Le commandant de la force d’action navale auprès des marins de Brest et Cherbourg

Publié le 15 Septembre 2017 à 13:08

© Marine nationale

Le vice-amiral d’escadre Jean-Philippe Rolland s’est rendu dans les bases navales de Brest et de Cherbourg dans le cadre de sa tournée des ports, les 12 et 13 septembre derniers.

Moins de deux semaines après avoir pris la tête de force d’action navale (FAN), le vice-amiral d’escadre Rolland a rendu visite aux marins brestois et cherbourgeois affectés au sein des différentes unités évoluant sous ses ordres. L’objectif de ce déplacement était d’échanger avec le personnel civil, les officiers, les officiers mariniers, les quartiers maîtres et les matelots servant au sein de la force d’action navale et de leur présenter ses attentes.

Entier et sincère envers les marins qu’il commande, le vice-amiral d’escadre Rolland a ainsi annoncé qu’il attendait un « comportement professionnel et exemplaire » de toutes et tous, et a expliqué qu’il était « nécessaire que chacun se sente heureux d’exercer son métier en mer ». Durant son mandat, il mettra un point d’honneur à ce que les marins de la force se sentent fiers et investis dans le travail qu’ils réalisent au service de la France malgré, pour certains, des efforts constants mais silencieux. Conscient de cet enjeu, il a rappelé que « dans la Marine, les Hommes se construisent grâce aux épreuves auxquelles ils font face : le métier de marin est compliqué, mais c’est ce qui le rend beau ».

C’est désormais aux 10 000 marins de la force, dont près de 8 000 embarqués sur 96 bâtiments basés à Brest, Cherbourg, Toulon et outre-mer, de prendre en compte ces consignes pour permettre aux commandants opérationnels de disposer d’une force de surface bien préparée et prête à être employée.

 

La force d’action navale regroupe l’ensemble des bâtiments de surface de la Marine nationale (96) quel que soit leur port base, 3 groupes de plongeurs démineurs et la flottille amphibie.

L’amiral commandant la force d’action navale a pour mission de mettre à la disposition des employeurs opérationnels, à tout moment et en toute zone, les moyens navals sous son commandement : des bâtiments de surface aux groupes d’intervention spécialisés en passant par les états-majors de force. Il assure également le commandement opérationnel de la force aéronavale nucléaire (FANU), composante aéroportée de la dissuasion nucléaire projetable depuis le porte-avions Charles de Gaulle (Rafale Marine équipé de l’ASMP-A).

Ce sont en permanence 30 bâtiments qui sont déployés simultanément dans le monde, luttant par exemple contre le terrorisme et les trafics illicites, surveillant les approches maritimes, ou encore effectuant des missions de police des pêches.

La force d’action navale compte un état-major basé à Toulon et deux antennes implantées à Brest et à Cherbourg.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (1 vote)
Envoyer