Les marins-pompiers de Toulon et de Marseille unis dans le souvenir !

publié le Mercredi 02 novembre 2022

 Les marins-pompiers de Toulon et de Marseille unis dans le souvenir !

Les marins-pompiers de Toulon et de Marseille unis dans le souvenir !

© Marine nationale

Le 28 octobre 2022, s’est tenue à la compagnie de marins-pompiers de Toulon, une cérémonie militaire commémorant l’intervention décisive, il y a 84 ans, d’un détachement de marins-pompiers de Toulon sur l’incendie des Nouvelles Galeries à Marseille.

Présidée par le contre-amiral Marcellin-Régis Charpy, adjoint au commandant de l’arrondissement maritime Méditerranée, représentant le Préfet maritime, cette cérémonie a rassemblé les marins-pompiers de Toulon, une délégation de marins-pompiers de Marseille ainsi que la garde et son drapeau.

Le capitaine de vaisseau Sébastien Rosier, commandant la base navale de Toulon, a rappelé durant son allocution les circonstances de cet incendie majeur, survenu le 28 octobre 1938, et constituant l’une des plus grandes tragédies du 20ème siècle pour la ville de Marseille, avec un terrible bilan de 73 morts et d’environ 200 victimes.

Alors que se tenait ce jour-là, au Parc Chanot, le 35ème Congrès du Parti Républicain Radical et Radical Socialiste, un incendie se déclare dans les Nouvelles Galeries, grand magasin situé sur la Canebière et s’étendant sur 3500 m². Les nombreux renforts qui affluent ne parviennent pas à endiguer le sinistre, dont la violence est par ailleurs accentuée par la désorganisation des secours marseillais.

Les marins-pompiers de Toulon sont alors appelés à la rescousse et constituent rapidement un détachement de 31 officiers mariniers, quartiers-maîtres et matelots, équipés de moyens de secours spéciaux. Leur engagement de même que l’appui de leurs bateaux-pompes seront décisifs et permettront de maîtriser l’incendie.

Cette catastrophe aura de nombreuses conséquences : la démission de ses fonctions du maire de l’époque, la mise sous tutelle de la ville, la dissolution du Corps municipal des sapeurs-pompiers de Marseille et surtout la création, le 29 juillet 1939, d’un bataillon militaire de marins-pompiers (BMPM) pour protéger la ville.

Ainsi, c’est d’une intervention majeure et exemplaire des marins-pompiers de Toulon qu’est né le Bataillon de marins-pompiers de Marseille. Saluant cet acte héroïque fondateur, le capitaine de vaisseau Sébastien Rosier a achevé son discours en soulignant que « le courage, l’engagement et le dévouement de ces marins du feu restent encore aujourd’hui des marqueurs forts qui animent le métier de marins-pompiers de la Flotte ».

 Les marins-pompiers de Toulon et de Marseille unis dans le souvenir !
 Les marins-pompiers de Toulon et de Marseille unis dans le souvenir !

Source : Marine nationale


Les marins-pompiers de Toulon et de Marseille unis dans le souvenir !

publié le Mercredi 02 novembre 2022

 Les marins-pompiers de Toulon et de Marseille unis dans le souvenir !

Les marins-pompiers de Toulon et de Marseille unis dans le souvenir !

© Marine nationale

Le 28 octobre 2022, s’est tenue à la compagnie de marins-pompiers de Toulon, une cérémonie militaire commémorant l’intervention décisive, il y a 84 ans, d’un détachement de marins-pompiers de Toulon sur l’incendie des Nouvelles Galeries à Marseille.

Présidée par le contre-amiral Marcellin-Régis Charpy, adjoint au commandant de l’arrondissement maritime Méditerranée, représentant le Préfet maritime, cette cérémonie a rassemblé les marins-pompiers de Toulon, une délégation de marins-pompiers de Marseille ainsi que la garde et son drapeau.

Le capitaine de vaisseau Sébastien Rosier, commandant la base navale de Toulon, a rappelé durant son allocution les circonstances de cet incendie majeur, survenu le 28 octobre 1938, et constituant l’une des plus grandes tragédies du 20ème siècle pour la ville de Marseille, avec un terrible bilan de 73 morts et d’environ 200 victimes.

Alors que se tenait ce jour-là, au Parc Chanot, le 35ème Congrès du Parti Républicain Radical et Radical Socialiste, un incendie se déclare dans les Nouvelles Galeries, grand magasin situé sur la Canebière et s’étendant sur 3500 m². Les nombreux renforts qui affluent ne parviennent pas à endiguer le sinistre, dont la violence est par ailleurs accentuée par la désorganisation des secours marseillais.

Les marins-pompiers de Toulon sont alors appelés à la rescousse et constituent rapidement un détachement de 31 officiers mariniers, quartiers-maîtres et matelots, équipés de moyens de secours spéciaux. Leur engagement de même que l’appui de leurs bateaux-pompes seront décisifs et permettront de maîtriser l’incendie.

Cette catastrophe aura de nombreuses conséquences : la démission de ses fonctions du maire de l’époque, la mise sous tutelle de la ville, la dissolution du Corps municipal des sapeurs-pompiers de Marseille et surtout la création, le 29 juillet 1939, d’un bataillon militaire de marins-pompiers (BMPM) pour protéger la ville.

Ainsi, c’est d’une intervention majeure et exemplaire des marins-pompiers de Toulon qu’est né le Bataillon de marins-pompiers de Marseille. Saluant cet acte héroïque fondateur, le capitaine de vaisseau Sébastien Rosier a achevé son discours en soulignant que « le courage, l’engagement et le dévouement de ces marins du feu restent encore aujourd’hui des marqueurs forts qui animent le métier de marins-pompiers de la Flotte ».

 Les marins-pompiers de Toulon et de Marseille unis dans le souvenir !
 Les marins-pompiers de Toulon et de Marseille unis dans le souvenir !

Source : Marine nationale


Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers

publié le Mercredi 19 octobre 2022

 Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers

Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers

© Marine nationale

Fort de son expertise dans le domaine du sauvetage en milieu aquatique, le Bataillon de marins-pompiers de Marseille se dote désormais d’une capacité d’intervention subaquatique en surface non-libre (SNL).

Du 5 au 17 septembre, sur dérogation de la cellule de plongée humaine et d’intervention sous la mer (Cephismer), dix marins-pompiers de Marseille ont ainsi suivi la formation adéquate dispensée par l’EcASC, l’Ecole d’application de la Sécurité civile, sur son emprise de la Pointe rouge.

Si les marins-pompiers interviennent déjà dans le cadre du sauvetage aquatique, cette nouvelle compétence vient élargir l’éventail des milieux dans lesquels pourront désormais s’appliquer leurs missions. Ils sont en effet capables, après cette formation, d’évoluer dans les boyaux sous-marins, où le retour à la surface est impossible par la verticale, contraignant les secours à progresser « sous plafond » pour mener à bien leurs missions de sauvetage.

L’ensemble de cette nouvelle capacité confirme l’engagement des marins-pompiers dans la protection de la population marseillaise quels que soient les risques auxquels elle est confrontée.

Le BMPM est la plus grande unité de la Marine nationale avec près de 2 600 militaires et civils, hommes et femmes, luttant chaque jour contre la quasi-totalité des risques recensés par la sécurité civile à Marseille, deuxième ville de France. Le BMPM assure également la sécurité de l'aéroport de Marseille-Provence, d'Airbus Helicopters, ainsi que les navires à quai et en rade dans les bassins Est et Ouest du grand port maritime de Marseille (GPMM), premier port de France.

 Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers
 Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers

Source : Marine nationale


Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers

publié le Mercredi 19 octobre 2022

 Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers

Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers

© Marine nationale

Fort de son expertise dans le domaine du sauvetage en milieu aquatique, le Bataillon de marins-pompiers de Marseille se dote désormais d’une capacité d’intervention subaquatique en surface non-libre (SNL).

Du 5 au 17 septembre, sur dérogation de la cellule de plongée humaine et d’intervention sous la mer (Cephismer), dix marins-pompiers de Marseille ont ainsi suivi la formation adéquate dispensée par l’EcASC, l’Ecole d’application de la Sécurité civile, sur son emprise de la Pointe rouge.

Si les marins-pompiers interviennent déjà dans le cadre du sauvetage aquatique, cette nouvelle compétence vient élargir l’éventail des milieux dans lesquels pourront désormais s’appliquer leurs missions. Ils sont en effet capables, après cette formation, d’évoluer dans les boyaux sous-marins, où le retour à la surface est impossible par la verticale, contraignant les secours à progresser « sous plafond » pour mener à bien leurs missions de sauvetage.

L’ensemble de cette nouvelle capacité confirme l’engagement des marins-pompiers dans la protection de la population marseillaise quels que soient les risques auxquels elle est confrontée.

Le BMPM est la plus grande unité de la Marine nationale avec près de 2 600 militaires et civils, hommes et femmes, luttant chaque jour contre la quasi-totalité des risques recensés par la sécurité civile à Marseille, deuxième ville de France. Le BMPM assure également la sécurité de l'aéroport de Marseille-Provence, d'Airbus Helicopters, ainsi que les navires à quai et en rade dans les bassins Est et Ouest du grand port maritime de Marseille (GPMM), premier port de France.

 Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers
 Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers

Source : Marine nationale


Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers

publié le Mercredi 19 octobre 2022

 Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers

Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers

© Marine nationale

Fort de son expertise dans le domaine du sauvetage en milieu aquatique, le Bataillon de marins-pompiers de Marseille se dote désormais d’une capacité d’intervention subaquatique en surface non-libre (SNL).

Du 5 au 17 septembre, sur dérogation de la cellule de plongée humaine et d’intervention sous la mer (Cephismer), dix marins-pompiers de Marseille ont ainsi suivi la formation adéquate dispensée par l’EcASC, l’Ecole d’application de la Sécurité civile, sur son emprise de la Pointe rouge.

Si les marins-pompiers interviennent déjà dans le cadre du sauvetage aquatique, cette nouvelle compétence vient élargir l’éventail des milieux dans lesquels pourront désormais s’appliquer leurs missions. Ils sont en effet capables, après cette formation, d’évoluer dans les boyaux sous-marins, où le retour à la surface est impossible par la verticale, contraignant les secours à progresser « sous plafond » pour mener à bien leurs missions de sauvetage.

L’ensemble de cette nouvelle capacité confirme l’engagement des marins-pompiers dans la protection de la population marseillaise quels que soient les risques auxquels elle est confrontée.

Le BMPM est la plus grande unité de la Marine nationale avec près de 2 600 militaires et civils, hommes et femmes, luttant chaque jour contre la quasi-totalité des risques recensés par la sécurité civile à Marseille, deuxième ville de France. Le BMPM assure également la sécurité de l'aéroport de Marseille-Provence, d'Airbus Helicopters, ainsi que les navires à quai et en rade dans les bassins Est et Ouest du grand port maritime de Marseille (GPMM), premier port de France.

 Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers
 Formation à la surface non-libre pour les marins-pompiers

Source : Marine nationale


De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

publié le Jeudi 29 Septembre 2022

 De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

© Marine nationale

Au cours du mois de septembre, les chefs de groupements opérationnels du bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM) ont fait reconnaître sept nouveaux chefs de centre devant leurs marins-pompiers des centres d’incendie et de secours (CIS) de Marseille.

Dans le groupement opérationnel Nord, six nouveaux chefs de centre ont été investis : les LV Kevin, Alexandre, Alexis et Adrien et les MJR Laurent et Philippe ont respectivement pris le commandement des CIS de Canebière, Saint-Antoine, Saint-Just, La Bigue, Malpassé et Saumaty, reconnus par le capitaine de corvette Patrick. Le capitaine de corvette Yann, chef du groupement opérationnel Sud a, lui, fait reconnaître le LV Quentin comme commandant du CIS Pointe Rouge.

Les cérémonies se sont déroulées en présence de l’amiral Lionel Mathieu, commandant le bataillon de marins-pompiers de Marseille, ou de son représentant, et de M. Yannick Ohanessian, adjoint au maire de Marseille, en charge de la tranquillité publique, de la prévention, du bataillon de marins-pompiers de Marseille et de la sécurité. Les centres d’incendie et de secours des mains-pompiers sont au nombre de 17 en intramuros et 4 hors de Marseille. Leur maillage du territoire permet d’assurer une réponse opérationnelle parmi les plus rapides en France (un objectif de 10 minutes entre l’appel et l’arrivée sur les lieux du premier engin d’intervention).

Le BMPM est la plus grande unité de la Marine nationale avec plus de 2 500 militaires et civils, hommes et femmes, luttant chaque jour contre la quasi-totalité des risques recensés par la sécurité civile à Marseille, deuxième ville de France. Le BMPM assure également la sécurité de l'aéroport de Marseille-Provence, d'Airbus Helicopters, ainsi que les navires à quai et en rade dans les bassins Est et Ouest du grand port maritime de Marseille (GPMM), premier port de France.

 De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille
 De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

Source : Marine nationale


De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

publié le Jeudi 29 Septembre 2022

 De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

© Marine nationale

Au cours du mois de septembre, les chefs de groupements opérationnels du bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM) ont fait reconnaître sept nouveaux chefs de centre devant leurs marins-pompiers des centres d’incendie et de secours (CIS) de Marseille.

Dans le groupement opérationnel Nord, six nouveaux chefs de centre ont été investis : les LV Kevin, Alexandre, Alexis et Adrien et les MJR Laurent et Philippe ont respectivement pris le commandement des CIS de Canebière, Saint-Antoine, Saint-Just, La Bigue, Malpassé et Saumaty, reconnus par le capitaine de corvette Patrick. Le capitaine de corvette Yann, chef du groupement opérationnel Sud a, lui, fait reconnaître le LV Quentin comme commandant du CIS Pointe Rouge.

Les cérémonies se sont déroulées en présence de l’amiral Lionel Mathieu, commandant le bataillon de marins-pompiers de Marseille, ou de son représentant, et de M. Yannick Ohanessian, adjoint au maire de Marseille, en charge de la tranquillité publique, de la prévention, du bataillon de marins-pompiers de Marseille et de la sécurité. Les centres d’incendie et de secours des mains-pompiers sont au nombre de 17 en intramuros et 4 hors de Marseille. Leur maillage du territoire permet d’assurer une réponse opérationnelle parmi les plus rapides en France (un objectif de 10 minutes entre l’appel et l’arrivée sur les lieux du premier engin d’intervention).

Le BMPM est la plus grande unité de la Marine nationale avec plus de 2 500 militaires et civils, hommes et femmes, luttant chaque jour contre la quasi-totalité des risques recensés par la sécurité civile à Marseille, deuxième ville de France. Le BMPM assure également la sécurité de l'aéroport de Marseille-Provence, d'Airbus Helicopters, ainsi que les navires à quai et en rade dans les bassins Est et Ouest du grand port maritime de Marseille (GPMM), premier port de France.

 De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille
 De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

Source : Marine nationale


De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

publié le Jeudi 29 Septembre 2022

 De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

© Marine nationale

Au cours du mois de septembre, les chefs de groupements opérationnels du bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM) ont fait reconnaître sept nouveaux chefs de centre devant leurs marins-pompiers des centres d’incendie et de secours (CIS) de Marseille.

Dans le groupement opérationnel Nord, six nouveaux chefs de centre ont été investis : les LV Kevin, Alexandre, Alexis et Adrien et les MJR Laurent et Philippe ont respectivement pris le commandement des CIS de Canebière, Saint-Antoine, Saint-Just, La Bigue, Malpassé et Saumaty, reconnus par le capitaine de corvette Patrick. Le capitaine de corvette Yann, chef du groupement opérationnel Sud a, lui, fait reconnaître le LV Quentin comme commandant du CIS Pointe Rouge.

Les cérémonies se sont déroulées en présence de l’amiral Lionel Mathieu, commandant le bataillon de marins-pompiers de Marseille, ou de son représentant, et de M. Yannick Ohanessian, adjoint au maire de Marseille, en charge de la tranquillité publique, de la prévention, du bataillon de marins-pompiers de Marseille et de la sécurité. Les centres d’incendie et de secours des mains-pompiers sont au nombre de 17 en intramuros et 4 hors de Marseille. Leur maillage du territoire permet d’assurer une réponse opérationnelle parmi les plus rapides en France (un objectif de 10 minutes entre l’appel et l’arrivée sur les lieux du premier engin d’intervention).

Le BMPM est la plus grande unité de la Marine nationale avec plus de 2 500 militaires et civils, hommes et femmes, luttant chaque jour contre la quasi-totalité des risques recensés par la sécurité civile à Marseille, deuxième ville de France. Le BMPM assure également la sécurité de l'aéroport de Marseille-Provence, d'Airbus Helicopters, ainsi que les navires à quai et en rade dans les bassins Est et Ouest du grand port maritime de Marseille (GPMM), premier port de France.

 De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille
 De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

Source : Marine nationale


De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

publié le Jeudi 29 Septembre 2022

 De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

© Marine nationale

Au cours du mois de septembre, les chefs de groupements opérationnels du bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM) ont fait reconnaître sept nouveaux chefs de centre devant leurs marins-pompiers des centres d’incendie et de secours (CIS) de Marseille.

Dans le groupement opérationnel Nord, six nouveaux chefs de centre ont été investis : les LV Kevin, Alexandre, Alexis et Adrien et les MJR Laurent et Philippe ont respectivement pris le commandement des CIS de Canebière, Saint-Antoine, Saint-Just, La Bigue, Malpassé et Saumaty, reconnus par le capitaine de corvette Patrick. Le capitaine de corvette Yann, chef du groupement opérationnel Sud a, lui, fait reconnaître le LV Quentin comme commandant du CIS Pointe Rouge.

Les cérémonies se sont déroulées en présence de l’amiral Lionel Mathieu, commandant le bataillon de marins-pompiers de Marseille, ou de son représentant, et de M. Yannick Ohanessian, adjoint au maire de Marseille, en charge de la tranquillité publique, de la prévention, du bataillon de marins-pompiers de Marseille et de la sécurité. Les centres d’incendie et de secours des mains-pompiers sont au nombre de 17 en intramuros et 4 hors de Marseille. Leur maillage du territoire permet d’assurer une réponse opérationnelle parmi les plus rapides en France (un objectif de 10 minutes entre l’appel et l’arrivée sur les lieux du premier engin d’intervention).

Le BMPM est la plus grande unité de la Marine nationale avec plus de 2 500 militaires et civils, hommes et femmes, luttant chaque jour contre la quasi-totalité des risques recensés par la sécurité civile à Marseille, deuxième ville de France. Le BMPM assure également la sécurité de l'aéroport de Marseille-Provence, d'Airbus Helicopters, ainsi que les navires à quai et en rade dans les bassins Est et Ouest du grand port maritime de Marseille (GPMM), premier port de France.

 De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille
 De nouveaux chefs de centre chez les marins-pompiers de Marseille

Source : Marine nationale


Journées européennes du patrimoine, la Marine ouvre ses portes

publié le Lundi 12 Septembre 2022

 Journées européennes du patrimoine, la Marine ouvre ses portes

Journées européennes du patrimoine, la Marine ouvre ses portes

© Marine nationale

La 39e édition des Journées Européennes du patrimoine se tiendra les 17 et 18 septembre prochains autour du thème « Patrimoine durable ». De nombreux sites de la Marine nationale s’ouvrent au public lors de ces deux journées.

En région Atlantique

  • Brest

    • Base navale de Brest

    • Préfecture maritime de l’Atlantique

    • Musée de la Marine

    • Espace tradition des sous-marins

    • Service historique de la Défense

  • Saint Nazaire

    • Le bâtiment hydrographique Lapérouse

  • Lorient 

    • Fort Saint Louis

    • La villa Kerlilon à Larmor-Plage (villa de l’amiral)

    • Le musée de tradition des fusiliers marins à Lanester

    • Le musée national de la Marine et la citadelle de Port-Louis

    • Le service historique de la Défense à Lorient

  • Pauillac

    • Escale de la goélette Belle Poule

  • Bordeaux

    • Ouverture de l’Hôtel du Quartier Général

En région Méditerranée

  • Marseille

    • Journée portes ouvertes le 17 septembre à la caserne de Saumaty.

  • Toulon

    • Musée national de la Marine

    • Fort Lamalgue

    • Sémaphores Leucate, Camarat, Sète, Sagro et Pertusato

    • Service historique de la Défense

    • Conservatoire des uniformes de la Marine

  • Saint-Mandrier

    • Pôle écoles Méditerranée

En région Manche mer du Nord

  • Cherbourg

    • Résidence du préfet maritime

    • Sémaphore de Carteret

    • Service historique de la Défense

En région parisienne

  • Paris

    • Une délégation du porte-avions Charles de Gaulle sera présente dans les salons de l'Hôtel de ville. Inscription obligatoire ICI

Outre-mer

  • Fort-de-France

    • Le fort Desaix

  • Saint Pierre et Miquelon

    • Le patrouilleur Fulmar

 

Brest
Cartographie des sites visitables
Fort Desaix
Fort Saint-Louis
Marseille
Toulon
Cherbourg
Fulmar

Source : Marine nationale

S'abonner à Marseille