Opération de police des pêches en Nouvelle-Calédonie

Publié le 23 Novembre 2016 à 10:31

© EMA / Marine nationale

Du 20 au 28 octobre 2016, les forces armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC) ont conduit une opération de police des pêches à l’encontre de trois navires vietnamiens, entre les récifs d’Entrecasteaux et les îles Bélep, au nord-ouest de la Nouvelle-Calédonie.

Le jeudi 20 octobre 2016, un avion de patrouille et de surveillance maritime Gardian, du détachement de la flotille 25 F, localise un navire en action de pêche proche des récifs d’Entrecasteaux à 180 km de la pointe nord-ouest de la grande Terre. Deux autres survols, le samedi 22 et le dimanche 23, permettent de confirmer la présence d’un navire vietnamien, manifestement en activité de pêche illicite, au large des îles Bélep.

Dès l’aube du 23 octobre, le P400 la Moqueuse se rend sur zone ; il envoie alors son équipe de visite à bord du navire suspect. L’enquête de pavillon et l’inspection du navire mettent en évidence la présence de 1,3 tonne d’holothuries pêchées illégalement. L’équipe de visite procède alors à la neutralisation et à l’appréhension des matériels de pêche.

Dans la soirée, deux autres navires de même type étaient localisés par le Gardian, au nord des îles Belep. La Moqueuse et la vedette côtière de surveillance maritime Dumbéa de la gendarmerie maritime, interceptent le lendemain les deux navires vietnamiens suspects. Les visites menées permettent de saisir près de 6 tonnes d’holothuries, remises ensuite à la mer.

La réussite de l’opération de police des pêches « Uatio », la quatrième depuis le début de l'année 2016, confirme la cohérence du dispositif des FANC alliant avions de surveillance maritime et moyens maritimes pour faire cesser les activités de pêche illicite dans la mer territoriale de la Nouvelle-Calédonie et préserver les droits souverains de l’État au sein de la zone économique exclusive de Nouvelle-Calédonie.

Les FANC garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis le département de Nouvelle-Calédonie. Elles constituent le principal point d’appui aéroterrestre du théâtre Pacifique, en lien avec les Forces armées en Polynésie française (FAPF).

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense                
Vos réactions: 
Moyenne: 5 (3 votes)
Envoyer