Souveraineté nationale sur l'atoll de Clipperton pour le B2M D'Entrecasteaux

Publié le 8 Juillet 2016 à 09:30

© Marine nationale

Le B2M D'Entrecasteaux a quitté le port de Brest le 11 mai 2016 pour une mission de 3 mois. Ce déploiement de longue durée (DLD) consiste à expérimenter le bâtiment dans toutes ses capacités opérationnelles.

Le B2M D'Entrecasteaux ayant pour mission première de surveiller et protéger les intérêts français dans les zones économiques exclusives (ZEE) d'outre-mer, il est donc envoyé aux abords de l'atoll de Clipperton pour marquer sa présence, surveiller et protéger la ZEE. Par sa position géographique très éloignée des autres zones économiques exclusives outre-mer françaises, cet atoll fait partie des ZEE nécessitant une présence régulière de la Marine nationale. Il n'est pas habité et demeure difficile d'accès par moyens maritimes et héliportés. Depuis plusieurs décennies, l'entretien de la stèle et du mât de pavillon est effectué chaque année.

Les marins du B2M D'Entrecasteaux ont profité de sa présence sur zone pour y hisser un nouveau pavillon.

Pour l’anecdote, quelques marins ayant foulé le sol de cet atoll ont confectionné un poteau de bois traité et y ont inscrit « DTT A621 DLD 2016 » (signifiant « D'Entrecasteaux A621 Déploiement de Longue Durée 2016 ») avant d’y apposer leur signature.

Demeurant trois jours devant l'atoll pour une mission de nettoyage de munitions historiques, le B2M a quitté les lieux le 27 juin au soir pour se rendre à l'ouest de la ZEE afin d'y mener un contrôle des pêches. Cette mission achevée, le D’Entrecasteaux continue sa route vers l'archipel des Marquises, sa prochaine escale après plus de 15 jours consécutifs en mer.

Retrouvez un article sur « Clipperton, principes de bases »

Le programme B2M (bâtiments multimissions) a vocation à assurer les missions de souveraineté outre-mer (Nouvelle Calédonie, Polynésie Française, La Réunion et Antilles), dans l’attente du programme BATSIMAR (horizon 2024), en remplaçant partiellement les bâtiments de transport léger (BATRAL). Les B2M, bâtiments modernes et polyvalents, participeront aux missions de présence, de surveillance et protection des intérêts français dans les ZEE, de soutien logistique et de sauvegarde et assistance au profit des populations.

Répondant à la fois à un besoin militaire et interministériel, leur perspective d’utilisation s’inscrit dans le concept d’emploi des forces d’une part, et découle, d’autre part, des responsabilités confiées à la Marine dans le cadre de sa participation à l’action de l’Etat en mer.

Source : Marine nationale
Crédits : Marine nationale

Vos réactions: 
Moyenne: 4.3 (4 votes)
Envoyer