Le Charles de Gaulle entame son chantier de refonte

Publié le 8 Février 2017 à 11:28

© Marine nationale

Après avoir effectué l’équivalent de 30 tours du monde, plus de 41 000 catapultages en 15 années d’activité opérationnelle intense ; marquées notamment par de nombreuses opérations majeures (Afghanistan, Libye, Irak) et plus récemment trois engagements consécutifs en Méditerranée  contre Daesh, le porte-avions Charles de Gaulle est entré au bassin pour une période de l’ordre de 18 mois.

Cette refonte qui intervient à la moitié de sa vie, donnera au porte-avions français les clefs pour rester au niveau des meilleurs alliés pendant les 20 prochaines années. Il s’agit de faire bénéficier au bâtiment des potentialités qu’offre la technologie du 21° siècle afin de garder son excellence opérationnelle et sa capacité d’interopérabilité de premier rang.


Les travaux de modernisation se dérouleront autour de 3 volets majeurs que sont la rénovation des systèmes de combat (senseurs, réseaux et communication, écrans et consoles multifonctions…), le passage au tout Rafale (remplacement du système d’appontage et de guidage…) ainsi que la rénovation de sa plateforme (automates et systèmes de navigation, …). A cela viendra se rajouter les travaux de Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) comme la visite des chaufferies nucléaires et le rechargement du cœur en combustible.


Cette refonte à mi-vie du porte-avions représente un chantier d’ampleur pour la région varoise et plus largement : plus de 160 entreprises participeront à ces travaux, qui représentent 4 millions d’heures de travail et près de 200 000 tâches programmées dans près de 100 corps de métier. Les marins du porte-avions ne seront d’ailleurs pas en reste puisqu’ils participeront activement à cette modernisation à hauteur de la moitié des tâches, correspondant à 25% de la globalité des travaux.

Vos réactions: 
Moyenne: 4.1 (8 votes)
Envoyer