Meeting de Yeovilton : la 11F remporte le trophée de la meilleure démonstration en vol

Publié le 19 Juillet 2017 à 14:52

© Marine nationale

Le meeting aérien annuel organisé par la Royal Navy britannique s’est tenu le samedi 8 juillet 2017 sur la base aéronautique navale de Yeovilton. Située dans le comté du Somerset au sud-ouest de l’Angleterre, la Royal Naval Air Station de Yeovilton est l’une des principales bases de l’aéronautique navale du Royaume-Uni. Parmi une quinzaine de nationalités, la France était représentée par les marins du ciel avec des Rafale Marine de la flottille 11F de la base d’aéronautique navale (BAN) de Landivisiau et un Lynx de la BAN de Lanvéoc-Poulmic en exposition statique.

Lors de leur démonstration, les pilotes de la 11F ont réalisé des figures coordonnées entre 30 m et 2000 m d’altitude, à une vitesse pouvant aller jusqu’à 900 km/h. Pour la deuxième année consécutive, le trophée « Best Fixed Wing Display » qui récompense la meilleure démonstration a été remporté par les pilotes de la 11F, ex-aequo avec leurs homologues tchèques qui volaient sur JAS 39C Gripen.

Quelques semaines après le Nato Tiger Meet, cet événement a montré une nouvelle fois le professionnalisme des pilotes et des techniciens des marins du ciel, et en particulier, ceux de la flottille 11F.

 

A propos du meeting de Yevilton

Depuis 1947, le « Yeovilton International Air Day » réunit une centaine d’aéronefs militaires et civils internationaux. Au cours de cette journée commémorant le 70e anniversaire du meeting, les 40 000 visiteurs ont pu assister à des démonstrations aériennes et des expositions statiques d’aéronefs.

 

A propos de l’aéronautique navale :

L’aéronautique navale est la composante aérienne de la Marine nationale. L’adaptation de ses matériels au milieu maritime ainsi que l’expertise de la mer développée par son personnel font de l’aéronautique navale un outil opérationnel indissociable des bâtiments de surface ou des sous-marins de la Marine.

A ce titre, plus de la moitié des aéronefs de l’aéronautique navale est embarquée à bord des bâtiments. Les aéronefs de la Marine sont pilotés par des marins (avions de chasse, de reconnaissance, de patrouille et de surveillance maritime et hélicoptères de combat, de sauvetage, de service public) permettent d’assurer la maîtrise de l’espace aérien au-dessus de la mer et au-delà de l’horizon. La Marine nationale maîtrise des espaces maritimes en couvrant de façon intimement coordonnée les trois dimensions : sur la mer, sous la mer et au-dessus de la mer. Dans cette logique de verticalité, l’espace aérien au-dessus de la mer est considéré comme partie intégrante du domaine maritime.

La maîtrise conjointe de ces trois dimensions positionne la Marine nationale parmi les grandes marines océaniques à vocation mondiale. L’aéronautique navale assure un éventail très riche de missions, de la mise en œuvre de la dissuasion nucléaire, à travers la Force aéronavale nucléaire, à la surveillance maritime en passant par la supériorité aérienne, la reconnaissance, l’appui et l’attaque de précision, de jour et de nuit, sous toutes ses formes grâce notamment à la projection de forces à partir du porte-avions, la détection aérienne, la lutte antinavire, la lutte anti-sous-marine, le sauvetage en mer des personnes et des biens, la lutte contre le narcotrafic, la piraterie et l’immigration clandestine, ainsi que la présence dans les zones maritimes sensibles.

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (2 votes)
Envoyer