Un nouveau navire renforce les capacités d’action des forces armées aux Antilles

Publié le 20 Novembre 2020 à 17:07

© Marine nationale

Après le patrouilleur Antilles-Guyane (PAG) La Combattante et le bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Dumont D’Urville, c’est le 20 novembre 2020 que le chaland multi-missions (CMM) Luciole a été admis au service actif en Martinique. Il vient renforcer les capacités d’action de la base navale de Fort-de-France.

 

Initialement conçu pour la réalisation de travaux sous-marins (TRASOUM), le CMM Luciole servira de bâtiment base pour l’équipe de plongée de la base navale. Le pont principal, dédié à la plongée et aux équipements associés, permet d’assurer le rôle de « bâtiment base » pour les plongeurs militaires. Grâce à une pontée qui permet l’embarquement d’un petit conteneur et offrant un espace de manœuvre optimisé, il sera un atout précieux dans la lutte antipollution par l’emport du matériel ANTIPOL. Equipé d’une grue télescopique et d’un treuil de touage, ce navire pourra également effectuer des travaux portuaires de moyenne ampleur ainsi que du transport de fret entre les différents quais de la base navale (Fort Saint-Louis et quai aux huiles).

Doté de très bonnes qualités manœuvrières, le CMM permet une navigation et un emploi sécurisés dans des espaces très restreints. L’ensemble des équipements de navigation, sa polyvalence et son ergonomie générale permettent d’envisager des actions dans de nombreux domaines d’emploi. Ainsi, sa capacité côtière lui confère les qualités nécessaires au support des unités stationnées dans le cadre de leur entraînement à la mer (remorquage, opérations de visite, plastrons divers, etc.), à la police des pêches par faible profondeur et aux patrouilles de surveillance maritime.

 

Stationnés à la base navale de Fort de France, avec les deux frégates de surveillance (FS) Germinal et Ventôse et le remorqueur portuaire côtier (RPC) Maïto, ces bâtiments de la Marine nationale aux capacités complémentaires offrent aux forces armées aux Antilles des outils modernes pour des interventions variées, notamment le soutien aux populations lors de catastrophe naturelle.

Le CMM Luciole est le 7ème exemplaire d’une série de huit et le seul déployé en outre-mer. D’une longueur de 24 mètres pour une largeur de 8 mètres, ce navire de 53 tonnes est doté d’une propulsion hybride innovante avec un fonctionnement sur batteries sans aucun rejet atmosphérique. D’une vitesse maximale de 10 nœuds, il est piloté par un équipage de trois personnes et peut embarquer jusqu’à 20 passagers.

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer