Deux tapouilles interceptées dans une opération de police des pêches

Publié le 8 Juin 2018 à 15:25

© Marine nationale

Le 5 juin 2018, engagés dans la lutte contre la pêche illégale, deux patrouilleurs légers guyanais La Résolue et La Confiance et la vedette côtière de surveillance maritime Organabo de la gendarmerie maritime ont détecté la présence de plusieurs tapouilles en action de pêche illégale au large de la Guyane.

Après une rapide analyse de la situation, appuyée par un hélicoptère Fennec de la base aérienne 367, il a été décidé d’effectuer un contrôle sur l’une d’elles. À l’arrivée des équipes de visite, la tapouille suspecte a coupé ses filets et commencé à fuir vers les eaux brésiliennes, toutes proches. Malgré une forte opposition au contrôle et de nombreux actes de violence à l’encontre de l’équipe de visite (jets de projectiles, utilisation d’objets contondants et armes blanches), celle-ci est montée à bord pour procéder au contrôle.

Ensuite, le commandant de La Résolue a de nouveau lancé ses équipes de visite sur une seconde tapouille. L’équipage a également montré une forte opposition au contrôle en commettant des actes de violence à l’encontre de l’équipe de visite. Malgré ces obstacles, la tapouille a rapidement été sécurisée et contrôlée.

Les deux navires ont alors été déroutés vers le port du Larivot, escortés par le patrouilleur léger guyanais La Confiance et la vedette côtière de surveillance maritime Organabo. Pendant ce temps, La Résolue assurait la protection de l’embarcation relève filets La Caouanne chargée de récupérer les filets abandonnés sur place par les deux tapouilles, avant que d’autres pêcheurs ne viennent les reprendre. 25 km de filets ont ainsi pu être récupérés contenant 6 tonnes de poisson.

L’effort de lutte contre la pêche illégale s’inscrit parmi les priorités du préfet de Guyane en tant que délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en mer. Depuis le début de l’année, les actions conjointes des douanes, de la direction de la mer, de la gendarmerie et des forces armées en Guyane ont permis le contrôle de 67 navires parmi lesquels 7 ont été déroutés et la saisie de 77 km de filets.

Pour naviguer plus loin

La Marine nationale veille sur nos espaces maritimes

 

Fortes de 2 100 militaires, les Forces armées en Guyane exercent des missions de soutien de l’action de l’État et contribuent aux missions de souveraineté. À ce titre, elles garantissent la protection du territoire national, et contribuent au maintien de la sécurité dans la zone de responsabilité permanente unique Caraïbes (ZRP), à la lutte contre l’orpaillage illégal (opération Harpie), à la sécurisation du centre spatial guyanais (opération Titan), et à la lutte contre la pêche illégale. Dans le cadre de leur mission de police des pêches, les FAG garantissent la souveraineté de la France sur les eaux placées sous sa juridiction, répondent aux engagements internationaux pris par la France dans le domaine de préservation des ressources halieutiques, et combattent les activités maritimes illicites.

 

Vos réactions: 
No votes yet
Envoyer