CORYMBE 157 : Bilan du mandat du patrouilleur de haute mer Commandant Bouan

Publié le 23 Juillet 2021 à 09:42

© Marine nationale

Le lundi 12 juillet 2021, le Patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan a appareillé de Dakar après une dernière escale logistique. Pour l’équipage, cette étape a signé la fin du mandat 157 de l’opération CORYMBE après plus de deux mois de déploiement dans le golfe de Guinée.
 

Déployé depuis le 12 mai, le Commandant Bouan a conduit au cours de son mandat plusieurs patrouilles opérationnelles, de Dakar jusqu’à Luanda : des patrouilles Sagne de surveillance des pêches et de lutte contre la pollution, ainsi que des patrouilles Channa de surveillance et de dissuasion en zone piraterie. Le PHM a travaillé avec différentes structures terrestres dont plusieurs centres opérationnels maritimes d’États riverains. Ces prises de contact lui ont permis d’expérimenter le système d’information et de communication YARIS, dont le but est de faciliter la coordination entre tous les acteurs de la sécurité maritime dans le golfe de Guinée.

Deux exercices ont particulièrement marqué ce déploiement :

· EUROMARSEC 21.3 : cet exercice s’inscrivait dans le concept de « présence maritime coordonnée » développé par l’Union européenne et dont la France est l’un des principaux acteurs. Le 26 mai, le Commandant Bouan a ainsi renforcé sa coopération et son interopérabilité avec la frégate multi-missions (FREMM) italienne Rizzo et du patrouilleur espagnol Furor dans le golfe de Guinée.

· MEGALOPS 4 – AFRICAN NEMO 21.3 : cet exercice a eu lieu du 1er au 4 juin, a été l’occasion de s’entraîner avec les marines du Gabon, du Congo et de la République Démocratique du Congo, toutes riveraines du golfe de Guinée.

Toutes ces actions conduites par l’équipage du PHM Commandant Bouan ont permis de renforcer la coopération entre les Etats riverains du golfe de Guinée et la France, ainsi que leur capacité à assurer la sécurité maritime dans cette région.

Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en opération CORYMBE de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée, tout particulièrement pour contribuer à la diminution de l’insécurité maritime en aidant au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe et des centres de la structure issue du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en opération CORYMBE complète le dispositif français stationné en Afrique occidentale et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence. Plus récemment ce déploiement développe le concept porté par l’Union européenne de présence maritime coordonnée, qui vise à renforcer la coopération au service de la sécurité maritime.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer