Exercices d’opportunité entre le Patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan et l’unité d’intervention de la gendarmerie nationale ivoirienne

Publié le 22 Juillet 2021 à 10:09

© Marine nationale

Deux équipages de la gendarmerie ivoirienne ont bénéficié d’une formation à la navigation et aux opérations en mer délivrée par le détachement des Forces françaises en Côte d‘Ivoire (FFCI) sur les nouvelles Embarcations rapides commandos (ERC).

Cette formation, axée sur la tactique, la connaissance des outils de navigation et de la conduite opérationnelle des missions, avait pour objectif de préparer la réalisation d’une série d’exercices en mer avec le Patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan engagé dans la mission CORYMBE 157.

Cet entraînement conjoint a permis aux deux unités de réaliser un exercice à la mer en toute discrétion à la limite des eaux territoriales. L’équipage du Commandant Bouan a ainsi pu s’entraîner face aux menaces de type asymétrique simulées par les embarcations rapides. Les ERC ont mené plusieurs passes selon des scénarios variés. Enfin, le chef de raid et les pilotes se sont entraînés au guidage sur des objectifs, simulés par des bâtiments de commerce au mouillage au sud d’Abidjan et désignés par le patrouilleur.

Cet entraînement conjoint a été profitable pour les deux unités. Il a permis de développer l’interopérabilité d’une partie des moyens d’intervention basés en Côte d’Ivoire avec les renforts extérieurs, et a contribué à renforcer la sécurité maritime dans le golfe de Guinée.

Créées le 1er janvier 2015, les Forces françaises en Côte d’Ivoire s’inscrivent dans la continuité de l’accord de partenariat de défense de 2012 qui scelle une proximité ancienne entre la France et la Côte d’Ivoire. Les 900 militaires engagés forment la réserve opérationnelle pour l’Afrique centrale et de l’Ouest et sont chargés d’appuyer et de soutenir les opérations dans la zone, mais aussi de mettre en œuvre un partenariat militaire opérationnel avec la République de Côte d’Ivoire et en coopération avec les forces partenaires de la région.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer