Mission Jeanne d’Arc 2017 : à la découverte de la mégalopole singapourienne

Publié le 3 Juillet 2017 à 15:54

© Marine nationale

Du 9 au 14 juin 2017, le groupe Jeanne d’Arc a effectué sa septième relâche opérationnelle dans la cité-Etat de Singapour. Pour l’occasion, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral et la frégate type La Fayette (FLF) Courbet ont accosté au cœur de la base navale de Changi.

Dès leur arrivée, Son Excellence Monsieur Marc Abensour, ambassadeur de France à Singapour, et le capitaine de vaisseau Philippe Bauzon, attaché de défense à Singapour, ont été reçus à bord du Mistral. L’ambassadeur a donné une conférence aux officiers-élèves sur les enjeux maritimes en Asie du Sud-Est. Avec le capitaine de vaisseau Stanislas de Chargères, commandant du groupe Jeanne d’Arc, il a ensuite a répondu aux questions des journalistes locaux lors d’une conférence de presse.

Soutien aux exportations

Un salon de soutien aux exportations a été organisé à bord du Mistral. Une délégation de la DSTA, équivalent singapourien de la Direction générale de l’armement (DGA), a été accueillie à bord. Après un échange entre industriels français et invités singapouriens, les participants ont assisté à une présentation dynamique de l’EDAR par le détachement de la flottille amphibie. En parallèle, dans le cadre de leur module d’enseignement « connaissance du monde maritime », les officiers-élèves embarqués pour cette mission Jeanne d’Arc ont visité l’Information Fusion Center (IFC) de Singapour, le centre opérationnel de la Maritime Port Authority (POCC) et le Centre régional de coordination d’aide aux catastrophes naturelles (RHCC).

Une JDC à bord

Au cours de cette relâche opérationnelle, une Journée Défense et Citoyenneté (JDC) a été organisée à bord du BPC Mistral au profit des jeunes français de Singapour. Pendant une demi-journée, les stagiaires ont pu découvrir un bâtiment de guerre. De la passerelle au pont d’envol, de l’hôpital au radier, ils ont pu apprécier l’ensemble des missions pouvant être menées. En parallèle, l’attaché de défense et l’officier inséré à l’IFC leur ont présenté les enjeux des armées pour la France.

Articulée autour du bâtiment de projection et de commandement Mistral et de la frégate Courbet, la Mission Jeanne d’Arc 2017 a appareillé le 28 février de Toulon. Embarquant pour leur formation pratique près de 130 officiers-élèves français et étrangers, ainsi qu’un détachement de deux hélicoptères Merlin de la Royal Navy, le groupe est déployé pour  une mission de cinq mois de l’océan Indien à l’Asie du Sud-est. Exerçant la liberté de navigation, conduisant des actions de coopération, les bâtiments  français entretiennent des partenariats militaires avec les pays riverains et enrichissent la compréhension et la connaissance des espaces maritimes traversés.

 

Vos réactions: 
Moyenne: 4.3 (3 votes)
Envoyer