Matinée de tradition au commando Ponchardier

publié le Jeudi 13 octobre 2022

 Matinée de tradition au commando Ponchardier

Matinée de tradition au commando Ponchardier

© Marine nationale

Paris, le 7 octobre 1947. La fourragère de la Croix de Guerre 39-45 est attribuée au « commando des Tigres », le Groupement Autonome Parachutiste Ponchardier. Cette fourragère vient récompenser le rôle prépondérant qu’a joué le commando d’élite placé sous les ordres du capitaine de Frégate Pierre Ponchardier dans la libération du sud de l’Indochine.

Lorient, le 7 octobre 2022. 75 ans plus tard, 13 marins du commando Ponchardier voient à leur tour leurs engagements opérationnels récompensés. Ces marins aux profils et parcours variés (FUSIL, MECAN, ATNAV, NAVIT, RECOM) ont pris part ces dernières années à la totalité des déploiements opérationnels des forces spéciales de la Marine que ce soit sur mer, à terre et dans les airs.

Le commando Ponchardier est au cœur de l’action : à bord de ses embarcations rapides, des véhicules tactiques ou des aéronefs, ses marins permettent la mise en œuvre des différents moyens de projection de groupes de commandos.

En plus d’un entraînement permanent, les marins du Ponch’ sont déployés en permanence hors du port de base, œuvrant ainsi quotidiennement et partout dans le monde, en dignes héritiers du « commando des Tigres ».

Paris, le 7 octobre 1947. La fourragère de la Croix de Guerre 39-45 est attribuée au « commando des Tigres », le Groupement Autonome Parachutiste Ponchardier. Cette fourragère vient récompenser le rôle prépondérant qu’a joué le commando d’élite placé sous les ordres du capitaine de Frégate Pierre Ponchardier dans la libération du sud de l’Indochine.  Lorient, le 7 octobre 2022. 75 ans plus tard, 13 marins du commando Ponchardier voient à leur tour leurs engagements opérationnels récompensés. Ces marins aux
Paris, le 7 octobre 1947. La fourragère de la Croix de Guerre 39-45 est attribuée au « commando des Tigres », le Groupement Autonome Parachutiste Ponchardier. Cette fourragère vient récompenser le rôle prépondérant qu’a joué le commando d’élite placé sous les ordres du capitaine de Frégate Pierre Ponchardier dans la libération du sud de l’Indochine.  Lorient, le 7 octobre 2022. 75 ans plus tard, 13 marins du commando Ponchardier voient à leur tour leurs engagements opérationnels récompensés. Ces marins aux

Source : Marine nationale


Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

publié le Mardi 04 octobre 2022

 Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

© Marine nationale

Le 30 septembre 2022, une cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins (ECOFUS) s’est déroulée sur l’esplanade du Mémorial de la Citadelle à Port-Louis, afin de mettre à l’honneur les élèves fusiliers marins en fin de formation et des marins décorés.

La cérémonie était présidée par le Vice-Amiral (VA) Laurent Hemmer, adjoint au directeur du personnel militaire de la Marine. Il était accompagné de M. Baptiste Rolland, sous-préfet de Lorient, de Mme Lysiane Métayer, députée de la 5ème circonscription, du capitaine de vaisseau Sébastien Parisse, commandant l’École des fusiliers marins, de M. Daniel Martin, maire de Port-Louis et de personnalités civiles et militaires.

Après une revue des troupes de l’école par les autorités, s’en est suivie la présentation au Drapeau du 1er Régiment de fusiliers marins, l’un des drapeaux les plus décorés de l’Armée française, dont l’école des fusiliers marins a la garde depuis 1947.

La promotion 22.3 du Brevet d’Aptitude Technique (BAT) Fusilier - Maistrance s’est vue baptisée du nom du « matelot Le Corre », mort pour la France durant les combats de Steenstraete (Belgique) le 17 juin 1915. La 71ème promotion du cours des Quartiers-maîtres de la flotte (QMF) a été baptisée du nom du « matelot Queré », mort pour la France le 31 juillet 1917 durant la deuxième bataille des Flandres.

Les élèves ont reçu leur fourragère aux couleurs de la Légion d’honneur et de la Croix de la Libération, destinées à rendre hommage aux faits d’armes et à la bravoure de leurs aînés.

Cette cérémonie a également été marquée par la remise de décorations envers deux officiers certifiés commandos marine. Ces marins, aux faits d’armes remarquables, se sont vus distinguer de l’ordre de la Légion d’honneur au rang de chevalier, récompensant ainsi leur mérite et leur engagement au sein de la Marine nationale.

À l’issue de cette cérémonie, les familles des élèves mis à l’honneur ont pu visiter le musée des fusiliers marins et le site de l’école.

 Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis
 Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

Source : Marine nationale


Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

publié le Mardi 04 octobre 2022

 Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

© Marine nationale

Le 30 septembre 2022, une cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins (ECOFUS) s’est déroulée sur l’esplanade du Mémorial de la Citadelle à Port-Louis, afin de mettre à l’honneur les élèves fusiliers marins en fin de formation et des marins décorés.

La cérémonie était présidée par le Vice-Amiral (VA) Laurent Hemmer, adjoint au directeur du personnel militaire de la Marine. Il était accompagné de M. Baptiste Rolland, sous-préfet de Lorient, de Mme Lysiane Métayer, députée de la 5ème circonscription, du capitaine de vaisseau Sébastien Parisse, commandant l’École des fusiliers marins, de M. Daniel Martin, maire de Port-Louis et de personnalités civiles et militaires.

Après une revue des troupes de l’école par les autorités, s’en est suivie la présentation au Drapeau du 1er Régiment de fusiliers marins, l’un des drapeaux les plus décorés de l’Armée française, dont l’école des fusiliers marins a la garde depuis 1947.

La promotion 22.3 du Brevet d’Aptitude Technique (BAT) Fusilier - Maistrance s’est vue baptisée du nom du « matelot Le Corre », mort pour la France durant les combats de Steenstraete (Belgique) le 17 juin 1915. La 71ème promotion du cours des Quartiers-maîtres de la flotte (QMF) a été baptisée du nom du « matelot Queré », mort pour la France le 31 juillet 1917 durant la deuxième bataille des Flandres.

Les élèves ont reçu leur fourragère aux couleurs de la Légion d’honneur et de la Croix de la Libération, destinées à rendre hommage aux faits d’armes et à la bravoure de leurs aînés.

Cette cérémonie a également été marquée par la remise de décorations envers deux officiers certifiés commandos marine. Ces marins, aux faits d’armes remarquables, se sont vus distinguer de l’ordre de la Légion d’honneur au rang de chevalier, récompensant ainsi leur mérite et leur engagement au sein de la Marine nationale.

À l’issue de cette cérémonie, les familles des élèves mis à l’honneur ont pu visiter le musée des fusiliers marins et le site de l’école.

 Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis
 Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

Source : Marine nationale


Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

publié le Mardi 04 octobre 2022

 Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

© Marine nationale

Le 30 septembre 2022, une cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins (ECOFUS) s’est déroulée sur l’esplanade du Mémorial de la Citadelle à Port-Louis, afin de mettre à l’honneur les élèves fusiliers marins en fin de formation et des marins décorés.

La cérémonie était présidée par le Vice-Amiral (VA) Laurent Hemmer, adjoint au directeur du personnel militaire de la Marine. Il était accompagné de M. Baptiste Rolland, sous-préfet de Lorient, de Mme Lysiane Métayer, députée de la 5ème circonscription, du capitaine de vaisseau Sébastien Parisse, commandant l’École des fusiliers marins, de M. Daniel Martin, maire de Port-Louis et de personnalités civiles et militaires.

Après une revue des troupes de l’école par les autorités, s’en est suivie la présentation au Drapeau du 1er Régiment de fusiliers marins, l’un des drapeaux les plus décorés de l’Armée française, dont l’école des fusiliers marins a la garde depuis 1947.

La promotion 22.3 du Brevet d’Aptitude Technique (BAT) Fusilier - Maistrance s’est vue baptisée du nom du « matelot Le Corre », mort pour la France durant les combats de Steenstraete (Belgique) le 17 juin 1915. La 71ème promotion du cours des Quartiers-maîtres de la flotte (QMF) a été baptisée du nom du « matelot Queré », mort pour la France le 31 juillet 1917 durant la deuxième bataille des Flandres.

Les élèves ont reçu leur fourragère aux couleurs de la Légion d’honneur et de la Croix de la Libération, destinées à rendre hommage aux faits d’armes et à la bravoure de leurs aînés.

Cette cérémonie a également été marquée par la remise de décorations envers deux officiers certifiés commandos marine. Ces marins, aux faits d’armes remarquables, se sont vus distinguer de l’ordre de la Légion d’honneur au rang de chevalier, récompensant ainsi leur mérite et leur engagement au sein de la Marine nationale.

À l’issue de cette cérémonie, les familles des élèves mis à l’honneur ont pu visiter le musée des fusiliers marins et le site de l’école.

 Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis
 Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

Source : Marine nationale


Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

publié le Mardi 04 octobre 2022

 Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

© Marine nationale

Le 30 septembre 2022, une cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins (ECOFUS) s’est déroulée sur l’esplanade du Mémorial de la Citadelle à Port-Louis, afin de mettre à l’honneur les élèves fusiliers marins en fin de formation et des marins décorés.

La cérémonie était présidée par le Vice-Amiral (VA) Laurent Hemmer, adjoint au directeur du personnel militaire de la Marine. Il était accompagné de M. Baptiste Rolland, sous-préfet de Lorient, de Mme Lysiane Métayer, députée de la 5ème circonscription, du capitaine de vaisseau Sébastien Parisse, commandant l’École des fusiliers marins, de M. Daniel Martin, maire de Port-Louis et de personnalités civiles et militaires.

Après une revue des troupes de l’école par les autorités, s’en est suivie la présentation au Drapeau du 1er Régiment de fusiliers marins, l’un des drapeaux les plus décorés de l’Armée française, dont l’école des fusiliers marins a la garde depuis 1947.

La promotion 22.3 du Brevet d’Aptitude Technique (BAT) Fusilier - Maistrance s’est vue baptisée du nom du « matelot Le Corre », mort pour la France durant les combats de Steenstraete (Belgique) le 17 juin 1915. La 71ème promotion du cours des Quartiers-maîtres de la flotte (QMF) a été baptisée du nom du « matelot Queré », mort pour la France le 31 juillet 1917 durant la deuxième bataille des Flandres.

Les élèves ont reçu leur fourragère aux couleurs de la Légion d’honneur et de la Croix de la Libération, destinées à rendre hommage aux faits d’armes et à la bravoure de leurs aînés.

Cette cérémonie a également été marquée par la remise de décorations envers deux officiers certifiés commandos marine. Ces marins, aux faits d’armes remarquables, se sont vus distinguer de l’ordre de la Légion d’honneur au rang de chevalier, récompensant ainsi leur mérite et leur engagement au sein de la Marine nationale.

À l’issue de cette cérémonie, les familles des élèves mis à l’honneur ont pu visiter le musée des fusiliers marins et le site de l’école.

 Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis
 Cérémonie de tradition de l’École des fusiliers marins à Port-Louis

Source : Marine nationale


L’Amiral Ronarc’h prend ses quartiers à Lorient

publié le Mardi 20 Septembre 2022

 L’Amiral Ronarc’h prend ses quartiers à Lorient

L’Amiral Ronarc’h prend ses quartiers à Lorient

© Marine nationale

L’équipage de la frégate de défense et d’intervention (FDI) Amiral Ronarc’h vient d’être constitué pour réaliser l’armement de l’unité.

Implantés sur le site de la base des fusiliers marins et des commandos à Lorient, nos marins ont débuté le mois de septembre avec une visite de leur future unité, actuellement en construction dans les chantiers de Naval Group. Cette première appropriation du porteur est un élément essentiel pour mieux appréhender les formations industrielles à venir et donner une âme à ce nouvel équipage.

Dans l’attente de la prise d’armement pour essais, l’équipage a débuté sa montée en puissance qui s’articule autour du triptyque suivant : préparation physique et mentale, préparation technique et préparation organique. L’enjeu est de taille puisque l’Amiral Ronarc’h est la tête de série des nouvelles FDI et que les marins se doivent d’être au rendez-vous pour les essais à la mer planifiés au printemps 2023.

Les FDI sont des bâtiments hauturiers de 122 m de long, 18 m de large et 4 500 tonnes. Polyvalentes, endurantes et capables d’opérer seules ou au sein d’une force navale constituée, ces frégates multirôles sont employables dans les domaines de lutte antinavire, anti-aérienne, anti-sous-marine et pour de la projection de forces spéciales.

A la pointe de l’innovation, l’Amiral Ronarc’h sera le premier navire de la Force d’action nvale nativement protégé contre la menace Cyber, grâce à une architecture informatique redondée autour de deux Data Centers qui hébergent de manière virtualisée, la quasi-totalité des applications du navire. C’est également le premier navire de combat à se doter d'un radar plaques : le Sea Fire sera constitué de quatre panneaux fixes implantés sur la mâture unique, permettant une couverture tout horizon.

 L’Amiral Ronarc’h prend ses quartiers à Lorient

Source : Marine nationale


L’Amiral Ronarc’h prend ses quartiers à Lorient

publié le Mardi 20 Septembre 2022

 L’Amiral Ronarc’h prend ses quartiers à Lorient

L’Amiral Ronarc’h prend ses quartiers à Lorient

© Marine nationale

L’équipage de la frégate de défense et d’intervention (FDI) Amiral Ronarc’h vient d’être constitué pour réaliser l’armement de l’unité.

Implantés sur le site de la base des fusiliers marins et des commandos à Lorient, nos marins ont débuté le mois de septembre avec une visite de leur future unité, actuellement en construction dans les chantiers de Naval Group. Cette première appropriation du porteur est un élément essentiel pour mieux appréhender les formations industrielles à venir et donner une âme à ce nouvel équipage.

Dans l’attente de la prise d’armement pour essais, l’équipage a débuté sa montée en puissance qui s’articule autour du triptyque suivant : préparation physique et mentale, préparation technique et préparation organique. L’enjeu est de taille puisque l’Amiral Ronarc’h est la tête de série des nouvelles FDI et que les marins se doivent d’être au rendez-vous pour les essais à la mer planifiés au printemps 2023.

Les FDI sont des bâtiments hauturiers de 122 m de long, 18 m de large et 4 500 tonnes. Polyvalentes, endurantes et capables d’opérer seules ou au sein d’une force navale constituée, ces frégates multirôles sont employables dans les domaines de lutte antinavire, anti-aérienne, anti-sous-marine et pour de la projection de forces spéciales.

A la pointe de l’innovation, l’Amiral Ronarc’h sera le premier navire de la Force d’action nvale nativement protégé contre la menace Cyber, grâce à une architecture informatique redondée autour de deux Data Centers qui hébergent de manière virtualisée, la quasi-totalité des applications du navire. C’est également le premier navire de combat à se doter d'un radar plaques : le Sea Fire sera constitué de quatre panneaux fixes implantés sur la mâture unique, permettant une couverture tout horizon.

 L’Amiral Ronarc’h prend ses quartiers à Lorient

Source : Marine nationale


L’Amiral Ronarc’h prend ses quartiers à Lorient

publié le Mardi 20 Septembre 2022

 L’Amiral Ronarc’h prend ses quartiers à Lorient

L’Amiral Ronarc’h prend ses quartiers à Lorient

© Marine nationale

L’équipage de la frégate de défense et d’intervention (FDI) Amiral Ronarc’h vient d’être constitué pour réaliser l’armement de l’unité.

Implantés sur le site de la base des fusiliers marins et des commandos à Lorient, nos marins ont débuté le mois de septembre avec une visite de leur future unité, actuellement en construction dans les chantiers de Naval Group. Cette première appropriation du porteur est un élément essentiel pour mieux appréhender les formations industrielles à venir et donner une âme à ce nouvel équipage.

Dans l’attente de la prise d’armement pour essais, l’équipage a débuté sa montée en puissance qui s’articule autour du triptyque suivant : préparation physique et mentale, préparation technique et préparation organique. L’enjeu est de taille puisque l’Amiral Ronarc’h est la tête de série des nouvelles FDI et que les marins se doivent d’être au rendez-vous pour les essais à la mer planifiés au printemps 2023.

Les FDI sont des bâtiments hauturiers de 122 m de long, 18 m de large et 4 500 tonnes. Polyvalentes, endurantes et capables d’opérer seules ou au sein d’une force navale constituée, ces frégates multirôles sont employables dans les domaines de lutte antinavire, anti-aérienne, anti-sous-marine et pour de la projection de forces spéciales.

A la pointe de l’innovation, l’Amiral Ronarc’h sera le premier navire de la Force d’action nvale nativement protégé contre la menace Cyber, grâce à une architecture informatique redondée autour de deux Data Centers qui hébergent de manière virtualisée, la quasi-totalité des applications du navire. C’est également le premier navire de combat à se doter d'un radar plaques : le Sea Fire sera constitué de quatre panneaux fixes implantés sur la mâture unique, permettant une couverture tout horizon.

 L’Amiral Ronarc’h prend ses quartiers à Lorient

Source : Marine nationale


Journées européennes du patrimoine, la Marine ouvre ses portes

publié le Lundi 12 Septembre 2022

 Journées européennes du patrimoine, la Marine ouvre ses portes

Journées européennes du patrimoine, la Marine ouvre ses portes

© Marine nationale

La 39e édition des Journées Européennes du patrimoine se tiendra les 17 et 18 septembre prochains autour du thème « Patrimoine durable ». De nombreux sites de la Marine nationale s’ouvrent au public lors de ces deux journées.

En région Atlantique

  • Brest

    • Base navale de Brest

    • Préfecture maritime de l’Atlantique

    • Musée de la Marine

    • Espace tradition des sous-marins

    • Service historique de la Défense

  • Saint Nazaire

    • Le bâtiment hydrographique Lapérouse

  • Lorient 

    • Fort Saint Louis

    • La villa Kerlilon à Larmor-Plage (villa de l’amiral)

    • Le musée de tradition des fusiliers marins à Lanester

    • Le musée national de la Marine et la citadelle de Port-Louis

    • Le service historique de la Défense à Lorient

  • Pauillac

    • Escale de la goélette Belle Poule

  • Bordeaux

    • Ouverture de l’Hôtel du Quartier Général

En région Méditerranée

  • Marseille

    • Journée portes ouvertes le 17 septembre à la caserne de Saumaty.

  • Toulon

    • Musée national de la Marine

    • Fort Lamalgue

    • Sémaphores Leucate, Camarat, Sète, Sagro et Pertusato

    • Service historique de la Défense

    • Conservatoire des uniformes de la Marine

  • Saint-Mandrier

    • Pôle écoles Méditerranée

En région Manche mer du Nord

  • Cherbourg

    • Résidence du préfet maritime

    • Sémaphore de Carteret

    • Service historique de la Défense

En région parisienne

  • Paris

    • Une délégation du porte-avions Charles de Gaulle sera présente dans les salons de l'Hôtel de ville. Inscription obligatoire ICI

Outre-mer

  • Fort-de-France

    • Le fort Desaix

  • Saint Pierre et Miquelon

    • Le patrouilleur Fulmar

 

Brest
Cartographie des sites visitables
Fort Desaix
Fort Saint-Louis
Marseille
Toulon
Cherbourg
Fulmar

Source : Marine nationale


Journées européennes du patrimoine, la Marine ouvre ses portes

publié le Lundi 12 Septembre 2022

 Journées européennes du patrimoine, la Marine ouvre ses portes

Journées européennes du patrimoine, la Marine ouvre ses portes

© Marine nationale

La 39e édition des Journées Européennes du patrimoine se tiendra les 17 et 18 septembre prochains autour du thème « Patrimoine durable ». De nombreux sites de la Marine nationale s’ouvrent au public lors de ces deux journées.

En région Atlantique

  • Brest

    • Base navale de Brest

    • Préfecture maritime de l’Atlantique

    • Musée de la Marine

    • Espace tradition des sous-marins

    • Service historique de la Défense

  • Saint Nazaire

    • Le bâtiment hydrographique Lapérouse

  • Lorient 

    • Fort Saint Louis

    • La villa Kerlilon à Larmor-Plage (villa de l’amiral)

    • Le musée de tradition des fusiliers marins à Lanester

    • Le musée national de la Marine et la citadelle de Port-Louis

    • Le service historique de la Défense à Lorient

  • Pauillac

    • Escale de la goélette Belle Poule

  • Bordeaux

    • Ouverture de l’Hôtel du Quartier Général

En région Méditerranée

  • Marseille

    • Journée portes ouvertes le 17 septembre à la caserne de Saumaty.

  • Toulon

    • Musée national de la Marine

    • Fort Lamalgue

    • Sémaphores Leucate, Camarat, Sète, Sagro et Pertusato

    • Service historique de la Défense

    • Conservatoire des uniformes de la Marine

  • Saint-Mandrier

    • Pôle écoles Méditerranée

En région Manche mer du Nord

  • Cherbourg

    • Résidence du préfet maritime

    • Sémaphore de Carteret

    • Service historique de la Défense

En région parisienne

  • Paris

    • Une délégation du porte-avions Charles de Gaulle sera présente dans les salons de l'Hôtel de ville. Inscription obligatoire ICI

Outre-mer

  • Fort-de-France

    • Le fort Desaix

  • Saint Pierre et Miquelon

    • Le patrouilleur Fulmar

 

Brest
Cartographie des sites visitables
Fort Desaix
Fort Saint-Louis
Marseille
Toulon
Cherbourg
Fulmar

Source : Marine nationale

S'abonner à Lorient