BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

publié le Mardi 19 juillet 2022

BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

© Marine nationale

Le 13 juillet 2022, le contre-amiral Serge Bordarier, commandant la force de l’aéronautique navale, a reconnu le capitaine de corvette Emmanuel Latil, comme nouveau commandant de la Flottille 11F, en remplacement du capitaine de frégate Edgard Chalret du Rieu.

 

Le capitaine de corvette Latil prend le commandement de la Flottille 11F au terme de son année de cours d’enseignement militaire supérieur au sein de l’Ecole de Guerre à Paris. Il intègre en 2002 la Marine nationale en tant qu’élève à l’Ecole navale, et choisit la filière AVIAT afin de se spécialiser dans les opérations aéromaritimes.

Après l’obtention de son brevet de pilote de chasse embarquée aux Etats-Unis en 2009, il rejoint Landivisiau pour être formé sur Rafale M à la Flottille 12F. En 2011 il contribue à l’opération « Harmattan » en Libye à bord du porte-avions Charles de Gaulle. Il rejoint ensuite la Flottille 11F comme officier chargé de la planification des vols, et participe en 2013 à la mission « Bois Belleau » au sein de la Task Force 473.

En 2015 il prend part à la mission « Arromanches 1» et à l’opération « Inherent resolve » de lutte contre Daesh en Irak. En parallèle il réussit les examens probatoires d’entrée à l’Ecole du personnel navigant d’essais et de réception (EPNER), et obtient son brevet de pilote d’essai expérimental en 2016. Pendant 3 ans au centre d’essais en vol de la DGA (DGA EV) à Istres, il participe notamment au développement du Rafale Marine au standard F3R, et à la rénovation du système de détection électromagnétique du Hawkeye, tout en réussissant le concours d’entrée à l’Ecole de Guerre.

Il revient à Landivisiau en 2019 pour être commandant en second de la Flottille 11F. Il contribue de nouveau à l’opération « Inherent resolve » au Moyen-Orient lors de la mission Foch 2020 puis Clémenceau 2021, cette fois en tant qu’adjoint du commandant du Groupe aérien embarqué. Il totalise plus de 800 jours de mer et 2500 heures de vol.

Le CC Latil, prend donc ce jour la tête des « Furieux » surnom donné aux marins de la 11F. La flottille 11F est l’héritière de l’AC1, première escadrille de chasse de l’Aviation d’Escadre créée le 1er mars 1919, la Flottille 11F est la plus ancienne des formations de chasse de l’aéronautique navale. Elle gardera l’emblème du porte-avions Clémenceau, le « tigre », et intègre la Nato Tiger Meet Association. La 11F compte 150 marins du technicien au pilote, qui mettent en œuvre 12 Rafale Marine.  il devra s’assurer de la remontée en puissance de la Flottille 11F qui reprend l’alerte à l’été, et qui devra faire face aux nombreux défis opérationnels qui attendent le groupe aérien embarqué.

 

BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant
BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

Source : Marine nationale


BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

publié le Mardi 19 juillet 2022

BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

© Marine nationale

Le 13 juillet 2022, le contre-amiral Serge Bordarier, commandant la force de l’aéronautique navale, a reconnu le capitaine de corvette Emmanuel Latil, comme nouveau commandant de la Flottille 11F, en remplacement du capitaine de frégate Edgard Chalret du Rieu.

 

Le capitaine de corvette Latil prend le commandement de la Flottille 11F au terme de son année de cours d’enseignement militaire supérieur au sein de l’Ecole de Guerre à Paris. Il intègre en 2002 la Marine nationale en tant qu’élève à l’Ecole navale, et choisit la filière AVIAT afin de se spécialiser dans les opérations aéromaritimes.

Après l’obtention de son brevet de pilote de chasse embarquée aux Etats-Unis en 2009, il rejoint Landivisiau pour être formé sur Rafale M à la Flottille 12F. En 2011 il contribue à l’opération « Harmattan » en Libye à bord du porte-avions Charles de Gaulle. Il rejoint ensuite la Flottille 11F comme officier chargé de la planification des vols, et participe en 2013 à la mission « Bois Belleau » au sein de la Task Force 473.

En 2015 il prend part à la mission « Arromanches 1» et à l’opération « Inherent resolve » de lutte contre Daesh en Irak. En parallèle il réussit les examens probatoires d’entrée à l’Ecole du personnel navigant d’essais et de réception (EPNER), et obtient son brevet de pilote d’essai expérimental en 2016. Pendant 3 ans au centre d’essais en vol de la DGA (DGA EV) à Istres, il participe notamment au développement du Rafale Marine au standard F3R, et à la rénovation du système de détection électromagnétique du Hawkeye, tout en réussissant le concours d’entrée à l’Ecole de Guerre.

Il revient à Landivisiau en 2019 pour être commandant en second de la Flottille 11F. Il contribue de nouveau à l’opération « Inherent resolve » au Moyen-Orient lors de la mission Foch 2020 puis Clémenceau 2021, cette fois en tant qu’adjoint du commandant du Groupe aérien embarqué. Il totalise plus de 800 jours de mer et 2500 heures de vol.

Le CC Latil, prend donc ce jour la tête des « Furieux » surnom donné aux marins de la 11F. La flottille 11F est l’héritière de l’AC1, première escadrille de chasse de l’Aviation d’Escadre créée le 1er mars 1919, la Flottille 11F est la plus ancienne des formations de chasse de l’aéronautique navale. Elle gardera l’emblème du porte-avions Clémenceau, le « tigre », et intègre la Nato Tiger Meet Association. La 11F compte 150 marins du technicien au pilote, qui mettent en œuvre 12 Rafale Marine.  il devra s’assurer de la remontée en puissance de la Flottille 11F qui reprend l’alerte à l’été, et qui devra faire face aux nombreux défis opérationnels qui attendent le groupe aérien embarqué.

 

BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant
BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

Source : Marine nationale


BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

publié le Mardi 19 juillet 2022

BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

© Marine nationale

Le 13 juillet 2022, le contre-amiral Serge Bordarier, commandant la force de l’aéronautique navale, a reconnu le capitaine de corvette Emmanuel Latil, comme nouveau commandant de la Flottille 11F, en remplacement du capitaine de frégate Edgard Chalret du Rieu.

 

Le capitaine de corvette Latil prend le commandement de la Flottille 11F au terme de son année de cours d’enseignement militaire supérieur au sein de l’Ecole de Guerre à Paris. Il intègre en 2002 la Marine nationale en tant qu’élève à l’Ecole navale, et choisit la filière AVIAT afin de se spécialiser dans les opérations aéromaritimes.

Après l’obtention de son brevet de pilote de chasse embarquée aux Etats-Unis en 2009, il rejoint Landivisiau pour être formé sur Rafale M à la Flottille 12F. En 2011 il contribue à l’opération « Harmattan » en Libye à bord du porte-avions Charles de Gaulle. Il rejoint ensuite la Flottille 11F comme officier chargé de la planification des vols, et participe en 2013 à la mission « Bois Belleau » au sein de la Task Force 473.

En 2015 il prend part à la mission « Arromanches 1» et à l’opération « Inherent resolve » de lutte contre Daesh en Irak. En parallèle il réussit les examens probatoires d’entrée à l’Ecole du personnel navigant d’essais et de réception (EPNER), et obtient son brevet de pilote d’essai expérimental en 2016. Pendant 3 ans au centre d’essais en vol de la DGA (DGA EV) à Istres, il participe notamment au développement du Rafale Marine au standard F3R, et à la rénovation du système de détection électromagnétique du Hawkeye, tout en réussissant le concours d’entrée à l’Ecole de Guerre.

Il revient à Landivisiau en 2019 pour être commandant en second de la Flottille 11F. Il contribue de nouveau à l’opération « Inherent resolve » au Moyen-Orient lors de la mission Foch 2020 puis Clémenceau 2021, cette fois en tant qu’adjoint du commandant du Groupe aérien embarqué. Il totalise plus de 800 jours de mer et 2500 heures de vol.

Le CC Latil, prend donc ce jour la tête des « Furieux » surnom donné aux marins de la 11F. La flottille 11F est l’héritière de l’AC1, première escadrille de chasse de l’Aviation d’Escadre créée le 1er mars 1919, la Flottille 11F est la plus ancienne des formations de chasse de l’aéronautique navale. Elle gardera l’emblème du porte-avions Clémenceau, le « tigre », et intègre la Nato Tiger Meet Association. La 11F compte 150 marins du technicien au pilote, qui mettent en œuvre 12 Rafale Marine.  il devra s’assurer de la remontée en puissance de la Flottille 11F qui reprend l’alerte à l’été, et qui devra faire face aux nombreux défis opérationnels qui attendent le groupe aérien embarqué.

 

BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant
BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

Source : Marine nationale


BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

publié le Mardi 19 juillet 2022

BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

© Marine nationale

Le 13 juillet 2022, le contre-amiral Serge Bordarier, commandant la force de l’aéronautique navale, a reconnu le capitaine de corvette Emmanuel Latil, comme nouveau commandant de la Flottille 11F, en remplacement du capitaine de frégate Edgard Chalret du Rieu.

 

Le capitaine de corvette Latil prend le commandement de la Flottille 11F au terme de son année de cours d’enseignement militaire supérieur au sein de l’Ecole de Guerre à Paris. Il intègre en 2002 la Marine nationale en tant qu’élève à l’Ecole navale, et choisit la filière AVIAT afin de se spécialiser dans les opérations aéromaritimes.

Après l’obtention de son brevet de pilote de chasse embarquée aux Etats-Unis en 2009, il rejoint Landivisiau pour être formé sur Rafale M à la Flottille 12F. En 2011 il contribue à l’opération « Harmattan » en Libye à bord du porte-avions Charles de Gaulle. Il rejoint ensuite la Flottille 11F comme officier chargé de la planification des vols, et participe en 2013 à la mission « Bois Belleau » au sein de la Task Force 473.

En 2015 il prend part à la mission « Arromanches 1» et à l’opération « Inherent resolve » de lutte contre Daesh en Irak. En parallèle il réussit les examens probatoires d’entrée à l’Ecole du personnel navigant d’essais et de réception (EPNER), et obtient son brevet de pilote d’essai expérimental en 2016. Pendant 3 ans au centre d’essais en vol de la DGA (DGA EV) à Istres, il participe notamment au développement du Rafale Marine au standard F3R, et à la rénovation du système de détection électromagnétique du Hawkeye, tout en réussissant le concours d’entrée à l’Ecole de Guerre.

Il revient à Landivisiau en 2019 pour être commandant en second de la Flottille 11F. Il contribue de nouveau à l’opération « Inherent resolve » au Moyen-Orient lors de la mission Foch 2020 puis Clémenceau 2021, cette fois en tant qu’adjoint du commandant du Groupe aérien embarqué. Il totalise plus de 800 jours de mer et 2500 heures de vol.

Le CC Latil, prend donc ce jour la tête des « Furieux » surnom donné aux marins de la 11F. La flottille 11F est l’héritière de l’AC1, première escadrille de chasse de l’Aviation d’Escadre créée le 1er mars 1919, la Flottille 11F est la plus ancienne des formations de chasse de l’aéronautique navale. Elle gardera l’emblème du porte-avions Clémenceau, le « tigre », et intègre la Nato Tiger Meet Association. La 11F compte 150 marins du technicien au pilote, qui mettent en œuvre 12 Rafale Marine.  il devra s’assurer de la remontée en puissance de la Flottille 11F qui reprend l’alerte à l’été, et qui devra faire face aux nombreux défis opérationnels qui attendent le groupe aérien embarqué.

 

BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant
BAN Landivisiau : La flottille 11F change de commandant

Source : Marine nationale


Mer Noire – Un Atlantique 2 engagé dans des missions de surveillance maritime

publié le Lundi 18 juillet 2022

Mer Noire – Un Atlantique 2 engagé dans des missions de surveillance maritime

Mer Noire – Un Atlantique 2 engagé dans des missions de surveillance maritime

© EMA

Depuis le 9 juin 2022, l’Atlantique 2 (ATL2) de la flottille 23F et son équipage sont déployés sur la base aérienne de Chania en Crète. L’ATL2 mène régulièrement des missions de surveillance maritime en Méditerranée et en mer Noire, sous commandement national ou de l’OTAN.

Le 13 juillet, l’équipage de l’ATL 2 a conduit une mission de surveillance en mer Noire sous le commandement de l’OTAN. La mission consistait à patrouiller au-dessus des eaux territoriales bulgares et roumaines pour y détecter d’éventuelles mines à la dérive, et ainsi contribuer, en lien avec les marines alliées, à sécuriser la navigation en mer Noire.

L’équipage et l’équipe technique, informés la veille de la tenue de la mission, se sont retrouvés quelques heures avant le décollage afin de procéder à la préparation de l’aéronef et au briefing : météo, trajet, densité du trafic aérien sur zone et occupation des zones particulières aéronautiques ont été soigneusement analysés.

Après plusieurs heures de transit pour rejoindre la zone d’opération et une prise de liaison avec les contrôles bulgare et roumain, l’aéronef est descendu à très basse altitude et a débuté sa recherche. L’ATL2, à l’aide de son radar, de sa caméra infrarouge et grâce à ses observateurs, a alors quadrillé avec précision les eaux territoriales roumaines et bulgares entre 100 pieds et 1 000 pieds d’altitude n’hésitant pas à se dérouter sur tout écho radar non reconnu ou tout objet découvert visuellement et non identifié. A l’issue de plusieurs heures de vol, les marins du ciel sont revenus se poser à La Sude.

Polyvalent et doté d’un long rayon d’action lui permettant de patrouiller dans la durée ainsi que d’une expertise dans la recherche de petits échos de surface, l’ATL2 est particulièrement adapté à cette mission.

 

Mer Noire – Un Atlantique 2 engagé dans des missions de surveillance maritime

Source : Etat-major des armées


Mer Noire – Un Atlantique 2 engagé dans des missions de surveillance maritime

publié le Lundi 18 juillet 2022

Mer Noire – Un Atlantique 2 engagé dans des missions de surveillance maritime

Mer Noire – Un Atlantique 2 engagé dans des missions de surveillance maritime

© EMA

Depuis le 9 juin 2022, l’Atlantique 2 (ATL2) de la flottille 23F et son équipage sont déployés sur la base aérienne de Chania en Crète. L’ATL2 mène régulièrement des missions de surveillance maritime en Méditerranée et en mer Noire, sous commandement national ou de l’OTAN.

Le 13 juillet, l’équipage de l’ATL 2 a conduit une mission de surveillance en mer Noire sous le commandement de l’OTAN. La mission consistait à patrouiller au-dessus des eaux territoriales bulgares et roumaines pour y détecter d’éventuelles mines à la dérive, et ainsi contribuer, en lien avec les marines alliées, à sécuriser la navigation en mer Noire.

L’équipage et l’équipe technique, informés la veille de la tenue de la mission, se sont retrouvés quelques heures avant le décollage afin de procéder à la préparation de l’aéronef et au briefing : météo, trajet, densité du trafic aérien sur zone et occupation des zones particulières aéronautiques ont été soigneusement analysés.

Après plusieurs heures de transit pour rejoindre la zone d’opération et une prise de liaison avec les contrôles bulgare et roumain, l’aéronef est descendu à très basse altitude et a débuté sa recherche. L’ATL2, à l’aide de son radar, de sa caméra infrarouge et grâce à ses observateurs, a alors quadrillé avec précision les eaux territoriales roumaines et bulgares entre 100 pieds et 1 000 pieds d’altitude n’hésitant pas à se dérouter sur tout écho radar non reconnu ou tout objet découvert visuellement et non identifié. A l’issue de plusieurs heures de vol, les marins du ciel sont revenus se poser à La Sude.

Polyvalent et doté d’un long rayon d’action lui permettant de patrouiller dans la durée ainsi que d’une expertise dans la recherche de petits échos de surface, l’ATL2 est particulièrement adapté à cette mission.

 

Mer Noire – Un Atlantique 2 engagé dans des missions de surveillance maritime

Source : Etat-major des armées


Un nouveau pacha pour les marins du ciel

publié le Vendredi 01 juillet 2022

Un nouveau pacha pour les marins du ciel

Un nouveau pacha pour les marins du ciel

© Marine nationale

Le 1er juillet 2022, le contre-amiral (CA) Serge Bordarier a pris la tête de la force de l’Aéronautique navale. C’est au sein de la base d’aéronautique navale de Hyères, au cours d’une cérémonie présidée par le vice-amiral d’escadre Stanislas de La Motte, major général de la Marine, que le contre-amiral (CA) Serge Bordarier succède au vice-amiral Eric Janicot.

 

Depuis sa prise de fonction en 2020, le vice-amiral Janicot a inscrit l’Aéronautique navale dans une démarche de dialogue et de service au profit des opérations. Il laisse une force dont les besoins primordiaux sont consolidés, tout en permettant aux unités de former et d’assurer leur avenir.

 

Le CA Bordarier prend aujourd’hui la tête de l’une des quatre forces de la marine nationale, constituée de 5000 marins du ciel, mettant en œuvre près de 200 aéronefs au-dessus des mers, contribuant à accomplir en permanence les trois missions principales de la Marine nationale : la dissuasion, l’intervention et la protection. « Héritage, audace et ténacité », c’est inspiré par ces trois mots que le CA Bordarier débute son commandement.

 

Le CA Bordarier entre à l’Ecole Navale en 1990. Il choisit de servir au sein de la force de l’aéronautique navale et est breveté pilote multi-moteurs en 1996. Pilote puis commandant d’aéronef sur Atlantique 2, il sert au sein de la Flottille 21F à Nîmes-Garons.

 

En 2002, il rejoint l’Ecole navale pour occuper les fonctions de directeur d’une promotion d’élèves (EN 2002). Après avoir suivi les enseignements de la 14ème promotion du Collège Interarmées de Défense (Ecole de guerre), il commande la Flottille 23F sur la base de l’aéronautique navale (BAN) de Lann-Bihoué de 2007 à 2009. Il participe notamment à l’opération de libération des otages français du voilier « Carré d’As » en septembre 2008.

 

Il sert ensuite trois années auprès de la direction du personnel militaire de la Marine (DPMM) en qualité de responsable de la gestion des carrières des officiers de toutes les spécialités de l’aéronautique navale.

Son retour dans les forces est marqué par les responsabilités de commandant en second de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul en 2012, puis commandant de la frégate La Fayette de 2013 à 2015. Il commande la BAN de Lann-Bihoué de 2018 à 2020, puis exerce, au sein de la DPMM à Paris, les fonctions de sous-directeur études et politique des ressources humaines et délégué aux réserves de la Marine de 2020 à 2022.

 

Promu contre-amiral le 1er janvier 2022, il est nommé commandant de la force de l’aéronautique navale le 1er juillet 2022.

 

 

Un nouveau pacha pour les marins du ciel

Source : Marine nationale


Un nouveau pacha pour les marins du ciel

publié le Vendredi 01 juillet 2022

Un nouveau pacha pour les marins du ciel

Un nouveau pacha pour les marins du ciel

© Marine nationale

Le 1er juillet 2022, le contre-amiral (CA) Serge Bordarier a pris la tête de la force de l’Aéronautique navale. C’est au sein de la base d’aéronautique navale de Hyères, au cours d’une cérémonie présidée par le vice-amiral d’escadre Stanislas de La Motte, major général de la Marine, que le contre-amiral (CA) Serge Bordarier succède au vice-amiral Eric Janicot.

 

Depuis sa prise de fonction en 2020, le vice-amiral Janicot a inscrit l’Aéronautique navale dans une démarche de dialogue et de service au profit des opérations. Il laisse une force dont les besoins primordiaux sont consolidés, tout en permettant aux unités de former et d’assurer leur avenir.

 

Le CA Bordarier prend aujourd’hui la tête de l’une des quatre forces de la marine nationale, constituée de 5000 marins du ciel, mettant en œuvre près de 200 aéronefs au-dessus des mers, contribuant à accomplir en permanence les trois missions principales de la Marine nationale : la dissuasion, l’intervention et la protection. « Héritage, audace et ténacité », c’est inspiré par ces trois mots que le CA Bordarier débute son commandement.

 

Le CA Bordarier entre à l’Ecole Navale en 1990. Il choisit de servir au sein de la force de l’aéronautique navale et est breveté pilote multi-moteurs en 1996. Pilote puis commandant d’aéronef sur Atlantique 2, il sert au sein de la Flottille 21F à Nîmes-Garons.

 

En 2002, il rejoint l’Ecole navale pour occuper les fonctions de directeur d’une promotion d’élèves (EN 2002). Après avoir suivi les enseignements de la 14ème promotion du Collège Interarmées de Défense (Ecole de guerre), il commande la Flottille 23F sur la base de l’aéronautique navale (BAN) de Lann-Bihoué de 2007 à 2009. Il participe notamment à l’opération de libération des otages français du voilier « Carré d’As » en septembre 2008.

 

Il sert ensuite trois années auprès de la direction du personnel militaire de la Marine (DPMM) en qualité de responsable de la gestion des carrières des officiers de toutes les spécialités de l’aéronautique navale.

Son retour dans les forces est marqué par les responsabilités de commandant en second de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul en 2012, puis commandant de la frégate La Fayette de 2013 à 2015. Il commande la BAN de Lann-Bihoué de 2018 à 2020, puis exerce, au sein de la DPMM à Paris, les fonctions de sous-directeur études et politique des ressources humaines et délégué aux réserves de la Marine de 2020 à 2022.

 

Promu contre-amiral le 1er janvier 2022, il est nommé commandant de la force de l’aéronautique navale le 1er juillet 2022.

 

 

Un nouveau pacha pour les marins du ciel

Source : Marine nationale


Un nouveau pacha pour les marins du ciel

publié le Vendredi 01 juillet 2022

Un nouveau pacha pour les marins du ciel

Un nouveau pacha pour les marins du ciel

© Marine nationale

Le 1er juillet 2022, le contre-amiral (CA) Serge Bordarier a pris la tête de la force de l’Aéronautique navale. C’est au sein de la base d’aéronautique navale de Hyères, au cours d’une cérémonie présidée par le vice-amiral d’escadre Stanislas de La Motte, major général de la Marine, que le contre-amiral (CA) Serge Bordarier succède au vice-amiral Eric Janicot.

 

Depuis sa prise de fonction en 2020, le vice-amiral Janicot a inscrit l’Aéronautique navale dans une démarche de dialogue et de service au profit des opérations. Il laisse une force dont les besoins primordiaux sont consolidés, tout en permettant aux unités de former et d’assurer leur avenir.

 

Le CA Bordarier prend aujourd’hui la tête de l’une des quatre forces de la marine nationale, constituée de 5000 marins du ciel, mettant en œuvre près de 200 aéronefs au-dessus des mers, contribuant à accomplir en permanence les trois missions principales de la Marine nationale : la dissuasion, l’intervention et la protection. « Héritage, audace et ténacité », c’est inspiré par ces trois mots que le CA Bordarier débute son commandement.

 

Le CA Bordarier entre à l’Ecole Navale en 1990. Il choisit de servir au sein de la force de l’aéronautique navale et est breveté pilote multi-moteurs en 1996. Pilote puis commandant d’aéronef sur Atlantique 2, il sert au sein de la Flottille 21F à Nîmes-Garons.

 

En 2002, il rejoint l’Ecole navale pour occuper les fonctions de directeur d’une promotion d’élèves (EN 2002). Après avoir suivi les enseignements de la 14ème promotion du Collège Interarmées de Défense (Ecole de guerre), il commande la Flottille 23F sur la base de l’aéronautique navale (BAN) de Lann-Bihoué de 2007 à 2009. Il participe notamment à l’opération de libération des otages français du voilier « Carré d’As » en septembre 2008.

 

Il sert ensuite trois années auprès de la direction du personnel militaire de la Marine (DPMM) en qualité de responsable de la gestion des carrières des officiers de toutes les spécialités de l’aéronautique navale.

Son retour dans les forces est marqué par les responsabilités de commandant en second de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul en 2012, puis commandant de la frégate La Fayette de 2013 à 2015. Il commande la BAN de Lann-Bihoué de 2018 à 2020, puis exerce, au sein de la DPMM à Paris, les fonctions de sous-directeur études et politique des ressources humaines et délégué aux réserves de la Marine de 2020 à 2022.

 

Promu contre-amiral le 1er janvier 2022, il est nommé commandant de la force de l’aéronautique navale le 1er juillet 2022.

 

 

Un nouveau pacha pour les marins du ciel

Source : Marine nationale


Un nouveau pacha pour les marins du ciel

publié le Vendredi 01 juillet 2022

Un nouveau pacha pour les marins du ciel

Un nouveau pacha pour les marins du ciel

© Marine nationale

Le 1er juillet 2022, le contre-amiral (CA) Serge Bordarier a pris la tête de la force de l’Aéronautique navale. C’est au sein de la base d’aéronautique navale de Hyères, au cours d’une cérémonie présidée par le vice-amiral d’escadre Stanislas de La Motte, major général de la Marine, que le contre-amiral (CA) Serge Bordarier succède au vice-amiral Eric Janicot.

 

Depuis sa prise de fonction en 2020, le vice-amiral Janicot a inscrit l’Aéronautique navale dans une démarche de dialogue et de service au profit des opérations. Il laisse une force dont les besoins primordiaux sont consolidés, tout en permettant aux unités de former et d’assurer leur avenir.

 

Le CA Bordarier prend aujourd’hui la tête de l’une des quatre forces de la marine nationale, constituée de 5000 marins du ciel, mettant en œuvre près de 200 aéronefs au-dessus des mers, contribuant à accomplir en permanence les trois missions principales de la Marine nationale : la dissuasion, l’intervention et la protection. « Héritage, audace et ténacité », c’est inspiré par ces trois mots que le CA Bordarier débute son commandement.

 

Le CA Bordarier entre à l’Ecole Navale en 1990. Il choisit de servir au sein de la force de l’aéronautique navale et est breveté pilote multi-moteurs en 1996. Pilote puis commandant d’aéronef sur Atlantique 2, il sert au sein de la Flottille 21F à Nîmes-Garons.

 

En 2002, il rejoint l’Ecole navale pour occuper les fonctions de directeur d’une promotion d’élèves (EN 2002). Après avoir suivi les enseignements de la 14ème promotion du Collège Interarmées de Défense (Ecole de guerre), il commande la Flottille 23F sur la base de l’aéronautique navale (BAN) de Lann-Bihoué de 2007 à 2009. Il participe notamment à l’opération de libération des otages français du voilier « Carré d’As » en septembre 2008.

 

Il sert ensuite trois années auprès de la direction du personnel militaire de la Marine (DPMM) en qualité de responsable de la gestion des carrières des officiers de toutes les spécialités de l’aéronautique navale.

Son retour dans les forces est marqué par les responsabilités de commandant en second de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul en 2012, puis commandant de la frégate La Fayette de 2013 à 2015. Il commande la BAN de Lann-Bihoué de 2018 à 2020, puis exerce, au sein de la DPMM à Paris, les fonctions de sous-directeur études et politique des ressources humaines et délégué aux réserves de la Marine de 2020 à 2022.

 

Promu contre-amiral le 1er janvier 2022, il est nommé commandant de la force de l’aéronautique navale le 1er juillet 2022.

 

 

Un nouveau pacha pour les marins du ciel

Source : Marine nationale

S'abonner à Aéronautique navale