École des mousses à Cherbourg- Première rentrée des classes

Publié le 17 Octobre 2016 à 11:34

© Marine nationale / L. Bernardin

La toute nouvelle École des mousses a ouvert ses portes à Cherbourg le 1er septembre 2016 et a accueilli ses premiers mousses. Ce nouveau centre de formation répond à une double volonté : renforcer le recrutement de marins dans les métiers de la restauration et offrir à davantage de jeunes, la perspective d’une carrière dans la Marine.

EV1 Pauline Franco

Ouverte aux jeunes de 16 ans à 18 ans, l’École des mousses a pour objectif de permettre à ceux qui en ont l’envie et la vocation de s’engager tôt dans la Marine. Elle offre également une nouvelle chance à des jeunes en difficulté scolaire ou sociale.

Cette école est un outil pédagogique qui a la mer pour cadre. Au programme, dix mois de scolarité : formation académique, militaire et maritime. Ils sont initiés aux valeurs qui animent les équipages de la Marine : solidarité, goût de l’effort, humilité.

48h après leur arrivée, ils signent un contrat d’engagement à suivre leur scolarité. S’ils valident l’année scolaire, ils peuvent signer un contrat de 4 ans comme quartiers-maîtres de la flotte, puis rejoignent une école de spécialité. A l’issue de la formation, ils servent comme opérateur dans une unité opérationnelle de la Marine.

Depuis la réouverture de l’Ecole des mousses à Brest en 2009, ce sont plus de mille jeunes qui ont bénéficié de ce dispositif. Ce succès, dont l’écho résonne bien au-delà de la Marine, a conduit à l’ouverture de cette deuxième école à Cherbourg.

Une promotion, deux écoles

Le site de Cherbourg est placé sous la tutelle de l’Ecole des mousses de Brest : même pédagogie et même programme. Un seul nom de promotion est attribué et les mousses de Brest et de Cherbourg se retrouvent régulièrement pour les événements marquants de l’année : présentation au drapeau, sortie terrain, embarquements sur des voiliers ou le Belem, voyage d’études.

La formation à l’Ecole des mousses s’articule autour de modules communs durant les deux premiers trimestres de scolarité. Commence ensuite la « voie métier » qui les prépare vers les 8 formations élémentaires métiers : restauration, navigateur-timonier, matelot du pont, systèmes de combat, machine, fusilier, maintenance aéronautique, matelot de pont d’envol. Tous les mousses orientés vers le métier de « matelot restauration » achèvent leur scolarité à Cherbourg, tandis que les autres enchaînent leur troisième trimestre de scolarité à Brest.

Témoignage

« Une seule et même école et une seule promotion »
LV François-Xavier B, commandant le groupement des écoles de formation initiale de la Marine à Cherbourg (GEFIMC) :

C’est un tout jeune et nouvel équipage qui m’a été confié à la rentrée. Appuyé par le LV Yann B., directeur adjoint de l’École des mousses à Cherbourg, je suis en lien permanent avec le CIN et l’École des mousses de Brest, qui définissent le contenu de la formation que nous dispensons à Cherbourg. Nous sommes l’École des mousses à Cherbourg et non de Cherbourg, la préposition est importante. Tous les moyens sont mis en œuvre afin d‘assurer l’homogénéité des formations dispensées. La scolarité des mousses est organisée en même temps sur les deux sites de l’École des mousses. Il n’y a qu’une seule et même école et une promotion unique qui aura plusieurs occasions de se rassembler à Brest pour assurer sa cohésion. La Marine ayant voulu renforcer le domaine de la restauration, nous bénéficions des infrastructures de l’École des Fourriers de Querqueville1 pour ouvrir cette spécialité à nos mousses.

1 Sous tutelle du Service du commissariat des armées depuis le 1er janvier 2015.

Vos réactions: 
Moyenne: 3.9 (10 votes)
Envoyer