FAPF - Évacuation médicale à Rapa pour le détachement de la Flottille 35F

Publié le 18 Février 2021 à 14:31

© Marine nationale

Le 24 janvier 2021, sur demande de concours du Haut-Commissariat de la République en Polynésie, le centre opérationnel de Tahiti a ordonné au détachement de la Flottille 35F de conduire une mission d’évacuation médicale (MEDEVAC) sur l’île de Rapa, l’île la plus australe de la Polynésie française, à 1200 km au sud de Tahiti.

 

Une mission sur Rapa est toujours complexe à planifier. En effet, l’île est très éloignée de Tahiti et nécessite des escales intermédiaires. L’hélicoptère Dauphin est aussi le seul aéronef à pouvoir se poser car l’île ne possède pas de piste. Après étude de la situation, la décision a été prise de décoller le 25 janvier avec des escales sur les îles de Rurutu et Raivavae.  

Le 25 janvier, vers 06h00, l’hélicoptère Dauphin a décollé en direction de sa première escale à 572 km au sud de Tahiti. Après un peu plus de deux heures de vol, l’équipage s’est posé à Rurutu. Quinze minutes plus tard, et après un ravitaillement en carburant, l’hélicoptère a redécollé pour l’étape suivante située 400 km plus à l’est.

Après un vol de deux heures, l’équipage est arrivé à Raivavae, dernière étape avant Rapa. Comme à Rurutu, un ravitaillement a été nécessaire (800 litres à la pompe à main) pour pouvoir atteindre Rapa à 530 km au sud-est.

Après deux heures de vol, l’hélicoptère s’est finalement posé à Rapa où, en plus du ravitaillement, le médecin embarqué depuis Tahiti a alors pris en charge et installé le patient à bord de l’hélicoptère avec l’aide de l’équipage et du personnel médical de l’île. Le Dauphin a ensuite décollé en direction de Raivavae.

Deux nouvelles heures de vol ont encore été nécessaires pour atteindre Raivavae où le patient a été pris en charge par la compagnie Air Archipels assurant le retour à Tahiti.

Au total la mission aura nécessité 8 heures de vol et l’hélicoptère aura parcouru plus de 2000 km.

Les 900 militaires des forces armées en Polynésie française (FAPf) constituent un dispositif interarmées prépositionné à dominante marine, qui, avec les Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), a pour principale mission d’assurer la souveraineté de la France sur le « théâtre Asie Pacifique » et de positionner la France comme nation riveraine. Pouvant être renforcé ponctuellement par des éléments de métropole, il permet à la France d’intervenir en cas de catastrophe naturelle, de lutter contre les menaces grandissantes comme les trafics illégaux, d’affirmer son attachement au droit international et à la liberté de navigation, et d’animer la coopération militaire régionale avec l’ensemble des pays riverains de la zone pacifique.

 

Vos réactions: 
Moyenne: 4 (2 votes)
Envoyer