Où sont les bâtiments  de la Marine ?

Publié le 30 Septembre 2016 à 10:03

Le BPC Tonnerre accompagné de la frégate de surveillance Floréal © Marine nationale

C’est la question que se posent les observateurs, de Brest à Toulon, face à des ports militaires  particulièrement déserts en cette rentrée.

En effet, avec 64 % de ses marins embarqués actuellement à la mer, la Marine enregistre un nouveau record d’activité pour l’année 2016.

En Méditerranée, le groupe aéronaval constitué autour du  porte-avions Charles de Gaulle débute son troisième déploiement en 2 ans tandis que la Marine continue d’assurer une présence en Méditerranée orientale et centrale. Le théâtre Atlantique n’est pas en reste avec la mission permanente Corymbe à laquelle prend part un bâtiment de projection et de commandement (BPC) et un patrouilleur de haute mer (PHM) dans le golfe de Guinée. Plus au Nord, un bâtiment hydrographique assure la connaissance indispensable du Grand Nord.

Pendant ce temps, les missions permanentes assurées par la Marine nationale se poursuivent (dissuasion, posture permanente de sauvegarde maritime). Les patrouilleurs de haute mer ou de service public assurent ainsi la défense maritime du territoire en métropole et outre-mer. Aux Antilles, les frégates de surveillance (FS) poursuivent la lutte contre le narcotrafic, tandis qu’une autre FS est déployée en océan Pacifique et que le premier bâtiment multi-missions (B2M) assure sa première passation entre équipage A et B à la mer au cours d’une mission. En océan Indien, une frégate de type La Fayette (FLF) poursuit un déploiement débuté à l’été et prend actuellement part à la mission européenne de lutte contre la piraterie Atalante.

Pour maintenir un niveau opérationnel d’excellence, une partie de la flotte de surface engagée aux côtés des autres forces de la Marine, poursuit l’entraînement. L’exercice international Olives noires dans lequel l’état-major de guerre des mines et le groupe permanent de guerre des  mines de l’OTAN sont impliqués en est une belle illustration. En Atlantique, Morskoul, l’entraînement mutuel des bâtiments brestois mobilise 6 unités. Rentrée oblige, les bâtiments-école de la «ménagerie» ont repris la mer avec leurs premiers élèves à former à la conduite de la navigation.

Au total ce sont plus de 7200 marins et 60 bâtiments de surface à la mer : une rentrée qui ne manque pas de sel !

 

Source: Marine nationale
Droits: Marine nationale
Vos réactions: 
Moyenne: 3.8 (4 votes)
Envoyer