Le Vendémiaire porte-étendard de l’amitié franco-japonaise

Publié le 16 Février 2018 à 14:11

© Marine nationale

La frégate de surveillance Vendémiaire a accosté le 8 février 2018 dans le port de Tokyo, au sein du futur village olympique des jeux d’été de 2020. Le symbole est double et la présence du Vendémiaire au Japon n’est pas fortuite. Cette année marque le 160e anniversaire de l’amitié franco-japonaise tandis que la France prendra en 2020 le flambeau olympique pour les jeux d’été à Paris en 2024.

L’accueil réservé à l’équipage par la marine japonaise a été à la hauteur de cet évènement auquel ont assisté M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, et le contre-amiral Denis Bertrand, commandant la zone maritime océan Pacifique.

Durant ces quelques jours de relâche opérationnelle, le Vendémiaire a renforcé le lien avec les marins japonais de la frégate hôte Yuugiri, par des entraînements croisés, mais aussi avec la population de Tokyo : près de 850 personnes ont visité le bâtiment durant une journée « portes ouvertes ».

Renforcement de la coopération

Comme une illustration concrète du renforcement de la coopération entre la France et le Japon voulue par le récent comité ministériel « 2+2 » qui s’est tenu fin janvier à Tokyo, le Vendémiaire a conduit un exercice bilatéral composé d’entraînements conduits aussi bien à terre qu’en mer. Les équipes de visite française et japonaise ont ainsi pu partager leur expérience et leur savoir-faire au cours d’un exercice croisé de contrôle en mer : sécurisation du bâtiment, fouille du bord et des membres d’équipages et contrôle de la documentation.

Interopérabilité renforcée

Le 12 février, après un appareillage séquencé et minuté, les deux frégates  ont conduit un exercice d’évolutions tactiques permettant à chaque bâtiment de jauger la dextérité et les qualités manœuvrières de l’autre. Ces exercices ont ainsi démontré une volonté commune de renforcer l’interopérabilité entre les deux marines et ouvert le champ à des coopérations plus poussées dans le but d’affirmer la liberté de circulation sur mer comme dans les airs.

Retour sur la mission Asie :

Le Vendémiaire au départ de la mission Asie 2018.1

Le Vendémiaire en entraînement au large de Guam

Coopération franco-indonésienne pour le Vendémiaire

 

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer