Visite officielle du chef d’État-major de la Marine à La Réunion

Publié le 2 Mai 2019 à 17:05

© Marine nationale

L’amiral Christophe Prazuck, s’est rendu à La Réunion qui abrite le 3ème port militaire français les 29 et 30 avril dernier. Il a été accueilli par le général de brigade Eric Vidaud, commandant supérieur des forces armées dans le sud de l’océan Indien (COMSUP FAZSOI) et commandant de la base de défense La Réunion-Mayotte. Par sa visite officielle aux marins qui servent à La Réunion, le chef d’État-major de la Marine a voulu marquer l’importance de l’action de la Marine dans cette zone.

La zone maritime sud de l’océan Indien représente en effet 2.6 millions de km², soit 26 % de la zone économique exclusive française. L’océan Indien constitue aujourd’hui pour la France un espace stratégique majeur. Les enjeux de la zone sont multiples : sécurité des approches maritimes, protection des ressources halieutiques, lutte contre les trafics illicites, soutien humanitaire en cas de catastrophe naturelle, coopération avec nos partenaires,…

 

 

 

 

Pour remplir ses missions, la base navale de Port des Galets accueille 5 unités : les frégates de surveillance Floréal et Nivôse, le patrouilleur Le Malin, le patrouilleur polaire L’Astrolabe et le bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer Champlain. Deux patrouilleurs outre-mer (POM), livrés entre 2022 et 2025, complèteront le dispositif. Il s’agira d’unités robustes et hauturières aptes à remplir des missions de surveillance de la ZEE française, de police des pêches et de lutte contre les trafics illicites.

Les résultats opérationnels témoignent de l’efficacité de l’action de la Marine : plus de 500 kg d’héroïne saisis en 2018, 65 tonnes de poissons saisis dans le cadre de la lutte contre la pêche illégale, acheminement de fret humanitaire en particulier au Mozambique pour porter secours aux populations atteintes par le cyclone Idai à la fin du mois de mars 2019.

523 marins sont actuellement affectés à La Réunion, répartis entre la base navale, les unités embarquées, l’état-major interarmées, la DIRISI, le GSBdD et le CROSS. Leur présence contribue à entretenir des liens étroits entre la Marine et La Réunion d’autant que, chaque année, près de 60 jeunes réunionnais rejoignent la Marine comme matelots, officiers mariniers ou officiers.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (4 votes)
Envoyer