Corymbe - Activités de coopération pour la Somme

Publié le 29 Octobre 2019 à 16:58

© Marine nationale

Du 14 au 19 octobre, le Bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Somme était en escale au port d’Abidjan, Côte-d’Ivoire. Il s’agissait de la troisième escale après Nouakchott en Mauritanie et Dakar au Sénégal. A cette occasion, l’équipage a réalisé plusieurs activités de coopération avec les forces ivoiriennes.

La séquence à quai a permis de conduire plusieurs périodes d’instructions opérationnelles au profit des marins ivoiriens sur divers thématiques comme la plongée ou encore la maîtrise des procédures liées à la sécurité à bord. Ces formations permettent ainsi le partage de compétences et des savoir-faire avec l’objectif que les marins formés gagnent en autonomie.

Le bâtiment a ensuite offert son soutien aux forces pré-positionnées dans le golfe de Guinée. Trois membres d’équipage de l’hélicoptère Fennec de l’armée de l’Air stationné en Côte d’Ivoire ont ainsi procédé à des manœuvres avec la Somme alors qu’elle faisait route vers Kribi, au Cameroun.

Le bâtiment a enfin effectué une patrouille avec à son bord un officier ivoirien, en coopération avec un patrouilleur de la marine ivoirienne. L’occasion de rendre encore plus concrets et tangibles les liens qui unissent les marines française et ivoirienne.

Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée. La mission a deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone ainsi et contribuer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant notamment au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe dans le domaine de sécurité maritime, dans le cadre du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en mission Corymbe complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence.

Sources : État-major des armées

Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer