Cap sur l’Australie pour le Task group Jeanne d’Arc

Publié le 12 Juin 2017 à 14:52

© Marine nationale

Le groupe Jeanne d’Arc, composé du bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral et de la frégate type La Fayette (FLF) Courbet, s’est rendu à Darwin en Australie du 27 au 31 mai 2017.

La veille de leur accostage, les deux bâtiments ont conduit des activités d’entraînement au large des côtes australiennes. Accompagné par des unités de la marine australienne, le HMAS Parramatta et le Success, ainsi qu’un bâtiment espagnol détaché auprès de la marine australienne, le Cristobal Colomb, le Task Group a enchainé des exercices d’évolution tactiques en formation (EVOLEX). Grâce à un échange de personnel (officiers de liaisons et équipe de conseillers) par hélicoptère MH60R Seahawk lors de séances de touch & go et une manœuvre de présentation pour ravitaillement à la mer (PRERAM), ces entrainements ont été l’occasion pour les marines partenaires de partager leurs savoir-faire.

Une action de vive force a été conduite par les commandos de la marine nationale à partir de la FLF Courbet. Un appui feu tireur d’élite depuis le Dauphin a couvert l’équipe d’intervention pendant l’assaut sur le HMAS Parramatta. Le Parramatta a ensuite escorté le Mistral et le Courbet jusqu’à Darwin. Le Success et le Cristobal Colomb sont repartis vers Sydney, leur port-base.

L’ambassadeur de France et l’attaché de défense en Australie ont fait le déplacement depuis Canberra pour accueillir les deux bâtiments dès l’accostage. Les 137 officiers-élèves, embarqués pour ce déploiement opérationnel de 5 mois, ont profité de l’intervention de l’ambassadeur de France en Australie sur le nouveau partenariat stratégique franco-australien dans le contexte international actuel.

Le jour de l’appareillage, un nouvel exercice d’EVOLEX et de crossdeck a été mené avec un hélicoptère SH60 Australien, le Dauphin français et le Merlin britannique. Des séances de touch & go ont permis aux marins des ponts d’envol des bâtiments et aux pilotes australiens, français et anglais, de travailler ensemble. En parallèle, le détachement de la flottille amphibie s’est entrainé en conduisant des exercices de « porte à porte » avec le BPC.

A propos de la coopération franco-australienne

La coopération bilatérale est régulière avec la marine australienne et est rythmée par de nombreux entrainements communs. En plus des patrouilles communes fréquentes ainsi que les échanges entre marins australiens et français, l’exercice Croix du Sud se déroule chaque année en Nouvelle-Calédonie avec la Royal Australian Navy.

A propos de la mission Jeanne d’Arc

Articulée autour du bâtiment de projection et de commandement Mistral et de la frégate Courbet, la Mission Jeanne d’Arc 2017 a appareillé le 28 février de Toulon. Embarquant pour leur formation pratique près de 130 officiers-élèves français et étrangers, ainsi qu’un détachement de deux hélicoptères Merlin de la Royal Navy, le groupe est déployé pour  une mission de cinq mois de l’océan Indien à l’Asie du Sud-est. Exerçant la liberté de navigation, conduisant des actions de coopération, les bâtiments français entretiennent des partenariats militaires avec les pays riverains et enrichissent la compréhension et la connaissance des espaces maritimes traversés.

Source : Marine nationale
Crédits : Marine nationale
 

Vos réactions: 
Moyenne: 4.2 (5 votes)
Envoyer