Landivisiau : Lancement de la 53ème édition du NATO Tiger Meet

Publié le 6 Juin 2017 à 18:34

© Marine nationale

Ce 5 juin 2017, l’exercice OTAN « NATO Tiger Meet 2017 » débute pour la deuxième fois de son histoire sur la base aéronautique navale (BAN) de Landivisiau. Les « Tigre » se sont donné rendez-vous avec 24  escadrons représentant 12 nations. Cet entrainement d’aviation de chasse - le plus complexe au monde - débute dès le posé des avions, spécialement peints pour l’occasion, alors que tous ambitionnent de repartir avec le fameux « Silver Tiger Trophy », récompensant l’escadron qui s’est le mieux illustré durant cet entraînement.

L’ensemble des « Tigre » se sont retrouvés à l’occasion d’un briefing général. Un objectif : préparer les entraînements des prochains jours. Le début de la 53e édition du NATO Tiger Meet a ensuite été officialisée lors de la cérémonie d’ouverture. Après les hymnes nationaux et l’allocution du commandant de la flottille 11F, les drapeaux des nations participantes ont été hissés sur les mâts placés, pour l’occasion, devant la flottille hôte.

Depuis plusieurs mois, les marins de la BAN de Landivisiau se préparent à accueillir cet entraînement interalliés et interarmées majeur. Cette  année, il est organisé par la flottille 11F, chargée d’accueillir les nations étrangères participantes. « Organiser un exercice d’une telle envergure est évidemment un privilège car je suis attaché aux valeurs et aux traditions qui ponctuent l’histoire de la flottille, mais c’est également un devoir de coopération et de cohésion entre escadrons » confie le capitaine de frégate Alban, commandant la flottille des « furieux ».

Avec 950 participants de 12 nationalités différentes, les 1 600 marins œuvrant sur la BAN de Landivisiau vont suivre le rythme des Shadow[1] et des COMAO[2] qui seront organisés chaque jour, matin et après-midi.

 

La mer comme axe majeur des scénarii

Pour son deuxième NATO Tiger Meet, la flottille a axé la moitié des scénarii de missions sur son environnement privilégié : la mer. C’est en effet la spécificité de l’aéronautique navale et de la 11F. L’occasion de mettre en lumière ses savoir-faire particuliers et ses atouts en matière de tactique aéromaritime. Durant ces dix jours d’exercices, la flottille va mettre en place des missions de très haut niveau tactique pour faire se confronter les escadrons  dans des situations variées afin d’améliorer leur réactivité sur des objectifs communs. Le but est d’échanger, de communiquer avec les escadrons et d’éprouver les tactiques en vol entre pays membres de l’OTAN.

 

A propos du NATO Tiger Meet

Pour la 2e fois en 10 ans, la Marine nationale organise l’entrainement d’aviation de chasse le plus complexe au monde. Durant 15 jours de missions, plus de 800 exercices et 1 200 heures de vol, 800 pilotes et techniciens des flottilles présentes vont mettre en œuvre des situations tactiques d’une très grande complexité.

Landivisiau dispose d’un environnement très favorable à l’organisation d’exercices au-dessus de la mer. Ainsi, les pilotes pourront notamment être amenés à travailler avec différents bâtiments de surface de la Marine nationale.

Le NATO Tiger Meet permet d’accroître l’interopérabilité entre les nations, indispensable à la bonne réalisation des futures missions opérationnelles. En effet, le succès des engagements extérieurs repose, en partie, sur la capacité à opérer ensemble et à s’intégrer rapidement dans une coalition.

Depuis 15 ans, au sein du groupe aéronaval, les pilotes de chasse de la marine ont été mobilisés dans la plupart des conflits internationaux auxquels la France a participé (Afghanistan, Libye, Daech en Irak et en Syrie). Les pilotes ont atteint un niveau d’excellence qu’ils continuent d’entretenir par des exercices d’ampleur comme le NATO Tiger Meet.

 

 

 

[1] Les Shadows sont des exercices n’incluant pas tous les aéronefs participant. Le but étant de permettre au nations/escadrons de confronter leur niveau tactique.

[2] Les COMposite Air Operations (COMAO) regroupent au sein d’un même dispositif, plusieurs types d’appareils aux rôles divers (chasseurs, hélicoptères, bombardiers, avions de guet aérien…), dans le but d’infliger un maximum de dégâts à l’ennemi en saturant sa défense aérienne. Opérations par essence complexes, les COMAO combinent sous un commandement unique, une force de frappe redoutable incluant parfois des unités terrestres et navales. Les COMAO ont ainsi vocation à entraîner les équipages des pays participants et à planifier conjointement des opérations interarmées dans un contexte de combat de haute intensité.

 

 

Tigers at NAS Landivisiau welcome the Nato Tiger Meet 53rd edition

And here we go for two weeks of joint task force exercise. Hosted by flottille 11F, one of the French Navy fighter Squadron, the Nato Tiger Meet 2017 takes place for the second time in history at NAS Landivisiau from the 5th to 16th of June.

For quite a few months now, staff is busy preparing to host 12 nations for this major joint and combined exercise. « To organize an exercise of such a scale is obviously a privilege as I am committed to the values and traditions that made the flottille 11F history. It is also a duty of multilateral cooperation and cohesions between squadrons» confided the 11F Squadron Commanding Officer.

It is a colorful procession of tiger striped combat aircraft and proud squadron’s members, willing to contribute their best and bring the « Silver Tiger Trophy » home awarded to the overall Best Squadron during the exercise.

On this first day of exercise, and after a round of heartfelt reunions, the Tigers met for a first general briefing to better prepare for the high tactical level missions. After a 3 hours session, time has come to officially start the Nato Tiger Meet 53rd edition with an opening ceremony. All the 12 nations fly their flag before the hosting squadron, and solemnly listen to national anthems and CF Alban allocution, the flottille 11F commanding officer.  The ceremony ends, and Tigers are taking a much needed break before starting the exercises the following morning. With more than 950 participants, the 1600 NAS Landivisau Staff will have to keep pace to the COMAO (Combined Air Operations) and Shadows (smaller exercises) organized twice a day.

For its second NATO Tiger Meet, the 11F decided to focus various missions’ scenarios on its privileged environment: the Sea. There lies the specialty of the French Navy Air Force, and the 11F will demonstrate its expertise and strength on this very specific environment. For the next two weeks, pilots and technicians will be confronted to various challenges in order to increase operational responsiveness on common objectives.

 

Vos réactions: 
Moyenne: 3.7 (3 votes)
Envoyer