La frégate Courbet en exercice interarmées au large de Djibouti

Publié le 3 Décembre 2018 à 10:06

©EMA

Déployée dans l’océan Indien depuis août 2018, la frégate Courbet a profité de sa relâche opérationnelle à Djibouti du 19 au 21 novembre, pour réaliser plusieurs exercices dont un exercice Tarpon avec les forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj), avant de quitter la zone par le détroit de Bab El-Mandeb.

Exercice complexe mobilisant de nombreux moyens, le Tarpon consiste à projeter sur un bâtiment à la mer un détachement commando parachuté avec son matériel, afin de répondre à un besoin urgent. Une telle manœuvre permet ainsi d’économiser des forces tout en conservant la possibilité de déployer rapidement et de manière discrète des commandos dans les zones d’action le nécessitant.

Le largage de quinze parachutistes et huit caisses de matériel a été réalisé depuis un Transall de l’Armée de l’air. Les quatre embarcations du Courbet ont assuré la récupération des commandos et du matériel à la mer. Une fois à bord, les commandos en ont pu conduire des exercices d’évolutions tactiques à bord de la frégate ou d’assaut de vive force depuis la mer.

La présence du Courbet a permis aux hélicoptères Puma des FFDj d’effectuer 25 appontages. Elle a aussi été l’occasion de renforcer l’équipe commando par la mise en place de fusiliers marins des FFDj par corde lisse depuis un hélicoptère.
Au terme de ce dernier entraînement interarmées la frégate a entamé une nouvelle patrouille en mer Rouge, phase ultime de son déploiement de longue durée sous le commandement opérationnel de l’amiral commandant la zone maritime océan Indien.

Créées le 15 janvier 2008 suite à l’accord entre la France et les Émirats arabes unis, les 700 militaires des forces françaises aux Émirats arabes unis (FFEAU) ont pour mission de développer la coopération militaire bilatérale et régionale, mais aussi d’accueillir les troupes venues de métropole et les contingents étrangers pour parfaire leur aguerrissement en milieu désertique et en zone urbaine. Le commandant des FFEAU est également commandant de la zone maritime océan Indien (ALINDIEN). A ce titre, il exerce le contrôle opérationnel des unités françaises déployées dans sa zone de responsabilité qui s’étend du Sud du canal de Suez jusqu’aux limites occidentales des eaux du Myanmar, de l’Indonésie et de l’Australie.

 

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer