Opération Bois Belleau : le groupe aéronaval franchit le Canal de Suez

Publié le 11 Décembre 2013 à 17:58

Mission Bois Belleau : le groupe aéronaval franchit le Canal de Suez - EMA / Marine nationale

Le 6 décembre, en début d’après-midi, le groupe aéronaval français constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle, a franchi le canal de Suez et est entré en mer Rouge.

Partis de Toulon le 20 novembre dernier, les  marins de la Task Force 473 ont participé à un entraînement en Méditerranée d’une dizaine de jours, avant de mettre le cap à l’Est pour rejoindre le nord de l’océan Indien et le golfe arabo-persique. Le franchissement du canal de Suez, séparant la mer Méditerranée de la mer Rouge, est un moment important pour le déploiement du groupe aéronaval puisqu’il ouvre la voie vers l’océan Indien, cœur stratégique et géographique de cette nouvelle mission opérationnelle baptisée Bois Belleau.

Pendant une douzaine d’heures, le groupe aéronaval français, composé du porte-avions Charles de Gaulle, de la frégate de défense aérienne (FDA) Forbin, du bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Meuse, de la frégate anti sous-marine (FASM)Jean de Vienne et d’un sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) a fait l’objet de toutes les attentions. En effet, bien qu’il s’agisse de son sixième déploiement dans l’océan Indien depuis 2001, le groupe n’avait pas franchi ce lieu stratégique depuis 2011 et son retour de mission Agapanthe.

Cette traversée a été l’occasion pour le contre-amiral Chaperon, commandant du groupe aéronaval, d’accueillir à bord du porte-avions le général de corps d’armée aérienne Maire, sous-chef relations internationales de l’état-major des armées (EMA). Il a également reçu le directeur de l’Autorité du Canal de Suez (ACS) qui gère le passage d’environ 20 000 navires, civils et militaires, par an. Le canal de Suez est aussi et surtout un instrument essentiel du développement du commerce international Il jouit à ce titre d’un statut particulier, garantissant la liberté de passage.

Voie d’accès privilégiée vers l’océan Indien et l’Asie, le canal de Suez est régulièrement emprunté par les bâtiments de la marine Nationale engagés dans la lutte contre la piraterie ou contre le terrorisme. En se déployant au sud du canal, le groupe aéronaval démontre une nouvelle fois sa capacité à se projeter dans la durée loin de son port base.  

Il contribue dès à présent à la sécurisation des espaces maritimes et entame en parallèle une série de manœuvres avec les forces armées des pays partenaires de la zone.

Source: Marine nationale
Droits: Marine nationale

 

Vos réactions: 
Moyenne: 4 (3 votes)
Envoyer