Bilan de l’exercice annuel majeur GRAND AFRICAN NEMO 2020

Publié le 14 Octobre 2020 à 09:48

© Marine nationale

L’exercice majeur GRAND AFRICAN NEMO 2020, qui s’est déroulé du 5 au 9 septembre 2020 vient de s’achever. Au bilan : 21 exercices menés, du Sénégal à l’Angola, par une trentaine de moyens aéromaritimes appartenant aux 13 nations participantes. La forte implication de l’ensemble des acteurs dans les différents scénarios proposés a permis à cette troisième édition de développer l’aptitude des marines riveraines à coopérer et à mettre en œuvre leur capacité d’action de l’État en mer.

Neuf marines riveraines du golfe de Guinée (Sénégal, Congo, Guinée, Liberia, Togo, Benin, Nigeria, Gabon, République démocratique du Congo) se sont entraînées durant cinq jours avec plusieurs unités de nations alliées : l’USS Hershel ‘Woody’ Williams de la Marine américaine, la frégate Martinengo de la Marine italienne, le patrouilleur brésilien Apa, ainsi que le patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Ducuing et deux avions de surveillance maritime Falcon 50 de la Marine nationale.

Les scénarios de cette semaine intense et exigeante pour les équipages ont été élaborés en prenant en compte les problématiques liées à la zone : lutte contre la pêche illégale, piraterie, narcotrafic, pollution maritime, sauvetage en mer ou encore assistance à navire en difficulté. L’édition 2020 a ainsi donné l’opportunité aux différents acteurs de confronter les tactiques de lutte et de partager leurs savoir-faire respectifs, dans l’optique d’améliorer le niveau opérationnel de chacun. Enfin, cet exercice a également permis d’entraîner l’ensemble de l’architecture de sécurité régionale grâce à la participation et la coopération active des centres régionaux basés à terre.

Au bilan, 85% des exercices ont été menés à bien grâce à la très forte implication des marines africaines.

 Depuis 2018, GRAND AFRICAN NEMO est devenu le rendez-vous annuel majeur de la sécurité maritime dans le golfe de Guinée. En concentrant un grand nombre de moyens militaires sur une semaine, l’édition 2020 a pour objectif de confronter les tactiques de lutte et de partager les savoir-faire respectifs, dans l’optique d’améliorer le niveau opérationnel de chacun. Les marines française, italienne, américaine et brésilienne, à vocation océanique et aux pratiques éprouvées, feront ainsi bénéficier les marines riveraines du golfe de Guinée, de leur expérience et acquis opérationnels.

Grâce à son rôle moteur dans le partenariat issu du protocole de Yaoundé de 2013, la France, au travers du pilotage de cet exercice ambitieux, contribue de façon déterminante à améliorer la sécurité maritime dans le golfe de Guinée en accompagnant ses partenaires africains vers une meilleure autonomie stratégique.

Sources : État-major des armées
Droits : EMA

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer