African NEMO 17.6, une édition de référence

Publié le 21 Septembre 2017 à 17:10

©EMA

Du 10 au 18 septembre 2017, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Dixmude et le patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Bouan ont participé à l’ exercice African NEMO (navy’s exercise for maritime operations) aux côtés des marines riveraines du Golfe de Guinée.

Pendant une semaine, une dizaine d’entraînements ont reproduit des scénarios réalistes dans le domaine de la sécurité maritime : contrôle de police des pêches, assistance à un bâtiment en détresse, lutte contre la piraterie ou encore secours d’un homme à la mer. Comme l’explique le lieutenant de vaisseau Anne-Sophie, commandant adjoint opérations et responsable de l’exercice à bord du PHM Commandant Bouan : « chaque entraînement répond à un besoin exprimé par les marines participantes ». Lors de l’exercice African NEMO 17.6, neuf marines se sont entraînées : Nigéria, Togo, Ghana, République de Côte d’Ivoire, Sénégal, Cameroun, Bénin, Libéria et Guinée.

Pour le capitaine de vaisseau Jean Porcher, commandant le BPC Dixmude,  cet exercice African NEMO « représente un nouveau niveau d’entraînement avec nos camarades des marines du Golfe de Guinée. Nous faisons intervenir les structures à terre en plus des bâtiments en mer. L’ambition d’African NEMO est de favoriser la coopération entre les pays riverains en s’appuyant sur l’architecture de sécurité régionale, définie lors du sommet de Yaoundé ».

Avec ce changement d’échelle, African NEMO devient un exercice international majeur en matière de sécurité maritime dans le golfe de Guinée. Il favorise la constitution d’une communauté maritime, renforcée par la tenue d’un symposium des chefs d’Etat-major des marines riveraines à Dakar les 19 et 20 septembre.

Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer