Portrait du SM Joy, spécialiste des systèmes d’information et de télécommunication à bord du BCR Marne

Publié le 6 Mars 2015 à 17:07

© Marine nationale

À 26 ans, le second-maître Joy est affecté sur le bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne. Elle y exerce la spécialité de spécialiste des systèmes d’information et de télécommunication (SITEL). Interview…

Quelles sont vos missions à bord, en quoi consiste votre métier ?

J’occupe le poste d’adjoint du chef de section réseau au sein du service SIC. Ce poste me permet de manager une équipe. J’assure également la fonction de correspondant informatique d’unité (CIU), cela consiste à gérer la logistique et l’entretien de l’ensemble du parc informatique du bord. Etant également l’adjoint direct de l’administrateur sécurité des systèmes informatiques (SSI), je suis amenée à opérer dans un nouveau domaine de lutte : la cyber-défense.

Pourquoi cette spécialité ?

J’ai choisi la spécialité de spécialiste des systèmes d’information et de télécommunication (SITEL) pour sa diversité et sa technicité. Dans ma spécialité, nous pouvons travailler dans différents domaines comme l’exploitation, la télécommunication et l’informatique ce qui nous oblige à être polyvalents.

Cette spécialité ouvre la possibilité d’être embarqué ou à terre, ce qui permet un épanouissement personnel et professionnel mais permet aussi de changer d’environnement régulièrement.

Comment vivez-vous le fait d’être une femme sur un bâtiment de combat ?

En tant que femme sur un bâtiment, je ne me sens pas différente du reste de l’équipage. Nous formons un groupe soudé et nous avons les mêmes responsabilités que tout autre marin à bord.

Quels sont les messages que vous voudriez transmettre aux jeunes femmes qui souhaiteraient s’engager dans la Marine ?

De nos jours, les femmes dans la Marine nationale  sont des marins comme les autres. Elles peuvent choisir d’être embarquées avec autant de responsabilités et d’opportunités qu’un homme. J’ai d’ailleurs dans mon secteur deux officiers mariniers supérieurs féminins qui ont de grandes responsabilités.

Que comptez-vous faire après cette affectation ?

À l’issue de cette affectation, je compte continuer ma carrière sur un autre bâtiment de la force d’action navale afin d’effectuer des déploiements opérationnels. J’aime ainsi profiter de l’esprit de cohésion à bord ! J’envisage à moyen terme de fonder une famille et de profiter ainsi des opportunités de stabilité offertes dans les services à terre avant peut-être d’embarquer à nouveau.

Source: Marine nationale
Droits: Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer