Formateur en école

Publié le 11 Septembre 2014 à 09:36

FORMATION CONTINUE : FORMATEUR EN ÉCOLE
ÉCOLE NAVALE : PROFESSION FORMATEUR !

FORMATION CONTINUE : FORMATEUR EN ÉCOLE
Formateur en école, c’est une expérience riche et inoubliable dans la carrière du marin. Explications.

Chaque marin passe un temps considérable en formation : près de 23 jours par an en moyenne par individu ! La formation est donc un élément récurrent mais surtout prépondérant dans le cursus de carrière des marins avec des impacts forts dans le domaine professionnel mais également personnel. Et pourtant, malgré toute l’importance conférée à ce domaine, il n’existe pas de métier d’instructeur dans la Marine.


Formateur en école, c’est une expérience riche et inoubliable dans la carrière du marin. Explications.

Chaque marin passe un temps considérable en formation : près de 23 jours par an en moyenne par individu ! La formation est donc un élément récurrent mais surtout prépondérant dans le cursus de carrière des marins avec des impacts forts dans le domaine professionnel mais également personnel. Et pourtant, malgré toute l’importance conférée à ce domaine, il n’existe pas de métier d’instructeur dans la marine.
Cette dernière mise, en effet, sur les compétences professionnelles des marins les plus expérimentés pour transmettre leurs connaissances et leur savoir-faire aux élèves en école.
Experts reconnus dans leur domaine de spécialité mais novices dans l’art et la manière d’enseigner et de former, les futurs instructeurs, recrutés au sein même des forces, bénéficient, à leur arrivée en école, d’une formation pédagogique. Cette dernière déclinée sous la forme d’un stage « animateur concepteur » a pour objectif de fournir aux intéressés les outils et méthodes pédagogiques nécessaires à la préparation, à l’animation et à l’évaluation de séances de formation. Pris en charge dès leur arrivée en école par les conseillers pédagogiques1, nos futurs formateurs vont bénéficier en complément de ce stage de 11 jours d’un accompagnement et d’un suivi personnalisé tout au long de leur affectation. Trouver les mots adéquats, s'adapter au niveau des élèves, s'approprier la sémantique pédagogique, anticiper et répondre aux besoins des adultes en formation... s'acquièrent progressivement, au fil des heures passées en salle de cours au contact des élèves…
Afin de dispenser une formation homogène et en lien avec les besoins des organismes employeurs, les formateurs s’appuient sur des dossiers et supports pédagogiques dont le contenu et la forme sont validés par les différents acteurs de la formation en l’école.
Eléments moteurs répartis dans des groupements d’instruction, les instructeurs délivrent des cours théoriques mais favorisent, dès que possible, les mises en situation pratique inspirées d’activités professionnelles concrètes qu'ils ont vécues afin d’assurer un apprentissage en lien étroit avec le futur emploi des élèves. Ils utilisent à ces occasions des méthodes pédagogiques traditionnelles mais également des méthodes plus innovantes qui font appel à leur créativité et à leur soif d’innovation.
À travers l’échange d’anecdotes professionnelles et le contact régulier avec les élèves, ils participent de manière active à la régénération des compétences afin d'assurer la continuité des missions de nos unités.
À l’issue de cette expérience, les instructeurs ont la possibilité de retourner dans les forces ou de progresser dans la filière formation en s'orientant vers les métiers de conseiller pédagogique ou de conseiller en développement de compétences.
Bien que former ne soit pas intuitif, chacun a la possibilité de se lancer dans l'aventure qui permet, de surcroit, d'acquérir de nouvelles compétences professionnelles qui s’avèrent précieuses une fois de retour dans sa spécialité d'origine. Le passage en école ne constitue donc aucunement une perte de temps dans la carrière du marin.
Quels que soient son cursus, son âge, ses aspirations, personne n'en sort indemne mais chacun s’attache à dire qu'il s'agit là d'une expérience inoubliable.

ÉCOLE NAVALE : PROFESSION FORMATEUR !


Témoignage du capitaine de corvette Matthieu Huber, de la promotion EN99, « Loufiat d’escouade » de la promotion École navale 2013.

L’une des missions des cadres de proximité de l’Ecole navale, dont je fais partie, consiste à s’assurer qu’à l’issue de leur formation de deux ans sur le site de Lanvéoc-Poulmic, nos jeunes officiers possèdent les qualités de « savoir-être » nécessaires pour accomplir à court terme des fonctions de chef de service et de capitaine de compagnie dans les unités de la Marine nationale. Au plus près des élèves depuis le premier jour de leur incorporation, le « loufiat d’escouade », selon l’appellation traditionnelle, a la chance de voir grandir ces jeunes femmes et hommes, en leur faisant partager son expérience de commandement à bord des unités opérationnelles. Parenthèse dans une carrière de surfacier, de sous-marinier ou de pilote d’aéronef, cette affectation revêt un caractère particulier car il s’agit de transmettre des valeurs et un esprit de corps que nous avons nous-mêmes développés au cours de nos carrières respectives. Pour ma part, je m’attache à mettre en lien ses valeurs et les conseils prodigués avec des expériences de missions opérationnelles, qui constituent le cœur de leur futur métier, mais également avec les aventures humaines vécues au sein de mes différents équipages. Après une année passée avec ces jeunes officiers, je retire beaucoup de joie et de fierté de les voir évoluer dans un cadre propice à l’épanouissement personnel. C’est sur la richesse des relations entre les élèves et les cadres ou enseignants que reposent notamment les fondements de la formation à la « Baille ».

Haut de page

Source: Marine nationale
Droits: Marine nationale

Vos réactions: 
No votes yet
Envoyer