Portrait du CC Magali première femme de groupement féminin au bataillon de marins-pompiers de Marseille

Publié le 6 Mars 2015 à 16:17

© Marine nationale

Le 8 septembre 2014, à 36 ans, le capitaine de corvette Magali a pris le commandant du groupement Sud du Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille (BMPM). Désormais à la tête d’un groupement opérationnel rassemblant sous son commandement près de 600 hommes et femmes, répartis sur une surface de 147 km2 et 35 km linéaires de façade maritime, le capitaine de corvette Magali, 1ère femme officier à occuper ces fonctions, s’emploie à accomplir sa mission : garantir aux Marseillais la disponibilité opérationnelle des casernes réparties dans sa zone de compétence. Retour sur le parcours du 1er commandant de groupement féminin…

À l’âge de 15 ans, un stage d’observation chez les sapeurs-pompiers déclenche sa passion. Magali décide alors de s’orienter vers les métiers de la sécurité civile, et plus particulièrement de pompier. Avec un IUT Hygiène Sécurité Environnement en poche, elle est recrutée au BMPM en 1998 pour y effectuer son service militaire volontaire. 15 mois durant, elle découvre le quotidien des marins-pompiers, prendra part aux gardes opérationnelles, se mêle aux équipages, appréhendera la vie en caserne, à l’identique de ses camarades rentrés, comme elle, pour connaître et expérimenter la réalité du terrain et des interventions. Elle occupe en parallèle les fonctions d’officier qualiticien au Centre d’Entraînement aux Techniques d’Incendie et de Survie (CETIS) du BMPM. En septembre 2000, elle intègre un cursus d’officier à l’issue duquel elle est désignée officier en quatrième (4e adjoint au chef de centre), au CIS de Louvain, puis officier en 3e au CIS de Saint-Pierre. Après une affectation à la division opération de l’Etat-major du BMPM, elle repartira en qualité d’officier en second du CIS de Plombières.

Son statut d’officier de la Marine nationale lui impose de s’amariner. Le commandant occupe, le temps d’une affectation, la fonction d’officier sécurité, au centre d’instruction naval de Saint-Mandrier. A son retour en juillet 2010, elle prend le commandement du CIS de Saint-Pierre. Elle est alors la 1ère femme officier à occuper cette fonction.

Enfin, elle assure pendant 2 ans, le poste de coordonnateur et responsable pédagogique des formations opérationnelles à l’Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers (ENSOSP).

Nommée par le vice-amiral Charles-Henri Garié, commandant le BMPM, elle commande désormais le groupement Sud, entité qui regroupe 7 centres d’incendie et de secours (CIS) et un état-major, véritable base arrière de soutien des CIS et garants de la disponibilité opérationnelle des hommes et des engins.

Les femmes au BMPM

147 femmes militaires (6,5 %) dont :

- Officiers : 12 % (10 femmes)
- Marins-pompiers de Marseille (MAPOM) : 1,9 % (36 femmes)
- Personnel équipage de la flotte : 34 % (82 femmes)
- Service de Santé des Armées (SSA) : 51 % (dont 19 femmes médecins)

Source: Marine nationale
Droits: Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer