Jumelage entre le 5e RHC et le BPC Mistral

Publié le 27 Mai 2015 à 15:05

@ A.Manzano

Le 19 mai 2015, à Toulon, une cérémonie de binômage entre le 5ème régiment d’hélicoptères de combat (RHC) de Pau et le bâtiment de projection et de commandement Mistral a eu lieu.

La cérémonie a rassemblé, sur le pont d’envol du Mistral, une centaine de militaires du 5e RHC et une centaine de marins. Elle a notamment été marquée par la signature de la charte de jumelage, signée par le colonel Stéphane Richou, commandant le 5e RHC, et par le capitaine de vaisseau Benoit de Guibert, commandant le BPC Mistral puis par la remise de récompenses. Les deux commandants ont ainsi eu le plaisir de pouvoir décorer des militaires de l’autre unité, donnant ainsi tout son sens à ce jumelage.

Arrivé à Toulon la veille, le détachement du 5e RHC a profité d’une visite nautique de la rade de Toulon ainsi que du Mistral.

Engagés à de nombreuses reprises en opérations comme en manœuvres interarmées, le BPC Mistral et le 5e RHC entretiennent des relations privilégiées depuis de nombreuses années. L’opération Harmattan, en 2011, est l’un des principaux temps forts de l’engagement opérationnel simultané des deux unités. L’objectif de ce partenariat est de favoriser, dans un esprit tourné vers l’efficacité en opérations, les échanges entre le régiment et le bâtiment. Au-delà des opérations menées conjointement, les deux unités sont régulièrement appelées à s’entraîner ensemble, en particulier lors de campagnes d’appontage au cours desquelles les pilotes du 5ème RHC viennent entretenir leur qualification et leur aptitude à se poser et à décoller du pont d’envol du Mistral. Ces campagnes permettent également au « grand équipage », composé de marins et de terriens, d’entretenir leur fraternité opérationnelle et leur capacité à œuvrer ensemble, dans l’espace restreint d’un bâtiment de combat et l’environnement parfois hostile que représente la mer.

Cette journée hautement symbolique a constitué la première brique d’une cohésion solide que les deux unités auront à cœur d’entretenir par des actions très concrètes d’activités communes.

Vos réactions: 
Moyenne: 4.3 (3 votes)
Envoyer