La Marine nationale participe à Mare Aperto

Publié le 30 Mai 2017 à 09:35

© Marine nationale

Du 8 au 18 mai 2017, trois bâtiments de la Marine ont participé à Mare Aperto, exercice majeur organisé par la marine italienne. Plus de 40 navires et 5400 militaires de sept nations différentes se sont constitués en différents Task group au sud de la Sardaigne.

Parmi eux, la frégate La Fayette, le chasseur de mines tripartite Orion et le patrouilleur hauturier L’Adroit sont venus y apporter leur concours et leur expertise.

Durant la première semaine, des entraînements élémentaires et planifiés se sont enchaînés à un rythme soutenu, exigeant des participants une grande capacité de réaction et de travail en force multinationale. De nombreux exercices de tirs ont ainsi été menés, ponctués d’évolutions tactiques et d’exercices de lutte anti-surface, anti sous-marine et antiaérienne.

La seconde phase de l’exercice a consisté en une opération amphibie d’envergure, opposant deux forces belligérantes. Dans ce contexte, le CMT Orion et le groupe de guerre des mines auquel il était rattaché se sont vu attribuer de nombreuses tâches de chasse aux mines afin de rouvrir l’accès aux zones côtières. Un total de onze mines d’exercice, auquel ce sont ajoutés quatre engins historiques, ont pu être détectés par les équipes du CMT. A l’issue de l’exercice, la frégate La Fayette a rejoint Toulon, mettant fin à son déploiement opérationnel de deux mois et demi en mer Noire et en Méditerranée orientale.

A propos de Mare Aperto

L’exercice interarmées international Mare Aperto porte sur la lutte antiaérienne, la lutte sous la mer et antisurface, la lutte contre les activités illégales en mer, la gestion de situations de crise lors d'une menace conventionnelle ou asymétrique et la projection d'une force amphibie depuis la mer vers la terre. Mare Aperto vise à maintenir un haut niveau d'interopérabilité des forces de l'OTAN participantes pour la sécurité maritime de l'Europe et de l'Alliance atlantique.

Source : Marine nationale
Crédit : Marine nationale
 

Vos réactions: 
No votes yet
Envoyer