Marseille : Rencontre avec le commandant le 10e groupe aéronaval de l’US Navy

Publié le 20 Décembre 2016 à 10:50

© Marine nationale

Le 16 décembre 2016, le vice-amiral d’escadre (VAE) Charles-Henri du Ché, commandant la zone et l'arrondissement maritime Méditerranée (CECMED) a reçu le contre-amiral James Malloy, Commandant le 10e Groupe aéronaval de l’US Navy dans les locaux du commandement de la Marine (COMAR) à Marseille.

Ces échanges se sont poursuivis à l’occasion d’une réception à bord du porte-avions américain USS Dwight D. Eisenhower. Le VAE du Ché s’est adressé à l’équipage pour souligner et réaffirmer l’importance de la coopération entre les deux Marine, et ce dans un contexte fortement marqué par le haut niveau d’engagement dans l’opération « Inherent Resolve » qui s’inscrit dans la lutte contre Daech.

Au cours des derniers mois, les deux porte-avions ont largement contribué, de façon coordonnée, aux offensives menées par les forces de la Coalition en Irak et en Syrie. Début décembre, à l’occasion du retour en Méditerranée de l’Eisenhower sur son transit retour vers les Etats-Unis, les deux navires avaient pu naviguer ensemble et procéder à des échanges d’aéronefs lors de séries de Touch and Go (manœuvres de poser-décoller), notamment par des F-18 de l’ « Ike » sur le pont du « Charles ». Avec l’intégration d’une frégate américaine au sein du Groupe aéronaval français tout au long du déploiement Arromanches III, la coopération entre les deux Marine reste plus que jamais d’actualité.

Le VAE du Ché, après avoir rappelé l’importance de la coopération étroite entre les Etats-Unis et la France, a conclu en dressant un rapide parallèle entre les vies atypiques de Dwight D. Eisenhower et Charles de Gaulle, dont les porte-avions américains et français ont repris les noms respectifs. Nés la même année, les deux hommes, tous deux passés par une grande école militaire (West Point et St Cyr), ont eu une brillante carrière militaire, avant de devenir présidents de leurs pays. La qualité de la relation qu’ils n’ont cessé d’entretenir, comme chefs militaires ou hommes d’Etat, est une remarquable illustration des liens d’amitié qui unissent la France aux Etats-Unis depuis plus de deux siècles.

Source : Marine nationale
Crédits : Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 5 (5 votes)
Envoyer