Coopération franco-algérienne pour la frégate Aconit

Publié le 29 Septembre 2017 à 08:47

© Marine nationale

Du 5 au 19 septembre 2017, la Frégate type La Fayette Aconit a participé à l’exercice naval annuel franco-algérien « Raïs Hamidou », en coopération avec le Kalaat Beni Hammad. Cet entraînement opérationnel s’inscrit dans le cadre de la coopération bilatérale dans le domaine militaire.

Mené depuis 2005, cet exercice permet aux Forces navales algériennes et à la Marine nationale française de partager leur savoir-faire dans des domaines variés tels que le partage d’informations nautiques, le sauvetage en mer ou encore l’assistance aux navires en détresse. Ces interactions, en lien direct avec la situation géopolitique en Méditerranée occidentale, illustrent la bonne coopération entre États riverains face à des sujets d’intérêt communs tels que la sécurité maritime.

La première phase de l’exercice s’est déroulée à quai à Toulon. Les deux équipages ont appris à se connaître et à travailler ensemble au cours de visites croisées et de réunions de travail. Plusieurs exercices ont été réalisés en commun dans les domaines de la sécurité ou encore de l’investigation à bord de bâtiments. Les marins de l’Aconit ont également pu s’entrainer au simulateur de navigation et au simulateur tactique ESPADON avec leurs homologues algériens.

 

La seconde phase a débuté après l’appareillage des deux bâtiments. A la mer, malgré des conditions météorologiques peu favorables, les équipages ont continué à s’entrainer et à progresser ensemble au cours d’exercices variés : évolutions tactiques, manœuvres aviation avec le détachement embarqué Alouette III de l’escadrille 22S, présentations au ravitaillement, exercices d’assistance ou encore de lutte au-dessus de la surface. Les deux équipages ont fait preuve d’une progression constante en mettant en œuvre les savoir-faire acquis à terre.

Le 15 septembre, le commandant de l’Aconit a transmis le commandement tactique au commandant du Kalaat Beni Hammad pour l’une des phases de l’exercice. Durant cette seconde et dernière phase à la mer, les deux bâtiments ont opéré en groupe constitué au rythme d’un scénario animé par un état-major de conduite franco-algérien de circonstance. Après plusieurs heures de recherche, un exercice de visite a été mené par l’équipe de visite du Kalaat Beni Hammad sur un client suspect.

Enfin, un exercice de sauvetage a permis aux marines française et algérienne de mettre en pratique leur savoir-faire respectif sous la coordination du centre de sauvetage algérien. Les deux mannequins largués ont été repérés par hélicoptère, puis évacués vers un centre hospitalier d’Alger.

 

Cette version 2017 de « Raïs Hamidou » a pleinement contribué à la dynamique de coopération et d'amitié entre les marines française et algérienne.

Vos réactions: 
Moyenne: 3.3 (4 votes)
Envoyer