FAG - La lutte contre les trafics par voie maritime ne faiblit pas

Publié le 15 Avril 2021 à 14:31

© EMA

Le jeudi 8 avril 2021, la Vedette côtière de surveillance maritime (VCSM) La Mahury des Forces armées en Guyane (FAG) a intercepté une pirogue lourdement chargée au niveau de la façade est. Cette interception d’une pirogue s’inscrit dans le cadre des missions de la police des pêches accomplies par les FAG.

 

Déployée le long de la côte est de la Guyane, la VCSM était en train d’arriver au niveau de la Fausse montagne d’argent, quand l’équipage a remarqué une pirogue lourdement chargée. À l’approche de La Mahury, les trois occupants de la pirogue ont décidé d’échouer leur embarcation sur le rivage et ont pris la fuite dans la mangrove.

Remorqués jusqu’à la base navale de Dégrad-des-Cannes, la pirogue et son moteur hors-bord ainsi que l’ensemble des biens transportés ont été saisis par les gendarmes maritimes. Au total, les gendarmes ont enregistré un total de 918 kg de nourritures, de vêtements, de médicaments et de cosmétiques. Ces derniers ont également saisi un moteur diesel, trois corps de pompe, des pièces de rechange pour moteurs et pour concasseurs, des tuyaux, des batteries et cinq cents litres d’essence assurant certainement un soutien logistique à l’orpaillage illégal.

Cette action de La Mahury est révélatrice de la réversibilité des moyens de la composante maritime des FAG. Cette interception a mis en valeur la capacité des équipages de la VCSM à intervenir dans les différents domaines de l’action de l’État en mer en Guyane.

Fortes de 2 100 militaires, les FAG exercent des missions de soutien de l’action de l’État et contribuent aux missions de souveraineté. À ce titre, elles garantissent la protection du territoire national, et contribuent au maintien de la sécurité dans la zone de responsabilité permanente unique Caraïbes (ZRP), à la lutte contre l’orpaillage illégal (opération Harpie), à la sécurisation du centre spatial guyanais (opération Titan), et à la lutte contre la pêche illégale. Dans le cadre de leur mission de police des pêches, les FAG garantissent la souveraineté de la France sur les eaux placées sous sa juridiction, répondent aux engagements internationaux pris par la France dans le domaine de préservation des ressources halieutiques, et combattent les activités maritimes illicites.

 

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer