Le GFM Atlantique poursuit sa mission – Témoignage d’un fusilier marin

Publié le 27 Mars 2020 à 18:57

© Marine nationale

La poursuite des opérations militaires permanentes est une priorité pour la Marine nationale. Le Groupement de fusiliers marins (GFM) Atlantique, basé à Brest, s’est ainsi organisé pour continuer d’assurer la protection des emprises militaires conformément à sa mission, tout en s’assurant de la protection de ses marins contre l’épidémie.

Explications par le SM Ugo, fusilier marin au sein du Groupement de fusiliers marins Atlantique : « Dès le 16 mars, l’équipage du GFM est passé par bordée, une moitié de l’unité déployée sur les points dont nous assurons la défense militaire, et l’autre restant protégée et confinée à domicile, en mesure de rallier rapidement, pour renforcer le dispositif ou pour répondre à toute mission qui nous serait confiée.

Mon équipe de défense et d’interdiction maritime (EDIM) est engagée pendant 24 heures consécutives (veille, patrouilles terrestres et nautiques, intervention le cas échéant). Ensuite, elle alterne en assurant le renfort nécessaire avant d’assurer, de nouveau, la défense militaire de la base navale de Brest.

Nous resterons ainsi sur nos emprises durant plusieurs jours, avant d’être relevés par la bordée actuellement à domicile. Ce sera alors à notre tour de rester chez nous.

Ce mode de fonctionnement nous permet de tenir dans la durée et de remplir l’ensemble de nos missions, en métropole comme outre-mer, où des détachements de fusiliers marins du GFM Atlantique sont régulièrement projetés. Nous garderons ce dispositif jusqu’à nouvel ordre.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer