Départ de l’ex-Ouragan

Publié le 19 Août 2016 à 15:07

© Marine nationale

La coque de l’ex-bâtiment Ouragan a quitté la rade de Toulon hier, jeudi 18 août 2016, pour un dernier transit maritime vers son chantier de déconstruction situé à Gand en Belgique.

Mis en chantier en 1963, ce fût le premier transport de chalands de débarquement de la classe Ouragan. Il a été admis au service actif en 1965.

Affecté à plusieurs reprises à Brest et à Toulon, l’Ouragan, transport d’assaut dont la mission était d’amener et de mettre en œuvre en zone opérationnelle des hélicoptères et des chalands de débarquement chargés de personnel et de matériel, est retiré du service actif en 2007. A l’issue des opérations de désarmement, il était « embossé » à Brégaillon, à proximité de Toulon, dans l’attente de sa déconstruction.

En novembre 2015, le Service de Soutien de la Flotte a notifié le marché de déconstruction de sept bâtiments de soutien, dont la coque de l’Ouragan à la société franco-belge GALLOO. A Toulon, le marché comprend également la déconstruction des 3 coques suivantes : le Jules Verne (coque déjà partie en Belgique), l’Orage et le Bougainville.

La coque de l’Ouragan (environ 6000 tonnes) est la seconde à partir dans le cadre de ce marché. Elle effectue en ce moment son dernier voyage vers la Belgique.

La Marine nationale a fait le choix de déconstruire, sauf à les céder, les navires retirés du service actif dont elle n’a plus l’emploi. Cette politique s’inscrit pleinement dans une perspective de développement durable en s’attachant à recycler aussi complètement que possible tous les matériaux présents à bord.

 

Vos réactions: 
Moyenne: 4.5 (4 votes)
Envoyer