Un nouveau commandant pour le BBPD Achéron

Publié le 29 Juillet 2021 à 14:47

© Marine nationale

Le 28 juillet 2021, le capitaine de vaisseau Guillaume Fontarensky, adjoint organique à Toulon de l’amiral commandant la Force d’action navale, a fait reconnaître l’enseigne de vaisseau de 1ère classe (EV1) Floriane Vaillant comme commandant du bâtiment base de plongeurs-démineurs (BBPD) Achéron, en remplacement du lieutenant de vaisseau (LV) Brice de La Forest Divonne.

Au cours de l’année de commandement du LV Brice de La Forest Divonne, l’équipage de l’Achéron a conduit différentes opérations de guerre des mines en soutenant le groupement de plongeurs démineurs de la Méditerranée, en apportant son concours aux formations de l’école de plongé de Saint-Mandrier et en coopérant avec la marine algérienne lors de l’exercice RAIS HAMIDOU. Il a également pris part à des missions de surveillance des approches maritimes et de police des pêches.

Originaire de Charenton-le-Pont (Val-de-Marne), l’EV1 Floriane Vaillant entre à l’École Navale en 2014 et effectue la mission Jeanne d’Arc sur le porte hélicoptère amphibie (PHA) Mistral et la frégate de type La Fayette (FLF) Courbet où elle choisit la spécialité de missilier artilleur. Elle rallie ensuite le patrouilleur de haute mer (PHM) LV Lavallée en tant que chef de service armes. En 2018, elle rejoint la frégate anti-aérienne (FAA) Cassard et occupe le poste de chef de secteur autodéfense. Elle participe à une mission HÉRACLÈS en océan Indien et aux opérations de désarmement du bâtiment. En 2019, elle est affectée sur le PHA Tonnerre en tant que chef de service armes. Elle participe alors aux missions RÉSILIENCE, CORYMBE dans le golfe de Guinée, AMITIÉ au Liban et à la mission Jeanne d’Arc 2021.

 Construit en 1986 à Cherbourg et admis au service actif en 1987, l’Achéron est un bâtiment de 42 mètres qui a pour mission l’acheminement, la mise en œuvre et le soutien technique médical et opérationnel d’un détachement de 12 plongeurs démineurs opérant en complète autonomie jusqu’à 80 mètres. Il participe également à la formation des plongeurs-démineurs et des nageurs de combat de l'école de plongée de Saint-Mandrier. Basé à Toulon, il a également participé à de nombreuses missions de contrôle des approches maritimes. À ce titre, il a été, en 2008, le premier navire français engagé dans la lutte contre l’immigration illicite sous l’égide de l’agence européenne Frontex. En 2011, à la fin du conflit libyen, l’Achéron a été intégré à l’opération Harmattan et a été le premier bâtiment français à entrer dans les ports de Libye pour traiter les munitions dangereuses. Sa ville marraine est Beaulieu-sur-Mer.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer