Première mission opérationnelle réussie pour La Confiance

Publié le 23 Mai 2017 à 09:14

© Marine nationale

Classée installation prioritaire de défense, le centre spatial guyanais bénéfice, à chaque lancement de fusée, d’une protection militaire dans les trois milieux, terrestre, aérien et maritime. Le patrouilleur léger guyanais (PLG) La Confiance été engagé pour la première fois dans cette mission stratégique.

Il est 18h50 lorsque le lanceur Ariane 236 décolle du centre spatial guyanais (CSG) de Kourou. L’équipage du PLG La Confiance est concentré sur sa mission. Depuis 24 heures, ce bâtiment assure la surveillance d’une zone de 600 km² au large de Kourou. A la passerelle tous les yeux sont tournés vers les écrans radars pour détecter les navires qui seraient encore dans la zone d’interdiction. 15 minutes avant le lancement, le patrouilleur annonce « zone claire ». Après quelques minutes, Ariane 236 trace un sillon lumineux alors que le soleil se couche sur la Guyane.

Une heure après le lancement de la fusée Ariane, le bâtiment reçoit l’accord de quitter sa zone de surveillance et d’engager une mission de police des pêches. Le 6 mai, l’équipage intercepte et contrôle deux navires de pêche surinamiens en situation illégale. Le bilan est positif, 1 navire dérouté, 8 km de filet et 3 tonnes de poissons saisis.

 

A propos des PLG

Admis au service actif le 27 avril par décision du chef d’état-major de la marine, La Confiance assume désormais tout le spectre des missions opérationnelles maritimes des forces armées en Guyane. Les patrouilleurs légers guyanais, La Confiance et La Résolue, laquelle ralliera son port d’attache Degrad-des-Cannes à l’été prochain, ont été spécialement conçus pour opérer en Guyane. Aussi à l’aise en haute mer que dans les faibles fonds, ils disposent d’importants moyens de projection de forces et de coercition. Ces capacités permettront ainsi d’assurer des missions de souveraineté et de protection des intérêts nationaux en zone maritime Guyane (police des pêches, sureté maritime, lutte contre les trafics, sauvetage) de jour comme de nuit.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer