Le BSAM Garonne de retour à Brest après son déploiement de longue durée

Publié le 12 Décembre 2019 à 16:31

© Marine nationale

Parti de Brest le 7 septembre 2019, le bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM) Garonne a accosté à son port-base le 4 décembre 2019, au terme de son déploiement de longue durée (DLD) conduit sous la direction de la Commission Permanente des Programmes et des Essais des bâtiments de la flotte (CPPE).

Cette mission avait pour objectif de vérifier l’ensemble des caractéristiques militaires du navire en vue de son admission au service actif. Elle a amené le bâtiment à naviguer dans des environnements variés de l’océan Atlantique Nord aux Caraïbes.

Ce déploiement a notamment été l’occasion de renforcer le partenariat avec nos alliés, en particulier avec la marine danoise lors des passages de la Garonne en Islande et au Groenland.

Dans le cadre du concours aux différentes administrations de l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon, le bâtiment a transporté plus de 20 tonnes de fret vers la métropole, démontrant ainsi sa remarquable capacité de soutien.

Partout où elle est passée, la Garonne a suscité curiosité et intérêt tant par l’esthétique de ses lignes que par le large spectre de missions qu’elle peut couvrir grâce à la modularité de la plateforme. Cet intérêt s’est en particulier concrétisé lors de l’escale à Baltimore où le public américain a tenu à faire des dons lors de la journée portes ouvertes. Près de 600 euros ont ainsi été récoltés. Cette somme sera reversée à parts égales sous forme de dons à l’Entraide Marine et à la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM).

Au cours de son déploiement, le BSAM Garonne et son équipage ont parcouru 14 214 milles nautiques, franchi le cercle polaire arctique, réalisé 3 remorquages et fait 10 escales dans 9 pays différents.

A propos des BSAM

Commandés par la Direction générale de l’armement (DGA) au chantier naval Kership, les quatre BSAM sont construits selon les normes civiles et les exigences spécifiques de la Marine nationale. Par leur polyvalence, ils répondent à des besoins opérationnels militaires (remorquage et soutien des forces) et à des missions maritimes relevant de l’action de l’État en mer et confiées à la Marine nationale (sauvetage, assistance, protection de l’environnement, police).

Dotés d’un double équipage militaire, alternant entre période en mer et à terre, les BSAM peuvent embarquer un équipage de 17 marins et 12 personnes supplémentaires. Longs de 70 mètres, larges de 16 mètres, ils déplacent à pleine charge 2 960 tonnes avec une puissance de propulsion de 5 200 kilowatts.

Vos réactions: 
Moyenne: 4 (2 votes)
Envoyer