Tarpon sur la FREMM Provence au large de Djibouti

Publié le 21 Avril 2016 à 16:22

© Marine nationale

En mars 2016, le positionnement de la Frégate multimission (FREMM) Provence au large de Djibouti a permis de réaliser un entraînement Tarpon – mise en place d’un groupe de commandos marine en haute mer par parachutage depuis un aéronef, pour rallier directement et en toute discrétion un lieu d’opération ou un bâtiment base.

Il s’agit d’une manœuvre délicate tant pour les aéronefs déployés dans les airs que pour les commandos-marine et les équipages du bâtiment déployé en pleine mer. Après avoir été parachutés avec leur nouvelle embarcation rapide Ecume, les commandos marine ont dû évoluer dans une mer parfois formée. Le FREMM avait alors pour mission de les récupérer.

Le Transall a décollé à l’heure, après un dernier rappel des éléments de la mission, puis mis le cap vers l’île Maskali. En liaison radio avec la FREMM Provence, les pilotes devaient larguer les commandos et leur matériel plusieurs centaines de mètres en amont du bâtiment. Après réduction de vitesse et identification de la zone de largage, le premier largage a été autorisé et effectué à l’aube.

Les conditions de mer et de vent ont rendu le déploiement des commandos-marine particulièrement difficile et, pour tous, la plus grande rigueur était de mise.

Les passages se sont enchaînés conformément au briefing, avec plusieurs circuits d’attente entre chaque largage, le temps que la zone soit libérée. En un peu plus de 3h de vol, tous les largages ont été effectués.

En conformité avec le traité de coopération de défense signé en 2011 avec la République de Djibouti, les FFDj constituent une base opérationnelle avancée en Afrique de l’Est. À ce titre, elles participent au dispositif militaire français prépositionné permettant de disposer d’un réservoir de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise. De plus, les forces françaises stationnées à Djibouti soutiennent l’armée Djiboutienne dans ses efforts pour renforcer ces capacités militaires en général, dont en particulier la capacité à participer aux opérations de maintien de la paix. Plusieurs fois par an, les FFDj contribuent ainsi à la formation de militaires africains dont les pays ont des accords bilatéraux avec la France.

Les frégates multimissions (FREMM) sont le programme phare du renouvellement de la composante frégate de la Marine nationale. Elles assurent des missions telles que la maîtrise d’une zone d’opérations aéro-maritime ; les luttes antinavires, anti-sous-marine et anti-aérienne ; la frappe dans la profondeur avec le missile de croisière naval et le soutien et l’appui des opérations de projection.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (6 votes)
Envoyer