Antilles : livraison de fret humanitaire à Sainte-Lucie et Saint-Vincent

Publié le 3 Février 2014 à 14:31

Le 24 janvier 2014, le bâtiment de transport léger (BATRAL) Dumont d’Urville a débarqué dans le port de Kingston, à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, une quarantaine de palettes de fret humanitaire au profit de la population durement touchée par une tempête tropicale dans la nuit de Noël.

La livraison du fret s’est déroulée en présence de M. Camillo Gonsalves, ministre des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et de la Consommation et de M. François Truchot, Consul Honoraire de France à Saint-Vincent.

Deux jours avant, le 22 janvier, les marins français avaient débarqué une cinquantaine de palettes dans le port de Castries, à Sainte-Lucie. En présence de l’attaché de défense non résident, et du personnel de l’ambassade de France à Sainte-Lucie, le commandant du Dumont d’Urville avait remis officiellement le fret humanitaire à M. Victor Philipp La Corbinière, ministre des Affaires juridiques, de l’Intérieur et de la Sécurité. Le fret a ensuite été réceptionné par la Croix-Rouge de Sainte-Lucie et l’organisation nationale saint-lucienne de gestion des secours « NEMO ».

Les FAA ont déployé le BATRAL Dumont d’Urville à la demande des autorités françaises afin de transporter ce fret composé essentiellement d’eau potable, de vêtements, de matériel médical, de matériel scolaire et de vivres. Récoltés sous la coordination de la préfecture de la Martinique, ces moyens avaient été assemblés par différents donateurs tels que le rectorat de Martinique, les municipalités de Ducos et des Anses d’Arlet, des entreprises de Martinique et des organisations caritatives.

Outre leurs missions de lutte contre le narcotrafic, de protection du territoire national et de préservation des intérêts français, les FAA mènent également des opérations de secours d’urgence et d’aide aux populations sinistrées dans toute la zone Caraïbe.

 Les opérations de secours aux populations sont réalisées en cas de catastrophe naturelle ou de situation humanitaire grave, avec le concours du Détachement Terre Antilles-33ème RIMa et du groupement de soutien de la base de défense des Antilles. Réalisées par des militaires d’active et de réserve, ces opérations mettent le plus souvent en œuvre des capacités de combat mais aussi de transmission, de transport, de travaux et de soutien logistique.

 

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 1 (1 vote)
Envoyer