avions Charles de Gaulle, notamment dans le cadre de la mission CLEMENCEAU en 2022 puis de la mission ANTARES en 2023. Ces missions ont conduit l’équipage à naviguer dans un premier temps en mer Méditerranée, lors des premières semaines de la guerre en Ukraine puis jusqu’en mer Rouge et en océan Indien dans le cadre de l’opération CHAMMAL. Les marins du Forbin ont également été engagés dans plusieurs exercices de préparation à la haute intensité, CORMORAN et POLARIS en 2021 puis ORION en 2023, apportant un concours majeur à la réflexion de la Marine dans le domaine du retour du combat naval.

Admise au service actif en 2010, la FDA Forbin est un bâtiment de combat ayant pour principales missions la protection d’une force contre toute menace aérienne ainsi que le commandement/coordination d’opérations aériennes. Ses capacités dans les autres domaines de lutte garantissent par ailleurs son aptitude à remplir des missions de nature très diverses (sécurisations d’une zone maritime, évacuation de ressortissants…). Basée à Toulon, d’une longueur de 153 mètres et d’une largeur de 20 mètres, elle est armée par un équipage de 195 marins. La ville marraine du Forbin est Bastia. La frégate a pour devise « Opra sac di sou kraam », soit « Divinité parée de toutes les vertus dans l’art de la guerre » en siamois, titre honorifique décerné, par le roi de Siam, au chevalier de Forbin lorsque celui-ci était amiral et général de ses armées.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Compagnie de fusiliers marins Bernier

Le 4 juillet, le maître principal Charles Bois a pris le commandement de la compagnie de fusiliers marins (CFM) Bernier. Il succède au major Pascal Bronnec.

L’ensemble du personnel militaire de la CFM était présent sur les rangs. Des délégations d’invités constituées de l’état-major de la Force des fusiliers marins et commandos, du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville, de l’adjoint au chef de pôle GSBdD de la presqu’île de Crozon, de l’adjoint à l’unité de soutien de l’infrastructure de la Défense de Lanvéoc ainsi que le capitaine de vaisseau Dumont-Dayot commandant la base de l’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic ont assisté à cette cérémonie.

Forces spécialisées de la Marine nationale, les fusiliers marins assurent des missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain Garonne

Le 5 juillet, le lieutenant de vaisseau Benjamin Fortaner a pris le commandement de l’équipage B du bâtiment de soutien et d'assistance métropolitain (BSAM) Garonne. Il succède au capitaine de corvette (CC) Éric Chartier.

Au cours des trois années de commandement du CC Chartier, l’équipage B du BSAM Garonne a participé à des missions nombreuses et variées. Lointaines d’abord, avec un déploiement en mer Rouge et Djibouti en 2021 puis lors de la mission BRILLANT SHIELD 2022, sous commandement otanien, en mer de Norvège.

C’est également dans le cadre de l’Action de l’État en Mer (AEM) que s’illustre l’équipage B de la Garonne. Notamment au travers de plusieurs missions de search and rescue (SAR) de migrants dans le détroit du Pas-de-Calais avec le sauvetage de nombreuses personnes en difficulté, lors de missions de posture permanente de sauvegarde maritime (PPSM) mais aussi en contrôle de police des pêches dans le golfe de Gascogne.

Enfin, la Garonne B a participé à des missions de représentation auprès du public, notamment lors de la régate de la Route du Rhum 2022.

Quatrième et dernier bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM), la Garonne est destinée à remplir de nombreuses missions : soutien des forces (accompagnement et prestations au profit d’un sous-marin, remorquage des unités majeures de la marine…), sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage de vies humaines, protection de l’environnement…), et soutien de région (travaux d’ancrage et d’entretien des coffres, relevage de coffres ou d’épaves…). Avec la Garonne, qui a été admise au service actif au mois de janvier 2020, 4 bâtiments de ce type sont désormais en service dans la Marine nationale. Ils sont basés à Toulon et à Brest (2 dans chaque port). D’une longueur de 71 mètres et d’une largeur de 16 mètres, elle est armée par un équipage de 17 marins.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrouilleur de haute-mer Commandant Bouan

Le 6 juillet, le capitaine de corvette Aude Bray a pris le commandement du patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan. Elle succède au capitaine de frégate (CF) Arthur Fuseau.

Au cours des 18 mois de commandement du CF Fuseau, le bâtiment a participé à sept missions, notamment d’action de l’État en mer, allant de la protection des approches françaises, aux missions de contrôle des pêches, en passant par la police de l’environnement, la recherche de trafiquants de drogue et jusqu’au maintien de la présence européenne au large des côtes libyennes. Le Commandant Bouan a ainsi contribué à défendre les intérêts français en Méditerranée centrale et occidentale.

Admis au service actif en 1984, le PHM Commandant Bouan est le plus récent des avisos type A69 classe « d’Estienne d’Orves » de la Force d’action navale. Bâtiment de combat polyvalent embarquant environ 90 marins, le Commandant Bouan peut réaliser des missions de surveillance et défense des côtes françaises, de police des pêches, de défense des approches maritimes ou encore de sauvegarde maritime. Basé à Toulon, le Commandant Bouan mesure 80,5 mètres de long pour une largeur de 10,3 mètres et un déplacement de 1300 tonnes. 6 bâtiments de ce type sont encore en service dans la Marine, répartis sur les deux façades maritimes métropolitaines. La ville marraine du Commandant Bouan est Agen (Lot-et-Garonne).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’aéronautique navale (CEPA/10S)

Le 6 juillet sur la Base d’aéronautique navale de Hyères, le capitaine de vaisseau Jean-Baptiste Allard a pris le commandement du Centre d’Expérimentations Pratiques et de réception de l’Aéronautique navale (CEPA/10S). Il succède au capitaine de vaisseau Boris Bernard.

Le CEPA/10S : foyer d’innovations de l’aéronautique navale, créé en 1916, le CEPA/10S, suit le développement et la mise au point des aéronefs, systèmes et matériels de la force de l’aéronautique navale. Il œuvre au profit des forces en coopération avec ses partenaires (DGA, autres armées et industriels). Le CEPA/10S assure également les vols à caractères techniques (expérimentations, réceptions, mises au point, homologation du tandem aéronef-bâtiment) et les vols de convoyage.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

La base d’aéronautique navale d’Hyères

Le 6 juillet, le capitaine de vaisseau Frédéric Barbe a pris le commandement de la BAN d’Hyères. Il succède au capitaine de vaisseau Jean-Manuel Lemoigne.

La base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères - le Palyvestre est l’une des 4 BAN de la Marine nationale. Située dans le Var, elle est la plus ancienne en activité (1925) et la seule sur la façade Méditerranée.

Opérationnelle 24H/24 et 365 jours/an, elle est le point d’appui des opérations aéromaritimes en Méditerranée.  Sa mission principale est de qualifier, entrainer et soutenir les détachements embarqués sur les bâtiments de la Force d'Action Navale et déployés outre-mer. La BAN assure également l’accueil occasionnel d'avions de la Patrouille maritime et de la Chasse embarquée

La BAN d’Hyères met en œuvre une trentaine d'appareils, essentiellement des hélicoptères embarqués de lutte anti-surface Panther de la flottille 36F, de lutte anti-sous-marine caïman Marine de la flottille 31F, et de sauvetage/intervention en mer Dauphin de la flottille 35F.

2 alertes sont tenues H24-7/7 :

- L’alerte de secours maritime tenue par la 35F, à partir de Hyères et des détachements 35F de Tahiti, La Rochelle et Le Touquet.

- L’alerte de contre-terrorisme maritime pour une intervention rapide à la mer tenue par la 36F à partir de Hyères.

En 2022, les hélicoptères de la BAN ont notamment réalisé 305 missions de secours, sauvé 227 personnes, et contribué directement à la saisie 25 tonnes de drogue au cours des différents déploiements à la mer.

Outre les flottilles, sont présents sur la BAN, le Centre d'expérimentations pratiques et de réception de l'aéronautique navale (CEPA 10s), l’Ecole de Personnel de Pont d’Envol, le Centre de Contrôle de la Marine en Méditerranée (CCMAR) situé sur la presqu’île de St Mandrier et le CENTEX « Hélicoptères ».

La BAN d’Hyères accueillera prochainement un détachement d’hélicoptères H160 de la Flottille 32F récemment réactivée, qui viendra compléter le dispositif de secours maritime.

Chaque jour 1350 marins, civils et personnels du soutien interarmées travaillent conjointement à la réalisation des missions de la BAN.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 35F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Jean-Philippe Heichelbech a pris le commandement de la Flottille 35F.

La Flottille 35F est particulièrement employée dans le cadre de missions de sauvetage en mer. Disposant de détachements d’hélicoptères de type Dauphin sur les trois façades maritimes françaises ainsi qu’en Polynésie, son savoir-faire dans le domaine du secours maritime permet à ses équipages de porter secours à 200 personnes en moyenne chaque année. Un de ses détachements assure également la fonction « Pedro » (sécurité des pilotes) sur le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 36F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Arnaud Ferrandi a pris le commandement de la Flottille 36F.

La Flottille 36F met en œuvre 16 hélicoptères de combat de type Panther. Ses huit détachements sont déployés sur les frégates de la Marine nationale, dont trois stationnés en outre-mer. Ses principales missions sont la lutte antinavire et le recueil de renseignement naval et côtier. Dans le cadre du soutien à l’Action de l’État en Mer, elle assure des missions de surveillance des pêches et de lutte contre le narcotrafic (Antilles). A partir de la BAN d’Hyères, la Flottille 36F tient les alertes de contre-terrorisme maritime et les alertes secours maritime.

En, 2022 elle a réalisé plus de 3000 heures de vol, 900j à la mer, contribué à la saisie de 15 tonnes de stupéfiant et au sauvetage de 2 personnes.

 Prises de commandement semaine 27

Source : Marine nationale


Prises de commandement semaine 27

publié le Vendredi 07 juillet 2023

 Prises de commandement semaine 27

Prises de commandement semaine 27

© Marine nationale

Cette semaine 4 bâtiments, 4 flottilles de l’aéronautique navale et 7 unités ont changé de commandant

Centre d’instruction naval de Brest

Le 30 juin, le capitaine de vaisseau Pierre Favé a pris le commandement du centre d’instruction naval (CIN) de Brest. Il succède ainsi au capitaine de vaisseau Sébastien Houël.

La cérémonie s’est déroulée sur la place d’armes cours Jean Bart en présence de l’ensemble du personnel civil et militaire ainsi que des 3 écoles : le Lycée naval, l’École de maistrance et l’École des mousses. Des autorités militaires, des délégations d’invités ainsi que des élus étaient présents sur les rangs. Les honneurs ont été rendus par le drapeau de l’École des mousses et sa garde, une section de l’École des mousses, une section de l’École de Maistrance et une section du personnel permanent du CIN Brest.

Le centre d’instruction naval est le centre de formation initiale de référence de la Marine nationale depuis 1966. Véritable lieu de réussite tourné vers la mer, le CIN rassemble l’École de maistrance, l’École des mousses et le Lycée naval. Il a pour principale vocation d’accueillir des jeunes s’engageant dans la Marine et ou s’y préparant, de leur donner une première formation de marins professionnels et opérationnels et de leur transmettre les valeurs de la Marine nationale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate multi-missions Provence

Le 3 juillet, le capitaine de vaisseau (CV) Pascal Forissier a pris le commandement de l'équipage A de la frégate multi-missions (FREMM) Provence. Il succède au capitaine de vaisseau Nicolas Vandebrouck.

Au cours des deux années de commandement du CV Vandebrouck, l’équipage A de la Provence a réalisé de nombreux déploiements en Méditerranée orientale et centrale, successivement engagé dans l’opération CHAMMAL de lutte contre Daech ou au sein du groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG2). La FREMM a contribué à renforcer l’interopérabilité entre les marines française et alliées, en s’entraînant aux côtés des forces armées grecques et égyptiennes, avec l’exercice CLEOPATRA 22. La Provence A a également participé à divers exercices dans le haut du spectre, à l’instar de POLARIS 21 ou de MARE APERTO 23 avec la marine italienne.

Admise au service actif en 2016, la FREMM Provence est un bâtiment polyvalent offrant des capacités opérationnelles majeures. Elle bénéficie des dernières innovations technologiques et peut mettre en œuvre le missile de croisière naval (MdCN), outil stratégique décisif permettant un tir longue portée de précision de la mer vers la terre. Optimisées pour la lutte anti-sous-marine, les FREMM peuvent agir dans tous les domaines de lutte contre des objectifs à terre ou contre des menaces asymétriques, mais aussi mener un combat de haute intensité en haute mer ou dans la zone littorale.

Basée à Toulon, elle est armée par un équipage de 114 marins, sa ville marraine Aix-en-Provence (13).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecole du personnel de pont d’envol

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Cyril Chabrier a pris le commandement de l’école du personnel de pont d’envol (EPPE).

L’EPPE est l’une des écoles de la Marine nationale située au sein de la base aéronautique navale d’Hyères. Elle a pour mission principale de former l’ensemble du personnel qui intervient dans la mise en œuvre de l’aviation à la mer. Après 10 semaines de cours intensifs, les matelots de pont d’envol (MOPONVOL) sont aptes à exercer leur fonction. Ils rejoignent alors le porte-avions Charles de Gaulle ou les autres bâtiments porte-hélicoptères de la Marine afin d’assurer les manœuvres des avions et hélicoptères avant et après chaque vol. Ces-derniers sont sous la responsabilité des directeurs de pont d’envol, communément appelés les « chiens jaunes ».

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expertise hélicoptères

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Pol-Aurélien Sandrin a pris le commandement du centre d’expertise hélicoptères (CENTEX hélicoptères).

Le CENTEX hélicoptères est un centre d’expertise en charge de la rédaction des doctrines du domaine « hélicoptères » de la Marine nationale. Auteur de nombreux retours d’expérience, cette unité contribue à l’amélioration constante des moyens et des tactiques d’emploi. Créée le 1er juillet 2010, elle implantée sur la base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères, et relève organiquement de l’amiral commandant la force de l’aéronautique navale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate de défense aérienne Forbin

Le 4 juillet, le capitaine de vaisseau Aurélie Léouffre a pris le commandement de la frégate de défense aérienne (FDA) Forbin. Elle succède au capitaine de vaisseau Nicolas Molitor.

Au cours des deux années de commandement du capitaine de vaisseau Molitor, l’équipage du Forbin a participé à tous les déploiements du porte-avions Charles de Gaulle, notamment dans le cadre de la mission CLEMENCEAU en 2022 puis de la mission ANTARES en 2023. Ces missions ont conduit l’équipage à naviguer dans un premier temps en mer Méditerranée, lors des premières semaines de la guerre en Ukraine puis jusqu’en mer Rouge et en océan Indien dans le cadre de l’opération CHAMMAL. Les marins du Forbin ont également été engagés dans plusieurs exercices de préparation à la haute intensité, CORMORAN et POLARIS en 2021 puis ORION en 2023, apportant un concours majeur à la réflexion de la Marine dans le domaine du retour du combat naval.

Admise au service actif en 2010, la FDA Forbin est un bâtiment de combat ayant pour principales missions la protection d’une force contre toute menace aérienne ainsi que le commandement/coordination d’opérations aériennes. Ses capacités dans les autres domaines de lutte garantissent par ailleurs son aptitude à remplir des missions de nature très diverses (sécurisations d’une zone maritime, évacuation de ressortissants…). Basée à Toulon, d’une longueur de 153 mètres et d’une largeur de 20 mètres, elle est armée par un équipage de 195 marins. La ville marraine du Forbin est Bastia. La frégate a pour devise « Opra sac di sou kraam », soit « Divinité parée de toutes les vertus dans l’art de la guerre » en siamois, titre honorifique décerné, par le roi de Siam, au chevalier de Forbin lorsque celui-ci était amiral et général de ses armées.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Compagnie de fusiliers marins Bernier

Le 4 juillet, le maître principal Charles Bois a pris le commandement de la compagnie de fusiliers marins (CFM) Bernier. Il succède au major Pascal Bronnec.

L’ensemble du personnel militaire de la CFM était présent sur les rangs. Des délégations d’invités constituées de l’état-major de la Force des fusiliers marins et commandos, du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville, de l’adjoint au chef de pôle GSBdD de la presqu’île de Crozon, de l’adjoint à l’unité de soutien de l’infrastructure de la Défense de Lanvéoc ainsi que le capitaine de vaisseau Dumont-Dayot commandant la base de l’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic ont assisté à cette cérémonie.

Forces spécialisées de la Marine nationale, les fusiliers marins assurent des missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain Garonne

Le 5 juillet, le lieutenant de vaisseau Benjamin Fortaner a pris le commandement de l’équipage B du bâtiment de soutien et d'assistance métropolitain (BSAM) Garonne. Il succède au capitaine de corvette (CC) Éric Chartier.

Au cours des trois années de commandement du CC Chartier, l’équipage B du BSAM Garonne a participé à des missions nombreuses et variées. Lointaines d’abord, avec un déploiement en mer Rouge et Djibouti en 2021 puis lors de la mission BRILLANT SHIELD 2022, sous commandement otanien, en mer de Norvège.

C’est également dans le cadre de l’Action de l’État en Mer (AEM) que s’illustre l’équipage B de la Garonne. Notamment au travers de plusieurs missions de search and rescue (SAR) de migrants dans le détroit du Pas-de-Calais avec le sauvetage de nombreuses personnes en difficulté, lors de missions de posture permanente de sauvegarde maritime (PPSM) mais aussi en contrôle de police des pêches dans le golfe de Gascogne.

Enfin, la Garonne B a participé à des missions de représentation auprès du public, notamment lors de la régate de la Route du Rhum 2022.

Quatrième et dernier bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM), la Garonne est destinée à remplir de nombreuses missions : soutien des forces (accompagnement et prestations au profit d’un sous-marin, remorquage des unités majeures de la marine…), sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage de vies humaines, protection de l’environnement…), et soutien de région (travaux d’ancrage et d’entretien des coffres, relevage de coffres ou d’épaves…). Avec la Garonne, qui a été admise au service actif au mois de janvier 2020, 4 bâtiments de ce type sont désormais en service dans la Marine nationale. Ils sont basés à Toulon et à Brest (2 dans chaque port). D’une longueur de 71 mètres et d’une largeur de 16 mètres, elle est armée par un équipage de 17 marins.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrouilleur de haute-mer Commandant Bouan

Le 6 juillet, le capitaine de corvette Aude Bray a pris le commandement du patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan. Elle succède au capitaine de frégate (CF) Arthur Fuseau.

Au cours des 18 mois de commandement du CF Fuseau, le bâtiment a participé à sept missions, notamment d’action de l’État en mer, allant de la protection des approches françaises, aux missions de contrôle des pêches, en passant par la police de l’environnement, la recherche de trafiquants de drogue et jusqu’au maintien de la présence européenne au large des côtes libyennes. Le Commandant Bouan a ainsi contribué à défendre les intérêts français en Méditerranée centrale et occidentale.

Admis au service actif en 1984, le PHM Commandant Bouan est le plus récent des avisos type A69 classe « d’Estienne d’Orves » de la Force d’action navale. Bâtiment de combat polyvalent embarquant environ 90 marins, le Commandant Bouan peut réaliser des missions de surveillance et défense des côtes françaises, de police des pêches, de défense des approches maritimes ou encore de sauvegarde maritime. Basé à Toulon, le Commandant Bouan mesure 80,5 mètres de long pour une largeur de 10,3 mètres et un déplacement de 1300 tonnes. 6 bâtiments de ce type sont encore en service dans la Marine, répartis sur les deux façades maritimes métropolitaines. La ville marraine du Commandant Bouan est Agen (Lot-et-Garonne).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’aéronautique navale (CEPA/10S)

Le 6 juillet sur la Base d’aéronautique navale de Hyères, le capitaine de vaisseau Jean-Baptiste Allard a pris le commandement du Centre d’Expérimentations Pratiques et de réception de l’Aéronautique navale (CEPA/10S). Il succède au capitaine de vaisseau Boris Bernard.

Le CEPA/10S : foyer d’innovations de l’aéronautique navale, créé en 1916, le CEPA/10S, suit le développement et la mise au point des aéronefs, systèmes et matériels de la force de l’aéronautique navale. Il œuvre au profit des forces en coopération avec ses partenaires (DGA, autres armées et industriels). Le CEPA/10S assure également les vols à caractères techniques (expérimentations, réceptions, mises au point, homologation du tandem aéronef-bâtiment) et les vols de convoyage.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

La base d’aéronautique navale d’Hyères

Le 6 juillet, le capitaine de vaisseau Frédéric Barbe a pris le commandement de la BAN d’Hyères. Il succède au capitaine de vaisseau Jean-Manuel Lemoigne.

La base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères - le Palyvestre est l’une des 4 BAN de la Marine nationale. Située dans le Var, elle est la plus ancienne en activité (1925) et la seule sur la façade Méditerranée.

Opérationnelle 24H/24 et 365 jours/an, elle est le point d’appui des opérations aéromaritimes en Méditerranée.  Sa mission principale est de qualifier, entrainer et soutenir les détachements embarqués sur les bâtiments de la Force d'Action Navale et déployés outre-mer. La BAN assure également l’accueil occasionnel d'avions de la Patrouille maritime et de la Chasse embarquée

La BAN d’Hyères met en œuvre une trentaine d'appareils, essentiellement des hélicoptères embarqués de lutte anti-surface Panther de la flottille 36F, de lutte anti-sous-marine caïman Marine de la flottille 31F, et de sauvetage/intervention en mer Dauphin de la flottille 35F.

2 alertes sont tenues H24-7/7 :

- L’alerte de secours maritime tenue par la 35F, à partir de Hyères et des détachements 35F de Tahiti, La Rochelle et Le Touquet.

- L’alerte de contre-terrorisme maritime pour une intervention rapide à la mer tenue par la 36F à partir de Hyères.

En 2022, les hélicoptères de la BAN ont notamment réalisé 305 missions de secours, sauvé 227 personnes, et contribué directement à la saisie 25 tonnes de drogue au cours des différents déploiements à la mer.

Outre les flottilles, sont présents sur la BAN, le Centre d'expérimentations pratiques et de réception de l'aéronautique navale (CEPA 10s), l’Ecole de Personnel de Pont d’Envol, le Centre de Contrôle de la Marine en Méditerranée (CCMAR) situé sur la presqu’île de St Mandrier et le CENTEX « Hélicoptères ».

La BAN d’Hyères accueillera prochainement un détachement d’hélicoptères H160 de la Flottille 32F récemment réactivée, qui viendra compléter le dispositif de secours maritime.

Chaque jour 1350 marins, civils et personnels du soutien interarmées travaillent conjointement à la réalisation des missions de la BAN.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 35F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Jean-Philippe Heichelbech a pris le commandement de la Flottille 35F.

La Flottille 35F est particulièrement employée dans le cadre de missions de sauvetage en mer. Disposant de détachements d’hélicoptères de type Dauphin sur les trois façades maritimes françaises ainsi qu’en Polynésie, son savoir-faire dans le domaine du secours maritime permet à ses équipages de porter secours à 200 personnes en moyenne chaque année. Un de ses détachements assure également la fonction « Pedro » (sécurité des pilotes) sur le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 36F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Arnaud Ferrandi a pris le commandement de la Flottille 36F.

La Flottille 36F met en œuvre 16 hélicoptères de combat de type Panther. Ses huit détachements sont déployés sur les frégates de la Marine nationale, dont trois stationnés en outre-mer. Ses principales missions sont la lutte antinavire et le recueil de renseignement naval et côtier. Dans le cadre du soutien à l’Action de l’État en Mer, elle assure des missions de surveillance des pêches et de lutte contre le narcotrafic (Antilles). A partir de la BAN d’Hyères, la Flottille 36F tient les alertes de contre-terrorisme maritime et les alertes secours maritime.

En, 2022 elle a réalisé plus de 3000 heures de vol, 900j à la mer, contribué à la saisie de 15 tonnes de stupéfiant et au sauvetage de 2 personnes.

 Prises de commandement semaine 27

Source : Marine nationale


Prises de commandement semaine 27

publié le Vendredi 07 juillet 2023

 Prises de commandement semaine 27

Prises de commandement semaine 27

© Marine nationale

Cette semaine 4 bâtiments, 4 flottilles de l’aéronautique navale et 7 unités ont changé de commandant

Centre d’instruction naval de Brest

Le 30 juin, le capitaine de vaisseau Pierre Favé a pris le commandement du centre d’instruction naval (CIN) de Brest. Il succède ainsi au capitaine de vaisseau Sébastien Houël.

La cérémonie s’est déroulée sur la place d’armes cours Jean Bart en présence de l’ensemble du personnel civil et militaire ainsi que des 3 écoles : le Lycée naval, l’École de maistrance et l’École des mousses. Des autorités militaires, des délégations d’invités ainsi que des élus étaient présents sur les rangs. Les honneurs ont été rendus par le drapeau de l’École des mousses et sa garde, une section de l’École des mousses, une section de l’École de Maistrance et une section du personnel permanent du CIN Brest.

Le centre d’instruction naval est le centre de formation initiale de référence de la Marine nationale depuis 1966. Véritable lieu de réussite tourné vers la mer, le CIN rassemble l’École de maistrance, l’École des mousses et le Lycée naval. Il a pour principale vocation d’accueillir des jeunes s’engageant dans la Marine et ou s’y préparant, de leur donner une première formation de marins professionnels et opérationnels et de leur transmettre les valeurs de la Marine nationale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate multi-missions Provence

Le 3 juillet, le capitaine de vaisseau (CV) Pascal Forissier a pris le commandement de l'équipage A de la frégate multi-missions (FREMM) Provence. Il succède au capitaine de vaisseau Nicolas Vandebrouck.

Au cours des deux années de commandement du CV Vandebrouck, l’équipage A de la Provence a réalisé de nombreux déploiements en Méditerranée orientale et centrale, successivement engagé dans l’opération CHAMMAL de lutte contre Daech ou au sein du groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG2). La FREMM a contribué à renforcer l’interopérabilité entre les marines française et alliées, en s’entraînant aux côtés des forces armées grecques et égyptiennes, avec l’exercice CLEOPATRA 22. La Provence A a également participé à divers exercices dans le haut du spectre, à l’instar de POLARIS 21 ou de MARE APERTO 23 avec la marine italienne.

Admise au service actif en 2016, la FREMM Provence est un bâtiment polyvalent offrant des capacités opérationnelles majeures. Elle bénéficie des dernières innovations technologiques et peut mettre en œuvre le missile de croisière naval (MdCN), outil stratégique décisif permettant un tir longue portée de précision de la mer vers la terre. Optimisées pour la lutte anti-sous-marine, les FREMM peuvent agir dans tous les domaines de lutte contre des objectifs à terre ou contre des menaces asymétriques, mais aussi mener un combat de haute intensité en haute mer ou dans la zone littorale.

Basée à Toulon, elle est armée par un équipage de 114 marins, sa ville marraine Aix-en-Provence (13).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecole du personnel de pont d’envol

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Cyril Chabrier a pris le commandement de l’école du personnel de pont d’envol (EPPE).

L’EPPE est l’une des écoles de la Marine nationale située au sein de la base aéronautique navale d’Hyères. Elle a pour mission principale de former l’ensemble du personnel qui intervient dans la mise en œuvre de l’aviation à la mer. Après 10 semaines de cours intensifs, les matelots de pont d’envol (MOPONVOL) sont aptes à exercer leur fonction. Ils rejoignent alors le porte-avions Charles de Gaulle ou les autres bâtiments porte-hélicoptères de la Marine afin d’assurer les manœuvres des avions et hélicoptères avant et après chaque vol. Ces-derniers sont sous la responsabilité des directeurs de pont d’envol, communément appelés les « chiens jaunes ».

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expertise hélicoptères

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Pol-Aurélien Sandrin a pris le commandement du centre d’expertise hélicoptères (CENTEX hélicoptères).

Le CENTEX hélicoptères est un centre d’expertise en charge de la rédaction des doctrines du domaine « hélicoptères » de la Marine nationale. Auteur de nombreux retours d’expérience, cette unité contribue à l’amélioration constante des moyens et des tactiques d’emploi. Créée le 1er juillet 2010, elle implantée sur la base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères, et relève organiquement de l’amiral commandant la force de l’aéronautique navale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate de défense aérienne Forbin

Le 4 juillet, le capitaine de vaisseau Aurélie Léouffre a pris le commandement de la frégate de défense aérienne (FDA) Forbin. Elle succède au capitaine de vaisseau Nicolas Molitor.

Au cours des deux années de commandement du capitaine de vaisseau Molitor, l’équipage du Forbin a participé à tous les déploiements du porte-avions Charles de Gaulle, notamment dans le cadre de la mission CLEMENCEAU en 2022 puis de la mission ANTARES en 2023. Ces missions ont conduit l’équipage à naviguer dans un premier temps en mer Méditerranée, lors des premières semaines de la guerre en Ukraine puis jusqu’en mer Rouge et en océan Indien dans le cadre de l’opération CHAMMAL. Les marins du Forbin ont également été engagés dans plusieurs exercices de préparation à la haute intensité, CORMORAN et POLARIS en 2021 puis ORION en 2023, apportant un concours majeur à la réflexion de la Marine dans le domaine du retour du combat naval.

Admise au service actif en 2010, la FDA Forbin est un bâtiment de combat ayant pour principales missions la protection d’une force contre toute menace aérienne ainsi que le commandement/coordination d’opérations aériennes. Ses capacités dans les autres domaines de lutte garantissent par ailleurs son aptitude à remplir des missions de nature très diverses (sécurisations d’une zone maritime, évacuation de ressortissants…). Basée à Toulon, d’une longueur de 153 mètres et d’une largeur de 20 mètres, elle est armée par un équipage de 195 marins. La ville marraine du Forbin est Bastia. La frégate a pour devise « Opra sac di sou kraam », soit « Divinité parée de toutes les vertus dans l’art de la guerre » en siamois, titre honorifique décerné, par le roi de Siam, au chevalier de Forbin lorsque celui-ci était amiral et général de ses armées.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Compagnie de fusiliers marins Bernier

Le 4 juillet, le maître principal Charles Bois a pris le commandement de la compagnie de fusiliers marins (CFM) Bernier. Il succède au major Pascal Bronnec.

L’ensemble du personnel militaire de la CFM était présent sur les rangs. Des délégations d’invités constituées de l’état-major de la Force des fusiliers marins et commandos, du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville, de l’adjoint au chef de pôle GSBdD de la presqu’île de Crozon, de l’adjoint à l’unité de soutien de l’infrastructure de la Défense de Lanvéoc ainsi que le capitaine de vaisseau Dumont-Dayot commandant la base de l’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic ont assisté à cette cérémonie.

Forces spécialisées de la Marine nationale, les fusiliers marins assurent des missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain Garonne

Le 5 juillet, le lieutenant de vaisseau Benjamin Fortaner a pris le commandement de l’équipage B du bâtiment de soutien et d'assistance métropolitain (BSAM) Garonne. Il succède au capitaine de corvette (CC) Éric Chartier.

Au cours des trois années de commandement du CC Chartier, l’équipage B du BSAM Garonne a participé à des missions nombreuses et variées. Lointaines d’abord, avec un déploiement en mer Rouge et Djibouti en 2021 puis lors de la mission BRILLANT SHIELD 2022, sous commandement otanien, en mer de Norvège.

C’est également dans le cadre de l’Action de l’État en Mer (AEM) que s’illustre l’équipage B de la Garonne. Notamment au travers de plusieurs missions de search and rescue (SAR) de migrants dans le détroit du Pas-de-Calais avec le sauvetage de nombreuses personnes en difficulté, lors de missions de posture permanente de sauvegarde maritime (PPSM) mais aussi en contrôle de police des pêches dans le golfe de Gascogne.

Enfin, la Garonne B a participé à des missions de représentation auprès du public, notamment lors de la régate de la Route du Rhum 2022.

Quatrième et dernier bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM), la Garonne est destinée à remplir de nombreuses missions : soutien des forces (accompagnement et prestations au profit d’un sous-marin, remorquage des unités majeures de la marine…), sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage de vies humaines, protection de l’environnement…), et soutien de région (travaux d’ancrage et d’entretien des coffres, relevage de coffres ou d’épaves…). Avec la Garonne, qui a été admise au service actif au mois de janvier 2020, 4 bâtiments de ce type sont désormais en service dans la Marine nationale. Ils sont basés à Toulon et à Brest (2 dans chaque port). D’une longueur de 71 mètres et d’une largeur de 16 mètres, elle est armée par un équipage de 17 marins.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrouilleur de haute-mer Commandant Bouan

Le 6 juillet, le capitaine de corvette Aude Bray a pris le commandement du patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan. Elle succède au capitaine de frégate (CF) Arthur Fuseau.

Au cours des 18 mois de commandement du CF Fuseau, le bâtiment a participé à sept missions, notamment d’action de l’État en mer, allant de la protection des approches françaises, aux missions de contrôle des pêches, en passant par la police de l’environnement, la recherche de trafiquants de drogue et jusqu’au maintien de la présence européenne au large des côtes libyennes. Le Commandant Bouan a ainsi contribué à défendre les intérêts français en Méditerranée centrale et occidentale.

Admis au service actif en 1984, le PHM Commandant Bouan est le plus récent des avisos type A69 classe « d’Estienne d’Orves » de la Force d’action navale. Bâtiment de combat polyvalent embarquant environ 90 marins, le Commandant Bouan peut réaliser des missions de surveillance et défense des côtes françaises, de police des pêches, de défense des approches maritimes ou encore de sauvegarde maritime. Basé à Toulon, le Commandant Bouan mesure 80,5 mètres de long pour une largeur de 10,3 mètres et un déplacement de 1300 tonnes. 6 bâtiments de ce type sont encore en service dans la Marine, répartis sur les deux façades maritimes métropolitaines. La ville marraine du Commandant Bouan est Agen (Lot-et-Garonne).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’aéronautique navale (CEPA/10S)

Le 6 juillet sur la Base d’aéronautique navale de Hyères, le capitaine de vaisseau Jean-Baptiste Allard a pris le commandement du Centre d’Expérimentations Pratiques et de réception de l’Aéronautique navale (CEPA/10S). Il succède au capitaine de vaisseau Boris Bernard.

Le CEPA/10S : foyer d’innovations de l’aéronautique navale, créé en 1916, le CEPA/10S, suit le développement et la mise au point des aéronefs, systèmes et matériels de la force de l’aéronautique navale. Il œuvre au profit des forces en coopération avec ses partenaires (DGA, autres armées et industriels). Le CEPA/10S assure également les vols à caractères techniques (expérimentations, réceptions, mises au point, homologation du tandem aéronef-bâtiment) et les vols de convoyage.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

La base d’aéronautique navale d’Hyères

Le 6 juillet, le capitaine de vaisseau Frédéric Barbe a pris le commandement de la BAN d’Hyères. Il succède au capitaine de vaisseau Jean-Manuel Lemoigne.

La base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères - le Palyvestre est l’une des 4 BAN de la Marine nationale. Située dans le Var, elle est la plus ancienne en activité (1925) et la seule sur la façade Méditerranée.

Opérationnelle 24H/24 et 365 jours/an, elle est le point d’appui des opérations aéromaritimes en Méditerranée.  Sa mission principale est de qualifier, entrainer et soutenir les détachements embarqués sur les bâtiments de la Force d'Action Navale et déployés outre-mer. La BAN assure également l’accueil occasionnel d'avions de la Patrouille maritime et de la Chasse embarquée

La BAN d’Hyères met en œuvre une trentaine d'appareils, essentiellement des hélicoptères embarqués de lutte anti-surface Panther de la flottille 36F, de lutte anti-sous-marine caïman Marine de la flottille 31F, et de sauvetage/intervention en mer Dauphin de la flottille 35F.

2 alertes sont tenues H24-7/7 :

- L’alerte de secours maritime tenue par la 35F, à partir de Hyères et des détachements 35F de Tahiti, La Rochelle et Le Touquet.

- L’alerte de contre-terrorisme maritime pour une intervention rapide à la mer tenue par la 36F à partir de Hyères.

En 2022, les hélicoptères de la BAN ont notamment réalisé 305 missions de secours, sauvé 227 personnes, et contribué directement à la saisie 25 tonnes de drogue au cours des différents déploiements à la mer.

Outre les flottilles, sont présents sur la BAN, le Centre d'expérimentations pratiques et de réception de l'aéronautique navale (CEPA 10s), l’Ecole de Personnel de Pont d’Envol, le Centre de Contrôle de la Marine en Méditerranée (CCMAR) situé sur la presqu’île de St Mandrier et le CENTEX « Hélicoptères ».

La BAN d’Hyères accueillera prochainement un détachement d’hélicoptères H160 de la Flottille 32F récemment réactivée, qui viendra compléter le dispositif de secours maritime.

Chaque jour 1350 marins, civils et personnels du soutien interarmées travaillent conjointement à la réalisation des missions de la BAN.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 35F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Jean-Philippe Heichelbech a pris le commandement de la Flottille 35F.

La Flottille 35F est particulièrement employée dans le cadre de missions de sauvetage en mer. Disposant de détachements d’hélicoptères de type Dauphin sur les trois façades maritimes françaises ainsi qu’en Polynésie, son savoir-faire dans le domaine du secours maritime permet à ses équipages de porter secours à 200 personnes en moyenne chaque année. Un de ses détachements assure également la fonction « Pedro » (sécurité des pilotes) sur le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 36F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Arnaud Ferrandi a pris le commandement de la Flottille 36F.

La Flottille 36F met en œuvre 16 hélicoptères de combat de type Panther. Ses huit détachements sont déployés sur les frégates de la Marine nationale, dont trois stationnés en outre-mer. Ses principales missions sont la lutte antinavire et le recueil de renseignement naval et côtier. Dans le cadre du soutien à l’Action de l’État en Mer, elle assure des missions de surveillance des pêches et de lutte contre le narcotrafic (Antilles). A partir de la BAN d’Hyères, la Flottille 36F tient les alertes de contre-terrorisme maritime et les alertes secours maritime.

En, 2022 elle a réalisé plus de 3000 heures de vol, 900j à la mer, contribué à la saisie de 15 tonnes de stupéfiant et au sauvetage de 2 personnes.

 Prises de commandement semaine 27

Source : Marine nationale


Prises de commandement semaine 27

publié le Vendredi 07 juillet 2023

 Prises de commandement semaine 27

Prises de commandement semaine 27

© Marine nationale

Cette semaine 4 bâtiments, 4 flottilles de l’aéronautique navale et 7 unités ont changé de commandant

Centre d’instruction naval de Brest

Le 30 juin, le capitaine de vaisseau Pierre Favé a pris le commandement du centre d’instruction naval (CIN) de Brest. Il succède ainsi au capitaine de vaisseau Sébastien Houël.

La cérémonie s’est déroulée sur la place d’armes cours Jean Bart en présence de l’ensemble du personnel civil et militaire ainsi que des 3 écoles : le Lycée naval, l’École de maistrance et l’École des mousses. Des autorités militaires, des délégations d’invités ainsi que des élus étaient présents sur les rangs. Les honneurs ont été rendus par le drapeau de l’École des mousses et sa garde, une section de l’École des mousses, une section de l’École de Maistrance et une section du personnel permanent du CIN Brest.

Le centre d’instruction naval est le centre de formation initiale de référence de la Marine nationale depuis 1966. Véritable lieu de réussite tourné vers la mer, le CIN rassemble l’École de maistrance, l’École des mousses et le Lycée naval. Il a pour principale vocation d’accueillir des jeunes s’engageant dans la Marine et ou s’y préparant, de leur donner une première formation de marins professionnels et opérationnels et de leur transmettre les valeurs de la Marine nationale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate multi-missions Provence

Le 3 juillet, le capitaine de vaisseau (CV) Pascal Forissier a pris le commandement de l'équipage A de la frégate multi-missions (FREMM) Provence. Il succède au capitaine de vaisseau Nicolas Vandebrouck.

Au cours des deux années de commandement du CV Vandebrouck, l’équipage A de la Provence a réalisé de nombreux déploiements en Méditerranée orientale et centrale, successivement engagé dans l’opération CHAMMAL de lutte contre Daech ou au sein du groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG2). La FREMM a contribué à renforcer l’interopérabilité entre les marines française et alliées, en s’entraînant aux côtés des forces armées grecques et égyptiennes, avec l’exercice CLEOPATRA 22. La Provence A a également participé à divers exercices dans le haut du spectre, à l’instar de POLARIS 21 ou de MARE APERTO 23 avec la marine italienne.

Admise au service actif en 2016, la FREMM Provence est un bâtiment polyvalent offrant des capacités opérationnelles majeures. Elle bénéficie des dernières innovations technologiques et peut mettre en œuvre le missile de croisière naval (MdCN), outil stratégique décisif permettant un tir longue portée de précision de la mer vers la terre. Optimisées pour la lutte anti-sous-marine, les FREMM peuvent agir dans tous les domaines de lutte contre des objectifs à terre ou contre des menaces asymétriques, mais aussi mener un combat de haute intensité en haute mer ou dans la zone littorale.

Basée à Toulon, elle est armée par un équipage de 114 marins, sa ville marraine Aix-en-Provence (13).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecole du personnel de pont d’envol

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Cyril Chabrier a pris le commandement de l’école du personnel de pont d’envol (EPPE).

L’EPPE est l’une des écoles de la Marine nationale située au sein de la base aéronautique navale d’Hyères. Elle a pour mission principale de former l’ensemble du personnel qui intervient dans la mise en œuvre de l’aviation à la mer. Après 10 semaines de cours intensifs, les matelots de pont d’envol (MOPONVOL) sont aptes à exercer leur fonction. Ils rejoignent alors le porte-avions Charles de Gaulle ou les autres bâtiments porte-hélicoptères de la Marine afin d’assurer les manœuvres des avions et hélicoptères avant et après chaque vol. Ces-derniers sont sous la responsabilité des directeurs de pont d’envol, communément appelés les « chiens jaunes ».

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expertise hélicoptères

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Pol-Aurélien Sandrin a pris le commandement du centre d’expertise hélicoptères (CENTEX hélicoptères).

Le CENTEX hélicoptères est un centre d’expertise en charge de la rédaction des doctrines du domaine « hélicoptères » de la Marine nationale. Auteur de nombreux retours d’expérience, cette unité contribue à l’amélioration constante des moyens et des tactiques d’emploi. Créée le 1er juillet 2010, elle implantée sur la base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères, et relève organiquement de l’amiral commandant la force de l’aéronautique navale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate de défense aérienne Forbin

Le 4 juillet, le capitaine de vaisseau Aurélie Léouffre a pris le commandement de la frégate de défense aérienne (FDA) Forbin. Elle succède au capitaine de vaisseau Nicolas Molitor.

Au cours des deux années de commandement du capitaine de vaisseau Molitor, l’équipage du Forbin a participé à tous les déploiements du porte-avions Charles de Gaulle, notamment dans le cadre de la mission CLEMENCEAU en 2022 puis de la mission ANTARES en 2023. Ces missions ont conduit l’équipage à naviguer dans un premier temps en mer Méditerranée, lors des premières semaines de la guerre en Ukraine puis jusqu’en mer Rouge et en océan Indien dans le cadre de l’opération CHAMMAL. Les marins du Forbin ont également été engagés dans plusieurs exercices de préparation à la haute intensité, CORMORAN et POLARIS en 2021 puis ORION en 2023, apportant un concours majeur à la réflexion de la Marine dans le domaine du retour du combat naval.

Admise au service actif en 2010, la FDA Forbin est un bâtiment de combat ayant pour principales missions la protection d’une force contre toute menace aérienne ainsi que le commandement/coordination d’opérations aériennes. Ses capacités dans les autres domaines de lutte garantissent par ailleurs son aptitude à remplir des missions de nature très diverses (sécurisations d’une zone maritime, évacuation de ressortissants…). Basée à Toulon, d’une longueur de 153 mètres et d’une largeur de 20 mètres, elle est armée par un équipage de 195 marins. La ville marraine du Forbin est Bastia. La frégate a pour devise « Opra sac di sou kraam », soit « Divinité parée de toutes les vertus dans l’art de la guerre » en siamois, titre honorifique décerné, par le roi de Siam, au chevalier de Forbin lorsque celui-ci était amiral et général de ses armées.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Compagnie de fusiliers marins Bernier

Le 4 juillet, le maître principal Charles Bois a pris le commandement de la compagnie de fusiliers marins (CFM) Bernier. Il succède au major Pascal Bronnec.

L’ensemble du personnel militaire de la CFM était présent sur les rangs. Des délégations d’invités constituées de l’état-major de la Force des fusiliers marins et commandos, du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville, de l’adjoint au chef de pôle GSBdD de la presqu’île de Crozon, de l’adjoint à l’unité de soutien de l’infrastructure de la Défense de Lanvéoc ainsi que le capitaine de vaisseau Dumont-Dayot commandant la base de l’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic ont assisté à cette cérémonie.

Forces spécialisées de la Marine nationale, les fusiliers marins assurent des missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain Garonne

Le 5 juillet, le lieutenant de vaisseau Benjamin Fortaner a pris le commandement de l’équipage B du bâtiment de soutien et d'assistance métropolitain (BSAM) Garonne. Il succède au capitaine de corvette (CC) Éric Chartier.

Au cours des trois années de commandement du CC Chartier, l’équipage B du BSAM Garonne a participé à des missions nombreuses et variées. Lointaines d’abord, avec un déploiement en mer Rouge et Djibouti en 2021 puis lors de la mission BRILLANT SHIELD 2022, sous commandement otanien, en mer de Norvège.

C’est également dans le cadre de l’Action de l’État en Mer (AEM) que s’illustre l’équipage B de la Garonne. Notamment au travers de plusieurs missions de search and rescue (SAR) de migrants dans le détroit du Pas-de-Calais avec le sauvetage de nombreuses personnes en difficulté, lors de missions de posture permanente de sauvegarde maritime (PPSM) mais aussi en contrôle de police des pêches dans le golfe de Gascogne.

Enfin, la Garonne B a participé à des missions de représentation auprès du public, notamment lors de la régate de la Route du Rhum 2022.

Quatrième et dernier bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM), la Garonne est destinée à remplir de nombreuses missions : soutien des forces (accompagnement et prestations au profit d’un sous-marin, remorquage des unités majeures de la marine…), sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage de vies humaines, protection de l’environnement…), et soutien de région (travaux d’ancrage et d’entretien des coffres, relevage de coffres ou d’épaves…). Avec la Garonne, qui a été admise au service actif au mois de janvier 2020, 4 bâtiments de ce type sont désormais en service dans la Marine nationale. Ils sont basés à Toulon et à Brest (2 dans chaque port). D’une longueur de 71 mètres et d’une largeur de 16 mètres, elle est armée par un équipage de 17 marins.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrouilleur de haute-mer Commandant Bouan

Le 6 juillet, le capitaine de corvette Aude Bray a pris le commandement du patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan. Elle succède au capitaine de frégate (CF) Arthur Fuseau.

Au cours des 18 mois de commandement du CF Fuseau, le bâtiment a participé à sept missions, notamment d’action de l’État en mer, allant de la protection des approches françaises, aux missions de contrôle des pêches, en passant par la police de l’environnement, la recherche de trafiquants de drogue et jusqu’au maintien de la présence européenne au large des côtes libyennes. Le Commandant Bouan a ainsi contribué à défendre les intérêts français en Méditerranée centrale et occidentale.

Admis au service actif en 1984, le PHM Commandant Bouan est le plus récent des avisos type A69 classe « d’Estienne d’Orves » de la Force d’action navale. Bâtiment de combat polyvalent embarquant environ 90 marins, le Commandant Bouan peut réaliser des missions de surveillance et défense des côtes françaises, de police des pêches, de défense des approches maritimes ou encore de sauvegarde maritime. Basé à Toulon, le Commandant Bouan mesure 80,5 mètres de long pour une largeur de 10,3 mètres et un déplacement de 1300 tonnes. 6 bâtiments de ce type sont encore en service dans la Marine, répartis sur les deux façades maritimes métropolitaines. La ville marraine du Commandant Bouan est Agen (Lot-et-Garonne).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’aéronautique navale (CEPA/10S)

Le 6 juillet sur la Base d’aéronautique navale de Hyères, le capitaine de vaisseau Jean-Baptiste Allard a pris le commandement du Centre d’Expérimentations Pratiques et de réception de l’Aéronautique navale (CEPA/10S). Il succède au capitaine de vaisseau Boris Bernard.

Le CEPA/10S : foyer d’innovations de l’aéronautique navale, créé en 1916, le CEPA/10S, suit le développement et la mise au point des aéronefs, systèmes et matériels de la force de l’aéronautique navale. Il œuvre au profit des forces en coopération avec ses partenaires (DGA, autres armées et industriels). Le CEPA/10S assure également les vols à caractères techniques (expérimentations, réceptions, mises au point, homologation du tandem aéronef-bâtiment) et les vols de convoyage.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

La base d’aéronautique navale d’Hyères

Le 6 juillet, le capitaine de vaisseau Frédéric Barbe a pris le commandement de la BAN d’Hyères. Il succède au capitaine de vaisseau Jean-Manuel Lemoigne.

La base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères - le Palyvestre est l’une des 4 BAN de la Marine nationale. Située dans le Var, elle est la plus ancienne en activité (1925) et la seule sur la façade Méditerranée.

Opérationnelle 24H/24 et 365 jours/an, elle est le point d’appui des opérations aéromaritimes en Méditerranée.  Sa mission principale est de qualifier, entrainer et soutenir les détachements embarqués sur les bâtiments de la Force d'Action Navale et déployés outre-mer. La BAN assure également l’accueil occasionnel d'avions de la Patrouille maritime et de la Chasse embarquée

La BAN d’Hyères met en œuvre une trentaine d'appareils, essentiellement des hélicoptères embarqués de lutte anti-surface Panther de la flottille 36F, de lutte anti-sous-marine caïman Marine de la flottille 31F, et de sauvetage/intervention en mer Dauphin de la flottille 35F.

2 alertes sont tenues H24-7/7 :

- L’alerte de secours maritime tenue par la 35F, à partir de Hyères et des détachements 35F de Tahiti, La Rochelle et Le Touquet.

- L’alerte de contre-terrorisme maritime pour une intervention rapide à la mer tenue par la 36F à partir de Hyères.

En 2022, les hélicoptères de la BAN ont notamment réalisé 305 missions de secours, sauvé 227 personnes, et contribué directement à la saisie 25 tonnes de drogue au cours des différents déploiements à la mer.

Outre les flottilles, sont présents sur la BAN, le Centre d'expérimentations pratiques et de réception de l'aéronautique navale (CEPA 10s), l’Ecole de Personnel de Pont d’Envol, le Centre de Contrôle de la Marine en Méditerranée (CCMAR) situé sur la presqu’île de St Mandrier et le CENTEX « Hélicoptères ».

La BAN d’Hyères accueillera prochainement un détachement d’hélicoptères H160 de la Flottille 32F récemment réactivée, qui viendra compléter le dispositif de secours maritime.

Chaque jour 1350 marins, civils et personnels du soutien interarmées travaillent conjointement à la réalisation des missions de la BAN.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 35F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Jean-Philippe Heichelbech a pris le commandement de la Flottille 35F.

La Flottille 35F est particulièrement employée dans le cadre de missions de sauvetage en mer. Disposant de détachements d’hélicoptères de type Dauphin sur les trois façades maritimes françaises ainsi qu’en Polynésie, son savoir-faire dans le domaine du secours maritime permet à ses équipages de porter secours à 200 personnes en moyenne chaque année. Un de ses détachements assure également la fonction « Pedro » (sécurité des pilotes) sur le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 36F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Arnaud Ferrandi a pris le commandement de la Flottille 36F.

La Flottille 36F met en œuvre 16 hélicoptères de combat de type Panther. Ses huit détachements sont déployés sur les frégates de la Marine nationale, dont trois stationnés en outre-mer. Ses principales missions sont la lutte antinavire et le recueil de renseignement naval et côtier. Dans le cadre du soutien à l’Action de l’État en Mer, elle assure des missions de surveillance des pêches et de lutte contre le narcotrafic (Antilles). A partir de la BAN d’Hyères, la Flottille 36F tient les alertes de contre-terrorisme maritime et les alertes secours maritime.

En, 2022 elle a réalisé plus de 3000 heures de vol, 900j à la mer, contribué à la saisie de 15 tonnes de stupéfiant et au sauvetage de 2 personnes.

 Prises de commandement semaine 27

Source : Marine nationale


Prises de commandement semaine 27

publié le Vendredi 07 juillet 2023

 Prises de commandement semaine 27

Prises de commandement semaine 27

© Marine nationale

Cette semaine 4 bâtiments, 4 flottilles de l’aéronautique navale et 7 unités ont changé de commandant

Centre d’instruction naval de Brest

Le 30 juin, le capitaine de vaisseau Pierre Favé a pris le commandement du centre d’instruction naval (CIN) de Brest. Il succède ainsi au capitaine de vaisseau Sébastien Houël.

La cérémonie s’est déroulée sur la place d’armes cours Jean Bart en présence de l’ensemble du personnel civil et militaire ainsi que des 3 écoles : le Lycée naval, l’École de maistrance et l’École des mousses. Des autorités militaires, des délégations d’invités ainsi que des élus étaient présents sur les rangs. Les honneurs ont été rendus par le drapeau de l’École des mousses et sa garde, une section de l’École des mousses, une section de l’École de Maistrance et une section du personnel permanent du CIN Brest.

Le centre d’instruction naval est le centre de formation initiale de référence de la Marine nationale depuis 1966. Véritable lieu de réussite tourné vers la mer, le CIN rassemble l’École de maistrance, l’École des mousses et le Lycée naval. Il a pour principale vocation d’accueillir des jeunes s’engageant dans la Marine et ou s’y préparant, de leur donner une première formation de marins professionnels et opérationnels et de leur transmettre les valeurs de la Marine nationale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate multi-missions Provence

Le 3 juillet, le capitaine de vaisseau (CV) Pascal Forissier a pris le commandement de l'équipage A de la frégate multi-missions (FREMM) Provence. Il succède au capitaine de vaisseau Nicolas Vandebrouck.

Au cours des deux années de commandement du CV Vandebrouck, l’équipage A de la Provence a réalisé de nombreux déploiements en Méditerranée orientale et centrale, successivement engagé dans l’opération CHAMMAL de lutte contre Daech ou au sein du groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG2). La FREMM a contribué à renforcer l’interopérabilité entre les marines française et alliées, en s’entraînant aux côtés des forces armées grecques et égyptiennes, avec l’exercice CLEOPATRA 22. La Provence A a également participé à divers exercices dans le haut du spectre, à l’instar de POLARIS 21 ou de MARE APERTO 23 avec la marine italienne.

Admise au service actif en 2016, la FREMM Provence est un bâtiment polyvalent offrant des capacités opérationnelles majeures. Elle bénéficie des dernières innovations technologiques et peut mettre en œuvre le missile de croisière naval (MdCN), outil stratégique décisif permettant un tir longue portée de précision de la mer vers la terre. Optimisées pour la lutte anti-sous-marine, les FREMM peuvent agir dans tous les domaines de lutte contre des objectifs à terre ou contre des menaces asymétriques, mais aussi mener un combat de haute intensité en haute mer ou dans la zone littorale.

Basée à Toulon, elle est armée par un équipage de 114 marins, sa ville marraine Aix-en-Provence (13).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecole du personnel de pont d’envol

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Cyril Chabrier a pris le commandement de l’école du personnel de pont d’envol (EPPE).

L’EPPE est l’une des écoles de la Marine nationale située au sein de la base aéronautique navale d’Hyères. Elle a pour mission principale de former l’ensemble du personnel qui intervient dans la mise en œuvre de l’aviation à la mer. Après 10 semaines de cours intensifs, les matelots de pont d’envol (MOPONVOL) sont aptes à exercer leur fonction. Ils rejoignent alors le porte-avions Charles de Gaulle ou les autres bâtiments porte-hélicoptères de la Marine afin d’assurer les manœuvres des avions et hélicoptères avant et après chaque vol. Ces-derniers sont sous la responsabilité des directeurs de pont d’envol, communément appelés les « chiens jaunes ».

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expertise hélicoptères

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Pol-Aurélien Sandrin a pris le commandement du centre d’expertise hélicoptères (CENTEX hélicoptères).

Le CENTEX hélicoptères est un centre d’expertise en charge de la rédaction des doctrines du domaine « hélicoptères » de la Marine nationale. Auteur de nombreux retours d’expérience, cette unité contribue à l’amélioration constante des moyens et des tactiques d’emploi. Créée le 1er juillet 2010, elle implantée sur la base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères, et relève organiquement de l’amiral commandant la force de l’aéronautique navale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate de défense aérienne Forbin

Le 4 juillet, le capitaine de vaisseau Aurélie Léouffre a pris le commandement de la frégate de défense aérienne (FDA) Forbin. Elle succède au capitaine de vaisseau Nicolas Molitor.

Au cours des deux années de commandement du capitaine de vaisseau Molitor, l’équipage du Forbin a participé à tous les déploiements du porte-avions Charles de Gaulle, notamment dans le cadre de la mission CLEMENCEAU en 2022 puis de la mission ANTARES en 2023. Ces missions ont conduit l’équipage à naviguer dans un premier temps en mer Méditerranée, lors des premières semaines de la guerre en Ukraine puis jusqu’en mer Rouge et en océan Indien dans le cadre de l’opération CHAMMAL. Les marins du Forbin ont également été engagés dans plusieurs exercices de préparation à la haute intensité, CORMORAN et POLARIS en 2021 puis ORION en 2023, apportant un concours majeur à la réflexion de la Marine dans le domaine du retour du combat naval.

Admise au service actif en 2010, la FDA Forbin est un bâtiment de combat ayant pour principales missions la protection d’une force contre toute menace aérienne ainsi que le commandement/coordination d’opérations aériennes. Ses capacités dans les autres domaines de lutte garantissent par ailleurs son aptitude à remplir des missions de nature très diverses (sécurisations d’une zone maritime, évacuation de ressortissants…). Basée à Toulon, d’une longueur de 153 mètres et d’une largeur de 20 mètres, elle est armée par un équipage de 195 marins. La ville marraine du Forbin est Bastia. La frégate a pour devise « Opra sac di sou kraam », soit « Divinité parée de toutes les vertus dans l’art de la guerre » en siamois, titre honorifique décerné, par le roi de Siam, au chevalier de Forbin lorsque celui-ci était amiral et général de ses armées.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Compagnie de fusiliers marins Bernier

Le 4 juillet, le maître principal Charles Bois a pris le commandement de la compagnie de fusiliers marins (CFM) Bernier. Il succède au major Pascal Bronnec.

L’ensemble du personnel militaire de la CFM était présent sur les rangs. Des délégations d’invités constituées de l’état-major de la Force des fusiliers marins et commandos, du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville, de l’adjoint au chef de pôle GSBdD de la presqu’île de Crozon, de l’adjoint à l’unité de soutien de l’infrastructure de la Défense de Lanvéoc ainsi que le capitaine de vaisseau Dumont-Dayot commandant la base de l’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic ont assisté à cette cérémonie.

Forces spécialisées de la Marine nationale, les fusiliers marins assurent des missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain Garonne

Le 5 juillet, le lieutenant de vaisseau Benjamin Fortaner a pris le commandement de l’équipage B du bâtiment de soutien et d'assistance métropolitain (BSAM) Garonne. Il succède au capitaine de corvette (CC) Éric Chartier.

Au cours des trois années de commandement du CC Chartier, l’équipage B du BSAM Garonne a participé à des missions nombreuses et variées. Lointaines d’abord, avec un déploiement en mer Rouge et Djibouti en 2021 puis lors de la mission BRILLANT SHIELD 2022, sous commandement otanien, en mer de Norvège.

C’est également dans le cadre de l’Action de l’État en Mer (AEM) que s’illustre l’équipage B de la Garonne. Notamment au travers de plusieurs missions de search and rescue (SAR) de migrants dans le détroit du Pas-de-Calais avec le sauvetage de nombreuses personnes en difficulté, lors de missions de posture permanente de sauvegarde maritime (PPSM) mais aussi en contrôle de police des pêches dans le golfe de Gascogne.

Enfin, la Garonne B a participé à des missions de représentation auprès du public, notamment lors de la régate de la Route du Rhum 2022.

Quatrième et dernier bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM), la Garonne est destinée à remplir de nombreuses missions : soutien des forces (accompagnement et prestations au profit d’un sous-marin, remorquage des unités majeures de la marine…), sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage de vies humaines, protection de l’environnement…), et soutien de région (travaux d’ancrage et d’entretien des coffres, relevage de coffres ou d’épaves…). Avec la Garonne, qui a été admise au service actif au mois de janvier 2020, 4 bâtiments de ce type sont désormais en service dans la Marine nationale. Ils sont basés à Toulon et à Brest (2 dans chaque port). D’une longueur de 71 mètres et d’une largeur de 16 mètres, elle est armée par un équipage de 17 marins.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrouilleur de haute-mer Commandant Bouan

Le 6 juillet, le capitaine de corvette Aude Bray a pris le commandement du patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan. Elle succède au capitaine de frégate (CF) Arthur Fuseau.

Au cours des 18 mois de commandement du CF Fuseau, le bâtiment a participé à sept missions, notamment d’action de l’État en mer, allant de la protection des approches françaises, aux missions de contrôle des pêches, en passant par la police de l’environnement, la recherche de trafiquants de drogue et jusqu’au maintien de la présence européenne au large des côtes libyennes. Le Commandant Bouan a ainsi contribué à défendre les intérêts français en Méditerranée centrale et occidentale.

Admis au service actif en 1984, le PHM Commandant Bouan est le plus récent des avisos type A69 classe « d’Estienne d’Orves » de la Force d’action navale. Bâtiment de combat polyvalent embarquant environ 90 marins, le Commandant Bouan peut réaliser des missions de surveillance et défense des côtes françaises, de police des pêches, de défense des approches maritimes ou encore de sauvegarde maritime. Basé à Toulon, le Commandant Bouan mesure 80,5 mètres de long pour une largeur de 10,3 mètres et un déplacement de 1300 tonnes. 6 bâtiments de ce type sont encore en service dans la Marine, répartis sur les deux façades maritimes métropolitaines. La ville marraine du Commandant Bouan est Agen (Lot-et-Garonne).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’aéronautique navale (CEPA/10S)

Le 6 juillet sur la Base d’aéronautique navale de Hyères, le capitaine de vaisseau Jean-Baptiste Allard a pris le commandement du Centre d’Expérimentations Pratiques et de réception de l’Aéronautique navale (CEPA/10S). Il succède au capitaine de vaisseau Boris Bernard.

Le CEPA/10S : foyer d’innovations de l’aéronautique navale, créé en 1916, le CEPA/10S, suit le développement et la mise au point des aéronefs, systèmes et matériels de la force de l’aéronautique navale. Il œuvre au profit des forces en coopération avec ses partenaires (DGA, autres armées et industriels). Le CEPA/10S assure également les vols à caractères techniques (expérimentations, réceptions, mises au point, homologation du tandem aéronef-bâtiment) et les vols de convoyage.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

La base d’aéronautique navale d’Hyères

Le 6 juillet, le capitaine de vaisseau Frédéric Barbe a pris le commandement de la BAN d’Hyères. Il succède au capitaine de vaisseau Jean-Manuel Lemoigne.

La base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères - le Palyvestre est l’une des 4 BAN de la Marine nationale. Située dans le Var, elle est la plus ancienne en activité (1925) et la seule sur la façade Méditerranée.

Opérationnelle 24H/24 et 365 jours/an, elle est le point d’appui des opérations aéromaritimes en Méditerranée.  Sa mission principale est de qualifier, entrainer et soutenir les détachements embarqués sur les bâtiments de la Force d'Action Navale et déployés outre-mer. La BAN assure également l’accueil occasionnel d'avions de la Patrouille maritime et de la Chasse embarquée

La BAN d’Hyères met en œuvre une trentaine d'appareils, essentiellement des hélicoptères embarqués de lutte anti-surface Panther de la flottille 36F, de lutte anti-sous-marine caïman Marine de la flottille 31F, et de sauvetage/intervention en mer Dauphin de la flottille 35F.

2 alertes sont tenues H24-7/7 :

- L’alerte de secours maritime tenue par la 35F, à partir de Hyères et des détachements 35F de Tahiti, La Rochelle et Le Touquet.

- L’alerte de contre-terrorisme maritime pour une intervention rapide à la mer tenue par la 36F à partir de Hyères.

En 2022, les hélicoptères de la BAN ont notamment réalisé 305 missions de secours, sauvé 227 personnes, et contribué directement à la saisie 25 tonnes de drogue au cours des différents déploiements à la mer.

Outre les flottilles, sont présents sur la BAN, le Centre d'expérimentations pratiques et de réception de l'aéronautique navale (CEPA 10s), l’Ecole de Personnel de Pont d’Envol, le Centre de Contrôle de la Marine en Méditerranée (CCMAR) situé sur la presqu’île de St Mandrier et le CENTEX « Hélicoptères ».

La BAN d’Hyères accueillera prochainement un détachement d’hélicoptères H160 de la Flottille 32F récemment réactivée, qui viendra compléter le dispositif de secours maritime.

Chaque jour 1350 marins, civils et personnels du soutien interarmées travaillent conjointement à la réalisation des missions de la BAN.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 35F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Jean-Philippe Heichelbech a pris le commandement de la Flottille 35F.

La Flottille 35F est particulièrement employée dans le cadre de missions de sauvetage en mer. Disposant de détachements d’hélicoptères de type Dauphin sur les trois façades maritimes françaises ainsi qu’en Polynésie, son savoir-faire dans le domaine du secours maritime permet à ses équipages de porter secours à 200 personnes en moyenne chaque année. Un de ses détachements assure également la fonction « Pedro » (sécurité des pilotes) sur le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 36F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Arnaud Ferrandi a pris le commandement de la Flottille 36F.

La Flottille 36F met en œuvre 16 hélicoptères de combat de type Panther. Ses huit détachements sont déployés sur les frégates de la Marine nationale, dont trois stationnés en outre-mer. Ses principales missions sont la lutte antinavire et le recueil de renseignement naval et côtier. Dans le cadre du soutien à l’Action de l’État en Mer, elle assure des missions de surveillance des pêches et de lutte contre le narcotrafic (Antilles). A partir de la BAN d’Hyères, la Flottille 36F tient les alertes de contre-terrorisme maritime et les alertes secours maritime.

En, 2022 elle a réalisé plus de 3000 heures de vol, 900j à la mer, contribué à la saisie de 15 tonnes de stupéfiant et au sauvetage de 2 personnes.

 Prises de commandement semaine 27

Source : Marine nationale


Prises de commandement semaine 27

publié le Vendredi 07 juillet 2023

 Prises de commandement semaine 27

Prises de commandement semaine 27

© Marine nationale

Cette semaine 4 bâtiments, 4 flottilles de l’aéronautique navale et 7 unités ont changé de commandant

Centre d’instruction naval de Brest

Le 30 juin, le capitaine de vaisseau Pierre Favé a pris le commandement du centre d’instruction naval (CIN) de Brest. Il succède ainsi au capitaine de vaisseau Sébastien Houël.

La cérémonie s’est déroulée sur la place d’armes cours Jean Bart en présence de l’ensemble du personnel civil et militaire ainsi que des 3 écoles : le Lycée naval, l’École de maistrance et l’École des mousses. Des autorités militaires, des délégations d’invités ainsi que des élus étaient présents sur les rangs. Les honneurs ont été rendus par le drapeau de l’École des mousses et sa garde, une section de l’École des mousses, une section de l’École de Maistrance et une section du personnel permanent du CIN Brest.

Le centre d’instruction naval est le centre de formation initiale de référence de la Marine nationale depuis 1966. Véritable lieu de réussite tourné vers la mer, le CIN rassemble l’École de maistrance, l’École des mousses et le Lycée naval. Il a pour principale vocation d’accueillir des jeunes s’engageant dans la Marine et ou s’y préparant, de leur donner une première formation de marins professionnels et opérationnels et de leur transmettre les valeurs de la Marine nationale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate multi-missions Provence

Le 3 juillet, le capitaine de vaisseau (CV) Pascal Forissier a pris le commandement de l'équipage A de la frégate multi-missions (FREMM) Provence. Il succède au capitaine de vaisseau Nicolas Vandebrouck.

Au cours des deux années de commandement du CV Vandebrouck, l’équipage A de la Provence a réalisé de nombreux déploiements en Méditerranée orientale et centrale, successivement engagé dans l’opération CHAMMAL de lutte contre Daech ou au sein du groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG2). La FREMM a contribué à renforcer l’interopérabilité entre les marines française et alliées, en s’entraînant aux côtés des forces armées grecques et égyptiennes, avec l’exercice CLEOPATRA 22. La Provence A a également participé à divers exercices dans le haut du spectre, à l’instar de POLARIS 21 ou de MARE APERTO 23 avec la marine italienne.

Admise au service actif en 2016, la FREMM Provence est un bâtiment polyvalent offrant des capacités opérationnelles majeures. Elle bénéficie des dernières innovations technologiques et peut mettre en œuvre le missile de croisière naval (MdCN), outil stratégique décisif permettant un tir longue portée de précision de la mer vers la terre. Optimisées pour la lutte anti-sous-marine, les FREMM peuvent agir dans tous les domaines de lutte contre des objectifs à terre ou contre des menaces asymétriques, mais aussi mener un combat de haute intensité en haute mer ou dans la zone littorale.

Basée à Toulon, elle est armée par un équipage de 114 marins, sa ville marraine Aix-en-Provence (13).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecole du personnel de pont d’envol

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Cyril Chabrier a pris le commandement de l’école du personnel de pont d’envol (EPPE).

L’EPPE est l’une des écoles de la Marine nationale située au sein de la base aéronautique navale d’Hyères. Elle a pour mission principale de former l’ensemble du personnel qui intervient dans la mise en œuvre de l’aviation à la mer. Après 10 semaines de cours intensifs, les matelots de pont d’envol (MOPONVOL) sont aptes à exercer leur fonction. Ils rejoignent alors le porte-avions Charles de Gaulle ou les autres bâtiments porte-hélicoptères de la Marine afin d’assurer les manœuvres des avions et hélicoptères avant et après chaque vol. Ces-derniers sont sous la responsabilité des directeurs de pont d’envol, communément appelés les « chiens jaunes ».

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expertise hélicoptères

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Pol-Aurélien Sandrin a pris le commandement du centre d’expertise hélicoptères (CENTEX hélicoptères).

Le CENTEX hélicoptères est un centre d’expertise en charge de la rédaction des doctrines du domaine « hélicoptères » de la Marine nationale. Auteur de nombreux retours d’expérience, cette unité contribue à l’amélioration constante des moyens et des tactiques d’emploi. Créée le 1er juillet 2010, elle implantée sur la base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères, et relève organiquement de l’amiral commandant la force de l’aéronautique navale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate de défense aérienne Forbin

Le 4 juillet, le capitaine de vaisseau Aurélie Léouffre a pris le commandement de la frégate de défense aérienne (FDA) Forbin. Elle succède au capitaine de vaisseau Nicolas Molitor.

Au cours des deux années de commandement du capitaine de vaisseau Molitor, l’équipage du Forbin a participé à tous les déploiements du porte-avions Charles de Gaulle, notamment dans le cadre de la mission CLEMENCEAU en 2022 puis de la mission ANTARES en 2023. Ces missions ont conduit l’équipage à naviguer dans un premier temps en mer Méditerranée, lors des premières semaines de la guerre en Ukraine puis jusqu’en mer Rouge et en océan Indien dans le cadre de l’opération CHAMMAL. Les marins du Forbin ont également été engagés dans plusieurs exercices de préparation à la haute intensité, CORMORAN et POLARIS en 2021 puis ORION en 2023, apportant un concours majeur à la réflexion de la Marine dans le domaine du retour du combat naval.

Admise au service actif en 2010, la FDA Forbin est un bâtiment de combat ayant pour principales missions la protection d’une force contre toute menace aérienne ainsi que le commandement/coordination d’opérations aériennes. Ses capacités dans les autres domaines de lutte garantissent par ailleurs son aptitude à remplir des missions de nature très diverses (sécurisations d’une zone maritime, évacuation de ressortissants…). Basée à Toulon, d’une longueur de 153 mètres et d’une largeur de 20 mètres, elle est armée par un équipage de 195 marins. La ville marraine du Forbin est Bastia. La frégate a pour devise « Opra sac di sou kraam », soit « Divinité parée de toutes les vertus dans l’art de la guerre » en siamois, titre honorifique décerné, par le roi de Siam, au chevalier de Forbin lorsque celui-ci était amiral et général de ses armées.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Compagnie de fusiliers marins Bernier

Le 4 juillet, le maître principal Charles Bois a pris le commandement de la compagnie de fusiliers marins (CFM) Bernier. Il succède au major Pascal Bronnec.

L’ensemble du personnel militaire de la CFM était présent sur les rangs. Des délégations d’invités constituées de l’état-major de la Force des fusiliers marins et commandos, du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville, de l’adjoint au chef de pôle GSBdD de la presqu’île de Crozon, de l’adjoint à l’unité de soutien de l’infrastructure de la Défense de Lanvéoc ainsi que le capitaine de vaisseau Dumont-Dayot commandant la base de l’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic ont assisté à cette cérémonie.

Forces spécialisées de la Marine nationale, les fusiliers marins assurent des missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain Garonne

Le 5 juillet, le lieutenant de vaisseau Benjamin Fortaner a pris le commandement de l’équipage B du bâtiment de soutien et d'assistance métropolitain (BSAM) Garonne. Il succède au capitaine de corvette (CC) Éric Chartier.

Au cours des trois années de commandement du CC Chartier, l’équipage B du BSAM Garonne a participé à des missions nombreuses et variées. Lointaines d’abord, avec un déploiement en mer Rouge et Djibouti en 2021 puis lors de la mission BRILLANT SHIELD 2022, sous commandement otanien, en mer de Norvège.

C’est également dans le cadre de l’Action de l’État en Mer (AEM) que s’illustre l’équipage B de la Garonne. Notamment au travers de plusieurs missions de search and rescue (SAR) de migrants dans le détroit du Pas-de-Calais avec le sauvetage de nombreuses personnes en difficulté, lors de missions de posture permanente de sauvegarde maritime (PPSM) mais aussi en contrôle de police des pêches dans le golfe de Gascogne.

Enfin, la Garonne B a participé à des missions de représentation auprès du public, notamment lors de la régate de la Route du Rhum 2022.

Quatrième et dernier bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM), la Garonne est destinée à remplir de nombreuses missions : soutien des forces (accompagnement et prestations au profit d’un sous-marin, remorquage des unités majeures de la marine…), sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage de vies humaines, protection de l’environnement…), et soutien de région (travaux d’ancrage et d’entretien des coffres, relevage de coffres ou d’épaves…). Avec la Garonne, qui a été admise au service actif au mois de janvier 2020, 4 bâtiments de ce type sont désormais en service dans la Marine nationale. Ils sont basés à Toulon et à Brest (2 dans chaque port). D’une longueur de 71 mètres et d’une largeur de 16 mètres, elle est armée par un équipage de 17 marins.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrouilleur de haute-mer Commandant Bouan

Le 6 juillet, le capitaine de corvette Aude Bray a pris le commandement du patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan. Elle succède au capitaine de frégate (CF) Arthur Fuseau.

Au cours des 18 mois de commandement du CF Fuseau, le bâtiment a participé à sept missions, notamment d’action de l’État en mer, allant de la protection des approches françaises, aux missions de contrôle des pêches, en passant par la police de l’environnement, la recherche de trafiquants de drogue et jusqu’au maintien de la présence européenne au large des côtes libyennes. Le Commandant Bouan a ainsi contribué à défendre les intérêts français en Méditerranée centrale et occidentale.

Admis au service actif en 1984, le PHM Commandant Bouan est le plus récent des avisos type A69 classe « d’Estienne d’Orves » de la Force d’action navale. Bâtiment de combat polyvalent embarquant environ 90 marins, le Commandant Bouan peut réaliser des missions de surveillance et défense des côtes françaises, de police des pêches, de défense des approches maritimes ou encore de sauvegarde maritime. Basé à Toulon, le Commandant Bouan mesure 80,5 mètres de long pour une largeur de 10,3 mètres et un déplacement de 1300 tonnes. 6 bâtiments de ce type sont encore en service dans la Marine, répartis sur les deux façades maritimes métropolitaines. La ville marraine du Commandant Bouan est Agen (Lot-et-Garonne).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’aéronautique navale (CEPA/10S)

Le 6 juillet sur la Base d’aéronautique navale de Hyères, le capitaine de vaisseau Jean-Baptiste Allard a pris le commandement du Centre d’Expérimentations Pratiques et de réception de l’Aéronautique navale (CEPA/10S). Il succède au capitaine de vaisseau Boris Bernard.

Le CEPA/10S : foyer d’innovations de l’aéronautique navale, créé en 1916, le CEPA/10S, suit le développement et la mise au point des aéronefs, systèmes et matériels de la force de l’aéronautique navale. Il œuvre au profit des forces en coopération avec ses partenaires (DGA, autres armées et industriels). Le CEPA/10S assure également les vols à caractères techniques (expérimentations, réceptions, mises au point, homologation du tandem aéronef-bâtiment) et les vols de convoyage.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

La base d’aéronautique navale d’Hyères

Le 6 juillet, le capitaine de vaisseau Frédéric Barbe a pris le commandement de la BAN d’Hyères. Il succède au capitaine de vaisseau Jean-Manuel Lemoigne.

La base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères - le Palyvestre est l’une des 4 BAN de la Marine nationale. Située dans le Var, elle est la plus ancienne en activité (1925) et la seule sur la façade Méditerranée.

Opérationnelle 24H/24 et 365 jours/an, elle est le point d’appui des opérations aéromaritimes en Méditerranée.  Sa mission principale est de qualifier, entrainer et soutenir les détachements embarqués sur les bâtiments de la Force d'Action Navale et déployés outre-mer. La BAN assure également l’accueil occasionnel d'avions de la Patrouille maritime et de la Chasse embarquée

La BAN d’Hyères met en œuvre une trentaine d'appareils, essentiellement des hélicoptères embarqués de lutte anti-surface Panther de la flottille 36F, de lutte anti-sous-marine caïman Marine de la flottille 31F, et de sauvetage/intervention en mer Dauphin de la flottille 35F.

2 alertes sont tenues H24-7/7 :

- L’alerte de secours maritime tenue par la 35F, à partir de Hyères et des détachements 35F de Tahiti, La Rochelle et Le Touquet.

- L’alerte de contre-terrorisme maritime pour une intervention rapide à la mer tenue par la 36F à partir de Hyères.

En 2022, les hélicoptères de la BAN ont notamment réalisé 305 missions de secours, sauvé 227 personnes, et contribué directement à la saisie 25 tonnes de drogue au cours des différents déploiements à la mer.

Outre les flottilles, sont présents sur la BAN, le Centre d'expérimentations pratiques et de réception de l'aéronautique navale (CEPA 10s), l’Ecole de Personnel de Pont d’Envol, le Centre de Contrôle de la Marine en Méditerranée (CCMAR) situé sur la presqu’île de St Mandrier et le CENTEX « Hélicoptères ».

La BAN d’Hyères accueillera prochainement un détachement d’hélicoptères H160 de la Flottille 32F récemment réactivée, qui viendra compléter le dispositif de secours maritime.

Chaque jour 1350 marins, civils et personnels du soutien interarmées travaillent conjointement à la réalisation des missions de la BAN.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 35F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Jean-Philippe Heichelbech a pris le commandement de la Flottille 35F.

La Flottille 35F est particulièrement employée dans le cadre de missions de sauvetage en mer. Disposant de détachements d’hélicoptères de type Dauphin sur les trois façades maritimes françaises ainsi qu’en Polynésie, son savoir-faire dans le domaine du secours maritime permet à ses équipages de porter secours à 200 personnes en moyenne chaque année. Un de ses détachements assure également la fonction « Pedro » (sécurité des pilotes) sur le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 36F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Arnaud Ferrandi a pris le commandement de la Flottille 36F.

La Flottille 36F met en œuvre 16 hélicoptères de combat de type Panther. Ses huit détachements sont déployés sur les frégates de la Marine nationale, dont trois stationnés en outre-mer. Ses principales missions sont la lutte antinavire et le recueil de renseignement naval et côtier. Dans le cadre du soutien à l’Action de l’État en Mer, elle assure des missions de surveillance des pêches et de lutte contre le narcotrafic (Antilles). A partir de la BAN d’Hyères, la Flottille 36F tient les alertes de contre-terrorisme maritime et les alertes secours maritime.

En, 2022 elle a réalisé plus de 3000 heures de vol, 900j à la mer, contribué à la saisie de 15 tonnes de stupéfiant et au sauvetage de 2 personnes.

 Prises de commandement semaine 27

Source : Marine nationale


Prises de commandement semaine 27

publié le Vendredi 07 juillet 2023

 Prises de commandement semaine 27

Prises de commandement semaine 27

© Marine nationale

Cette semaine 4 bâtiments, 4 flottilles de l’aéronautique navale et 7 unités ont changé de commandant

Centre d’instruction naval de Brest

Le 30 juin, le capitaine de vaisseau Pierre Favé a pris le commandement du centre d’instruction naval (CIN) de Brest. Il succède ainsi au capitaine de vaisseau Sébastien Houël.

La cérémonie s’est déroulée sur la place d’armes cours Jean Bart en présence de l’ensemble du personnel civil et militaire ainsi que des 3 écoles : le Lycée naval, l’École de maistrance et l’École des mousses. Des autorités militaires, des délégations d’invités ainsi que des élus étaient présents sur les rangs. Les honneurs ont été rendus par le drapeau de l’École des mousses et sa garde, une section de l’École des mousses, une section de l’École de Maistrance et une section du personnel permanent du CIN Brest.

Le centre d’instruction naval est le centre de formation initiale de référence de la Marine nationale depuis 1966. Véritable lieu de réussite tourné vers la mer, le CIN rassemble l’École de maistrance, l’École des mousses et le Lycée naval. Il a pour principale vocation d’accueillir des jeunes s’engageant dans la Marine et ou s’y préparant, de leur donner une première formation de marins professionnels et opérationnels et de leur transmettre les valeurs de la Marine nationale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate multi-missions Provence

Le 3 juillet, le capitaine de vaisseau (CV) Pascal Forissier a pris le commandement de l'équipage A de la frégate multi-missions (FREMM) Provence. Il succède au capitaine de vaisseau Nicolas Vandebrouck.

Au cours des deux années de commandement du CV Vandebrouck, l’équipage A de la Provence a réalisé de nombreux déploiements en Méditerranée orientale et centrale, successivement engagé dans l’opération CHAMMAL de lutte contre Daech ou au sein du groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG2). La FREMM a contribué à renforcer l’interopérabilité entre les marines française et alliées, en s’entraînant aux côtés des forces armées grecques et égyptiennes, avec l’exercice CLEOPATRA 22. La Provence A a également participé à divers exercices dans le haut du spectre, à l’instar de POLARIS 21 ou de MARE APERTO 23 avec la marine italienne.

Admise au service actif en 2016, la FREMM Provence est un bâtiment polyvalent offrant des capacités opérationnelles majeures. Elle bénéficie des dernières innovations technologiques et peut mettre en œuvre le missile de croisière naval (MdCN), outil stratégique décisif permettant un tir longue portée de précision de la mer vers la terre. Optimisées pour la lutte anti-sous-marine, les FREMM peuvent agir dans tous les domaines de lutte contre des objectifs à terre ou contre des menaces asymétriques, mais aussi mener un combat de haute intensité en haute mer ou dans la zone littorale.

Basée à Toulon, elle est armée par un équipage de 114 marins, sa ville marraine Aix-en-Provence (13).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecole du personnel de pont d’envol

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Cyril Chabrier a pris le commandement de l’école du personnel de pont d’envol (EPPE).

L’EPPE est l’une des écoles de la Marine nationale située au sein de la base aéronautique navale d’Hyères. Elle a pour mission principale de former l’ensemble du personnel qui intervient dans la mise en œuvre de l’aviation à la mer. Après 10 semaines de cours intensifs, les matelots de pont d’envol (MOPONVOL) sont aptes à exercer leur fonction. Ils rejoignent alors le porte-avions Charles de Gaulle ou les autres bâtiments porte-hélicoptères de la Marine afin d’assurer les manœuvres des avions et hélicoptères avant et après chaque vol. Ces-derniers sont sous la responsabilité des directeurs de pont d’envol, communément appelés les « chiens jaunes ».

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expertise hélicoptères

Le 3 juillet, le capitaine de frégate Pol-Aurélien Sandrin a pris le commandement du centre d’expertise hélicoptères (CENTEX hélicoptères).

Le CENTEX hélicoptères est un centre d’expertise en charge de la rédaction des doctrines du domaine « hélicoptères » de la Marine nationale. Auteur de nombreux retours d’expérience, cette unité contribue à l’amélioration constante des moyens et des tactiques d’emploi. Créée le 1er juillet 2010, elle implantée sur la base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères, et relève organiquement de l’amiral commandant la force de l’aéronautique navale.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Frégate de défense aérienne Forbin

Le 4 juillet, le capitaine de vaisseau Aurélie Léouffre a pris le commandement de la frégate de défense aérienne (FDA) Forbin. Elle succède au capitaine de vaisseau Nicolas Molitor.

Au cours des deux années de commandement du capitaine de vaisseau Molitor, l’équipage du Forbin a participé à tous les déploiements du porte-avions Charles de Gaulle, notamment dans le cadre de la mission CLEMENCEAU en 2022 puis de la mission ANTARES en 2023. Ces missions ont conduit l’équipage à naviguer dans un premier temps en mer Méditerranée, lors des premières semaines de la guerre en Ukraine puis jusqu’en mer Rouge et en océan Indien dans le cadre de l’opération CHAMMAL. Les marins du Forbin ont également été engagés dans plusieurs exercices de préparation à la haute intensité, CORMORAN et POLARIS en 2021 puis ORION en 2023, apportant un concours majeur à la réflexion de la Marine dans le domaine du retour du combat naval.

Admise au service actif en 2010, la FDA Forbin est un bâtiment de combat ayant pour principales missions la protection d’une force contre toute menace aérienne ainsi que le commandement/coordination d’opérations aériennes. Ses capacités dans les autres domaines de lutte garantissent par ailleurs son aptitude à remplir des missions de nature très diverses (sécurisations d’une zone maritime, évacuation de ressortissants…). Basée à Toulon, d’une longueur de 153 mètres et d’une largeur de 20 mètres, elle est armée par un équipage de 195 marins. La ville marraine du Forbin est Bastia. La frégate a pour devise « Opra sac di sou kraam », soit « Divinité parée de toutes les vertus dans l’art de la guerre » en siamois, titre honorifique décerné, par le roi de Siam, au chevalier de Forbin lorsque celui-ci était amiral et général de ses armées.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Compagnie de fusiliers marins Bernier

Le 4 juillet, le maître principal Charles Bois a pris le commandement de la compagnie de fusiliers marins (CFM) Bernier. Il succède au major Pascal Bronnec.

L’ensemble du personnel militaire de la CFM était présent sur les rangs. Des délégations d’invités constituées de l’état-major de la Force des fusiliers marins et commandos, du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville, de l’adjoint au chef de pôle GSBdD de la presqu’île de Crozon, de l’adjoint à l’unité de soutien de l’infrastructure de la Défense de Lanvéoc ainsi que le capitaine de vaisseau Dumont-Dayot commandant la base de l’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic ont assisté à cette cérémonie.

Forces spécialisées de la Marine nationale, les fusiliers marins assurent des missions de défense militaire et d’interdiction maritime. 24h/24 et 7 jours sur 7, ils sont engagés au titre de la défense militaire et maritime du territoire pour défendre les sites sensibles de la marine, dont les installations liées à la dissuasion, et escorter les unités précieuses, en métropole et outre-mer. Leurs missions les amènent également à venir en appui aux opérations aéronavales, à participer au contrôle des espaces maritimes et à contribuer à la lutte contre les trafics illicites. Enfin, ils prennent part aux opérations interarmées à terre et à partir de la mer, comme les missions amphibies.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain Garonne

Le 5 juillet, le lieutenant de vaisseau Benjamin Fortaner a pris le commandement de l’équipage B du bâtiment de soutien et d'assistance métropolitain (BSAM) Garonne. Il succède au capitaine de corvette (CC) Éric Chartier.

Au cours des trois années de commandement du CC Chartier, l’équipage B du BSAM Garonne a participé à des missions nombreuses et variées. Lointaines d’abord, avec un déploiement en mer Rouge et Djibouti en 2021 puis lors de la mission BRILLANT SHIELD 2022, sous commandement otanien, en mer de Norvège.

C’est également dans le cadre de l’Action de l’État en Mer (AEM) que s’illustre l’équipage B de la Garonne. Notamment au travers de plusieurs missions de search and rescue (SAR) de migrants dans le détroit du Pas-de-Calais avec le sauvetage de nombreuses personnes en difficulté, lors de missions de posture permanente de sauvegarde maritime (PPSM) mais aussi en contrôle de police des pêches dans le golfe de Gascogne.

Enfin, la Garonne B a participé à des missions de représentation auprès du public, notamment lors de la régate de la Route du Rhum 2022.

Quatrième et dernier bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM), la Garonne est destinée à remplir de nombreuses missions : soutien des forces (accompagnement et prestations au profit d’un sous-marin, remorquage des unités majeures de la marine…), sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage de vies humaines, protection de l’environnement…), et soutien de région (travaux d’ancrage et d’entretien des coffres, relevage de coffres ou d’épaves…). Avec la Garonne, qui a été admise au service actif au mois de janvier 2020, 4 bâtiments de ce type sont désormais en service dans la Marine nationale. Ils sont basés à Toulon et à Brest (2 dans chaque port). D’une longueur de 71 mètres et d’une largeur de 16 mètres, elle est armée par un équipage de 17 marins.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrouilleur de haute-mer Commandant Bouan

Le 6 juillet, le capitaine de corvette Aude Bray a pris le commandement du patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan. Elle succède au capitaine de frégate (CF) Arthur Fuseau.

Au cours des 18 mois de commandement du CF Fuseau, le bâtiment a participé à sept missions, notamment d’action de l’État en mer, allant de la protection des approches françaises, aux missions de contrôle des pêches, en passant par la police de l’environnement, la recherche de trafiquants de drogue et jusqu’au maintien de la présence européenne au large des côtes libyennes. Le Commandant Bouan a ainsi contribué à défendre les intérêts français en Méditerranée centrale et occidentale.

Admis au service actif en 1984, le PHM Commandant Bouan est le plus récent des avisos type A69 classe « d’Estienne d’Orves » de la Force d’action navale. Bâtiment de combat polyvalent embarquant environ 90 marins, le Commandant Bouan peut réaliser des missions de surveillance et défense des côtes françaises, de police des pêches, de défense des approches maritimes ou encore de sauvegarde maritime. Basé à Toulon, le Commandant Bouan mesure 80,5 mètres de long pour une largeur de 10,3 mètres et un déplacement de 1300 tonnes. 6 bâtiments de ce type sont encore en service dans la Marine, répartis sur les deux façades maritimes métropolitaines. La ville marraine du Commandant Bouan est Agen (Lot-et-Garonne).

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’aéronautique navale (CEPA/10S)

Le 6 juillet sur la Base d’aéronautique navale de Hyères, le capitaine de vaisseau Jean-Baptiste Allard a pris le commandement du Centre d’Expérimentations Pratiques et de réception de l’Aéronautique navale (CEPA/10S). Il succède au capitaine de vaisseau Boris Bernard.

Le CEPA/10S : foyer d’innovations de l’aéronautique navale, créé en 1916, le CEPA/10S, suit le développement et la mise au point des aéronefs, systèmes et matériels de la force de l’aéronautique navale. Il œuvre au profit des forces en coopération avec ses partenaires (DGA, autres armées et industriels). Le CEPA/10S assure également les vols à caractères techniques (expérimentations, réceptions, mises au point, homologation du tandem aéronef-bâtiment) et les vols de convoyage.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

 

La base d’aéronautique navale d’Hyères

Le 6 juillet, le capitaine de vaisseau Frédéric Barbe a pris le commandement de la BAN d’Hyères. Il succède au capitaine de vaisseau Jean-Manuel Lemoigne.

La base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères - le Palyvestre est l’une des 4 BAN de la Marine nationale. Située dans le Var, elle est la plus ancienne en activité (1925) et la seule sur la façade Méditerranée.

Opérationnelle 24H/24 et 365 jours/an, elle est le point d’appui des opérations aéromaritimes en Méditerranée.  Sa mission principale est de qualifier, entrainer et soutenir les détachements embarqués sur les bâtiments de la Force d'Action Navale et déployés outre-mer. La BAN assure également l’accueil occasionnel d'avions de la Patrouille maritime et de la Chasse embarquée

La BAN d’Hyères met en œuvre une trentaine d'appareils, essentiellement des hélicoptères embarqués de lutte anti-surface Panther de la flottille 36F, de lutte anti-sous-marine caïman Marine de la flottille 31F, et de sauvetage/intervention en mer Dauphin de la flottille 35F.

2 alertes sont tenues H24-7/7 :

- L’alerte de secours maritime tenue par la 35F, à partir de Hyères et des détachements 35F de Tahiti, La Rochelle et Le Touquet.

- L’alerte de contre-terrorisme maritime pour une intervention rapide à la mer tenue par la 36F à partir de Hyères.

En 2022, les hélicoptères de la BAN ont notamment réalisé 305 missions de secours, sauvé 227 personnes, et contribué directement à la saisie 25 tonnes de drogue au cours des différents déploiements à la mer.

Outre les flottilles, sont présents sur la BAN, le Centre d'expérimentations pratiques et de réception de l'aéronautique navale (CEPA 10s), l’Ecole de Personnel de Pont d’Envol, le Centre de Contrôle de la Marine en Méditerranée (CCMAR) situé sur la presqu’île de St Mandrier et le CENTEX « Hélicoptères ».

La BAN d’Hyères accueillera prochainement un détachement d’hélicoptères H160 de la Flottille 32F récemment réactivée, qui viendra compléter le dispositif de secours maritime.

Chaque jour 1350 marins, civils et personnels du soutien interarmées travaillent conjointement à la réalisation des missions de la BAN.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 35F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Jean-Philippe Heichelbech a pris le commandement de la Flottille 35F.

La Flottille 35F est particulièrement employée dans le cadre de missions de sauvetage en mer. Disposant de détachements d’hélicoptères de type Dauphin sur les trois façades maritimes françaises ainsi qu’en Polynésie, son savoir-faire dans le domaine du secours maritime permet à ses équipages de porter secours à 200 personnes en moyenne chaque année. Un de ses détachements assure également la fonction « Pedro » (sécurité des pilotes) sur le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle.

 Prises de commandement semaine 27

 

 

 

 

 

 

 

La Flottille 36F

Le 7 juillet, le capitaine de corvette Arnaud Ferrandi a pris le commandement de la Flottille 36F.

La Flottille 36F met en œuvre 16 hélicoptères de combat de type Panther. Ses huit détachements sont déployés sur les frégates de la Marine nationale, dont trois stationnés en outre-mer. Ses principales missions sont la lutte antinavire et le recueil de renseignement naval et côtier. Dans le cadre du soutien à l’Action de l’État en Mer, elle assure des missions de surveillance des pêches et de lutte contre le narcotrafic (Antilles). A partir de la BAN d’Hyères, la Flottille 36F tient les alertes de contre-terrorisme maritime et les alertes secours maritime.

En, 2022 elle a réalisé plus de 3000 heures de vol, 900j à la mer, contribué à la saisie de 15 tonnes de stupéfiant et au sauvetage de 2 personnes.

 Prises de commandement semaine 27

Source : Marine nationale


Prises de commandement semaine 26

publié le Vendredi 30 juin 2023

Prises de commandement semaine 26

Prises de commandement semaine 26

© Marine nationale

Cette semaine 4 bâtiments, 1 flottille de l’aéronautique navale et 2 unités ont changé de commandant

Le bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain Rhône

Le 27 juin 2023, le contre-amiral Xavier Royer de Véricourt, adjoint organique à Brest de l’amiral commandant la Force d’action navale, a fait reconnaître l’enseigne de vaisseau Sébastien Pellen comme commandant de l’équipage B du bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM) Rhône. Il succède au lieutenant de vaisseau Gabriel Enoal.

Sous son commandement, de nombreuses opérations variées ont été menées, à dominantes opérationnelle et au profit de l’action de l’Etat en mer. Ce sont ainsi 23 000 nautiques parcourus en 2 ans, du Nord du Svalbard au sud de l’Espagne en passant par Halifax et la mer du Nord.

L’équipage B du Rhône a notamment réalisé un transatlantique vers Halifax avec escale à Saint- Pierre-et-Miquelon. Mission réalisée avec succès et couronnée par une relève d’équipage en avion au Canada afin que l’équipage A prenne la relève du bâtiment.
Au cours des deux dernières années les missions du BSAM ont été menées à bien, des missions habituelles du bâtiment, telles que le SAR (search and rescue) particulièrement denses et marquantes pour l’équipage ; aux missions plus ponctuelles telles que l’entraînement à la navigation dans les glaces nord du cercle arctique – renforçant ses capacités à évoluer et progresser dans des conditions hostiles.

Quatrième et dernier bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM), mis à l’eau en 2018, le Rhône est destiné à remplir de nombreuses missions : soutien des forces (accompagnement et prestations au profit d’un sous-marin, remorquage des unités majeures de la marine…), sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage de vies humaines, protection de l’environnement…), et soutien de région (travaux d’ancrage et d’entretien des coffres, relevage de coffres ou épaves…).

Avec la Garonne, qui a été admise au service actif au mois de janvier 2020, 4 bâtiments de ce type sont désormais en service dans la Marine nationale. Ils sont basés à Toulon et à Brest (2 dans chaque port).

D’une longueur de 71 mètres et d’une largeur de 16 mètres, elle est armée par un équipage de 17 marins.

 

Compagnie de fusiliers marins Morel

Le 28 juin 2023, l’enseigne de vaisseau de première classe Mikaël Moreau a pris le commandement de la compagnie de fusiliers marins (CFM) Morel. Il succède à l’enseigne de vaisseau de première classe Yann Daumas.

La cérémonie s’est déroulée au centre de transmissions de la Marine (CTM) de Sainte-Assise. Elle a été présidée par le capitaine de frégate Serge Groutsch, commandant le bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville.

L’ensemble du personnel militaire de la CFM était présent sur les rangs. Des délégations d’invités constituées du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville, du bataillon de fusiliers marins Détroyat, de la compagnie de fusiliers marins Le Sant et du CTM Sainte-Assise, du peloton de la Gendarmerie maritime à Paris, ainsi que le chef de pôle du groupement de soutien de la base de défense de Montlhéry, l’adjoint au délégué militaire départemental de Seine-et-Marne ont assisté à cette cérémonie.

 

La Flottille amphibie

Le 30 juin 2023, le capitaine de vaisseau Pierre-Yves Grente, adjoint organique à Toulon de l’amiral commandant la Force d’action navale, a fait reconnaitre le capitaine de frégate Erwan Kermabon comme nouveau commandant de la Flottille amphibie. Il succède au capitaine de corvette Sandy Ballesta.

Au cours des 23 mois de commandement du CC Sandy Ballesta, les 112 marins de la Flottille amphibie ont participé à deux missions JEANNE D’ARC, une mission CORYMBE et de nombreux exercices amphibies majeurs tels que COLD RESPONSE 22 en Norvège, CÈDRE BLEU 23 au Liban et ORION 23 sur la côte méditerranéenne française. L’unité a également vu l’arrivée de deux des huit nouveaux engins de débarquement amphibie standard (EDA-S) qui ont été éprouvés en zones chaude et froide puis admis au service actif à l’été 2022.

La FLOPHIB regroupe les engins de débarquement amphibie rapides (EDA-R) et standards (EDA-S) ainsi que les chalands de transport de matériel (CTM) qui embarquent sur les porte-hélicoptères amphibies. Ces engins permettent de projeter depuis la mer vers la terre des personnels (troupes d’infanterie, fusiliers-marins…), véhicules (blindés, chars, véhicules du génie…), et du matériel (ravitaillement, munitions, sanitaire…) afin de mener notamment des opérations d’assistance (secours aux populations…) ou des opérations militaires (projection de forces, évacuation de ressortissants, …).

Basée à Toulon, la Flottille amphibie est dotée de 4 EDA-R, 2 EDA-S et 9 CTM. Elle est armée par un équipage de 112 marins. La ville marraine de la Flottille amphibie est Tarascon (13).

 

Les bâtiments-école Guépard, Jaguar et Panthère

Le 30 juin 2023, le contre-amiral Xavier Royer de Véricourt, adjoint organique à Brest de l’amiral commandant la Force d’action navale, a fait reconnaître les nouveaux commandants pour les bâtiments-école (BE) Panthère, Jaguar et Guépard. L’enseigne de vaisseau Hubert Pérouse pour le Guépard, l’enseigne de vaisseau Anne-Victoire Bost pour le Jaguar et l’enseigne de vaisseau Ludovic Potier pour le Panthère.

Basés à Brest et admis au service actif entre 1982 et 1983, les huit BE ont pour principale mission de former les marins à la navigation. Les huit bâtiments-école (Léopard, Panthère, Jaguar, Lynx, Guépard, Chacal, Tigre et Lion) portent le nom de contre-torpilleurs qui se sont illustrés durant le début de la Seconde Guerre mondiale. Ces noms de fauves ont naturellement conduit à surnommer le groupe des bâtiments-école la « Ménagerie »

D’une longueur de 43 mètres pour 8,30 mètres de large, ces bâtiments accueillent 16 marins à leur bord.

 

Réactivation de la base aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic

Pour marquer la réactivation de la Flottille 32F et la prise de fonction de son commandant, le capitaine de corvette Sébastien Bayet, une cérémonie présidée par le vice-amiral d’escadre Eric Janicot, directeur du personnel de la marine et en présence du contre-amiral Serge Bordarier, commandant la force de l'aéronautique navale, s’est tenue le 29 juin 2023 sur la base d’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic.

Désormais dotée d’hélicoptères H160, la Flottille 32F retrouve ses lettres de noblesse et son ADN d’action de l’État en mer au travers des missions SPI (secours, protection et intervention) qui lui seront confiées sur les 3 façades (Lanvéoc, Cherbourg et Hyères) dans les jours et semaines à venir.

Comme le souligne sa devise « pour que les autres vivent » et grâce à la configuration des H160 pour le sauvetage en mer (treuil, système électro-optique Euroflir 410, cabine modulaire, jumelles de vision nocturne…), la 32F sera pleinement engagée dans des missions d’utilité publique.

Recherche et sauvetage en mer, évacuations médicales et sanitaires, protection du trafic maritime et assistance aux navires en difficultés seront au cœur des missions de ces marins du ciel.

La Marine nationale a décidé de recourir à une flotte d’hélicoptères de location afin de compenser le retrait du service actif du Lynx en 2020, celui de l'Alouette III en 2022, et en attendant l’arrivée de l'hélicoptère interarmées léger (HIL) Guépard programmée à partir de 2029. En assurant les missions de secours maritime sur H160, cette « flotte intérimaire » permettra aux flottilles de Caïman Marine et Panther de se libérer des alertes pour être pleinement investies dans les missions de combat depuis les frégates. L’autre partie de cette flotte, constituée de Dauphin N3, a vocation à opérer depuis les bâtiments porte-hélicoptères de métropole et d’outre-mer pour assurer des missions de lutte antinavire.

BSAM Rhône
Réactivation 32F
BE Guépard, Jaguar et Panthère
CFM Morel
Flottille amphibie

Source : Marine nationale


Prises de commandement semaine 26

publié le Vendredi 30 juin 2023

Prises de commandement semaine 26

Prises de commandement semaine 26

© Marine nationale

Cette semaine 4 bâtiments, 1 flottille de l’aéronautique navale et 2 unités ont changé de commandant

Le bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain Rhône

Le 27 juin 2023, le contre-amiral Xavier Royer de Véricourt, adjoint organique à Brest de l’amiral commandant la Force d’action navale, a fait reconnaître l’enseigne de vaisseau Sébastien Pellen comme commandant de l’équipage B du bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM) Rhône. Il succède au lieutenant de vaisseau Gabriel Enoal.

Sous son commandement, de nombreuses opérations variées ont été menées, à dominantes opérationnelle et au profit de l’action de l’Etat en mer. Ce sont ainsi 23 000 nautiques parcourus en 2 ans, du Nord du Svalbard au sud de l’Espagne en passant par Halifax et la mer du Nord.

L’équipage B du Rhône a notamment réalisé un transatlantique vers Halifax avec escale à Saint- Pierre-et-Miquelon. Mission réalisée avec succès et couronnée par une relève d’équipage en avion au Canada afin que l’équipage A prenne la relève du bâtiment.
Au cours des deux dernières années les missions du BSAM ont été menées à bien, des missions habituelles du bâtiment, telles que le SAR (search and rescue) particulièrement denses et marquantes pour l’équipage ; aux missions plus ponctuelles telles que l’entraînement à la navigation dans les glaces nord du cercle arctique – renforçant ses capacités à évoluer et progresser dans des conditions hostiles.

Quatrième et dernier bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM), mis à l’eau en 2018, le Rhône est destiné à remplir de nombreuses missions : soutien des forces (accompagnement et prestations au profit d’un sous-marin, remorquage des unités majeures de la marine…), sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage de vies humaines, protection de l’environnement…), et soutien de région (travaux d’ancrage et d’entretien des coffres, relevage de coffres ou épaves…).

Avec la Garonne, qui a été admise au service actif au mois de janvier 2020, 4 bâtiments de ce type sont désormais en service dans la Marine nationale. Ils sont basés à Toulon et à Brest (2 dans chaque port).

D’une longueur de 71 mètres et d’une largeur de 16 mètres, elle est armée par un équipage de 17 marins.

 

Compagnie de fusiliers marins Morel

Le 28 juin 2023, l’enseigne de vaisseau de première classe Mikaël Moreau a pris le commandement de la compagnie de fusiliers marins (CFM) Morel. Il succède à l’enseigne de vaisseau de première classe Yann Daumas.

La cérémonie s’est déroulée au centre de transmissions de la Marine (CTM) de Sainte-Assise. Elle a été présidée par le capitaine de frégate Serge Groutsch, commandant le bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville.

L’ensemble du personnel militaire de la CFM était présent sur les rangs. Des délégations d’invités constituées du bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville, du bataillon de fusiliers marins Détroyat, de la compagnie de fusiliers marins Le Sant et du CTM Sainte-Assise, du peloton de la Gendarmerie maritime à Paris, ainsi que le chef de pôle du groupement de soutien de la base de défense de Montlhéry, l’adjoint au délégué militaire départemental de Seine-et-Marne ont assisté à cette cérémonie.

 

La Flottille amphibie

Le 30 juin 2023, le capitaine de vaisseau Pierre-Yves Grente, adjoint organique à Toulon de l’amiral commandant la Force d’action navale, a fait reconnaitre le capitaine de frégate Erwan Kermabon comme nouveau commandant de la Flottille amphibie. Il succède au capitaine de corvette Sandy Ballesta.

Au cours des 23 mois de commandement du CC Sandy Ballesta, les 112 marins de la Flottille amphibie ont participé à deux missions JEANNE D’ARC, une mission CORYMBE et de nombreux exercices amphibies majeurs tels que COLD RESPONSE 22 en Norvège, CÈDRE BLEU 23 au Liban et ORION 23 sur la côte méditerranéenne française. L’unité a également vu l’arrivée de deux des huit nouveaux engins de débarquement amphibie standard (EDA-S) qui ont été éprouvés en zones chaude et froide puis admis au service actif à l’été 2022.

La FLOPHIB regroupe les engins de débarquement amphibie rapides (EDA-R) et standards (EDA-S) ainsi que les chalands de transport de matériel (CTM) qui embarquent sur les porte-hélicoptères amphibies. Ces engins permettent de projeter depuis la mer vers la terre des personnels (troupes d’infanterie, fusiliers-marins…), véhicules (blindés, chars, véhicules du génie…), et du matériel (ravitaillement, munitions, sanitaire…) afin de mener notamment des opérations d’assistance (secours aux populations…) ou des opérations militaires (projection de forces, évacuation de ressortissants, …).

Basée à Toulon, la Flottille amphibie est dotée de 4 EDA-R, 2 EDA-S et 9 CTM. Elle est armée par un équipage de 112 marins. La ville marraine de la Flottille amphibie est Tarascon (13).

 

Les bâtiments-école Guépard, Jaguar et Panthère

Le 30 juin 2023, le contre-amiral Xavier Royer de Véricourt, adjoint organique à Brest de l’amiral commandant la Force d’action navale, a fait reconnaître les nouveaux commandants pour les bâtiments-école (BE) Panthère, Jaguar et Guépard. L’enseigne de vaisseau Hubert Pérouse pour le Guépard, l’enseigne de vaisseau Anne-Victoire Bost pour le Jaguar et l’enseigne de vaisseau Ludovic Potier pour le Panthère.

Basés à Brest et admis au service actif entre 1982 et 1983, les huit BE ont pour principale mission de former les marins à la navigation. Les huit bâtiments-école (Léopard, Panthère, Jaguar, Lynx, Guépard, Chacal, Tigre et Lion) portent le nom de contre-torpilleurs qui se sont illustrés durant le début de la Seconde Guerre mondiale. Ces noms de fauves ont naturellement conduit à surnommer le groupe des bâtiments-école la « Ménagerie »

D’une longueur de 43 mètres pour 8,30 mètres de large, ces bâtiments accueillent 16 marins à leur bord.

 

Réactivation de la base aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic

Pour marquer la réactivation de la Flottille 32F et la prise de fonction de son commandant, le capitaine de corvette Sébastien Bayet, une cérémonie présidée par le vice-amiral d’escadre Eric Janicot, directeur du personnel de la marine et en présence du contre-amiral Serge Bordarier, commandant la force de l'aéronautique navale, s’est tenue le 29 juin 2023 sur la base d’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic.

Désormais dotée d’hélicoptères H160, la Flottille 32F retrouve ses lettres de noblesse et son ADN d’action de l’État en mer au travers des missions SPI (secours, protection et intervention) qui lui seront confiées sur les 3 façades (Lanvéoc, Cherbourg et Hyères) dans les jours et semaines à venir.

Comme le souligne sa devise « pour que les autres vivent » et grâce à la configuration des H160 pour le sauvetage en mer (treuil, système électro-optique Euroflir 410, cabine modulaire, jumelles de vision nocturne…), la 32F sera pleinement engagée dans des missions d’utilité publique.

Recherche et sauvetage en mer, évacuations médicales et sanitaires, protection du trafic maritime et assistance aux navires en difficultés seront au cœur des missions de ces marins du ciel.

La Marine nationale a décidé de recourir à une flotte d’hélicoptères de location afin de compenser le retrait du service actif du Lynx en 2020, celui de l'Alouette III en 2022, et en attendant l’arrivée de l'hélicoptère interarmées léger (HIL) Guépard programmée à partir de 2029. En assurant les missions de secours maritime sur H160, cette « flotte intérimaire » permettra aux flottilles de Caïman Marine et Panther de se libérer des alertes pour être pleinement investies dans les missions de combat depuis les frégates. L’autre partie de cette flotte, constituée de Dauphin N3, a vocation à opérer depuis les bâtiments porte-hélicoptères de métropole et d’outre-mer pour assurer des missions de lutte antinavire.

BSAM Rhône
Réactivation 32F
BE Guépard, Jaguar et Panthère
CFM Morel
Flottille amphibie

Source : Marine nationale

S'abonner à Fusiliers marins et commandos marine