Les Rafale Marine en exercice de tir sur le camp de Canjuers

Publié le 20 Octobre 2021 à 16:21

© Marine nationale

 Les 8 et 16 octobre derniers, quatre Rafale Marine de la Flottille 17F ont réalisé des tirs sur le camp de Canjuers dans le Var où s’entraîne actuellement le 11ème RAMa (régiment d’artillerie de marine) de l’armée de Terre. A cette occasion, ils ont largué deux bombes LGTR (Laser Guided Training Round) sur des cibles préalablement définies.

 

Les bombes d’entraînement inertes avaient préalablement été montées sur les appareils par les techniciens de spécialité armement aéronautique. Les pilotes ont décollé de la base d’aéronautique navale de Landivisiau pour rejoindre le champ de tir de Canjuers. Lors d’un mission d’appui aérien, en lien avec les JTAC (Joint Terminal Attack Controller) au sol, ils ont guidé leurs bombes LGTR contre des cibles matérialisées par des véhicules blindés retirés du service. 

L’intérêt de ce rapprochement est de profiter de la proximité du camp de manœuvre avec les zones d’entrainement du groupe aérien embarqué (GAé) en Méditerranée, mais également des opportunités liées à la présence quasi permanente d’unités de l’armée de Terre en phase de préparation avant déploiement opérationnel. La possibilité d’y réaliser du « joint fire », tirs coordonnés de munitions par les unités au sol et depuis les aéronefs, quasi unique en France, constitue un atout considérable pour les deux armées.

Cet entraînement conjoint et coordonné avec l’armée de Terre s’inscrit dans un contexte de remontée en puissance du GAé et d’intensification de la préparation opérationnelle. Cette première capacité est destinée à s’étoffer avec comme objectif de pouvoir y tirer à court terme des bombes réelles. Impulsé par le plan « Mercator », il vise à densifier les objectifs en matière de tirs de munitions pour préparer les armées à mener et à gagner les combats de demain.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer