Océan Indien : des solutions logistiques adaptées à un théâtre d'opérations grand comme l’Europe

Publié le 22 Mars 2017 à 11:33

© Marine nationale

Les frégates de surveillance (FS) basées à La Réunion sont régulièrement déployées pour des missions de 5 semaines sans escale, dans les zones économiques exclusives des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF). Il s’agit d’un théâtre d’opérations maritimes situé à plus de 1800 nautiques (3300km) de la première ville habitée, sans aéroport ou tout autre moyen de transport logistique permanent. Pour assurer cette mission dans la durée, il est nécessaire de recourir à un spectre particulièrement large de solutions logistiques.

Ainsi, grâce à la solidarité des gens de mer, le St André, un navire de pêche en transit retour vers La Réunion, a permis le rapatriement de l'Engine Controller en avarie sur l’un des moteurs de la frégate Nivôse. Cette pièce a ainsi pu partir rapidement en réparation en métropole pour être de nouveau disponible avant le prochain déploiement de la frégate.

En s’appuyant sur les réserves du district des TAAF, deux ravitaillements en carburant ont eu lieu à Port aux Français (Kerguelen). Ce précieux point d'appui permet, en fonction de l'évolution de la mission, d’accroître de manière non négligeable la marge de manœuvre du Nivôse en gasoil, et ainsi de faire face aux imprévus (mers difficiles, déroutement opérationnel ou transit à vitesse élevée vers La Réunion pour les évacuations sanitaires).

Enfin, et pour la première fois dans la zone, une mission de ravitaillement à la mer par la voie des airs a été effectuée au profit du Nivôse. Des pièces indispensables au fonctionnement du bâtiment ont pu être livrées directement sur la frégate grâce à l’action coordonnée des militaires des forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), permettant ainsi aux équipes de livraison par air (LPA) du 2e RPIMa de conditionner le matériel et de larguer le colis depuis l’avion de transport technique Casa au plus près de la frégate Nivôse. Les pièces défaillantes ont ensuite été remplacées par les mécaniciens de la frégate.

L’ensemble de ces solutions logistiques permettent, dans une zone de déploiement aussi vaste que l'Europe mais dépourvue de moyens logistiques, de conduire la mission dans des conditions exigeantes, tout en maintenant les capacités opérationnelles des frégates et de leur hélicoptère.

En savoir plus sur la présence de la marine en océan Indien  

En savoir plus sur le maintien en condition opérationnelle des unités navales

http://www.defense.gouv.fr/ema/forces-prepositionnees/la-reunion-mayotte/actualites/fazsoi-l-esprit-interarmees-jusqu-aux-terres-australes-et-antarctiques-francaises

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer